Château d'Édimbourg

Château d'Édimbourg

Résidence royale, forteresse vitale et structure emblématique, le château d'Édimbourg est l'un des châteaux les plus célèbres au monde. Avec des siècles d'histoire à explorer, c'est un incontournable pour les visiteurs qui cherchent à explorer le passé fascinant du Royaume-Uni, et a quelque chose pour les amateurs d'histoire de toute époque.

Histoire du château d'Édimbourg

Connu sous son nom anglais depuis l'invasion des Angles en 638 après JC, les premières mentions du château d'Édimbourg datent de 600 lorsqu'il s'appelait « Din Eidyn » ou « la forteresse d'Eidyn ».

Cependant, avant même que l'emplacement du château d'Angles d'Édimbourg ait servi de bastion vital pendant des siècles. Les archéologues ont trouvé des preuves d'établissement humain sur le rocher sur lequel se trouve le château dès 900 avant JC, à la fin de l'âge du bronze. Au cours des siècles suivants, le château d'Édimbourg a continué à jouer un rôle de structure défensive cruciale et à faire partie intégrante de l'histoire de l'Écosse.

Il est d'abord devenu un château royal au Moyen Âge et a depuis été le site de nombreux événements importants de l'histoire royale et militaire. En tant que résidence royale, le château d'Édimbourg fut le site de la naissance du roi Jacques VI en 1566, futur Jacques Ier d'Angleterre, dont la mère était Marie, reine d'Écosse. Les visiteurs peuvent même voir la petite pièce où il est né !

Cependant, le rôle principal du château d'Édimbourg était une fortification militaire et, dès le XIIIe siècle, il était un point central de la guerre entre l'Angleterre et l'Écosse. Capturé par Édouard Ier d'Angleterre à la suite d'un siège de trois jours, le château d'Édimbourg a ensuite fait l'objet d'un bras de fer entre les pays en guerre, échangeant de nombreuses mains aux XIIIe et XIVe siècles jusqu'à ce que les Écossais le reprennent en 1341.

À cette époque, une grande partie du château d'origine avait été détruite et a été reconstruite sous l'ordre de David II qui y mourut plus tard en 1371. Les bâtiments du château d'Édimbourg devaient cependant subir de nouvelles destructions, avec la tour de David - construite en l'honneur de David II – rasé pendant le siège de Lang au XVIe siècle. Le siège final du château d'Édimbourg aurait lieu en 1745, lors de l'insurrection jacobite.

Aux XVIIIe et XIXe siècles, le château d'Édimbourg s'est vu confier un nouveau rôle : celui de prison. Il abritait des prisonniers de nombreuses guerres, dont la guerre de Sept Ans, la guerre d'indépendance américaine, la Révolution française et les guerres napoléoniennes.

Le château d'Édimbourg aujourd'hui

Aujourd'hui, les visiteurs du château d'Édimbourg peuvent explorer l'histoire du château à travers une série de visites guidées et d'expositions. Parmi ses nombreuses attractions figurent le Scottish National War Memorial et le National War Museum, qui donnent un aperçu de la fascinante histoire militaire de l'Écosse.

Parmi les autres points forts, citons le Mons Meg, un canon géant offert à Jacques II en 1457, et le Grand Hall, construit par Jacques IV en 1511. Les expositions royales incluent les bijoux The Honors of Scotland qui, avec la pierre du couronnement d'Écosse - la pierre du destin - se trouve dans la salle de la Couronne du château. Le château d'Édimbourg abrite également le plus ancien bâtiment de la ville, la chapelle Sainte-Marguerite du XIIe siècle.

Se rendre au château d'Édimbourg

Le château d'Édimbourg est situé dans le centre d'Édimbourg au sommet de Castlehill. La gare d'Édimbourg Waverly se trouve à 7 minutes à pied, tandis qu'un certain nombre de services de bus locaux desservent Victoria Street, à 5 minutes à pied.

L'aéroport d'Édimbourg est également facilement accessible depuis le centre-ville, avec les services de bus et de tramway Airlink 100 se rendant régulièrement à Édimbourg. Le stationnement est rare dans la ville, il est donc conseillé aux visiteurs de se déplacer en transports en commun.


Histoire du château d'Édimbourg : 900 ans de protection de la capitale écossaise

On estime qu'il y avait autrefois environ 3 000 châteaux en Écosse, mais l'un d'eux se démarque des autres : l'histoire du château d'Édimbourg est marquée par la violence, les intrigues politiques et religieuses, ainsi que l'ascension et la chute des monarques.

Néanmoins, aujourd'hui, la forteresse emblématique d'Édimbourg est la première attraction touristique payante du pays. À l'intérieur, vous pouvez voir certaines des possessions les plus précieuses du pays, notamment les Honneurs d'Écosse ou les joyaux de la couronne d'Écosse.

Les origines du château d'Édimbourg

Situé au sommet d'un volcan éteint, le château d'Édimbourg offre un excellent point de vue sur la ville. C'était un site naturel pour un édifice qui combinait défense, contrôle et honneur.

La partie la plus ancienne du château - qui est également le bâtiment le plus ancien d'Édimbourg - est la chapelle Sainte-Marguerite, qui date du XIIe siècle.

La chapelle a été construite par le roi David Ier pour commémorer sa mère, la reine Margaret (plus tard St Margaret).

Avec le temps, le roi David II a ajouté la tour de David, de conception résidentielle et défensive. Le grand Grand Hall était l'œuvre du roi Jacques IV. Sa caractéristique principale est un toit en bois avec des poutres reposant sur des pierres gravées de symboles de l'Écosse et de ses monarques. Aujourd'hui, ses murs scintillent d'une impressionnante exposition d'épées, de boucliers, d'armures et d'armes.

Attaques contre le château d'Édimbourg

En tant que bastion militaire et bâtiment le plus prestigieux de la capitale écossaise, le château d'Édimbourg a été capturé et repris à plusieurs reprises. En fait, il a été assiégé plus que tout autre endroit en Grande-Bretagne, avec 23 tentatives enregistrées de « capturer le château ». Prendre le château n'était pas seulement un coup tactique pour les ennemis de l'Écosse, mais un coup dur pour le moral des Écossais. Les tensions violentes, souvent entre l'Angleterre et l'Écosse, sont désormais consignées dans les livres d'histoire, mais les conflits étaient brutaux et impitoyables.

