1er octobre 1942

1er octobre 1942

1er octobre 1942

Octobre 1942

1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031
> novembre

Afrique du Nord

Les troupes britanniques capturent Deir el Munassib

Europe occupée

Les Allemands déclarent que tous les occupants du nord de la Slovénie sont des Allemands, les rendant responsables du même service de guerre que les Allemands.



Événements importants de ce jour dans l'histoire 1er octobre

1946 : Douze nazis de haut rang sont condamnés à mort par le Tribunal international des crimes de guerre à Nuremberg dont Joachim von Ribbentrop, ministre nazi des Affaires étrangères. Hermann Goering, fondateur de la Gestapo et chef de l'armée de l'air allemande. Wilhelm Frick, ministre de l'Intérieur. Sept autres, dont Rudolf Hess, l'ancien adjoint d'Adolf Hitler, ont été condamnés à des peines de prison allant de 10 ans à la perpétuité. Trois autres ont été acquittés.

Original en taille réelle ici :
http://en.wikipedia.org/wiki/Image:Nuremberg-1-.jpg

1908 : La Ford Model T a été présentée au public et a été la première voiture abordable et fiable pour le citoyen ordinaire des États-Unis. Connue sous le nom de "Tin Lizzie", c'était la première voiture construite selon des méthodes de production de masse et pouvait accueillir deux personnes. Quand il a été introduit pour la première fois, il coûtait 850 $. Au moment où il a été abandonné en 1927, près de 15 000 000 de modèles T avaient été vendus.

Original en taille réelle ici :
http://en.wikipedia.org/wiki/Image:1910Ford-T.jpg

1918 : Les forces arabes et britanniques commandées par Lawrence d'Arabie capturent Damas aux forces turques.

Original en taille réelle ici :
http://commons.wikimedia.org/wiki/Image:Ljohn.jpg

1936 : Le général Francisco Franco est nommé chef du gouvernement rebelle nationaliste en Espagne.

Original en taille réelle ici :
http://en.wikipedia.org/wiki/Image:Franco_eisenhower_1959_madrid.jpg

1946 : Mensa, la célèbre société au QI élevé est formée, non politique et libre de toutes distinctions sociales (raciales, religieuses, etc.). La société est créée par Roland Berrill et le Dr Lancelot Ware, la seule qualification pour être membre étant un QI élevé dans le 98e centile supérieur, le nombre de membres est estimé à plus de 100 000 dans le monde. Au fil des ans, Mensa a attiré des membres surprenants, notamment des boxeurs, des acteurs et des actrices, des écrivains, des politiciens et des inventeurs.

1954 : Dr J Robert Oppenheimer, le scientifique nucléaire controversé, a été réélu directeur de l'Institute for Advanced Study de l'Université de Princeton dans le New Jersey.

Original en taille réelle ici :
http://en.wikipedia.org/wiki/Image:JROppenheimer-LosAlamos.jpg

1962 : James Meredith s'inscrit à l'Université du Mississippi accompagné de 400 maréchaux adjoints américains et de 1 000 soldats pour protéger le campus de nouveaux problèmes. Meredith a brisé les 110 ans d'histoire de la ségrégation de l'école en étant le premier étudiant afro-américain à suivre des cours à l'Université du Mississippi. Deux jours avant son inscription, des émeutes ont éclaté à l'université, faisant 75 blessés et 2 morts.

1er octobre 1968 : La Chine rouge célèbre maintenant 20 ans de règne de Mao Tsé-toung et insiste sur le fait que la purge des ennemis de son règne se poursuivra, cela fait maintenant 2 ans que la Grande Révolution Culturelle a commencé qui visait à purger et purifier le 17 millions de membres du parti, on estime que 500 000 personnes étaient sur la place céleste de la paix à Pékin pour célébrer les 20 ans du règne de Mao Tsé-toung.

Original en taille réelle ici :
http://en.wikipedia.org/wiki/Image:Mao_Zedong.jpg

1970 : Le cortège funèbre du président Abdel Nasser dans les rues du Caire passe d'une occasion solennelle à une tragédie alors que des dizaines de personnes en deuil sont écrasées à mort en raison du grand nombre (estimé à cinq millions de personnes en deuil dans les rues) d'Égyptiens en deuil qui souhaitaient rendre hommage au président décédé.

Original en taille réelle ici :
http://en.wikipedia.org/wiki/Image:Nasser_thinker.jpg

1975 : Le cortège funèbre du président Abdel Nasser dans les rues du Caire passe d'une occasion solennelle à une tragédie alors que des dizaines de personnes en deuil sont écrasées à mort en raison du grand nombre (estimé à cinq millions de personnes en deuil dans les rues) d'Égyptiens en deuil qui souhaitaient rendre hommage au président décédé.

Original en taille réelle ici :
http://en.wikipedia.org/wiki/Image:Muhammad_Ali_NYWTS.jpg

1976 : La tour CN à Toronto, Ontario, Canada, la structure autoportante la plus haute du monde Hauteur avec antenne/flèche 1 815,4 pieds, sur terre dans le monde ouvre officiellement ses portes. La construction de la tour avait commencé en février 1973 et ouverte au public le 26 juin 1976. Elle a conservé le titre pendant plus de 30 ans jusqu'à ce que le Burj Dubaï aux Émirats arabes unis la dépasse.

Original en taille réelle ici :
http://en.wikipedia.org/wiki/Image:Toronto%27s_CN_Tower.jpg

1988 : Mikhaïl Gorbatchev se nomme à la tête du Soviet suprême.

Original en taille réelle ici :
http://en.wikipedia.org/wiki/Image:Bush_and_Gorbachev_at_the_Malta_summit_in_1989.gif

1992 : Ross Perot a officiellement annoncé qu'il se présenterait à la prochaine course présidentielle contre Bill Clinton et le président Bush , il a déclaré que la raison pour laquelle il se présente est que le gouvernement est dans le pétrin et qu'aucun des partis n'a répondu aux besoins et aux préoccupations de l'électeur ordinaire . Son maigre classement dans les derniers sondages pourrait bien signifier qu'il ne peut pas gagner, mais son entrée affectera la course à la présidence.

Original en taille réelle ici :
http://en.wikipedia.org/wiki/Image:Perot_cropped_and_blown-up.jpg


TABLE DES MATIÈRES
Corps d'ingénieurs
Divisions d'ingénieurs
Districts d'ingénieurs
Groupes d'ingénieurs
Régiments du génie
Bataillons du génie
Sociétés d'ingénieurs
Ingénieur Sociétés de Distribution Pétrolière
Détachements / Pelotons du Génie

Autres sites d'intérêt (unités d'ingénierie) :

VI Corps du Génie de Combat Seconde Guerre mondiale
(Ce n'est pas un site CBI, mais il contient d'excellentes informations générales sur les ingénieurs de combat)


Divisions d'ingénieurs

Corps des ingénieurs, siège social, service de la construction (Voir l'historique des unités CBI)

Ingénieur Division No. 1, Hq Construction Service, Service d'approvisionnement, USF IBT
Mention élogieuse d'unité méritoire : 1er juillet-octobre 44, QG SOS IBT, dtd 22 avril 45.

Ingénieur Division No. 2, Service d'approvisionnement, USF IBT

Ingénieur Avance Section n° 5, Service d'approvisionnement, USF IBT


Districts d'ingénieurs

  • 93e Régiment des services généraux du génie
  • 352e Régiment des services généraux du génie
  • 849e bataillon d'aviation du génie
  • 45e Régiment des services généraux du génie
  • 1327e Régiment des services généraux du génie
  • 75e compagnie de pontons légers du génie
  • 330e régiment des services généraux du génie
  • 823e bataillon d'aviation du génie
  • 1875e bataillon d'aviation du génie
  • 1883d bataillon d'aviation du génie
  • 77e compagnie de pontons légers du génie
  • 1359th Engineer Dump Truck Company
  • 4023d Quartermaster Dump Truck Company
  • (10e régiment du génie chinois, attaché)
  • 1905e bataillon d'aviation du génie
  • 209e bataillon de combat du génie
  • 236e bataillon de combat du génie
  • 71e compagnie de pontons légers du génie
  • 195e compagnie de camions à benne basculante du génie
  • 4024th Quartermaster Dump Truck Company
  • (12e régiment du génie chinois, attaché)

Ingénieur District No. 12, Service d'approvisionnement, USF IBT

Le quartier général de Calcutta a été ouvert à l'automne 1943 sous le commandement du colonel W. C. Kinsolving. Rapporté à la division ingénieur #1. Toutes les opérations du district n°12 se sont déroulées dans les provinces du Bengale et d'Assam en Inde.

Ingénieur District No. 22, Service d'approvisionnement, USF IBT

Carte de The Ledo Road par Leslie Anders, University of Oklahoma Press. Utilisé avec autorisation.
(CBIVA Sound-off, numéro d'automne 2000)


Groupes d'ingénieurs

1187e groupe d'ingénieurs en construction

Lignée: Activé en Inde 25 août 44 inactivé en Inde 12 janvier 46

Campagnes : Inde-Birmanie


Régiments du génie

45e Régiment des services généraux du génie (couleur)

Lignée: Activé au Camp Blanding, Floride le 15 juillet 41 et participé aux manœuvres de la Caroline d'octobre à décembre 41 est arrivé au port d'embarquement de Charleston le 26 mai 42 et est parti le 28 mai 42 est arrivé à Freetown, Sierra Leone, Afrique le 12 juin 42 et est parti le 19 juin 42 à Capetown , Afrique du Sud du 1er au 4 juillet 42 a atterri uniquement à Karachi, Inde le 23 juillet 42 et a supposé les détails du camionnage à Agra 5 septembre 42 déplacé à New Delhi et à Ledo, Inde 10 décembre 42 pour la construction de la route Ledo à Shingbwiyang avant le 30 septembre 45 inactivé en Inde le 16 janvier 46.

Campagnes : Inde-Birmanie

Lignée: Redésigné du 93e bataillon du génie (séparé) le 27 mars 42 au Camp Livingston, LA est arrivé au port d'embarquement de Seattle le 16 avril 42 et est parti le 20 avril 42 est arrivé à Carcross, au Canada le 7 mai 42 sous le commandement des services du Nord-Ouest et s'est engagé dans la construction de l'Alaskan-Canadian L'autoroute où le sentier dégagé à l'est de Carcross vers la rivière Teslin est arrivé à Fort. Randall, AK le 3 janvier 43 et est retourné au port d'embarquement de Seattle le 3 juillet 44 a immédiatement déménagé à Fort. Lewis, WA où est resté jusqu'au 14 mars 45 a quitté les États-Unis le 24 mars 45 et est arrivé à Calcutta, Inde le 10 mai 45 a quitté l'Inde le 20 octobre 45 et est arrivé au port d'embarquement de New York le 16 novembre 45 inactivé au Camp Kilmer, NJ le 17 novembre 45.

45 août Lieu : Kharagpur, Inde moins 1er Bn à Tezgaon et 2e Bn à Shamshernanar Co A à Kanchrapara

Campagnes : Îles Aléoutiennes

Lignée: Activé au Camp Claiborne, LA le 15 avril 42 et arrivé à Churchill, Canada le 31 juillet 42 où il est resté jusqu'au 13 novembre 42 est revenu au Camp Claiborne, LA le 18 novembre 42 et est arrivé au sous-port d'embarquement de Los Angeles le 8 janvier 43 et est parti le 20 Le 43 janvier est arrivé à Bombay, en Inde, le 3 mars 43 et des éléments ont renforcé la tête de route sur la route de Ledo à la fin du mois d'avril 43 ont construit des aérodromes dans l'Assam au milieu de l'année 43 et complètement en Birmanie avant le 16 octobre 43 1er milliard d'outils de rupture de piste sur la route de Ledo 14 novembre 43 a atteint Singbwiyang, Birmanie le 27 décembre 43, a engagé un combat à Tanai le 3 mars 44 et a terminé la route vers Myitkyina, en Birmanie le 10 novembre 44 inactivé en Birmanie le 25 avril 46.

45 août Lieu : Myitkyina, Birmanie, moins 2e Bon à Ledo, Inde

Campagnes : Birmanie centrale, Inde-Birmanie

Lignée: Activé au Camp Gordon, Géorgie le 17 avril 42 est arrivé et a quitté le port d'embarquement de New York le 22 septembre 42 expédition annulée et régiment transféré à Indiantown Gap Military Reserve, PA 24 septembre 42 est arrivé au port d'embarquement de San Francisco le 4 janvier 43 et est parti le 13 janvier 43 arrivée à Basra, Irak le 22 février 43 et départ le 1er novembre 44 pour Ledo, Inde arrivée en Inde le 9 novembre 44 et départ de Karachi, Inde le 21 octobre 45 arrivée au port d'embarquement de New York 9 novembre 45 et inactivée au Camp Kilmer, NJ 10 novembre 45.

45 août Lieu : Ledo, Inde, moins les entreprises B et C à Chabua, Inde

Campagnes : Inde-Birmanie

Lignée: Activé au Camp Claiborne, LA 15 février 43 et arrivé au Camp Joseph T. Robinson, AR le 24 juin 43 est retourné au Camp Claiborne, LA le 2 août 43 et organisé au Camp Patrick Henry, VA le 15 janvier 44 jusqu'au départ du port d'embarquement de Hampton Roads 25 janvier 44 Le 2e Bn est arrivé en Angleterre le 8 février 44 avec le quartier général du régiment et a atterri plus tard en France après la guerre. moins 1st Bn) est arrivé au port d'embarquement de Boston le 29 août 45 et a déménagé à Camp Claiborne, LA transféré à Ft. Belvoir, VA 21 novembre 45 où inactivé le 7 décembre 45.