Capturé en 1296 par le roi d'Angleterre Edouard Ier, les Écossais l'ont récupéré avec une attaque nocturne en 1314. Les Anglais ont attaqué à nouveau avec succès en 1335 avant, en 1341, les Écossais déguisés en marchands l'ont repris. Les forces de Cromwell occupèrent le château en 1650. À un moment donné, il fut même remis aux Anglais en guise de paiement de rançon. Il a été capturé deux fois par les Covenanters au 17ème siècle, luttant contre l'imposition de l'épiscopat par le roi Charles Ier. Des batailles sanglantes s'ensuivirent avec les Jacobites au XVIIIe siècle.

L'ascension du roi Jacques VI

En tant qu'attraction touristique florissante aujourd'hui, le palais royal dans le château d'Édimbourg est un grand attrait car il abritait les rois et les reines d'Écosse. Un point culminant est une petite salle où se sont déroulés des événements qui ont changé l'histoire britannique. En 1566, la chambre natale vit l'arrivée d'un petit garçon, fils de Marie, reine d'Écosse, qui fut nommé roi Jacques VI d'Écosse un an plus tard.

Mary, les relations tendues de la reine d'Écosse avec l'Angleterre ont conduit sa cousine, la reine Elizabeth I, à signer son arrêt de mort. Lorsque la reine Elizabeth I est décédée sans problème, les lignées remontaient au fils de Mary, James. En 1603, les couronnes d'Angleterre et d'Écosse furent réunies et Jacques VI d'Écosse devint également le roi Jacques Ier d'Angleterre et d'Irlande.

En 1617, le roi Jacques Ier retourna au château d'Édimbourg pour célébrer son jubilé d'or. Sa chambre natale a été redécorée pour l'occasion : il est encore possible d'en voir le décor doré.

Les joyaux de la couronne d'Écosse

Les joyaux de la couronne d'Écosse, ou les honneurs de l'Écosse, sont exposés dans la salle de la Couronne. Il s'agit notamment d'un sceptre présenté au roi Jacques IV par le pape Alexandre VI en 1494, d'une épée, offerte en 1507 par le pape Jules II et de la couronne, qui a été portée pour la première fois pour le couronnement de Marie de Guise en 1540.

En tant que puissants symboles de la monarchie écossaise, la protection des bijoux était primordiale. Dans les années 1650, les Honneurs ont été emmenés au château de Dunnottar, dans le nord-est de l'Écosse, puis dans le petit village de Kinneff, pour échapper à l'armée parlementaire de Cromwell.

Après l'Union de l'Angleterre et de l'Écosse en 1707, ils ont été enfermés et n'ont été revus qu'en 1818. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Honneurs de l'Écosse ont été cachés sous une latrine médiévale en cas d'invasion nazie.

Une autre attraction clé est la pierre du destin. Présente au couronnement des monarques écossais depuis des siècles, la pierre – bien que modeste à regarder – est puissamment symbolique. En 1296, le roi Édouard Ier d'Angleterre enleva la pierre du palais de Scone dans le Perthshire et la fit construire sur son propre trône à l'abbaye de Westminster.

Le jour de Noël 1950, quatre étudiants écossais ont réussi à voler la pierre. Sa disparition a provoqué un tollé et son emplacement était un mystère jusqu'à ce qu'il soit retrouvé, drapé dans le sautoir, à l'extérieur de l'abbaye d'Arbroath en 1951. Ce n'était pas un point de chute aléatoire mais le site où la déclaration d'Arbroath - dans laquelle les nobles écossais ont juré leur indépendance de Angleterre – a été écrite en 1320. La pierre a été rendue à Londres jusqu'à ce qu'en 1996, elle soit rendue à l'Écosse. Il ne quittera à nouveau le pays que pour un couronnement à l'abbaye de Westminster.

Les liens militaires d'Édimbourg

Le passé militaire coloré du château d'Édimbourg a créé d'autres sites poignants sur le complexe tentaculaire, qui ajoute une réalité brutale aux récits d'invasion, de duplicité et d'héroïsme. Le Musée national de la guerre d'Écosse a ouvert ses portes en 1933 et couvre 400 ans de conflit. L'exposition Prisons of War raconte les détenus qui languissaient dans le château, des pirates capturés au large d'Argyll à un garçon batteur de cinq ans de la bataille de Trafalgar.

Les Royal Scots Dragoon Guards ont toujours une petite garnison militaire au château, mais c'est le Monument commémoratif de guerre national qui arrête souvent les gens dans leur élan. Il a ouvert ses portes en 1927, lorsque l'architecte Sir Robert Lorimer et 200 artistes et artisans écossais ont créé pour la première fois un Hall d'honneur et un sanctuaire, qui présente des vitraux et des sculptures délicats dédiés aux générations perdues d'Écosse et aux noms des personnes tombées sur les tableaux d'honneur.

Le pistolet One O'Clock

L'un des plus grands attraits du château d'Édimbourg est qu'il fait toujours partie de la vie quotidienne de la ville. Le tir du One O'Clock Gun, qui permettait autrefois aux navires du Firth of Forth de régler leurs horloges maritimes, marque toujours le pas dans « Auld Reekie ». Le tatouage militaire royal d'Édimbourg et les concerts d'été sont également d'énormes tirages.

Et la plus grande fête de l'année est, bien sûr, Hogmanay, où les célébrations du nouvel an voient des feux d'artifice illuminer le ciel, des musiciens se produire et des fêtards faire la fête alors que la nation - et le monde entier - célèbrent avec les habitants d'Édimbourg et son puissant château.


Dix faits intéressants sur le château d'Édimbourg

La bonne nourriture britannique vous manque ? Ensuite, commandez auprès du British Corner Shop – Des milliers de produits britanniques de qualité – y compris Waitrose, expédition dans le monde entier. Cliquez pour acheter maintenant.

Pièce exceptionnelle de la ligne d'horizon d'Édimbourg, le château d'Édimbourg est un monument emblématique qui fait depuis longtemps partie de la capitale écossaise. Construit au sommet d'un volcan éteint connu sous le nom de Castle Rock au 11 e siècle, il occupait la meilleure position défensive de la ville. Cela a été testé à plusieurs reprises au cours des siècles, des guerres d'indépendance écossaise à la rébellion jacobite. Aujourd'hui, le château est un véritable dépositaire de l'histoire et de la culture écossaises, abritant un certain nombre d'artefacts et d'événements. Nous avons décrit ci-dessous dix faits intéressants sur le château d'Édimbourg et vous pouvez partager certaines de vos propres histoires sur les visites du château dans les commentaires.

Le sommet du rocher

Oui, vous avez bien lu l'intro Le château d'Édimbourg est construit au sommet d'un volcan éteint. La dernière fois que Castle Rock a été actif en tant que volcan, c'était il y a plus de 350 millions d'années. La roche est ce qu'on appelle un bouchon volcanique, qui est fait de dolérite qui est beaucoup plus dure que la roche sédimentaire environnante. Castle Rock s'élève à environ 430 pieds au-dessus du niveau de la mer et forme une pente qui s'étend vers l'est, qui est la seule route accessible. Cela en faisait un endroit parfait pour se défendre contre les attaques.

Beaucoup de combats

Bien sûr, à quoi servirait une position défensive si elle n'était jamais attaquée ? Le château d'Édimbourg est la forteresse la plus assiégée de l'histoire européenne, ayant été attaquée plus de vingt-trois fois au cours de son histoire.

C'est un honneur

Connus sous le nom de « honneurs de l'Écosse », les joyaux de la couronne écossaise sont les plus anciens insignes royaux du Royaume-Uni et ont été utilisés pour la première fois pour le couronnement de Marie, reine d'Écosse, lorsqu'elle avait neuf mois en 1543. Le dernier monarque à utiliser eux dans leur couronnement était le roi Charles II, qui a été couronné à Scone après l'exécution de son père par Oliver Cromwell. Les Honneurs ont été gardés à l'abri de Cromwell pendant le Protectorat et rendus à Charles pendant la Restauration. Ils ont été utilisés lors des réunions du Parlement écossais, mais après la dissolution de cet organe, les joyaux de la couronne ont été enfermés dans un coffre au château d'Édimbourg et oubliés jusqu'à ce qu'ils soient découverts par Sir Walter Scott.

Le plus vieux bâtiment d'Écosse

La chapelle Sainte-Marguerite est la partie la plus ancienne du château encore debout, construite en 1130. Cela en fait également le plus ancien bâtiment d'Écosse aujourd'hui.

La pierre volée

En plus des Honneurs d'Écosse, vous pouvez également trouver la pierre de Scone, également connue sous le nom de pierre du destin, au château d'Édimbourg. La pierre était historiquement conservée à l'abbaye de Scone et utilisée pour le couronnement des rois écossais jusqu'à ce qu'elle soit volée par le roi Édouard Ier en 1296 et placée sous sa propre chaise de couronnement. Le gouvernement britannique a rendu la pierre de Scone 700 ans plus tard, étant entendu qu'elle restera au château d'Édimbourg lorsqu'elle ne sera pas utilisée pour les couronnements.

Garder le temps

Bien avant que tout le monde ait une horloge, le "One O'Clock Gun" a été tiré à cette heure tous les jours. Il a été tiré tous les jours depuis 1861, à l'exception du dimanche, du Vendredi saint et du jour de Noël.

Aucune encre impliquée

L'un des plus grands événements qui se déroule au château d'Édimbourg est le Royal Edinburgh Military Tattoo. Cet événement est une compétition annuelle entre les fanfares militaires du monde, avec le mot "tatouage" venant d'une expression néerlandaise du 17ème siècle qui signifiait "fermer le robinet", ce qui était un signal aux propriétaires de tavernes du corps de tambour militaire semblable à un "dernier appel." Le premier tatouage militaire d'Édimbourg a eu lieu en 1950 et s'est déroulé sans interruption jusqu'à la pandémie de COVID-19 de 2020.

Une mélodie envoûtante

On pense que le château est hanté par un joueur de flûte solitaire qui aurait disparu dans les murs et cherche à être retrouvé.

Un dernier lieu de repos pour les bons garçons

Sur le chemin du château, vous pouvez trouver un petit cimetière dédié aux animaux de compagnie du bataillon. Le premier chien régimentaire à être enterré ici était Jess en 1881, qui était une mascotte régimentaire du Black Watch 42 nd Highlanders. D'autres animaux de compagnie sont également enterrés ici, qui étaient également des mascottes de régiment ou des animaux de compagnie personnels de soldats de haut rang. Les visiteurs ne peuvent pas entrer dans le cimetière, mais il peut être vu d'en haut lors de la visite du château.

Base d'opérations

Le château d'Édimbourg est encore aujourd'hui une base militaire active.

Partagez ceci :

À propos de John Rabon

The Hitchhiker's Guide a ceci à dire à propos de John Rabon : lorsqu'il ne prétend pas voyager dans le temps et l'espace, manger des bananes et prétendre que les choses sont « fantastiques », John vit en Caroline du Nord. Là, il travaille et écrit, attendant avec impatience les prochains épisodes de Doctor Who et Top Gear. Il aime aussi les bons films, la bonne bière artisanale et les combats de dragons. Beaucoup de dragons.


Jacques IV et Marguerite Tudor 1473 – 1513 | 1489 – 1541

James IV a eu un rôle clé à jouer dans la formation du château d'Édimbourg.