45 août Lieu : Le Mans, France (prévu vers la zone sud-ouest du Pacifique sous l'expédition # R5218-W)

Campagnes : Inde-Birmanie

Lignée: Activé à Gowen Field, Idaho 10 avril 43 organisé au Camp Patrick Henry, VA 5-13 décembre 43 a quitté le port d'embarquement de Hampton Roads 13 décembre 43 est arrivé en Inde 13 février 44 où affecté à Tenth Air Force 7 octobre 44 affecté à Inde-Birmanie Air Service Command le 5 avril 45 déplacé vers la Chine en avril 45 est retourné en Inde le 45 décembre où il a été inactivé le 26 décembre 45.

930th EAR (moins 3 bataillons) affecté à la construction d'installations B-29 à Kalaikunda.

45 août Lieu : Kunming, Chine

Campagnes : Birmanie centrale, offensive chinoise

Lignée: Activé au Camp Swift, TX le 16 août 43 sous le commandement du huitième service et organisé au Camp Stoneman, CA le 5 janvier 44 a quitté le port d'embarquement de San Francisco le 8 janvier 44 est arrivé à Hawaï le 16 janvier 44 et est arrivé aux îles Palau le 3 novembre 44 moins le 1er milliard envoyé à Leyte, Philippines le 15 novembre 44 tout le régiment est arrivé à Tinian le 27 novembre 45 où il a été inactivé le 30 janvier 46.

Campagnes : Pacifique occidental, Leyte

Lignée: Redésigné à partir du 1327e bataillon de construction du génie au Camp Claiborne, LA 25 mai 44, le siège et le siège de la compagnie se sont déplacés par voie aérienne en échelons avec un bataillon du port d'embarquement aérien de Miami à partir du 3 novembre 44 tandis qu'un autre bataillon s'est déplacé par voie maritime du siège du port d'embarquement de Los Angeles et La compagnie du quartier général et un bataillon sont arrivés à New Delhi, en Inde, le 13 novembre 44, tandis que le 2e Bataillon a quitté le port d'embarquement de Los Angeles le 20 décembre 44 et est arrivé à Bombay, en Inde, le 23 janvier 45. Régiment inactivé en Inde le 15 janvier 46.

Emplacement: Tingkawk, Birmanie Calcutta, Inde avant le 45 août

Campagnes : Inde-Birmanie, Birmanie centrale

Lignée: Activé à Kunming, Chine le 17 août 45 par autorisation de AG 322 (30 juillet 45) OB-I-AFRPG-M du ministère de la Guerre en date du 7 août 45 (S) et affecté au XIV Air Force Engineer Command 1er décembre 45 et inactivé en Inde 27 déc. 45.


Bataillons du génie

34e bataillon de combat du génie

Formé: 9 mai 44 Hawaï (1er Bon, 34th Engineer Reg)
Inactivé : (Actif jusqu'en 1946)
Emplacements: Hawaï 9 mai 44 Saipan 17 juin 44 Espiritu Santo 16 février 45 Tsugen Shima I 10 avril 45 Okinawa août 45

Campagnes : Pacifique central, Ryukus, Pacifique occidental

Formé: 5 avril 44 Schofield Barracks, Hawaï (64th Engineer Co)
Inactivé : (Actif jusqu'en 1946)
Emplacements: Hawaï 5 avril 44 Guam 1er avril 45

Formé: 5 mai 43 Framingham, MA (1er Bon, 132e Reg Ingénieur)
Inactivé : 31 janv. 46 Japon
Emplacements: Framingham, MA 5 mai 43 Seattle Port d'embarquement 28 mars 44 Hawaii 3 avril 44 Guam 21 juillet 44 Philippines 23 novembre 44 Ie Shima I 16 avril 45

Campagnes : Leyte, Ryukus, Pacifique occidental

Formé: 23 novembre 42 Kalaheo, Hawaï (152e Reg Ingénieur)
Inactivé : 31 janv. 46 Japon
Emplacements: Kalaheo, Hawaï 23 novembre 42 Makin I 20 novembre 43 Hawaï février 44 Saipan 17 juin 44 Espiritu Santo 16 février 45 Okinawa 9 avril 45

Campagnes : Ryukus, Pacifique occidental

Formé: 18 mars 43 Camp Beale, CA (2nd Bn, 37th Engineer Reg)
Inactivé : 27 novembre 44 Port d'embarquement de New York
Emplacements: Camp Beale, CA 18 mars 43 Port d'embarquement de New York 8 sept. 43 Inde 12 oct. 43 Mu-se, Birmanie 3 nov. 45 Port d'embarquement de New York 26 nov. 45
45 août Lieu : Ledo, Inde moins Co A à Myitkyina, Birmanie

Campagnes : Inde-Birmanie, Birmanie centrale


La source: 27e bataillon du génie :

  • Constitué le 16 janvier 1918 dans l'armée nationale à Fort Myer, Virginie, en tant que 2e bataillon, 37e régiment du génie
  • Démobilisé en mars 1919 à Camp Upton, New York
  • Reconstitué le 1er octobre 1933 dans l'armée régulière en tant que 2e bataillon, 37e du génie
  • Activé le 14 juillet 1941 au Camp Bowie, Texas
  • Redésigné le 1er août 1942 en tant que 2e bataillon, 37e régiment de combat du génie
  • Réorganisé et redésigné le 15 mars 1943 en tant que 209e bataillon de combat du génie
  • Inactivé le 27 novembre 1945 au Camp Kilmer, New Jersey
  • Redésigné le 29 avril 1947 comme le 27e bataillon de combat du génie
  • Activé le 18 septembre 1950 à Fort Lewis, Washington
  • Inactivé le 26 octobre 1950 à Fort Lewis, Washington
  • Activé le 1er mars 1951 à Fort Campbell, Kentucky
  • Redésigné le 8 juin 1953 en tant que 27e bataillon du génie
  • (Sociétés par lettre inactivées le 17 octobre 2008 à Fort Campbell, Kentucky Support Company simultanément constituées et activées)

Crédit de participation à la campagne :

  • Première Guerre mondiale : Saint Mihiel Meuse-Argonne
  • Seconde Guerre mondiale : Inde-Birmanie Birmanie centrale
  • Vietnam : Contre-offensive, Phase II Contre-offensive, Phase III Contre-offensive contre Tet, Phase IV Contre-offensive, Phase V Contre-offensive, Phase VI Tet 69/Contre-offensive Été-Automne 1969 Hiver-Printemps 1970 Contre-offensive Sanctuaire Contre-offensive, Phase VII Consolidation I Consolidation II
  • Asie du Sud-Ouest : Défense de l'Arabie saoudite Libération et défense du Koweït
  • Guerre contre le terrorisme : des campagnes à déterminer

Décorations :

  • Presidential Unit Citation (Army), Streamer brodé MYITKYINA
  • Mention élogieuse d'unité méritoire (armée), Streamer brodé VIETNAM 1966-1967
  • Mention élogieuse de l'unité méritoire (armée), Streamer brodé VIETNAM 1967-1968
  • Mention élogieuse d'unité méritoire (armée), Streamer brodé VIETNAM 1968-1969
  • Mention élogieuse de l'unité méritoire (armée), Streamer brodé VIETNAM 1969
  • Mention élogieuse d'unité méritoire (armée), Streamer brodé VIETNAM 1970-1971
  • Meritorious Unit Commendation (Army), Streamer brodé ASIE DU SUD-OUEST 1990-1991
  • Mention élogieuse d'unité méritoire (armée), Streamer brodé AFGHANISTAN 2004
  • Mention élogieuse d'unité méritoire (armée), Streamer brodé AFGHANISTAN 2006-2007
  • Mention élogieuse d'unité méritoire (armée), Streamer brodé AFGHANISTAN 2009-2010
  • Prix ​​de l'unité supérieure de l'armée, Streamer brodé 1990
  • Médaille d'honneur d'action civile de la République du Vietnam, première classe, Streamer brodé VIETNAM 1967-1968
  • Médaille d'honneur d'action civile de la République du Vietnam, première classe, Streamer brodé VIETNAM 1970

Insigne d'unité distinctive :

Symbolisme: Le bouclier est rouge pour les ingénieurs. Le rocher, tiré des armoiries de Saint-Mihiel et les feuilles de chêne emblématiques de la Meuse-Argonne, indiquent le service du 37e régiment du génie pendant la Première Guerre mondiale, tandis que la bordure indique la descente du 209e bataillon du génie du 37e régiment du génie . La devise se traduit par "Pour bien faire toutes choses".

Blason:

Crête: Sur une couronne des couleurs d'argent et de gueules un chinze mythologique (lion birman) sejant du premier gorgé d'une couronne murale d'azur surmontant un bosquet de bambous de sinople le sommet arqué au-dessus du chinze et la base entre quatre billettes, deux et deux, d'or chacun chargé de trois barrulets du second.

Devise: OMNES RES BENE FACERE (Pour bien faire toutes choses).

Protéger: Le bouclier est rouge pour les ingénieurs. Le rocher, tiré des armoiries de Saint-Mihiel et les feuilles de chêne emblématiques de la Meuse-Argonne, indiquent le service du 37e régiment du génie pendant la Première Guerre mondiale, tandis que la bordure indique la descente du 209e bataillon du génie du 37e régiment du génie . La devise se traduit par "Pour bien faire toutes choses".

Crête: Le service de campagne de l'unité pendant la Seconde Guerre mondiale pour lequel il a reçu la citation de l'unité présidentielle (armée), MYITKYINA, est désigné par le chinze mythologique du sceau de l'État de Birmanie et la couronne murale bleue de Myitkyina, la ville fortement fortifiée du nord de la Birmanie, le dont la capture était vitale pour briser le blocus terrestre de la Chine bleu est la couleur de la banderole Presidential Unit Citation (Army). Le bosquet de bambous des armoiries de la République du Vietnam représente le service de campagne du Vietnam et, avec les quatre billettes (briques héraldiques) aux couleurs suggérées par le drapeau de la République du Vietnam, fait référence aux cinq décorations vietnamiennes du bataillon (4 mentions élogieuses de l'unité méritoire , VIETNAM et Médaille des actions civiles de la République du Vietnam).

Informations sur la lignée et les distinctions au 8 septembre 2016

Formé: 25 janvier 43 Camp Pendleton, VA (2e Bon, 348e Reg du génie)
Inactivé : 10 déc. 46 Philippines
Emplacements: Camp Pendleton, VA 25 janvier 43 Seattle Port d'embarquement 22 mars 44 Hawaï 29 mars 44 Guam 21 juillet 44 Philippines 23 novembre 44 Yabaki Shima I 26 mars 45 Ie Shima I 16 avril 45, Okinawa août 45

Campagnes : Leyte, Ryukus, Pacifique occidental

Formé: 1er avril 43 Camp McCoy, WI (2nd Bn, 44th Engineer Reg)
Inactivé : 2 déc. 45 Port d'embarquement de New York
Emplacements: Camp McCoy, WI 1er avril 43 Port d'embarquement de Los Angeles 18 nov. 43 Inde 26 déc. 44 Mu-se, Birmanie 29 mai 44 Inde 9 août 44 Ledo, Inde 45 août Port d'embarquement de New York 1er déc. 45

Campagnes : Inde-Birmanie, Birmanie centrale

Formé: 25 mars 42 pi. Jackson, Caroline du Sud
Inactivé : 15 mars 46 Japon
Emplacements: Ft. Jackson, SC 25 mars 42 San Francisco Port d'embarquement 25 mars 44 Hawaï 31 mars 44 Guam 21 juillet 44 Philippines 23 novembre 44 Okinawa 20 avril 45

Campagnes : Leyte, Ryukus, Pacifique occidental

Formé: 22 sept. 42 pi. Knox, KY (renommé de Engineer Bn (Sep) (Colored) 10 May 44)
Inactivé : 12 novembre 45 Camp Kilmer, New Jersey
Emplacements: Ft. Knox, KY 22 sept. 42 Port d'embarquement de San Francisco 27 ​​juil. 43 Inde 10 sept. 43 Ledo, Inde 45 août

Campagnes : Inde-Birmanie

Affecté à la construction d'installations B-29 à Kharagpur Réaffecté à la construction de Ledo Road en juillet 1945.

Formé: 15 juin 42 Camp Claiborne, LA
Inactivé : 22 novembre 45 Camp Kilmer, New Jersey
Emplacements: Camp Claiborne, LA 15 juin 42 Port d'embarquement de New York 7 sept. 44 Inde 20 oct. 43 New Delhi, Inde Dehra Dun, Inde (moins Det au peloton Kalaikunda à Chinkiang, Chine) 45 août

Campagnes : Offensive Inde-Birmanie, Chine

Décorations : Mention élogieuse d'unité méritoire : 27 déc. 43-27 juin 45, GO 152, Hq USF IBT, dtd 11 juil. 45.


(photo reproduite avec l'aimable autorisation de Mme Jane Holman, fille du PFC Owen S. Heriot - septième en partant de la droite, deuxième rangée en partant du haut)

Formé: 21 juil. 41 Schofield Barracks, Hawaï
Inactivé : 12 novembre 45 Camp Stoneman, CA
Emplacements: Schofield Barracks, Hawaï 21 juillet 41 Baker I 1er septembre 43 Makin I 22 novembre 43 Saipan 20 juin 44 Saipan (moins de dét à Schofield Barracks, Hawaï) août 45

Campagnes : Pacifique central, Pacifique occidental

Le 813th ENGINEER BATTALION a été constitué le 17 novembre 1941 dans l'armée régulière sous le nom de 813th Engneer Battalion, Aviation. Activé le 15 décembre 1941 au McCord Field, Washington. Quitte le port d'embarquement de San Francisco le 1er mai 1942 et arrive en Alaska le 8 mai 1942. Retourne dans l'État de Washington Rebaptisé le 27 août 1944 en tant que 813th Engineer Aviation Battalion. A quitté le port d'embarquement de Seattle le 25 avril 1945 et a débarqué dans le territoire d'Hawaï le 5 mai 1945. A déménagé à Guam le 13 juin 1945 et à Okinawa le 5 juillet 1945. L'unité était à Okinawa à la fin de la Seconde Guerre mondiale ( lieu du 15 août 1945). A servi dans l'armée d'occupation d'Okinawa du 15 septembre 1945 au 5 janvier 1946. Retourné aux États-Unis et inactivé le 7 janvier 1946 au Camp Stoneman, en Californie.