Il acheva les travaux commencés par son père pour créer la cour d'honneur et le palais royal, autour de ce qui est aujourd'hui la place de la Couronne. Le magnifique Grand Hall a été achevé en 1512, construit comme un centre de cérémonie pour les banquets, les divertissements et les affaires de la cour. À l'intérieur, des corbeaux de pierre magnifiquement sculptés soutiennent le toit à poutres de marteau d'origine. Chaque pierre représente des images et des symboles qui représentent la monarchie et le mariage de James avec son épouse anglaise, Margaret Tudor. Les sculptures comprennent des chardons écossais et des roses anglaises, le chiffre royal de James, une figure de Vénus avec des roses Tudor de chaque côté et des chérubins symbolisant l'amour. Leur mariage était destiné à assurer la paix perpétuelle entre les deux nations. Malheureusement, Jacques IV est mort en combattant les Anglais à la bataille de Flodden en 1513.


Cliquez sur le bouton ci-dessous pour accéder instantanément à ces feuilles de travail à utiliser en classe ou à la maison.

Télécharger cette feuille de travail

Ce téléchargement est exclusivement réservé aux membres Premium de KidsKonnect !
Pour télécharger cette feuille de travail, cliquez sur le bouton ci-dessous pour vous inscrire (cela ne prend qu'une minute) et vous serez ramené directement à cette page pour commencer le téléchargement !

Modifier cette feuille de travail

Les ressources d'édition sont disponibles exclusivement pour les membres Premium de KidsKonnect.
Pour modifier cette feuille de calcul, cliquez sur le bouton ci-dessous pour vous inscrire (cela ne prend qu'une minute) et vous serez ramené directement à cette page pour commencer à éditer !

Cette feuille de calcul peut être modifiée par les membres Premium à l'aide du logiciel en ligne gratuit Google Slides. Clique le Éditer bouton ci-dessus pour commencer.

Télécharger cet exemple

Cet échantillon est exclusivement réservé aux membres KidsKonnect !
Pour télécharger cette feuille de travail, cliquez sur le bouton ci-dessous pour vous inscrire gratuitement (cela ne prend qu'une minute) et vous serez ramené directement à cette page pour commencer le téléchargement !

Le château d'Édimbourg est une forteresse historique qui domine l'horizon de la ville d'Édimbourg, en Écosse, depuis sa position sur Castle Rock. Les colons humains ont vécu ici depuis aussi loin que l'âge du bronze et du fer. Pour des faits et des informations plus fascinants sur le château d'Édimbourg, consultez le dossier ci-dessous ou téléchargez le pack de feuilles de travail complet qui peut être utilisé dans la salle de classe ou à la maison.

  • Le château d'Édimbourg est construit sur le Castle Rock, un grand volcan inactif qui se serait élevé il y a environ 350 millions d'années.
  • Le sommet du rocher du château est à 130 mètres (430 pieds) au-dessus du niveau de la mer et présente des falaises rocheuses au sud, à l'ouest et au nord, s'élevant jusqu'à 80 mètres (260 pieds) du paysage environnant. Cela signifie que le château n'est accessible que par l'est, où la crête est moins inclinée, et l'avantage défensif a peut-être joué un rôle important dans la décision d'y construire le château d'Édimbourg.
  • Les archéologues ne savent pas quand Castle Rock a été utilisé pour la première fois par les humains et il n'y a aucune trace d'intérêt romain pour le site jusqu'à la fin du premier siècle après JC (100 après JC).
  • La première mention possible de Castle Rock a peut-être été sur une carte, appelée carte de Ptolémée, au IIe siècle après JC. Cette carte montre une colonie appelée “Alauna”, ce qui signifie “rock place” et pourrait être le premier nom connu de Castle Rock.
  • Une fouille archéologique en 1990 a révélé que les gens de l'âge du bronze ou de l'âge du fer qui ont suivi étaient les premiers à y vivre et ont construit un fort sur Castle Rock au IIe siècle après JC, au milieu de l'âge du fer.
  • Au début du Moyen Âge, le château d'Édimbourg est ensuite mentionné en 600 après J.
  • La première mention d'un château à Édimbourg était un récit selon lequel la reine Margaret (également connue sous le nom de Sainte Marguerite d'Écosse) vivait au château d'Édimbourg lorsqu'elle apprit que son mari, le roi Malcolm III, était décédé en novembre 1093.
  • Le récit indique également que la reine Margaret elle-même est décédée quelques jours plus tard parce qu'elle était submergée par le chagrin de la perte de son mari et que le frère du roi Malcolm, Donald Bane, a assiégé le château.
    • C'est sous les règnes du roi Malcolm III et de ses fils que le château d'Édimbourg est devenu l'un des centres royaux les plus importants d'Écosse. Le fils de Malcolm, le roi Edgar, y mourut en 1107.
    • Le roi David Ier, le plus jeune fils de Malcolm, régna de 1124 à 1153 et passa une grande partie de son temps au château d'Édimbourg où il fit d'Édimbourg le centre du pouvoir royal en Écosse.
    • On pense que le château d'Édimbourg a été construit en bois, bien que deux bâtiments en pierre aient été documentés dès le XIIe siècle. L'un de ces bâtiments, la chapelle Sainte-Marguerite, reste au sommet du rocher à ce jour.
    • Pendant les guerres d'indépendance de l'Écosse, à partir de 1296, le roi Édouard Ier d'Angleterre lança une invasion de l'Écosse et le château d'Édimbourg passa sous contrôle anglais.
    • Edouard Ier d'Angleterre est mort en 1307 et le 4 mars 1314, une attaque nocturne surprise de Thomas Randolph, 1er comte de Moray a repris le château pour l'Écosse et le roi d'Écosse, Robert the Bruce, a ordonné que les défenses du château d'Édimbourg soient détruites pour empêcher le L'anglais le réoccupait.
    • La propriété du château d'Édimbourg a changé entre l'Angleterre et l'Écosse tout au long des guerres d'indépendance de l'Écosse aux XIIIe et XIVe siècles.
    • Au 14ème siècle, le roi David II a commencé à reconstruire le château d'Édimbourg et la tour de David a été commencée en 1367. À la mort de David II en 1371, le roi Robert II a achevé la tour dans les années 1370.
    • Au XVe siècle, le château sert de plus en plus d'arsenal et de fabrique d'armement. Cela signifie que le château d'Édimbourg était utilisé pour stocker et fabriquer des munitions et des armes à feu. Le premier canon a été acheté pour le château en 1384 et la « grande bombarde » Mons Meg a été livrée à Édimbourg en 1457. Une bombarde est un type de gros canon qui tire des boulets de canon. Mons Meg mesurait 6 pieds 6 pouces de long et tirait des boulets de canon de 20 pouces.
    • Au XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle, les voûtes du château d'Édimbourg ont servi de prison à de nombreux conflits. Il s'agit notamment de la guerre de Sept Ans (1756-1763), de la guerre d'indépendance américaine (1775-1783) et des guerres napoléoniennes (1803-1815).
    • C'est également à cette époque que plusieurs nouveaux bâtiments sont construits à l'intérieur du château. Cela comprenait des magasins, des poudrières, la maison du gouverneur (1742) et la nouvelle caserne (1796-1799).
    • L'utilisation du château d'Édimbourg est survenue après une grande évasion de prison en 1811, après que 49 prisonniers de guerre se soient échappés par un trou dans le mur sud.
    • Cependant, le château fut à nouveau utilisé comme prison pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale.
    • Le château d'Édimbourg est désormais sous la garde d'Historic Scotland, qui fait partie du gouvernement, et est l'attraction touristique payante la plus visitée d'Écosse, avec plus de 1,4 million de visiteurs chaque année. En fait, plus de 70 % de tous les visiteurs d'Édimbourg visitent également le château.