Activé le 25 septembre 1946 à Geiger Field, Washington. Réorganisé et redésigné le 27 juin 1956 en tant que 813th Engineer Battalion (Heavy Construction). Inactivé le 16 décembre 1957 en Alaska. Retiré de l'armée régulière et affecté à la réserve de l'armée, et affecté à l'armée des États-Unis, en Alaska, le 17 novembre 1960. Activé le 3 janvier 1961 à Fort Richardson, en Alaska.

Zone d'accueil : Armée des États-Unis, Alaska

Crédit de participation à la campagne (Seconde Guerre mondiale) : Îles Aléoutiennes

Décorations : Mention élogieuse de l'unité méritoire, banderole brodée : THÉÂTRE ASIATIQUE-PACIFIQUE

Bouclier de Blason : De gueules, sortant de la pointe d'une montagne d'argent, chargée d'un pin au naturel, au chef bandé de huit du second et du premier.

Crête: Celui des régiments et bataillons séparés de la Réserve de l'Armée : Sur une couronne des couleurs (d'argent et de gueules) le Lexington Minute Man proprement dit. La statue de l'Homme Minute, le Capitaine John Parker (H. H. Kitson, sculpteur) se dresse sur le Common à Lexington, Massachusetts.

Devise: Nidum Pro Avibus (Un nid pour les oiseaux)

La description: La montagne enneigée représente les montagnes de l'État de Washington, le lieu d'activation. Le sapin, tiré du bouclier du 43e Ingénieur, désigne l'organisation mère à partir de laquelle le cadre a été choisi. L'écarlate et le blanc sont les couleurs du Corps of Engineers. La désignation numérique est indiquée par les huit divisions du chef, le pin unique et les trois couleurs employées.

Insigne d'unité distinctive : L'insigne distinctif de l'unité est l'écu et la devise des armoiries (Ltr 16 janvier 1943).

La source: "Ordre de bataille de la Seconde Guerre mondiale", Shelby L. Stanton, 1984

Formé: 15 déc. 41 McChord Field, WA
Inactivé : 7 janv. 46 Stoneman Field, Californie
Emplacements: McChord Field, WA 15 déc. 41 Port d'embarquement de Seattle 1er mai 42 Alaska 8 mai 42 Port d'embarquement de Seattle 10 déc. 44 Port d'embarquement de Seattle 25 avril 45 Hawaï 5 mai 45 Guam 13 juin 45 Okinawa 5 juil. 45 Port d'embarquement de San Francisco 5 46 janvier

Campagnes : Îles Aléoutiennes

Formé: 15 février 42 Langley Field, Virginie
Inactivé : 22 févr. 46 Inde
Emplacements: Langley Field, Va 15 février 42 Sous-port d'embarquement de Charleston 28 mai 42 Inde 23 juillet 42 Birmanie 27 février 43-août 45 (Myitkyina avant mai 45).

Campagnes : Inde-Birmanie, Birmanie centrale

Lignée: Constitué le 4 février 1942 dans l'armée des États-Unis sous le nom de 823e bataillon du génie (séparé) (couleur) et activé le 15 février 1942 à Langley Field, en Virginie. Quitte le sous-port d'embarquement de Charleston le 28 mai 1942 et arrive en Inde le 23 juillet 1942. Rebaptisé le 1er août 1942 en tant que 823d Engineer Aviation Battalion (Colored). Déplacé en Birmanie le 27 février 1943. L'unité était à Myitkyina, Birmanie à la fin de la Seconde Guerre mondiale (emplacement du 15 août 1945). Retourné en Inde où il a été inactivé le 22 février 1946. Démantelé le 3 février 1948.

Campagnes (Seconde Guerre mondiale) : Inde-Birmanie, Birmanie centrale

Décorations : Rien.

Bouclier de Blason : De gueules, à la croix raguly fleurie d'argent, à deux pans du dernier fretté du champ.

Crête: Rien.

Devise: Ex cruce leo (De la croix un lion)

Symbolisme: Dans l'écarlate et l'argent du bataillon du génie, la croix en lambeaux signifie des difficultés à rencontrer dans l'exercice de leurs fonctions, et les extrémités fleuries sont emblématiques de la fin réussie de telles entreprises. Le flanc et le fretty sont tous deux symboliques des problèmes de construction rencontrés. La devise, "Ex cruce leo (De la croix un lion) implique l'intrépidité du personnel, en ce sens que les caractéristiques d'un lion émanent de la croix de l'organisation.

Insigne d'unité distinctive : L'insigne distinctif de l'unité est l'écu et la devise des armoiries (Ltr dtd 11 janv. 1943).

Formé: 1er novembre 42 Base aérienne de l'armée de Greenville, Caroline du Nord
Inactivé : 24 octobre 45 Camp Kilmer, New Jersey
Emplacements: Base aérienne de l'armée de Greenville, Caroline du Nord 1er novembre 42 Port d'embarquement de New York 10 juillet 43 Inde 12 août 43 Chabua, Inde 45 août North Malir 45 sept. Port d'embarquement de New York 23 octobre 45

Formé: 1er novembre 42 MacDill Field, Floride
Inactivé : 26 novembre 45 Port d'embarquement de New York
Emplacements: MacDill Field, FL 1er novembre 42 Port d'embarquement de New York 10 juillet 43 Inde 12 août 43 Tagap, Inde 45 mai Chabua, Inde 45 août Port d'embarquement de New York 25 novembre 45

Campagnes : Inde-Birmanie

Formé: 1er janvier 43 Base aérienne de l'armée de Dyersburg, Tennessee
Inactivé : 4 janvier 46 Port d'embarquement de New York
Emplacements: Dyersburg Army Airbase, TN 1er janvier 43 Hampton Roads Port d'embarquement 3 octobre 43 Afrique du Nord 23 octobre 43 Kharagpur, Inde 1er février 44 (Co A - Calcutta Co B - Dinjan Co C - Jorhat) Chabua, Inde 45 août Port de New York d'embarquement 3 janvier 46

Campagnes : Inde-Birmanie

(Peut-être aussi à Chakulia pour la construction des installations B-29.)

Siège social et société de services - Dinjan, Inde
Société "A" - Dimapur, Inde
Société "B" - Dinjan, Inde
Société "C" - Jorhat, Inde

Formé: 1 janv. 43 Avon Park, Floride
Inactivé : 13 déc. 45 pi. Lewis, WA
Emplacements: Avon Park, Fl 1er janv. 43 Hampton Roads Port of Embarkation 3 oct. 43 N. Africa 23 oct. 43 Inde 27 déc. 43 Chine 23 mai 45 Siakwan, Chine moins det à Kunming, Chine août 45 Seattle Port of Embarkation 12 déc 45

Campagnes : Inde-Birmanie

Formé: 1 mai 43 Westover Field, MA
Inactivé : 2 janvier 46 Port d'embarquement de New York
Emplacements: Westover Field, MA 1er mai 43 Hampton Roads Port d'embarquement 14 déc. 43 Calcutta, Inde 13 févr. 44 Bhamo, Birmanie 17 mai 44 Myitkyina, Birmanie moins : Co A à Lashio, Birmanie Co B à Bahe, Birmanie 45 août, Chine sept. 45

Campagnes : Offensive Inde-Birmanie, Birmanie centrale, Chine

Mention élogieuse d'unité méritoire : 17 mai 44-30 juin 45, GO 76, Hq I-B Cmd Svc Air, dtd 12 oct. 45

Siège social et société de services - Bhamo, Birmanie
Compagnie "A" - Lashio, Birmanie
Société "B" - Mu-se, Birmanie


La source: Bureau de l'histoire de l'US Army Corps of Engineers

17 mai 1944 :
Les forces japonaises ont bloqué la construction de la route de Ledo à Myitkyina, en Birmanie. Un détachement de la compagnie A 879th Airborne Engineer Battalion, avec de l'équipement, a commencé à atterrir sur la piste d'atterrissage de Myitkyina en planeurs et a continué à atterrir pendant la nuit. Les travaux ont commencé rapidement sur la piste d'atterrissage, l'unité assurant sa propre défense contre les attaques japonaises jusqu'à ce que la piste soit terminée.

Formé: 14 déc. 44 Ledo, Inde (1st Bn, 393d Engineer Reg)
Inactivé : 11 janvier 46 Port d'embarquement de New York
Emplacements: Ledo, Inde 14 déc. 44 Ledo, Inde moins Co C à Calcutta, Inde 45 août Ledo, Inde sept. 45

Campagnes : Inde-Birmanie, Birmanie centrale


La source: M. George M.C. Robinson

Le 1007th Special Service Eng. Btn. est arrivé à Bombay le 28 avril 1944, 108 jours après avoir quitté Hampton Roads, le plus long voyage jamais effectué par les forces américaines, à bord de l'Athos 2nd. Arrivée à Calcutta et à l'usine de jute de Landsdown, Dum Dum, le 6 mai. 37 jours après avoir assemblé 115 barges en bois, la société C a déménagé à Khulna, en Inde, à 108 milles au nord-est de Calcutta, pour remplacer les sociétés A et B lors de leur transfert à Ledo. Co. C a assemblé 85 barges en acier de 30 pieds de large, 110 pieds de long, 10 pieds de haut, ainsi que 8 grues montées sur barge. Après avoir terminé cette mission en 8 mois, ils ont été transférés à Calcutta et affectés au district 1, à la section de base 2, et ont été affectés à de nombreux projets variés en tant que société, mais selon les besoins en petits groupes ou en individus selon les besoins. Les entreprises A & B ont construit un pont supporté par des barges à deux voies sur la rivière Irrawaddy.

Formé: 1er février 44 Camp Sutton, NC (1304th Engineer Reg)
Inactivé : 25 avril 46 Inde
Emplacements: Camp Sutton NC 1er février 44 Départ de ZI 29 juin 44 Inde 7 août 44 Birmanie 1er novembre 44 Myitkyina, Birmanie moins Co C à Kweiyang, Chine 45 août Ledo, Inde 45 sept.

Campagnes : Offensive Inde-Birmanie, Birmanie centrale, Chine

Formé: 26 avril 44 Schofield Barracks, Hawaï (2e Bon, 34e Reg Engineer)
Inactivé : 13 avril 46 Corée
Emplacements: Schofield Barracks, Hawaii 26 avril 44 Atoll de Kwajalein 1er février 44 Saipan 20 juin 44 Tinian 24 juillet 44 Espiritu Santo 16 février 45 Okinawa 9 avril 45

Campagnes : Ryukyu, Pacifique occidental

Formé: 26 avril 44 Schofield Barracks, Hawaii (2nd Bn, 47th Engineer Reg)
Inactivé : 20 février 46 Okinawa
Emplacements: Schofield Barracks, Hawaï 26 avril 44 Saipan 5 juillet 44 Okinawa avril 45

Campagnes : Ryukyu, Pacifique occidental

Formé: 21 mars 44 Aiea Staging Area, Hawaï
Inactivé : 20 février 46 Okinawa
Emplacements: Aiea Staging Area, Hawaï 21 mars 44 Saipan 15 juillet 44 Okinawa 6 avril 45

Campagnes : Ryukyu, Pacifique occidental

Formé: 28 novembre 44 Base aérienne de l'armée de Gulfport, MS
Inactivé : 30 janv. 46 Guam
Emplacements: Gulfport Army Airbase, MS 28 nov. 44 Seattle Port d'embarquement 27 mai 45 Hawaï 3 juin 45 Guam 19 juin 45

Formé: 28 novembre 44 Base aérienne de l'armée de Gulfport, MS
Inactivé : 12 mars 46 Saipan
Emplacements: Gulfport Army Airbase, MS 28 nov. 44 Seattle Port d'embarquement 17 mai 45 Hawaï 26 mai 45 Guam 21 juin 45 Saipan 6 nov. 45

Formé: 1 déc. 44 Drew Field, Floride
Inactivé : 17 juin 46 Oahu, Hawaï
Emplacements: Drew Field, FL 1er déc. 44 Seattle Port d'embarquement 12 juin 45 Hawaï 18 juin 45 Guam 10 juil. 45

Formé: 18 janvier 45 Base aérienne de l'armée de Greenville, Caroline du Sud
Inactivé : 31 mai 46 Guam
Emplacements: Base aérienne de l'armée de Greenville, SC 18 janvier 45 Port d'embarquement de Seattle 27 juin 45 Guam 15 juillet 45

Formé: 16 janvier 45 Dale Mabry Field, Floride
Inactivé : 12 mars 46 Guam
Emplacements: Dale Mabry Field, Floride 16 janv. 45 Port d'embarquement de Seattle 27 juin 45 Guam 13 juil. 45

Formé: 1 mars 43 McChord Field, WA
Inactivé : 2 janvier 46 Port d'embarquement de New York
Emplacements: McChord Field, WA 1er mars 43 Hampton Roads Port d'embarquement 14 décembre 43 Afrique du Nord 21 décembre 43 Inde 13 février 44 Bhamo, Birmanie avant mai 45 Dudhkundi, Inde 45 août Ledo, Inde sept. 45

Campagnes : Inde-Birmanie, Birmanie centrale


La source: Bureau de l'histoire de l'USACE

13 février 1944 :
Le 1875th Engineer Aviation Battalion a atterri à Bombay, en Inde, et s'est déplacé à Dudhkundi où il a commencé à convertir l'ancien champ de la Royal Air Force aux normes de superforteresse B-29. Le 20 juin 1944, un pilote de B-29 atterrit par erreur sur la nouvelle piste de Dudhkundi, établissant ainsi la piste comme opérationnelle et prête à lancer les bombardiers à longue portée sur le territoire japonais.

Formé: 1 mars 43 Venise, Floride
Inactivé : 4 janvier 46 Port d'embarquement de New York
Emplacements: Venise, Floride 1er mars 43 Hampton Roads Port d'embarquement 16 décembre 43 Afrique du Nord 25 décembre 43 Chakulia, Inde 13 février 44 (construction des installations du B-29) Myitkyina, Birmanie 2 octobre 44 Namponmao, Birmanie less Co A à Mogaung, Birmanie 45 août

Campagnes : Inde-Birmanie, Birmanie centrale

Siège social et société de services - Nampanmao, Birmanie Myitkyina, Birmanie
Compagnie "A" - Myitkyina, Birmanie
Société "B" - Nampanmao, Birmanie
Compagnie "C" - Nampanmao, Birmanie

Formé: 1 mars 43 Base aérienne de l'armée de Richmond, Virginie
Inactivé : 24 févr. 46 Corée
Emplacements: Base aérienne de l'armée de Richmond, Virginie 1er mars 43 Port d'embarquement de San Francisco 16 décembre 43 Hawaï 20 décembre 43 Saipan 25 juillet 44 Okinawa 8 mai 45

Campagnes : Ryukus, Pacifique occidental

Formé: 1 mars 43 Geiger Field, WA
Inactivé : 20 déc. 45 Camp Kilmer, NJ
Emplacements: Geiger Field, WA 1er mars 43 Hampton Roads Port d'embarquement 26 mars 44 Afrique du Nord 9 avril 44 Inde 12 mai 44 Birmanie 9 novembre 44 Chine 12 juin 45 Chanyi, Chine août 45

Campagnes : Inde-Birmanie, Birmanie centrale

Formé: 15 octobre 44 Base aérienne de l'armée de Greenville, Caroline du Sud
Inactivé : 31 mai 46 Okinawa
Emplacements: Base aérienne de l'armée de Greenville, SC 15 octobre 44 Port d'embarquement de Seattle 16 avril 45 Hawaï 23 avril 45 Saipan 19 mai 45

Formé: 15 mars 43 Eglin Field, Floride
Inactivé : 10 novembre 45 Port d'embarquement de New York
Emplacements: Eglin Field, FL 15 mars 43 Port d'embarquement de New York 10 juillet 43 Inde 12 août 43 Myitkyina, Birmanie avant le 45 mai Ledo, Inde 45 août Port d'embarquement de New York 9 novembre 45

Campagnes : Inde-Birmanie, Birmanie centrale

Lignée: Constitué le 15 juillet 1942 dans l'armée des États-Unis sous le nom de 3e bataillon, 923e régiment du génie, aviation (couleur) et rebaptisé le 1 août 1942 en 3e bataillon, 923e régiment d'aviation du génie (couleur). Activé le 2 septembre 1942 à Eglin Field, Floride. Réorganisé et redésigné le 15 mars 1943 en tant que 1883d Engineer Aviation Battalion (Colored). A quitté le port d'embarquement de New York le 10 juillet 1943 et est arrivé en Inde le 12 août 1943. L'unité était à Ledo, en Inde, à la fin de la Seconde Guerre mondiale (emplacement du 15 août 1945). Retourné aux États-Unis via le port d'embarquement de New York le 9 novembre 1945 et inactivé le 10 novembre 1945 au Camp Kilmer, New Jersey. Activé le 18 février 1946 à Geiger Field, Washington. Redésigné le 20 août 1948 en tant que 823e bataillon d'aviation du génie. Inactivé le 25 septembre 1949 à la base aérienne d'Elmendorf, à Fort Richardson, en Alaska. Attribué à l'armée régulière le 8 juillet 1955. Activé le 25 septembre 1955 à la base aérienne Ernest Harmon, Stephenville, Terre-Neuve. Inactivé le 22 décembre 1957 à Fort Devens, Massachusetts.

Campagnes (Seconde Guerre mondiale) : Inde-Birmanie, Birmanie centrale

Décorations : Rien.

Blason: Bouclier : Au chevron échancré d'argent, de sable maçonné et de gueules, sur un chef nébuleux des trois derniers bouquets de mousse du premier, le tout dans une bordure de même.

Crête: Rien.

Devise: Construire - Défendre

Symbolisme: Le bouclier est celui des armoiries du 923 Engineer Aviation Regiment dans une bordure blanche pour indiquer la descente du 3e bataillon de ce régiment. L'écarlate et le blanc sont les couleurs du Corps of Engineers. Le mur maçonné et la ligne de division nébuleuse, représentatives des nuages, font allusion à la mission de l'organisation. L'activation dans l'État de Floride est symbolisée par les amas de mousse.

Insigne d'unité distinctive : L'insigne d'unité distinctif est le bouclier et la devise du blason (Ltr dtd 18 avril 1957).

Formé: 1 avril 43 Geiger Field, WA
Inactivé : 21 mars 46 Okinawa
Emplacements: Geiger Field, WA 1er avril 43 Seattle Port d'embarquement 9 juillet 44 Hawaï 15 juillet 44 Anguar I 17 septembre 44 Guam 17 décembre 44 Okinawa 4 juillet 45

Campagnes : Ryukus, Pacifique occidental

Formé: 1 avril 43 mars Field, CA
Inactivé : 31 mai 46 Okinawa
Emplacements: March Field, CA 1er avril 43 Seattle Port d'embarquement 8 juin 44 Hawaï 17 juin 44 Guam 25 août 44 Okinawa 29 juin 45

Campagnes : Ryukus, Pacifique occidental

Formé: 1 avril 43 mars Field, CA
Inactivé : 17 juin 46 Okinawa
Emplacements: March Field, Californie 1er avril 43 Seattle Port d'embarquement 21 sept. 44 Hawaï 28 sept. 44 Guam 11 déc. 44 Okinawa - inconnu

Campagnes : Pacifique Ouest

Autres documents d'intérêt :

Formé: 1 avril 43 mars Field, CA
Inactivé : 30 janv. 46 Guam
Emplacements: March Field, CA 1er avril 43 Seattle Port d'embarquement 15 mai 44 Hawaï 22 mai 44 Angaur I 17 septembre 44 Guam 15 mars 45

Campagnes : Pacifique Ouest

Formé: 1 avril 43 MacDill Field, Floride
Inactivé : 4 janvier 46 Port d'embarquement de New York
Emplacements: MacDill Field, FL 1er avril 43 Port d'embarquement de Los Angeles 27 février 44 Piardoba, Inde 31 mars 44 (construction des installations du B-29) Bhamo, Birmanie, 45 juillet (construction de Ledo Road) Myitkyina, Birmanie 45 août

Campagnes : Inde-Birmanie, Birmanie centrale

Siège social et société de services - Bhamo, Birmanie
Société "A" - Nampanmao, Birmanie
Société "B" - Bhamo, Birmanie
Compagnie "C" - Bhamo, Birmanie

Formé: 1 avril 43 Davis-Monthan Field, AZ
Inactivé : 28 février 46 Okinawa
Emplacements: Davis-Monthan Field, AZ 1er avril 43 Seattle Port d'embarquement 21 mai 44 Hawaï 28 mai 44 Guam 25 août 44 Okinawa 15 juillet 45

Campagnes : Pacifique Ouest

Activé : 1 mai 43, March Field, CA
Inactivé : 30 janv. 46 Tinian
Emplacements: Tinian moins Co B sur Kwajalein 1er août 45

Formé: 1 mai 43 Geiger Field, WA
Inactivé : 20 déc. 45 Inde
Emplacements: Geiger Field, WA 1er mai 43 Los Angeles Port d'embarquement 30 août 44 Inde 7 octobre 44 Birmanie 8 novembre 44 Chine 11 avril 45 Mengtze, Chine août 45

Campagnes : Inde-Birmanie, Défensive chinoise, Offensive chinoise


La source: Historique du 1891e EAB, fourni par M. John Clark

  • Affecté à la 4e AF 24 mars 44
  • Déménagé au Camp Anza, Californie (LA POE) le 13 août 44, arrivée le 30 août 44
  • Déménagé de Dinjan, Inde à Waingmaw, Birmanie 8 novembre 44
  • Déplacé de Myitkyina à Bhamo le 2 février 45
  • Transfert du 10th AF (Bhamo) au 14th AF (Kunming) 15 mars 45 (QG déplacé le 3 avril 45)
    • Co A a déménagé le 29 mars 45
    • Co B a déménagé le 13 avril 45
    • Co C a déménagé le 26 mars 45


    Autres sites d'intérêt :

    Formé: 1 juin 43 MacDill Field, Floride
    Inactivé : 29 juillet 46 Guam
    Emplacements: MacDill Field, FL 1er juin 43 Seattle Port d'embarquement 29 sept. 44 Hawaï 8 oct. 44 Guam 11 déc. 44

    Campagnes : Pacifique Ouest

    Formé: 2 juin 43 Dow Field, ME (1st Bn, 924th Engineer Reg)
    Inactivé : 4 janvier 46 Port d'embarquement de New York
    Emplacements: Dow Field, ME 2 juin 43 Port d'embarquement de New York 8 septembre 43 Inde 12 octobre 43 Bhamo, Birmanie 1944 Ledo, Inde 45 août Port d'embarquement de New York 3 janvier 46

    Campagnes : Inde-Birmanie, Birmanie centrale

    Lignée: Constitué le 15 juillet 1942 en tant que 1er bataillon, 924e régiment du génie, dans l'armée des États-Unis. Activé le 1er octobre 1942 à Army Air Base, Richmond, Virginie. Redésigné 1905 Engineer Aviation Battalion, le 2 juin 1943 à Dow Field, Maine. A quitté le port d'embarquement de New York le 8 septembre 1943 et est arrivé en Inde le 12 octobre 1943. L'unité était à Ledo, en Inde, à la fin de la Seconde Guerre mondiale (emplacement du 15 août 1945). Retourné aux États-Unis via le port d'embarquement de New York le 3 janvier 1946 et inactivé le 4 janvier 1946 au Camp Kilmer, New Jersey. Attribué à la Garde nationale de Californie le 24 mai 1946 Quartier général et quartier général et société de services organisé et reconnu au niveau fédéral le 27 septembre 1948 à Alameda, Californie. Commandé au service militaire actif le 1er octobre 1950 à Alameda et réorganisé le 3 novembre 1950 comme suit : 1810th Engineer Aviation Company (voir ANNEXE 1) redésigné Comany A. 1811th Engineer Aviation Company (voir ANNEXE 2) redésigné Company B. 1812th Engineer Aviation Company (voir ANNEXE 3) rebaptisée Société C.

    Annexe 1: 1810th Engineer Aviation Company constituée le 2 juillet 1942 en tant que 907th Engineer Headquarters Company, Air Force. Activé le 13 juillet 1942 à March Field, Californie. Redésigné 907th Engineer Air Force Headquaters Company, 1er août 1942. Inactivé le 20 décembre 1945 en Inde. Redésigné 1810th Engineer Aviation Company le 24 mai 1946 et attribué à la Garde nationale de l'Oregon. Organisé et reconnu au niveau fédéral le 14 décembre 1949 à Portland. Commandé au service militaire actif le 1er octobre 1950 à Portland.

    Annexe 2 : 1811th Engineer Aviation Company constituée le 15 juillet 1942 en tant que 908th Engineer Headquarters Company, Air Force. Activé le 1er août 1942 en tant que 908th Engineer Air Force Headquarters Company à Hamilton Field, en Californie. Démantelé le 1er mars 1944 à Army Air Field, Santa Rosa, Californie. Reconstitué le 14 février 1946 et activé le 1er mars 1946 à Geiger Field, Spokane, Washington. Redésigné 1811th Engineer Aviatiion Company le 11 septembre 1946 et attribué à la Garde nationale de Californie. Organisé et reconnu au niveau fédéral le 27 septembre 1948 à Alameda, Californie. Commandé au service militaire actif le 1er octobre 1950 à Alameda.

    Annexe 3 : 1812th Engineer Aviation Company constituée le 23 février 1943 en tant que 914th Engineer Air Force Headquarters Company. Activé le 1er mars 1943 à Hamilton Field, en Californie. Service de combat dans le théâtre du Pacifique. A servi dans l'armée d'occupation d'Okinawa du 15 septembre au 14 octobre 1945 et du Japon du 15 octobre 1945 au 5 mars 1946. Inactivé le 25 mars 1946 dans le Pacifique. Redésigné 1812th Engineer Aviation Company le 24 mai 1946 et attribué à la Garde nationale de Californie. Organisé et reconnu au niveau fédéral le 18 octobre 1948 à Van Nuys. Commandé au service militaire actif le 1er octobre 1950 à Van Nuys.

    Gares : Siège social et société de siège social et société de services - Alameda, Californie. Société A - Portland, Oregon. Société B - Alameda, Californie. Société C - Van Nuys, Californie.

    Crédit de participation à la campagne : Seconde Guerre mondiale : Inde-Birmanie Central Burma Company A (Portland, Oregon) ayant droit à des bandes d'argent inscrites : SICILE, CHINE DÉFENSIVE ET CHINE OFFENSIVE. Société C (Van Nuys, Californie) ayant droit à des bandes d'argent inscrites : NOUVELLE GUINEE, LUZON et LEYTE DECORATIONS. La société A (Portland, Oregon) a droit au Meritorious Unit Streamer pour la période du 1er septembre au 1er novembre 44, brodé PACIFIC THEATRE (907 Eng Avn Co cité par GO 63, Hqs, 14th AF, dtd 28 mai 45). Compagnie C (Van Nuys, Californie) ayant droit à la Philippine Presidential Unit Citation, Streamer brodé 17 OCTOBRE 1944 AU 4 JUILLET 1945 (Co C cité par DA GO 47-50.)

    REMARQUE: Le personnel de cette unité ayant obtenu la citation de l'unité présidentielle philippine a en outre autorisé les médailles de la libération et de l'indépendance des Philippines et la Médaille des blessures des Philippines en cas de blessure aux Philippines pendant la Seconde Guerre mondiale.

    Bouclier des armoiries : Coupé d'argent et de gueules, en chef à une tête d'ours malais affrontée au naturel et en pointe les insignes birmans de six étoiles du premier.

    Crête: Celui des régiments et bataillons séparés de la Garde nationale de Californie : Sur une couronne des couleurs (argent et gueules) le soleil couchant derrière un grizzli passant sur un terrain herbeux tout propre.