    Feuilles de travail du château d'Édimbourg

    Cet ensemble contient 11 feuilles de travail sur le château d'Édimbourg prêtes à l'emploi qui sont parfaites pour les étudiants qui souhaitent en savoir plus sur le château d'Édimbourg, une forteresse historique qui domine la ville d'Édimbourg, en Écosse, depuis sa position sur le Castle Rock. Les colons humains ont vécu ici depuis aussi loin que l'âge du bronze et du fer.

    Le téléchargement comprend les feuilles de travail suivantes :

    • Faits sur le château d'Édimbourg
    • Recherche de mots sur le château d'Édimbourg
    • Mots croisés en images
    • Fait ou bluff
    • Chronologie du château d'Édimbourg
    • Qui suis je?
    • Parties du château
    • Remplir les espaces vides
    • Création d'affiches
    • Le château d'Édimbourg dans l'histoire
    • Acrostiche du château d'Édimbourg

    Lier/citer cette page

    Si vous référencez le contenu de cette page sur votre propre site Web, veuillez utiliser le code ci-dessous pour citer cette page comme source originale.

    Utiliser avec n'importe quel programme

    Ces feuilles de travail ont été spécialement conçues pour être utilisées avec n'importe quel programme d'études international. Vous pouvez utiliser ces feuilles de travail telles quelles ou les modifier à l'aide de Google Slides pour les rendre plus spécifiques aux niveaux d'aptitude de vos élèves et aux normes du programme d'études.


    Qui a construit le château d'Édimbourg

    Au Moyen Âge, il est devenu le premier château royal d'Écosse, abritant le shérif d'Édimbourg et servant de poste à de nombreuses troupes militaires. Parallèlement à cela, le train d'armes royal et les joyaux de la couronne étaient entreposés ici. La plupart des bâtiments que nous voyons aujourd'hui ont été érigés sur les instructions du roi David Ier en 1130. Le plus notable est peut-être la chapelle dédiée à sa mère, la reine Margaret.

    Le château d'Édimbourg a beaucoup souffert au cours de sa longue vie, y compris les sièges des ennemis de l'Écosse. Le premier à capturer le château après un siège de trois jours, fut Edouard Ier en 1296. Cependant, une fois qu'Edward mourut comte de Moray, Sir Thomas Randolph le récupéra pour les Écossais en 1314. Dans cette tentative audacieuse, seuls 30 hommes escaladèrent le falaise nord sous le couvert de l'obscurité.

    Vingt ans plus tard, les Anglais le capturèrent à nouveau, pour le faire reprendre 7 ans plus tard par Sir William Douglas qui se déguisa lui-même et ses hommes en marchands et le reconquit par une attaque surprise.


    Château d'Édimbourg : château hanté d'Écosse

    Le château d'Édimbourg est l'un des châteaux les plus reconnaissables et les plus hantés d'Écosse. Cette forteresse menaçante domine Édimbourg depuis son perchoir rocheux, connu sous le nom de Castle Rock. Le terrain sur lequel se trouve le château est occupé par les humains depuis au moins l'âge du bronze, la construction du château commençant plus tard au XIIe siècle.

    Puisque le château d'Édimbourg était un bastion si important pour gouverner l'Écosse, les monarchies anglaises et écossaises rivales se sont disputées et se sont relayées pour occuper le château à travers l'histoire. Cela a entraîné de nombreux sièges et batailles qui se sont déroulées au château. Il existe des preuves historiques suggérant qu'au moins 26 sièges ont eu lieu au château, ce qui en fait l'un des monuments les plus assiégés au monde. Avec autant de batailles, de souffrances et de morts survenues au château d'Édimbourg, il n'est vraiment pas surprenant qu'il soit considéré comme hanté.

    Donjon hanté du château d'Édimbourg

    Bien qu'il existe de nombreuses zones du château d'Édimbourg et de ses terrains qui seraient hantées, les donjons du château sont considérés comme particulièrement actifs. Comprendre la douleur, la souffrance, le tourment et la mort dans ces donjons, c'est comprendre pourquoi il pourrait y avoir une énergie résiduelle laissée derrière. On dit que d'anciens prisonniers qui ont péri à cause de mauvaises conditions de vie, de malnutrition, de maladie ou de torture s'attardent encore dans les profondeurs sombres du château d'Édimbourg. De nombreux visiteurs affirment les avoir aperçus ou même entendus là-bas.

    L'un de ces prisonniers a une histoire particulièrement sombre et on pense qu'il est resté au château en tant que fantôme. Ce prisonnier était si désespéré d'échapper à sa souffrance, il s'est enterré dans une brouette remplie de fumier. Étant complètement caché dans les excréments, il s'attendait à être transporté sur le Royal Mile vers la liberté. Bien que son plan ait vu son évasion du donjon, le tumulus a été disposé au-dessus du bord imposant de Castle Rock. Malheureusement, cet homme est tombé de la grande hauteur à sa mort imminente. Certains disent qu'il reste au château comme un fantôme. Dans sa rage mécontente, on dit qu'il tente de pousser les gens des hauteurs du château. Heureusement, ceux qui entrent en contact avec cet esprit sont généralement informés de sa présence, car sa présence s'accompagne d'une forte odeur de fumier.

    Édimbourg&rsquos Ghostly Piper

    Une autre histoire de fantômes d'Édimbourg concerne un jeune joueur de cornemuse. Après la découverte de tunnels souterrains partant du château il y a quelques centaines d'années, les gens sont devenus curieux de savoir où ils s'étendaient. Une entrée de ces tunnels était localisée, mais sa petite ouverture signifiait que seul un jeune garçon pouvait être envoyé pour explorer.

    Ce jeune garçon a été contraint à la tâche et a reçu l'ordre de jouer de la cornemuse alors qu'il suivait le tunnel. Le son a permis à ceux au-dessus du sol de savoir où il se trouvait et de suivre ses progrès. Le garçon a parcouru la moitié du Royal Mile avant de se taire soudainement. Bien que des efforts de sauvetage aient été tentés, le garçon n'a jamais été localisé. Personne ne sait vraiment ce qui est arrivé au jeune garçon, pourtant la plupart des gens croient qu'il est mort là-bas. La légende raconte que par une nuit encore calme, vous pouvez toujours entendre le son étouffé des cornemuses du garçon jouant alors qu'il continue de chercher un moyen de sortir du tunnel.

    Le batteur fantôme du château d'Édimbourg

    Curieusement, un autre jeune garçon avec un instrument hante le château d'Édimbourg. Ce jeune garçon apparaît généralement aux gens comme une apparition sans tête et joue toujours de son tambour. Voir cet esprit est de très mauvais augure car il n'apparaîtra que juste avant que le château ne soit attaqué. Comme cela fait longtemps depuis la dernière attaque du château, personne n'a vu cet esprit depuis longtemps. Il y a encore beaucoup de mystère autour de ce jeune garçon car personne ne sait vraiment qui il est, ni pourquoi il est au château.

    Le chien fantôme du château d'Édimbourg

    Un autre esprit que l'on voit couramment au château est celui d'un chien noir. Cet animal est souvent vu courir dans le parc du château avant de disparaître soudainement dans les airs. Beaucoup de gens pensent que ce chien est en quelque sorte lié au cimetière de chiens qui existe au château d'Édimbourg. Ce petit cimetière contient de nombreux chiens soldats, dont certains pensent qu'il pourrait s'agir du chien fantôme.

    Un fantôme de sorcières au château d'Édimbourg

    Pourtant, un autre esprit au château a également connu une fin tragique. C'est l'esprit de Janet Douglas ou de Lady Glamis. Elle a été accusée de sorcellerie par l'actuel roi d'Écosse au cours des années 1500. Après cette accusation, Janet a été jetée dans le donjon du château d'Édimbourg. Sa famille et ses serviteurs ont ensuite été torturés pour obtenir des preuves contre elle d'être une sorcière. Finalement, Janet a été condamnée à mort et brûlée vive sur le bûcher du château, sous les yeux de son jeune fils de 16 ans.

    Beaucoup de gens prétendent que cette mort traumatisante a poussé Lady Glamis à revenir au château en tant que fantôme, bien qu'on pense également qu'elle hante un autre château écossais dans lequel elle a vécu.

    Une expérience paranormale au château d'Édimbourg

    L'une des histoires fantomatiques les plus intéressantes du château d'Édimbourg concerne la façon dont son activité paranormale a été étudiée. En 2001, le Dr Richard Wisman a mené une étude qui a inclus plus de 200 participants. Ces personnes ont été déplacées à travers certaines des zones les plus hantées du château d'Édimbourg, sans aucune connaissance préalable des histoires de fantômes ou des hantises supposées. Les résultats montrent que plus de la moitié des participants ont déclaré avoir vécu une expérience paranormale inexplicable pendant leur séjour au château. Ceux-ci ont été étonnamment principalement signalés dans des zones connues pour être " hantées ".

    Certains rapports incluaient des chutes soudaines de température, des silhouettes d'ombres, une peau brûlante, l'impression qu'une présence les regardait et même des vêtements tirés. Bien que ces découvertes ne permettent pas de conclure avec certitude que le château d'Édimbourg est hanté, elles sont très intéressantes.

    Visite du château hanté d'Édimbourg

    Le château d'Édimbourg est ouvert en tant qu'attraction touristique contenant les joyaux de la couronne écossaise, le monument et le musée de la guerre nationale écossaise. Les billets peuvent être achetés à l'avance en ligne. Les foules peuvent devenir importantes à certaines périodes de l'année, en particulier pendant les mois d'été.

    Si vous avez apprécié cet article, pourquoi ne pas jeter un œil au Greyfriars Kirkyard hanté à proximité à Édimbourg.


    Château d'Édimbourg, l'histoire d'un château magnifique et historique


    Avant de rejoindre le Royaume-Uni, l'Écosse est un royaume à part entière sous le nom de Royaume d'Écosse. En tant qu'empire, bien sûr, l'Écosse possède également un château comme résidence de la famille royale ainsi que le bastion. Le château est le château d'Édimbourg, le bâtiment le plus important de l'histoire de l'Écosse, à la fois les monuments et les bâtiments les plus emblématiques de la ville d'Édimbourg et même de l'Écosse.

    Château d'Édimbourg se dresse majestueusement sur la colline de Castle Rock qui culmine à 130 mètres au-dessus du niveau de la mer. This hill formed from the remains of a volcano that has erupted estimated at 340 million years ago.

    Until the end of the prehistoric era, has not found evidence to suggest that this hill was inhabited. But then the area around the hill grown rapidly and become a civilization. In the year 683, the city was founded by British troops and later named as Edinburgh. Since then, Scotland have started to be colonized by the British forces with Castle Rock serve as one of the centers and military headquarters.