    Crête: Que pour les régiments et bataillons séparés de la Garde nationale de l'Oregon : Sur une couronne des couleurs (argent et de gueules) un demi disque de gueules chargé du soleil couchant avec douze rayons lumineux ou (l'insigne de manche d'épaule de la 41e Division) derrière un castor sejant proprement dit.

    Devise: Ernest Endeavour.

    La description: Les couleurs rouge et blanc sont pour les ingénieurs. Les étoiles birmanes indiquent qu'un honneur de bataille a été décerné à l'organisation pour son service dans cette région, tandis que l'ours malais, indigène de la Birmanie et de la péninsule Mayay, représente l'autre honneur de bataille.

    Insigne d'unité distinctive : Les insignes distinctifs se composent de l'écu et de la devise des armoiries.

    Formé: 15 octobre 44 Base aérienne de l'armée de Greenville, Caroline du Sud
    Inactivé : 17 juin 46 Okinawa
    Emplacements: Base aérienne de l'armée de Greenville, Caroline du Sud 15 octobre 44 Port d'embarquement de Seattle 10 mars 45 Hawaï 18 mars 45 Saipan 24 avril 45 Okinawa (Déchargement de l'envoi n° 98721) 12 août 45

    Formé: 20 octobre 44 Dale Mabry Field, Floride
    Inactivé : 17 juin 46 Okinawa
    Emplacements: Dale Mabry Field, Floride 20 octobre 44 Seattle Port d'embarquement 16 avril 45 Hawaï 23 avril 45 Saipan 19 juin 45 Okinawa août 45

    Formé: 9 juillet 44 Geiger Field, WA
    Inactivé : 17 juin 46 Okinawa
    Emplacements: Geiger Field, WA 9 juillet 44 Départ de ZI 3 mai 45 Hawaï 10 mai 45 Guam 25 mai 45 Okinawa juillet 45

    Formé: 17 déc. 44 Aiea Staging Area, Hawaii (1st Bn, 1316th Engineer Reg)
    Inactivé : 30 janv. 46 Saipan
    Emplacements: Aiea Staging Area, Hawaï 17 déc. 44 Saipan 8 févr. 45

    Campagnes : Pacifique Ouest

    Formé: 17 déc. 44 Hawaï
    Inactivé : 30 janv. 46 Saipan
    Emplacements: Hawaï 17 déc. 44 Saipan 1er févr. 45

    Campagnes : Pacifique Ouest

    Formé: 17 décembre 44 Schofield Barracks, Hawaï (1er Bon, 1320th Engineer Reg)
    Inactivé : 30 janv. 46 Saipan
    Emplacements: Schofield Barracks, Hawaï 17 déc. 44 Saipan 7 févr. 45

    Campagnes : Pacifique Ouest

    Formé: 17 déc. 44 Zone de rassemblement de zone, Hawaï (2nd Bn, 1316th Engineer Reg)
    Inactivé : (Actif jusqu'en 1946)
    Emplacements: Aiea Staging Area, Hawaï 17 déc. 44 Saipan 2 févr. 45

    Campagnes : Pacifique Ouest

    Formé: 17 déc. 44 Schofield Barracks, Hawaii (3d Bn, 1320th Engineer Reg)
    Inactivé : 29 novembre 45 Guam
    Emplacements: Schofield Barracks, Hawaï 17 déc. 44 Saipan 6 févr. 45 Guam 29 nov. 45

    Campagnes : Pacifique Ouest


    Sociétés d'ingénieurs

    71st Engineer Light Ponton Co. - Bhamo
    75th Engineer Light Ponton Co. - Tinghawk
    76e Ingénieur Lumière Ponton Co. - Ledo

    • Constitué le 1er octobre 1933 dans l'armée régulière en tant que 76e compagnie du génie
    • Activé le 1er juin 1941 à Fort McClellan, Alabama
    • Réorganisé et redésigné le 6 octobre 1943 en tant que 76th Engineer Light Ponton Company
    • Inactivé le 27 novembre 1945 au port d'embarquement de New York
    • Redésigné le 15 novembre 1946 en tant que 76th Engineer Light Equipment Company
    • Redésigné le 18 décembre 1947 en tant que 76e Compagnie de transport de ponts du génie
    • Activé le 15 janvier 1948 au Camp Campbell, Kentucky
    • Réorganisé et redésigné le 3 mars 1949 en tant que 76th Engineer Dump Truck Company
    • Réorganisé et redésigné le 1er avril 1954 en tant que 76th Engineer Company
    • Inactivé le 25 juillet 1955 en Corée
    • Activé le 8 juillet 1957 à Fort Belvoir, Virginie
    • Inactivé le 24 mars 1962 à Fort Sill, Oklahoma
    • Activé le 24 juillet 1964 à Fort Lee, Virginie
    • Inactivé le 6 juillet 1966 au Vietnam
    • Activé le 6 décembre 1969 à Schofield Barracks, Hawaï
    • Inactivé le 5 avril 1972 à Schofield Barracks, Hawaï
    • Activé le 16 octobre 2005 à Fort Knox, Kentucky

    Crédit de participation à la campagne :

    • Seconde Guerre mondiale : Inde-Birmanie
    • Guerre de Corée : Défensive des Nations Unies Offensive des Nations Unies Intervention du CCF Première contre-offensive des Nations Unies
    • Vietnam : Contre-offensive Contre-offensive, Phase II
    • Guerre contre le terrorisme : Afghanistan : Consolidation II, Consolidation III
    • (Campagnes supplémentaires à déterminer)
    • Mention élogieuse de l'unité méritoire (armée), Streamer brodé CORÉE 1950-1951
    • Mention élogieuse d'unité méritoire (armée), Streamer brodé AFGHANISTAN 2007-2008
    • Mention élogieuse d'unité méritoire (armée), Streamer brodé AFGHANISTAN 2009-2010

    77th Engineer Light Ponton Co. - Myitkyina

    • Constitué le 1er octobre 1933 dans l'armée régulière en tant que 77e compagnie du génie
    • Activé le 2 juin 1941 à Fort Custer, Michigan
    • Réorganisé et redésigné le 1er avril 1942 en tant que 77th Engineer Light Ponton Company
    • Inactivé le 27 novembre 1945 au port d'embarquement de New York
    • Redésigné le 15 novembre 1946 comme la 77e compagnie de combat du génie
    • Activé le 6 décembre 1946 au Japon
    • Affecté le 27 février 1947 à la 25th Infantry Division
    • Inactivé le 15 avril 1953 en Corée et relevé de son affectation à la 25th Infantry Division
    • Redésigné le 8 mai 1956 comme la 77e compagnie du génie
    • Activé le 15 mai 1956 à West Point, New York
    • Inactivé le 15 mai 1958 à West Point, New York
    • Activé le 1er décembre 1961 à Fort Wainwright, Alaska
    • Inactivé le 1 juillet 1963 à Fort Wainwright, Alaska
    • Activé le 3 juin 1966 à Fort Belvoir, Virginie
    • Inactivé le 21 février 1973 à Fort Eustis, Virginie
    • Activé le 16 septembre 2006 à Fort Leonard Wood, Missouri

    Crédit de participation à la campagne :

    • Seconde Guerre mondiale : Inde-Birmanie Birmanie centrale
    • Guerre de Corée : Défensive de l'ONU Offensive de l'ONU Intervention du CCF Première contre-offensive de l'ONU Offensive de printemps du CCF Offensive été-automne de l'ONU Deuxième hiver coréen Corée, été-automne 1952 Troisième hiver coréen

    Décorations : Rien

    191e ingénieur Light Ponton Co. *
    195th Engineer Dump Truck Co. - Bhamo
    428th Engineer Dump Truck Co.

    • Constitué le 24 mars 1942 dans l'armée régulière sous le nom de 428th Engineer Company
    • Activé le 22 avril 1942 au Camp Claiborne, en Louisiane, en tant que 428th Engineer Dump Truck Company
    • Inactivé le 13 décembre 1945 à Fort Lewis, Washington
    • Redésigné le 30 janvier 1947 en tant que 515th Engineer Dump Truck Company
    • Redésigné le 22 mars 1949 en tant que 515th Engineer Petroleum Distribution Company
    • Activé le 16 mai 1949 à Fort Belvoir, Virginie
    • Réorganisé et redésigné le 29 août 1951 en tant que 515th Engineer Pipeline Company
    • Redésigné le 1er décembre 1953 en tant que 515th Engineer Company
    • Inactivé le 21 décembre 1956 à Fort Belvoir, Virginie
    • Activé le 22 mars 1968 à Fort Leonard Wood, Missouri
    • Inactivé le 15 septembre 1995 à Fort Leonard Wood, Missouri
    • Activé le 16 mai 2007 à Fort Leonard Wood, Missouri

    Crédit de participation à la campagne :

    • Seconde Guerre mondiale : Théâtre américain, Streamer sans inscription Offensive des îles Aléoutiennes en Chine
    • Asie du Sud-Ouest : Défense de la libération de l'Arabie saoudite et défense du cessez-le-feu du Koweït

    Décorations :

    • Mention élogieuse d'unité méritoire (Armée) pour ALCAN HIGHWAY
    • Mention élogieuse d'unité méritoire (armée) pour l'ASIE DU SUD-OUEST 1990-1991

    443d Engineer Supply Base Depot Co. - Calcutta
    446th Engineer Supply Base Depot Co. - Ledo

    • Constitué le 19 mars 1942 dans l'armée des États-Unis sous le nom de 504th Engineer Company
    • Redésigné le 1er avril 1942 en tant que 504th Engineer Light Ponton Company
    • Activé le 15 mai 1942 à Camp Gordon, Géorgie
    • Inactivé le 27 novembre 1945 au port d'embarquement de New York
    • Redésigné le 8 mai 1947 en tant que 380th Engineer Ponton Bridge Company et attribué aux réserves organisées
    • Activé le 30 mai 1947 à Raleigh, Caroline du Nord
    • Lieu changé le 3 juillet 1947 à Rocky Mount, Caroline du Nord
    • (Réserves organisées redésigné le 25 mars 1948 en tant que Corps de réserve organisé redésigné le 9 juillet 1952 en tant que Réserve de l'armée)
    • Lieu changé le 25 mars 1949 à Plymouth, Caroline du Nord
    • Inactivé le 1er septembre 1950 à Plymouth, Caroline du Nord
    • Redésigné le 8 mai 1952 en tant que 380th Engineer Dump Truck Company
    • Activé le 1er juin 1952 à Burgaw, Caroline du Nord
    • Réorganisé et redésigné le 28 février 1954 en tant que 380th Engineer Company
    • Lieu changé le 28 mai 1956 à Columbia, Caroline du Sud
    • Inactivé le 25 juin 1959 à Columbia, Caroline du Sud
    • Activé le 16 septembre 2008 à Greenville, Mississippi
    • Commandé au service militaire actif le 3 janvier 2011 à Greenville, Mississippi

    Crédit de participation à la campagne : Seconde Guerre mondiale : Inde-Birmanie, Birmanie centrale

    Décorations : Rien

    Informations sur la lignée et les distinctions au 18 mars 2011

    691st Engineer Base Equipment Co. - Calcutta (Voir l'historique des unités CBI)

    Lignée: Constitué le 2 juillet 1942 en tant que 907th Engineer Headquarters Company, Air Force et affecté au 1905th Engineer Avaiation Battalion. Activé le 13 juillet 1942 à March Field, Californie. Redésigné 907th Engineer Air Force Headquaters Company, 1er août 1942. Inactivé le 20 décembre 1945 en Inde. Redésigné 1810th Engineer Aviation Company le 24 mai 1946 et attribué à la Garde nationale de l'Oregon par AG 322 (26 novembre 46), 5 décembre 46. Organisé et reconnu par le gouvernement fédéral le 14 décembre 1949 à Portland. Commandé au service militaire actif le 1er octobre 1950 à Portland. (Voir 1905th Engineer Aviation Battalion, Annexe 1, ci-dessus)

    948th Engineer Co. (Avn) Topographique

    Lignage de la compagnie du génie 103d

    • Constitué le 16 février 1944 dans l'armée des États-Unis sous le nom de 1359th Engineer Dump Truck Company
    • Activé le 1er mars 1944 à Camp Claiborne, Louisiane
    • Inactivé le 22 janvier 1946 à Fort Lawton, Washington
    • Activé le 30 novembre 1946 en Allemagne
    • Inactivé le 14 mars 1947 en Allemagne
    • Redésigné le 8 décembre 1954 comme la 103d Engineer Company et attribué à l'armée régulière
    • Activé le 25 octobre 1954 à Fort Leonard Wood, Missouri
    • Inactivé le 20 mars 1972 au Vietnam
    • Activé le 16 septembre 2006 à Fort Leonard Wood, Missouri

    Crédit de participation à la campagne :

    • Seconde Guerre mondiale : Birmanie centrale
    • Vietnam: Contre-offensive Contre-offensive, Phase II Contre-offensive, Phase III Contre-offensive du Tet Contre-offensive, Phase IV Contre-offensive, Phase V Contre-offensive, Phase VI Tet 69/Contre-offensive Eté-Automne 1969 Hiver-Printemps 1970 Contre-offensive Sanctuaire, Phase VII Consolidation I Consolidation II

    Décorations :

    • Mention élogieuse d'unité méritoire (armée) pour le VIETNAM 1966-1967
    • Médaille d'honneur d'action civile de la République du Vietnam, première classe pour le VIETNAM 1967-1970

    1388th Engineer Forestry Co. - Loglai
    1544e équipe de maintenance du génie
    1545e équipe de maintenance du génie
    1575th Engineer Heavy Equipment Shop Co. - Myitkyina
    1779th Engineer Supply Base Depot Co. (1779th Engineer Parts Supply Company) - Chabua
    1786th Engineer Supply Base Depot Co. (1786th Engineer Parts Supply Company) - Calcutta
    1787th Engineer Supply Base Depot Co. (1787th Engineer Parts Supply Company) - Ledo, Myitkyina
    2757th Engineer Depot Co. - Ledo