    Edinburgh Castle is known was built in the 12th century by King David I. He was the youngest son of the ruler of Scotland before, that King Malcolm III with the daughter of the British empire which later became known as the Queen Margaret. The castle was built by using rocks from the volcano so it looks magnificent and sturdy .

    One of the first buildings constructed in the complex of the castle is St Margaret’s Capel, built in memory of his mother. King David uses the castle as a center of military power as well as administrative center in Scotland. The desire of Scotland to escape from the British cause frequent conflicts between them, and the center of the conflict is of course always leads to mastery of Edinburgh Castle.

    Which party has control of Edinburgh Castle is believed to have mastered the entire area of Scotland. A Scottish independence war which first occurred in 1926 when England led by King Edward I who invades Scotland and then mastered Edinburgh Castle. This raises the reaction and resistance of the people of Scotland, led by one of the greatest hero William Wallace.

    Edinburgh Castle Image. Image Via: edinburghcastle.gov.uk

    Edinburgh Castle on The Castle Rock Hill

    Scotland’s independence war struggle continued until many years with continued by Robert the Bruce, one of the greatest kings of Scotland. During the war took place, either Scotland or England alternately occupied the Edinburgh Castle.

    When Scotland re-mastered by the British, the two royal marriages are not uncommon. One is that King James IV of Scotland, married Margaret Tudor, the eldest daughter of Henry VII of England. The marriage would produce offspring Scottish king who has a British royal lineage.

    So when the power vacuum in England after Queen Elizabeth I died without a male heir, James VI of Scotland who is the great-grandson of King James IV became the only offspring who is entitled to be king. Appointment of King James VI of Scotland became king of England marked the merging of the two kingdoms, and he was known as King James I of England.

    Edinburgh Castle Scotland UK

    Edinburgh Castle Scotland Photography. Image Via: dreamhouseapartments.com

    Since then, Edinburgh Castle is no longer used as the residence of the king of Scotland. Last King of Scotland descent who masters English and Edinburgh Castle was King Charles I. After the reign of Charles I, Edinburgh Castle widely used by the British empire as a place to imprison prisoners of war, be it from the Seven Years War, the American Revolution until the Napoleonic Wars.

    But the defection of events prisoners of this jail in 1811 makes this castle is no longer safe for use as a prison. Since then, Edinburgh Castle then functioned as a national monument and opened to the public. Renovations and improvements subsequently made to the castle in order to be more attractive for the visitors to come.

    Edinburgh Castle is now known as one of the most attractive tourist destinations in the city of Edinburgh. The castle is in the form of a complex consisting of magnificent buildings in it. The building that will be first seen when entering the main gate is the Half Moon Battery, which is a ring-shaped high wall built on the ruins of David’s Tower.

    This fortress was first used as one of the main defenses of the castle, complete with weapons and special chambers for storing ammunition. The room is now used as a gallery to display the artifacts and implements of war that remain. The main building and the most protected of course, is a building that is home to the royal family, the Royal Palace.

    In place is then born great kings of Scotland, including the King James VI. The exterior of the building is decorated by the clock tower and became one of the most iconic among other buildings in the castle. The interior of the building is decorated with decorations and paintings which make it the most beautiful building.

    One of the most interesting rooms is the Crown Room, a place to store and display objects that are symbols like the royal crown, robes, swords or armor king. Another magnificent room of the castle is the Great Hall, the most spacious room which is used as a place to hold ceremonies, including the appointment of a king or a formal banquet.

    This building was built during the reign of King James IV in the 16th century, with a Renaissance-style interior design. In the era after the leadership of King Charles I, the hall is a barracks or shelter for the troops. A collection of various types of weapons and armor as well as the many amenities featured in this room.

    One of the interesting attractions of Edinburgh Castle, is the One O’Clock Gun, the event shelling is done every day to indicate that the time has shown at 1 pm. Shelling was first performed in 1861 as a time marker signal for ships that are in the area, Firth of Forth, the water flows towards the sea to the north.

    Although it is now shipping a marker signal that time is not necessary, but the shelling has become one of the attractions of interest to visitors. At first the shelling was held in the castle Half Moon Battery by using a 64-pounder cannon, now these attractions is done by using the 105 mm cannon on the ramparts overlooking the north, the Mill’s Mount Battery.

    Edinburgh Castle Photo. Image Via: dailyrecord.co.uk

    Edinburgh Castle Aerial View

    In addition to these attractions, visitors will also be able to see a collection of guns and weapons owned by the castle, one of which is Mons Meg, one of the world’s most famous weapons. Edinburgh Castle still has a few pieces of other buildings were also magnificent and interesting, such as St. Margaret’s Capel which is the oldest building in the complex of the castle, dungeon, Scottish National War Memorial, and the National War Museum and Regimental Museum.

    There are many historical, heroic stories, buildings and objects of interest that can be seen in the castle. During this visit the castle, visitors will be accompanied by an audio guide that will accompany the trip to explore the most magnificent buildings in Scotland. Visiting Edinburgh city would not be complete without visiting Edinburgh Castle.


    10 Amazing Facts of the Edinburgh Castle

    1. The castle is situated on the top of a volcano.

    The last volcanic explosion occurred nearly 350 million years ago! There is plenty of archaeological evidence that proved life existed there before the explosions too.

    The last explosion led to the creation of Castle Rock. The architects constructed the castle back in the 12th century. I mean, how optimistic were they to build a fort atop a volcano and hope it never erupts? Jokes aside, it is a bedazzling state of the art creation and stands as a symbol of the England-Scotland rivalry.

    We will talk about the rivalry and seizure of Edinburgh Castle later.

    2. The Castle is the most beleaguered place in all of Scotland.

    This castle has probably seen innumerable hostile forces and has been seized almost 23 times! This is one of the most embattled forts in all of Europe.

    Some of the most remarkable conflicts in Scottish history of the castle is as follows –

    • Longshanks Siege of 1296: Edward I left the castle in ruins and plundered the city, shipping all the jewels and treasures to London
    • Lang Siege- In this seize, the fort stood against the government forces, defending itself. This went on for almost two years, from 1571 to 1573. At last, the garrison went on to support Mary Queen of Scots.
    • Jacobite Rising of 1745: Bonny Prince Charlie made a lot of attempts but failed to seize the castle.