    * Source : divers numéros de l'Ex-CBI Roundup


    Ingénieur Sociétés de Distribution Pétrolière (Voir l'historique des unités CBI)

    699th EPD Company - North Malir avant le 30 septembre 45
    700th EPD Company - Tinsukia

    Mention élogieuse d'unité méritoire : 1er déc. 44-1 mars 45, GO 63, Hq SOS IBT, dtd 1er avril 45 1er juil. 51-13 févr. 53, DA GO 31-55 (700 Engineer Pipeline Co)

    • Constituée le 13 août 1943 dans l'armée des États-Unis sous le nom de 778th Engineer Petroleum Distribution Company
    • Activé le 14 août 1943 à Camp Claiborne, Louisiane
    • Inactivé le 2 janvier 1946 au Camp Kilmer, New Jersey
    • Redésigné le 12 septembre 1947 en tant que 336th Engineer Dump Truck Company et attribué aux réserves organisées
    • Activé le 25 septembre 1947 à Bristol, Virginie
    • (Réserves organisées redésigné le 25 mars 1948 en tant que Corps de réserve organisé redésigné le 9 juillet 1952 en tant que Réserve de l'armée)
    • Réorganisé et redésigné le 20 juillet 1953 en tant que 336th Engineer Company
    • Lieu changé le 19 avril 1956 à Clintwood, Virginie
    • Inactivé le 11 mai 1959 à Clintwood, Virginie
    • Activé le 16 septembre 2008 à Weirton, Virginie-Occidentale

    Crédit de participation à la campagne : Seconde Guerre mondiale : Inde-Birmanie, Birmanie centrale

    779th EPD Company - Chine d'ici le 30 septembre 45

    • Constituée le 13 août 1943 dans l'armée des États-Unis sous le nom de 780th Engineer Petroleum Distribution Company
    • Activé le 14 août 1943 à Camp Claiborne, Louisiane
    • Inactivé le 8 décembre 1945 en Inde
    • Redésigné le 22 septembre 1947 en tant que 333d Engineer Petroleum Distribution Company, et attribué aux réserves organisées
    • Activé le 7 octobre 1947 à Philadelphie, Pennsylvanie
    • (Réserves organisées redésigné le 25 mars 1948 en tant que Corps de réserve organisé redésigné le 9 juillet 1952 en tant que Réserve de l'armée)
    • Commandé au service militaire actif le 11 septembre 1950 à Philadelphie, Pennsylvanie
    • Réorganisé et redésigné le 23 juillet 1951 en tant que 333d Engineer Pipeline Company
    • Réorganisé et redésigné le 24 novembre 1953 en tant que 333d Engineer Company
    • Libéré du service militaire actif le 26 mai 1955 et revenu au statut de réserviste
    • Inactivé le 20 juillet 1955 à Philadelphie, Pennsylvanie
    • Activé le 1er décembre 1955 à Philadelphie, Pennsylvanie
    • Commandé au service militaire actif le 15 octobre 1961 à Philadelphie, Pennsylvanie libéré du service militaire actif le 4 août 1962 et est revenu au statut de réserve
    • Inactivé le 28 décembre 1965 à Philadelphie, Pennsylvanie
    • Activé le 30 janvier 1968 à West Hazelton, Pennsylvanie
    • Inactivé le 13 juillet 1976 à West Hazelton, Pennsylvanie
    • Activé le 16 septembre 2008 à Reading, Pennsylvanie

    Crédit de participation à la campagne : Seconde Guerre mondiale : Inde-Birmanie, Birmanie centrale

    789th EPD Company - Calcutta avant le 30 septembre 45

    Aux termes de la lettre, le Bureau de l'adjudant général, dossier AG 322, (12 août 1943) OB - I - SPMOU - M, en date du 13 août 1943, et l'Ordre général n° 132, Quartier général, Commandement des huit services, ASF, en date du 17 Août 1943, la 789th Engineer Petroleum Distribution Company est officiellement activée.

    La date et le lieu de l'activation officielle étaient le 14 août 1943 à Camp Claiborne, en Louisiane. Le capitaine Troy E. Peterson, 0-342089, CE, a été affecté à la 789th Engr Pet Dist Co par mémorandum n° S805-20-43, WD, Washington, DC, daté du 1er août 1943, et para 1, SO 195, Hq , WD, ASF, Bureau du chef des ingénieurs, Washington, DC. Le capitaine Peterson prend officiellement son commandement le 20 août 1943.

    L'organisation a été constituée et régie selon les dispositions du T/O 5-327 avec un effectif autorisé de 7 officiers et 221 hommes de troupe.

    Gares : Camp Claiborne, LA, 43 août Camp Patrick Henry, 14 avril 44 Port d'embarquement de Hampton Roads, 22 avril 44 Bombay, Inde, 25 mai 44 Kanchrapara Staging Area, 31 mai 44 Budge Budge, Inde, 2 juin 44.

    14 juin 44 : les officiers et les hommes de troupe se sont déplacés vers leurs 15 stations de pompage réparties sur une zone de 420 milles pour commencer l'exploitation initiale du pipeline Bengal - Assam.

    • Constituée le 9 mars 1944 dans l'armée des États-Unis sous le nom de 1380th Engineer Petroleum Distribution Company
    • Activé le 15 mars 1944 à Camp Claiborne, Louisiane
    • Inactivé le 23 décembre 1945 en Inde
    • Redésigné le 2 octobre 1947 en tant que 304th Engineer Ponton Bridge Company et affecté aux réserves organisées
    • Activé le 22 octobre 1947 à Pontiac, Michigan
    • (Réserves organisées redésigné le 25 mars 1948 en tant que Corps de réserve organisé redésigné le 9 juillet 1952 en tant que Réserve de l'armée)
    • Lieu changé le 24 juin 1948 à Saginaw, Michigan
    • Inactivé le 4 décembre 1950 à Saginaw, Michigan
    • Redésigné le 16 avril 1959 comme la 304e compagnie du génie
    • Activé le 1er mai 1959 à Saginaw, Michigan
    • Emplacement changé le 31 janvier 1962 à Battle Creek, Michigan
    • Inactivé le 31 décembre 1965 à Battle Creek, Michigan
    • Activé le 16 septembre 2008 à Lima, Ohio
    • Commandé au service militaire actif le 4 avril 2014 à Lima, Ohio

    Crédit de participation à la campagne :

    Décorations : Rien

    1381st EPD Company - Chine d'ici le 30 septembre 45
    1382e Compagnie EPD - Jorhat
    1756e Compagnie EPD - Ledo


    Détachements / Pelotons du Génie

    156e Détachement de service du génie - Calcutta

    • Constitué le 20 octobre 1944 dans l'armée des États-Unis en tant que 156th Engineer Service Detachment
    • Activé le 30 décembre 1944 à Camp Claiborne, Louisiane
    • Réorganisé et redésigné le 11 juin 1945 en tant que 156th Engineer Refrigeration Maintenance Detachment
    • Inactivé le 16 janvier 1946 en Inde
    • Activé le 20 septembre 1946 en Corée
    • Affecté le 1er juillet 1947 à la 7e division d'infanterie
    • Relevé le 1er décembre 1948 de son affectation à la 7e division d'infanterie
    • Inactivé le 1er juin 1949 à Okinawa
    • Redésigné le 6 mai 1959 en tant que 156e détachement du génie et attribué à l'armée régulière
    • Activé le 25 juin 1959 à Minneapolis, Minnesota
    • Inactivé le 25 janvier 1965 à Minneapolis, Minnesota
    • Activé le 4 mai 1965 à Fort Belvoir, Virginie
    • Inactivé le 8 octobre 1971 au Vietnam
    • Activé le 1er septembre 1980 à Fort Campbell, Kentucky
    • Inactivé le 15 juillet 1988 à Fort Campbell, Kentucky
    • Activé le 16 septembre 2006 à Fort Leonard Wood, Missouri

    Crédit de participation à la campagne :

    • Seconde Guerre mondiale : Théâtre Asie-Pacifique, Streamer sans inscription
    • Vietnam: Contre-offensive Contre-offensive, Phase II Contre-offensive, Phase III Contre-offensive du Tet Contre-offensive, Phase IV Contre-offensive, Phase V Contre-offensive, Phase VI Tet 69/Contre-offensive Eté-Automne 1969 Hiver-Printemps 1970 Contre-offensive Sanctuaire, Phase VII Consolidation I

    Décorations

    • Mention élogieuse d'unité méritoire (armée) pour le VIETNAM 1968
    • Médaille d'honneur d'action civile de la République du Vietnam, première classe pour le VIETNAM 1968-1970

    386e détachement d'approvisionnement du génie - Ledo
    378e détachement de concasseurs de roches du génie - Ledo
    1037th Engineer Gas Generating Detachment - North Malir avant le 30 septembre 45
    1185e Peloton de lutte contre l'incendie du génie - Ledo
    1631e peloton de cartographie photographique du génie - Dehra Dun
    1721e Détachement de Dépôt de Cartes du Génie - Chabua

    * 2070th Avn Engineer Utility and Fire Fighting - 25 ASG
    * 2071st Avn Engineer Utility and Fire Fighting - 28 ASG
    * 2072nd Avn Engineer Utility and Fire Fighting - 86 ASG
    * 2073d Avn Engineer Utilitaire et lutte contre l'incendie - 87 ASG

    • 885th Airborne Engineer Battalion formé à Bradley Field, CT début 1943
    • Déménagé à Westover Field, MA, novembre 1943
    • Le 885e bataillon du génie aéroporté est dissous en décembre 1943
    • HQ Co. redésigné 2070th Aviation Engineering, Utility and Firefighting Detachment
    • Co. A redésigné 2071st Aviation Engineering, Utility and Firefighting Detachment
    • Co. B redésigné 2072e détachement du génie aéronautique, des services publics et de lutte contre les incendies
    • Co. C redésigné 2073d Détachement du génie aéronautique, des services publics et de lutte contre les incendies
    • Toutes les unités sont arrivées à l'aérodrome de Salua, en Inde, en avril 1944 et ont été redésignées détachements de génie aéronautique et de lutte contre l'incendie.
    • A quitté l'Inde pour Tinian, février 1945
    Activé c. 20 janvier 1944 à Dale Mabry Field, Floride. Stationné à Bhamo le 1er août 45 (affecté à la Force opérationnelle aérienne de la Birmanie du Nord)
    • Constitué le 13 janvier 1944 dans l'armée des États-Unis en tant que 2087th Engineer Aviation Fire Fighting Platoon
    • Activé le 20 janvier 1944 à Tallahassee, Floride
    • Inactivé le 19 janvier 1946 à Ondal, Inde
    • Redésigné le 21 juin 1948 en tant que 475th Engineer Fire Fighting Platoon et attribué au Corps de réserve organisé
    • Activé le 15 juillet 1948 à San Francisco, Californie
    • Inactivé le 30 novembre 1950 à San Francisco, Californie
    • (Corps de réserve organisé redésigné le 9 juillet 1952 en tant que réserve de l'armée)
    • Redésigné le 5 novembre 1962 comme le 475e peloton du génie
    • Activé le 23 janvier 1963 à Bell, Californie
    • Lieu changé le 10 juin 1964 à Bakersfield, Californie
    • Inactivé le 29 février 1968 à Bakersfield, Californie
    • Activé le 1er mars 1974 à El Dorado, Kansas
    • Commandé au service militaire actif le 15 novembre 1990 à El Dorado, Kansas libéré du service militaire actif le 24 avril 1991 et est revenu au statut de réserve
    • Lieu changé le 16 septembre 1996 à Creston, Iowa
    • Réorganisé et redésigné le 16 septembre 1998 en tant que 475e détachement du génie
    • Détachement ordonné au service militaire actif 7 février 2003 à Creston, Iowa Reste de l'unité ordonné au service militaire actif 7 décembre 2003 à Creston, Iowa
    • Détachement libéré du service militaire actif le 2 mai 2004 et revenu au statut de réserviste Reste de l'unité libéré du service militaire actif le 3 juin 2005 et revenu au statut de réserviste
    • Inactivé le 15 septembre 2011 à Creston, Iowa
    • Activé le 16 septembre 2016 à Vicksburg, Mississippi

    Crédit de participation à la campagne

    • La Seconde Guerre mondiale: Théâtre Asie-Pacifique, Streamer sans inscription
    • Asie du Sud-Ouest : Défense de la libération de l'Arabie saoudite et défense du cessez-le-feu du Koweït
    • Guerre contre le terrorisme : Campagnes à déterminer

    Décorations: Meritorious Unit Commendation (Army), Streamer brodé ASIE DU SUD-OUEST 2004-2005

    2757e Détachement du Dépôt du Génie
    2856e détachement de production de gaz du génie - Myitkyina
    2903d Peloton de Maintenance du Génie - Chabua
    3055e Détachement de maintenance de réfrigération du génie - Calcutta
    3056e détachement de maintenance de réfrigération du génie - Calcutta
    3057th Génie Détachement Maintenance Réfrigération - Chabua
    3058e Détachement de maintenance frigorifique du génie - Ledo
    3130e Détachement de maintenance en réfrigération du génie - New Delhi
    3131e détachement de maintenance de réfrigération du génie - Calcutta
    3132e Génie Détachement Maintenance Réfrigération - Chabua

    • Constitué le 20 octobre 1944 dans l'armée des États-Unis en tant que 3132d Engineer Service Detachment
    • Activé le 30 décembre 1944 à Camp Claiborne, Louisiane
    • Redésigné le 11 juin 1945 comme le 3132d Engineer Refrigeration Maintenance Detachment
    • Inactivé le 12 janvier 1946 en Inde
    • Redésigné le 30 septembre 1966 en tant que 132e détachement du génie et attribué à l'armée régulière
    • Activé le 1er décembre 1966 à Fort Belvoir, Virginie
    • Inactivé le 25 août 1968 au Vietnam
    • Activé le 1er août 1988 à Fort McPherson, Géorgie
    • Seconde Guerre mondiale : Théâtre Asie-Pacifique, Streamer sans inscription
    • Vietnam : contre-offensive, contre-offensive de phase II, contre-offensive de phase III du Tet, contre-offensive de phase IV, phase V

    3133d Détachement de maintenance frigorifique du génie - Chabua

    • Constitué le 20 octobre 1944 dans l'armée des États-Unis en tant que 3133d Engineer Service Detachment
    • Activé le 30 décembre 1944 à Camp Claiborne, Louisiane
    • Redésigné le 11 juin 1945 en tant que 3133d Engineer Refrigeration Maintenance Detachment
    • Inactivé le 12 janvier 1946 en Inde
    • Redésigné le 30 septembre 1966 en tant que 133e détachement du génie et attribué à l'armée régulière
    • Activé le 1er décembre 1966 à Fort Belvoir, Virginie
    • Inactivé le 25 août 1968 au Vietnam
    • Activé le 1er août 1988 à Fort Bragg, Caroline du Nord
    • Inactivé le 15 septembre 1995 à Fort Bragg, Caroline du Nord
    • Activé le 16 février 2010 à Fort Bragg, Caroline du Nord

    Seconde Guerre mondiale : Théâtre Asie-Pacifique, Streamer sans inscription

    Vietnam : contre-offensive, contre-offensive de phase II, contre-offensive de phase III du Tet, contre-offensive de phase IV, phase V

    Asie du Sud-Ouest : Défense de la libération de l'Arabie saoudite et défense du cessez-le-feu du Koweït

    DÉCORATIONS : Meritorious Unit Commendation (Army), Streamer brodé ASIE DU SUD-OUEST 1990-1991

    3134e Détachement de maintenance en réfrigération du génie - Myitkyina 3135e Détachement de maintenance en réfrigération du génie - Ledo 3136e Détachement de maintenance en réfrigération du génie - Ledo

    • Constitué le 20 octobre 1944 dans l'armée des États-Unis en tant que 3136th Engineer Service Detachment
    • Activé le 30 décembre 1944 à Camp Claiborne, Louisiane
    • Redésigné le 11 juin 1945 en tant que 3136th Engineer Refrigeration Maintenance Detachment
    • Inactivé le 30 novembre 1945 en Inde
    • Redésigné le 13 octobre 1966 en tant que 94e détachement du génie et attribué à l'armée régulière
    • Activé le 1er janvier 1967 à Fort Campbell, Kentucky
    • Inactivé le 20 mars 1972 au Vietnam
    • Activé le 1er mars 1987 à Fort Lewis, Washington
    • Inactivé le 15 août 1988 à Fort Lewis, Washington
    • Activé le 17 octobre 2005 à Fort Leonard Wood, Missouri

    Crédit de participation à la campagne :

    • Seconde Guerre mondiale : Théâtre Asie-Pacifique, Streamer sans inscription
    • Vietnam : Contre-offensive, Phase II Contre-offensive, Phase III Contre-offensive contre Tet, Phase IV Contre-offensive, Phase V Contre-offensive, Phase VI Tet 69/Contre-offensive Été-Automne 1969 Hiver-Printemps 1970 Contre-offensive Sanctuaire Contre-offensive, Phase VII Consolidation I Consolidation II

    Décorations :

    • Mention élogieuse d'unité méritoire (armée) pour le VIETNAM 1967-1968
    • Mention élogieuse d'unité méritoire (armée) pour le VIETNAM 1970-1971
    • Médaille d'honneur d'action civile de la République du Vietnam, première classe pour le VIETNAM 1967-1970

    3286th Engineer Utility Detachment - Activé dans le théâtre IB le 14 août 45 Ledo
    3287th Engineer Utility Detachment (1000 hommes) - Activé dans le théâtre IB le 6 juillet 45 North Malir
    3288th Engineer Utility Detachment (1000 hommes) - Activé dans le théâtre IB le 6 juillet 45 Chabua
    3289th Engineer Utility Detachment (2500 hommes) - Activé dans le théâtre IB le 6 juillet 45 Angus Mills
    3290th Engineer Utility Detachment (4000 hommes) - Activé dans le théâtre IB le 6 juillet 45 Kanchrapara
    3952e détachement des services publics du génie

    • Constitué le 10 septembre 1945 dans l'armée des États-Unis sous le nom de 3352d Engineer Utilities Detachment
    • Activé le 13 septembre 1945 en Chine
    • Inactivé le 15 décembre 1945 en Chine
    • Attribué le 13 août 1946 à l'armée régulière
    • Activé le 28 décembre 1946 à Okinawa en tant que 3352d Engineer Utilities Detachment (Philippine Scouts)
    • Inactivé le 30 avril 1947 à Okinawa et retiré simultanément des éclaireurs philippins
    • Redésigné le 5 février 1953 en tant que 46th Engineer Utilities Detachment
    • Activé le 10 avril 1953 en Corée
    • Réorganisé et redésigné le 1er avril 1954 en tant que 46e détachement du génie
    • Inactivé le 25 juin 1958 en Corée
    • Activé le 25 juin 1959 à Fort Campbell, Kentucky
    • Inactivé le 15 juillet 1982 à Fort Huachuca, Arizona
    • Activé le 16 avril 2010 à Fort Carson, Colorado
    • Guerre de Corée : troisième hiver de Corée Corée, été 1953.
    • Vietnam : Contre-offensive de défense Contre-offensive, Phase II Contre-offensive, Phase III Contre-offensive du Têt Contre-offensive, Phase IV Contre-offensive, Phase V Contre-offensive, Phase VI Tet 69/Contre-offensive Été-Automne 1969 Hiver-Printemps 1970 Contre-offensive Sanctuaire Contre-offensive, Phase VII Consolidation I Consolidation II

    Décorations : Rien

    Informations sur la lignée et les distinctions au 23 septembre 2010

    • Constitué le 27 juillet 1945 dans l'armée des États-Unis en tant que 3953d Engineer Maintenance Detachment
    • Activé le 20 août 1945 en Chine
    • Inactivé le 8 octobre 1945 en Chine
    • Redésigné le 24 novembre 1967 en tant que 953e détachement du génie et affecté à la réserve de l'armée
    • Activé le 31 janvier 1968 à Bismarck, Dakota du Nord
    • Lieu changé le 15 mars 1972 à New Kensington, Pennsylvanie
    • Inactivé le 16 juillet 1980 à New Kensington, Pennsylvanie
    • Activé le 17 septembre 2003 à Annville, Pennsylvanie
    • Inactivé le 15 septembre 2006 à Annville, Pennsylvanie
    • Activé le 16 septembre 2010 à Fort Dix, New Jersey

    Crédit de participation à la campagne : Seconde Guerre mondiale : Théâtre Asie-Pacifique, Streamer sans inscription


    30 octobre 1942 : La vraie histoire de l'U-571 (Histoire contre Hollywood)

    Le 30 octobre 1942, les efforts héroïques de 3 marins britanniques ont abouti à la capture de livres de codes et de feuilles de réglage de clés pour la machine à code Enigma top secrète utilisée par l'armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. Les marins étaient montés à bord d'un sous-marin allemand en train de couler, U-559 dans la mer Méditerranée, coûtant la vie à 2 des hommes mais récoltant un matériel de codage incroyablement précieux. Le film franco-américain de la Seconde Guerre mondiale en 2000, U-571, montre un récit fictif des forces de la marine américaine capturant un sous-marin allemand intact, un coup d'État qui rappelle le U-559 incident et certains autres incidents liés aux sous-marins comme la capture de U-110 et la récupération de matériel de code et la capture de U-505. Les cinéastes ont été très critiqués par les historiens et surtout les observateurs britanniques qui ont amèrement pointé du doigt le détournement de la gloire d'avoir été le premier à capturer un sous-marin allemand. Le Premier ministre britannique Tony Blair considérait le film comme une « confrontation » avec les Britanniques, et les Allemands n'étaient pas très heureux de la (fausse) représentation d'un équipage de sous-marin mitrailleur à partir d'un navire coulé dans l'eau.

    Creuser plus profond

    Le film dépeint le titre nommé U-boot en patrouille dans l'océan Atlantique, coulant un navire marchand et étant à son tour endommagé par des grenades sous-marines britanniques larguées par un destroyer de la Royal Navy. Avec des moteurs gravement endommagés, le U-571 radios du skipper pour l'assistance, une transmission qui est rapidement interceptée et décodée par les services de renseignement américains. Les rusés américains déguisent rapidement leur propre sous-marin, S-33, pour apparaître comme un sous-marin allemand de ravitaillement et de maintenance dans le but exprès de voler la machine à code Enigma à bord du sous-marin. Dès le départ, la prémisse du film est assez fantastique, avec l'idée qu'une telle mission pourrait être planifiée et exécutée assez rapidement pour se produire réellement. L'idée qu'un équipage de sous-marin puisse être pris par surprise et capturé est également assez farfelue, mais en toute honnêteté, le film est de toute façon bourré d'action et passionnant.

    Machine militaire Enigma, modèle “Enigma I”, utilisée à la fin des années 1930 et pendant la guerre exposée au Museo scienza e tecnologia Milano, Italie

    La mission se déroule comme prévu avec le S-33 simuler avec succès l'équipage du U-571 et l'équipe d'arraisonnement américaine s'empare du malheureux U-boot. Mais attendez! Les réel Le sous-marin de ravitaillement se présente et coule le S-33 avec une torpille. Les héros de l'US Navy ne doivent pas se voir refuser leur prix, et l'équipage de prise emmène le U-571 sous l'eau et se bat avec le sous-marin de ravitaillement allemand. Bien sûr, le U-571 désormais habité par des Américains coule le sous-marin de ravitaillement allemand. Comme si ce scénario n'était pas assez chanceux pour tous les marins américains à bord du U-571 pour gagner le Mega Million ET la loterie Power Ball 2 ou 3 fois de suite, la situation empire ! Un avion de reconnaissance allemand repère le U-571, et pensant que le sous-marin est toujours entre les mains des Allemands, transmet l'information à un destroyer allemand qui répond pour aider le sous-marin endommagé. À l'arrivée du destroyer allemand, une équipe d'arraisonnement est prête à embarquer sur le U-571, mais les Américains sournois tirent un seul coup du canon de pont du sous-marin directement dans la salle radio du destroyer, éliminant ainsi toute chance que l'équipage du destroyer alerte les autorités allemandes de la capture de U-571.

    Un autre combat incroyablement tendu commence entre les U-571 et le destroyer allemand, avec le sous-marin pris ci-dessous et la profondeur du destroyer chargeant le sous-marin. À bord U-571 le skipper allemand se détache et tente de saboter les moteurs du sous-marin mais est attrapé et raccroché. Alors que la bataille du chat et de la souris se poursuivait, le skipper allemand a la présence d'esprit d'envoyer des messages en code Morse au destroyer allemand. Maudit soit-il ! Pour l'audace de réussir le coup de tapotements, les Américains assomment rapidement l'officier allemand. Pendant ce temps, les Américains tentent de tromper les Allemands sur le destroyer en libérant du pétrole, des débris et un cadavre pour prétendre que le sous-marin a été coulé. (Si vous vous demandez pourquoi un sous-marin qui a été suffisamment endommagé pour avoir besoin d'aide est capable de se battre et de gagner des batailles contre un autre sous-marin allemand, puis un destroyer allemand, rejoignez le groupe.) U-571 est obligé de descendre à des profondeurs dangereusement profondes, pour subir d'autres dommages dus à la pression intense. Afin d'éviter de perdre le navire et tout l'équipage, le capitaine américain doit faire sauter tout le lest et le sous-marin fait une remontée incontrôlée à la surface. Pendant cette remontée à la surface, l'héroïque marin américain choisi pour entrer dans la salle des torpilles inondée afin de pressuriser 1 tube lance-torpilles se retrouve en grande difficulté lorsqu'il est incapable d'accomplir la tâche.Le destroyer tire sur le maintenant refait surface U-571, l'endommageant davantage, mais les dommages ont permis au marin condamné dans la salle des torpilles de terminer enfin sa tâche, permettant au U-571 de tirer une seule torpille sur le destroyer, faisant couler le navire malchanceux.

    Le pétrolier SS Soleil de Pennsylvanie, torpillé par U-571 le 15 juillet 1942 (a été sauvé et remis en service en 1943)

    Malheureusement, U-571 est endommagé de manière irréparable et doit être abandonné par l'équipage de prise américain, bien que tous les matériaux de code et la machine Enigma soient récupérés. Les Américains sont récupérés par un hydravion Catalina de la marine américaine et secourus avec le précieux équipement de code.

    Alors que le film est bien fait et entièrement divertissant, l'action est sérieusement tirée par les cheveux et irréaliste, et bien sûr fictive. Dans le cas d U-559, le sous-marin infortuné a été repéré par un avion britannique qui a envoyé la position du sous-marin à un groupe de travail de destroyers, et 5 destroyers de la RN ont répondu pour chasser le sous-marin. La charge en profondeur a gravement endommagé l'U-559, tuant 4 membres d'équipage et forçant le sous-marin à remonter à la surface. Les artilleurs de la RN ont pris le sous-marin en surface sous le feu avec des canons de 20 mm, et l'équipage a rapidement abandonné le navire. En fait, le navire a abandonné trop rapidement, car le protocole de sabordage approprié n'a pas été suivi et le sous-marin n'a pas coulé assez rapidement pour empêcher l'embarquement de 3 marins de la Royal Navy qui ont récupéré des informations de code hautement classifiées et précieuses. Malheureusement, 2 des marins de la RN n'ont pas réussi à sortir du sous-marin en train de couler à temps et sont morts. Les Britanniques ont décoré les 3 braves marins, mais n'ont pas remis leur plus haute médaille, la Victoria Cross, probablement dans l'intérêt de la sécurité afin de ne pas trop attirer l'attention sur le coup d'État du renseignement qui avait été réalisé. U-559 coulé au fond et toute l'affaire était silencieuse.