    These were some of the notorious instances that occurred in the Edinburgh Castle.

    3. The Castle has the oldest building in Scotland.

    St. Margaret’s Chapel, which resides in the same site, is one of the oldest buildings that still stand firm in Scotland.

    The castle was built throughout a long period, and many of its buildings have been brutally plundered during different wars or when the fort has been seized.

    St. Margaret’s Chapel was built back in the 12th century. Margaret was the spouse of Malcolm III, who was well known for her sanctity and purity and died of a broken heart just three days after the untimely death of Malcolm in the battlegrounds.

    This was one of the very few structures that were left unaltered when Robert the Bruce seized and plundered the royal palace back in 1314.

    4. The mystery of Scottish Crown Jewels.

    The crown jewels are also known as the “Honours of Scotland”. The Crown, the Sceptre, and Sword of State make up of the Honours of Scotland. All these were used in the old days to coronate the new princes and kings.

    There were a lot of other British regalias, but this pair was the only one that escaped from the hands of Oliver Cromwell. He eradicated the others.

    Later after the Union of 1707, both England and Scotland were united under the same crown. The Honours of Scotland were kept in a safe, well hidden in the Edinburgh Castle after that.

    This fact was completely obliterated from the minds of people. Almost a century later, in the 18th century, Sir Walter Scott unearthed the Honours. And they were brought back to light again for the ordinary folks to see.

    During the World War, these were concealed again, for there was trepidation that these treasures might get into the hands of the Germans. Now, there is an arrangement for a public exhibit of these crown jewels of Scotland.

    5. The Castle has a sinister presence.

    It is said that the spirit of the Lone Piper still lingers around the several hundreds of passageways of the Edinburgh Castle. A young lad was remitted into the confidential hallways that were underneath the Edinburgh Castle. He was instructed to play his pipes.

    This would help the experts to mark and pin down where the subterranean passages led. The piper drifted away from his course and strayed away from the passages.

    No one ever heard from him again. Even to this day, there is a certain uncanny feeling when one goes down to the dungeons, and one can listen to the eerie, ghostly tunes of the pipe at nights.

    There are more poignant stories of Edinburgh castle, but we will get to those later.

    6. The old gun of Edinburgh castle

    During the reign of Scottish monarchs, there were no iPhones, or Rolex watches found.

    When ships crossed the Firth Of Forth, navigators and sailors looked forward to the Edinburgh Castle for the time. It was the duty of the castle to reveal the time by shooting for an 18- pound gun.

    Navigators adjusted their chronometers and went on in their journey. This old wives’ tale is now a tradition that is still followed by the people of the castle.

    7. The Castle acted as a residence to an elephant.

    The 78th Highlanders came back to Edinburgh Castle from Sri Lanka. They had brought about an elephant along with them.

    Being one of the major infantry barracks, the elephant lived with the comrades. The elephant was an ardent fan of beer and used to visit the canteen of the castle for a pint. You can find more of his signs in the National War Museum of Scotland.

    8. KGB altered the Castle.

    King Jame IV of Scotland was a bit paranoid about people going behind his back. He ruled during the 16th century and ordered for drilling holes in the wall to eavesdrop his courtesans. These were called ‘laird’s lugs,’ meaning ears of the king.

    Later, when Soviet President Mikhail Gorbachev’s visit to Edinburgh, KGB ordered all the holes to be cemented and bricked. One is never too old for espionage.

    9. Innumerable prisoners of war.

    Apart from holding 21 Pirates of the Caribbean, the Edinburgh Castle has also imprisoned several Americans during the War of Independence. The defiant carving of the American Flag in the dungeons of Edinburgh Fort remains as evidence of the fact.

    10. A dog cemetery!

    The canine companions of the battalions of Scotland hold a reserved and unique place in the fortress. The mascot of the Black Watch 42nd Highlanders, Jess, and Dobbler, who accompanied Argyll and Sutherland Highlanders in their ventures throughout China, Sri Lanka, and South Africa- hold memorable places.

    Their loyalty and compassion are noteworthy and have been given immense respect here by burying them right beside the soldiers who gave away their lives in the battles of Scotland.

    The entrance to the cemetery grounds is respected but is visible from the Argyll battery above.

    Though the facts are bewitching, the history of Edinburgh is bound to keep you engrossed in thoughts for the rest of your day!


    A Turbulent Past

    As conflicts continued between England and Scotland towards the end of the 12th century, Edinburgh and its castle became the focus of the invaders. It became obvious that whoever held the stronghold in their grasp, controlled the city of Edinburgh and consequently Scotland. The castle then earned the title of “the defender of the nation”.

    When Robert the Bruce laid siege to Edinburgh Castle in 1314, he almost destroyed every building within the castle except for Margaret’s Chapel, which is now considered to be the oldest surviving building in Scotland.

    England continuously tried to siege the castle and take hold of it one of those sieges was against Mary, Queen of Scots in 1573, which lasted for two full years. In 1650, the infamous Oliver Cromwell succeeded in his attempts to capture the castle, killing Charles I, the last monarch to rule Scotland from Edinburgh.

    Afterwards, Edinburgh Castle was turned into a prison where thousands of military and political prisoners were held over the years from the Seven Years War, the American Revolution, and the Napoleonic Wars.

    Nowadays, millions of people from all over the world travel to Scotland to visit its numerous world heritage sites, entertaining music festivals, historical re-enactments and get to know its mysterious tales and legends.

    Edinburgh Castle is known as the most haunted castle in the city, so it’s no surprise it has so many visitors year round.

    Edinburgh Castle Opening Times:

    Last Entry one hour before closing time.

    Ticket Prices:

    Gate Prices:

    Online Prices

    A child ticket is for ages between 5 – 15. Concessions include the unemployed and over 60s.

    Have you ever visited Edinburgh Castle? Comment below your experience and your favourite part of the Scottish Gem.


    Voir la vidéo: Edimbourg - Visite virtuelle en français . 4K - 55 min