    1942, un artilleur de la Royal Navy Oerlikon à son support de canon à bord du Didon-classe croiseur HMS Didon

    En juin 1944 sous-marin allemand U-505 a été attaqué par des avions et des navires américains (y compris l'USS Châtelain DE-149, une classe de navire qui n'est plus utilisée appelée « escorte de destroyer ») pour la défense d'un convoi. Le sous-marin a été sérieusement endommagé et contraint de faire surface, où l'équipage a abandonné le navire avec un peu trop d'enthousiasme, n'ayant pas correctement défini les procédures de sabordage. Une partie d'embarquement de la Châtelain est monté à bord du sous-marin et a trouvé le seul décès allemand de l'action. U-505 a été dûment capturé et un contrôle des dommages d'urgence a été effectué, permettant au sous-marin d'être suffisamment en état de navigabilité pour être remorqué jusqu'au port des Bermudes, un voyage de 1700 milles marins.

    L'incident le plus susceptible d'avoir fourni l'inspiration pour le film, U-571, la capture de U-110 en mai 1941 par la Royal Navy, a été gardée si secrète que les Britanniques n'ont même pas informé le président Roosevelt de la capture jusqu'à près d'un an plus tard. Le sous-marin avait été forcé de remonter à la surface par des grenades sous-marines britanniques, et lorsque l'équipage a commencé à abandonner le navire, les Britanniques ont mitraillé les marins allemands, craignant apparemment que les marins n'utilisent le canon de pont du sous-marin contre les destroyers. Le capitaine du sous-marin s'est rendu compte trop tard que son bateau ne coulait pas et il a tenté de revenir à la nage jusqu'au sous-marin sinistré pour effectuer les procédures de sabordage nécessaires. Kapitänleutnant Fritz-Julius Lemp, le skipper de U-110, n'a pas réussi à atteindre son sous-marin, qui aurait été abattu dans l'eau par des mitrailleurs britanniques (selon un membre d'équipage de sous-marin). Le sous-marin encore flottant a été embarqué par les marins de la RN et a été pillé pour tous les éléments de valeur de renseignement possible, en particulier les matériaux de code. Bien qu'une tentative ait été faite pour remorquer le sous-marin endommagé jusqu'à un port britannique, U-110 coulé en cours de route.

    Les histoires réelles de la capture de sous-marins et de leur équipement de codage sont suffisamment excitantes sans embellir les histoires avec des paillettes hollywoodiennes. Pourtant, comme nous l'avons dit, le film, U-571, est néanmoins un film assez divertissant. Nous avons aimé regarder le film et avec une suspension appropriée de l'incrédulité, nous avons trouvé qu'il avait un niveau élevé de tension et d'excitation.

    Question pour les étudiants (et les abonnés): Avez-vous vu U-571? Avez-vous déjà entendu parler de la capture de matériaux Enigma à partir de sous-marins ? Quel est votre film préféré sur les sous-marins ? Hollywood devrait-il essayer de s'en tenir un peu plus aux faits historiques ? Les Britanniques avaient-ils le droit d'être offensés par le film ? S'il vous plaît laissez-nous savoir dans la section commentaires sous cet article.

    Affiche de sortie en salle

    Si vous avez aimé cet article et souhaitez recevoir une notification de nouveaux articles, n'hésitez pas à vous abonner à Histoire et titres en nous aimant sur Facebook et devenir l'un de nos mécènes !

    Votre lectorat est très apprécié !

    Preuve historique

    Pour plus d'informations, veuillez consulter…

    Galerie, contre-amiral Daniel V. U-505. Livres de Lucknow, 2016.

    Loomis, Greg. U-110. Éditions Pawtuxet, 2012.

    L'image présentée dans cet article est une affiche pour U-571. On pense que le droit d'auteur de l'affiche appartient au distributeur du film (International: Images universelles L'Europe : StudioCanal), l'éditeur du film, ou le graphiste. Cette image est d'un affiche, et le droit d'auteur appartient très probablement à l'éditeur ou au créateur de l'œuvre représentée. On pense que l'utilisation de réduit, basse résolution images d'affiches apporter un commentaire critique sur le film, l'événement, etc. en question ou sur l'affiche elle-même, non seulement à des fins d'illustration se qualifie utilisation équitable en vertu de la loi sur le droit d'auteur des États-Unis. Parce que l'image est une affiche, une forme d'emballage de produit ou de marketing de service, l'image entière est nécessaire pour identifier le produit ou le service, transmettre correctement le sens et l'image de marque souhaités, et éviter de ternir ou de déformer l'image. La copie est d'une résolution suffisante pour les commentaires et l'identification, mais une résolution inférieure à celle de l'affiche originale. Les copies réalisées à partir de celui-ci seront de qualité inférieure, inadaptées en tant qu'œuvres d'art contrefaites, versions pirates ou pour des utilisations qui concurrenceraient l'objectif commercial de l'œuvre d'art originale. L'image est utilisée à des fins d'identification dans le cadre d'un commentaire critique de l'œuvre, du produit ou du service pour lequel elle sert d'affiche. Il apporte une contribution significative à la compréhension de l'article par l'utilisateur, ce qui ne pourrait pratiquement pas être véhiculé par des mots seuls. L'utilisation à cette fin n'entre pas en concurrence avec les objectifs de l'œuvre originale, à savoir le créateur fournissant des services de conception graphique, et à son tour la commercialisation de l'article promu. En tant qu'art d'affiche de film, l'image n'est pas remplaçable par un contenu gratuit, toute autre image qui montre la même illustration ou affiche serait également protégée par le droit d'auteur, et toute version qui n'est pas fidèle à l'original serait inadéquate pour l'identification ou le commentaire.

    À propos de l'auteur

    Le major Dan est un vétéran à la retraite du Corps des Marines des États-Unis. Il a servi pendant la guerre froide et a voyagé dans de nombreux pays à travers le monde. Avant son service militaire, il est diplômé de l'Université d'État de Cleveland, après une spécialisation en sociologie. Après son service militaire, il a travaillé comme policier et a finalement obtenu le grade de capitaine avant de prendre sa retraite.


    1er octobre 1942 - Histoire

    3 octobre 1776 Le navire américain Lee capture le navire britannique Sally des coûts de la Nouvelle-Angleterre. Le Hms Triton est ensuite capturé par le Franklin et le Hancock

    17 octobre 1812- L'USS Wasp capture le HMS Frolic au large de la Virginie

    20 octobre 1828- Bataille de Navirino - Une flotte combinée française, britannique et russe a anéanti une flotte ottomane dans le port de Navirino.

    15 octobre 1917 L'USS Cassin est touché par une torpille allemande au large des côtes irlandaises.

    La bataille du cap Espérance 11-12 octobre. 1942
    La force américaine composée de deux croiseurs lourds et de deux croiseurs légers et de cinq destroyers a attaqué le Tokyo Express pour tenter de renforcer Guadalcanal. Lors de la bataille, la force américaine a battu la force japonaise, coulant un croiseur et un destroyer et endommageant lourdement un deuxième croiseur.

    Bataille des îles Santa Cruz - 26 octobre 1942
    Le 26 octobre, les transporteurs américains et japonais échangèrent à nouveau des coups. Les avions Enterprise et Hornet ont réussi à neutraliser le porte-avions léger Zuiho et à mettre le porte-avions Shokaku hors de la guerre pendant neuf mois. Cependant le porte-avions Hornet a été coulé par des avions japonais

    1er octobre 1943 L'Eaton-DD-510 coule le sous-marin japonais I-20.
    3 octobre 1943 Le destroyer Henley DD-391 a été coulé au large de la Nouvelle-Guinée par un sous-marin japonais.

    9 octobre 1943-Le destroyer Buck DD-420 est coulé par un sous-marin ennemi au large des côtes italiennes.

    15 octobre 1943- L'USS Pompano est signalé perdu dans le Pacifique.

    1er octobre 1944- L'USS Snapper (SS-185) coule le mineur côtier japonais l'Aijiro

    3 octobre 1944 L'USS Shelton (DE-407) est coulé par un sous-marin ennemi. Les forces américaines identifient à tort l'USS Seawolf comme le sous-marin qui a attaqué. Il est coulé par les forces américaines.

    Bataille de Leyte-
    24 octobre 1944-
    La dernière grande bataille navale du Pacifique s'est déroulée au large de Leyte après le débarquement américain. Les Japonais y ont divisé leurs forces en trois groupes. Le premier sang a été prélevé par les sous-marins américains Darter et Dace qui ont coulé deux croiseurs japonais et signalé les positions des navires japonais. Une bataille aérienne s'ensuit qui entraîne le naufrage du porte-avions léger Princeton. L'Américain a coulé le super cuirassé Musashi.

    Le dernier engagement entre cuirassés s'ensuivit alors. Une force japonaise de deux cuirassés et croiseurs et destroyers a tenté de pénétrer dans le golfe de Leyte par le détroit de Surigao. Deux forces de destroyers, une force de croiseurs et six cuirassés les attendaient. Dans l'une des victoires les plus unilatérales de la marine américaine, les navires japonais ont été touchés d'abord par les destroyers, puis par les croiseurs, puis par les cuirassés, qui étaient tous parfaitement positionnés et pour la plupart équipés d'un radar de contrôle de tir avancé. Les deux cuirassés furent bientôt coulés, ainsi que trois destroyers, à part les dommages causés à un destroyer, la force américaine n'a subi aucun dommage.

    25 octobre- Bataille de Leyte-Samar

    La deuxième étape de la bataille a eu lieu lorsqu'une force japonaise dirigée par l'amiral Kurita de cuirassés et de croiseurs est tombée sur une force de porte-avions d'escorte de la force opérationnelle Tafy 3 commandée par le contre-amiral AF Sprague, au large de Samar. Les porte-avions d'escorte ont été touchés à plusieurs reprises par les canons de la force japonaise. Cependant, les attaques audacieuses de trois destroyers américains, ainsi que les attaques désespérées de tous les avions porteurs ont réussi à repousser la force japonaise supérieure. Les Américains n'ont perdu que les porte-avions d'escorte Gambier Bay et St Lo. Deux destroyers et une escorte de destroyers qui avaient courageusement attaqué les cuirassés japonais ont également été perdus. Cependant, la flotte d'invasion était en sécurité.


    Le 27 janvier 1958 est un lundi. C'est le 27e jour de l'année et la 5e semaine de l'année (en supposant que chaque semaine commence un lundi), ou le 1er trimestre de l'année. Il y a 31 jours dans ce mois. 1958 n'est pas une année bissextile, il y a donc 365 jours cette année. La forme abrégée de cette date utilisée aux États-Unis est le 27/01/1958, et presque partout ailleurs dans le monde, c'est le 27/1/1958.

    Ce site fournit un calculateur de date en ligne pour vous aider à trouver la différence entre le nombre de jours entre deux dates du calendrier. Entrez simplement la date de début et de fin pour calculer la durée de tout événement. Vous pouvez également utiliser cet outil pour déterminer combien de jours se sont écoulés depuis votre anniversaire, ou mesurer le temps qui s'écoule jusqu'à la date d'accouchement de votre bébé. Les calculs utilisent le calendrier grégorien, qui a été créé en 1582 et adopté plus tard en 1752 par la Grande-Bretagne et la partie orientale de ce qui est maintenant les États-Unis. Pour de meilleurs résultats, utilisez des dates postérieures à 1752 ou vérifiez les données si vous effectuez des recherches généalogiques. Les calendriers historiques ont de nombreuses variantes, y compris l'ancien calendrier romain et le calendrier julien. Les années bissextiles sont utilisées pour faire correspondre l'année civile avec l'année astronomique. Si vous essayez de déterminer la date qui se produit dans X jours à partir d'aujourd'hui, passez à la Calculateur de jours à partir de maintenant au lieu.


    Chronologie CV-8

    Septembre

    Identifié initialement comme Hull #385, USS frelon (CV-8) a été construit au chantier naval de Newport News à Norfolk, en Virginie, à partir de septembre 1939.

    Décembre

    frelon a été lancé par Mme Frank Knox, épouse du secrétaire à la Marine.

    20 octobre

    frelon a été commandée. Son commandant était le capitaine Marc "Pete" Mitscher, qui deviendrait un maître reconnu de la guerre des porte-avions pendant la Seconde Guerre mondiale.

    7 décembre

    La Marine impériale japonaise (IJN) a attaqué Pearl Harbor.

    Immédiatement après l'attaque de Pearl Harbor, le président Roosevelt a chargé les hauts commandants militaires américains de trouver une réponse appropriée pour apaiser l'indignation du public et un plan audacieux a commencé à prendre forme.

    2 février

    Un premier test de validation de principe a été effectué au large de Norfolk, en Virginie. Deux B-25 légèrement chargés ont décollé du tout nouveau Hornet après l'achèvement de ses essais en mer. Suite à ce succès, 24 bombardiers sont réquisitionnés et modifiés.

    4 mars

    frelon a quitté Norfolk, se dirigeant vers le canal de Panama, puis vers Pearl Harbor pour aider à contenir la menace japonaise.

    28 mars

    Le capitaine Mitscher a reçu une nouvelle série d'ordres top secrets qui emmèneraient le tout nouveau navire sur une route très détournée vers Pearl Harbor.

    31 mars

    frelon amarré au quai 2, Alameda Naval Air Station tandis que vingt-deux bombardiers USAAF B-25 Mitchell ont volé dans NAS Alameda. Seize finiraient par se lancer frelon.

    Le premier avril

    134 pilotes et équipages de l'armée, dirigés par le lieutenant-colonel Jimmy Doolittle, sont montés à bord du navire et frelon s'est glissé jusqu'à un mouillage dans la baie de San Francisco pour la nuit en attendant que le brouillard épais se dissipe.

    2 Avril

    frelon et ses escortes (Task Force 16.2) ont fumé sous le Golden Gate Bridge, commençant la mission légendaire connue sous le nom de Doolittle Raid.

    13 avril

    frelon rendez-vous avec la Force opérationnelle 16.1 sous le commandement du vice-amiral William Halsey à bord de l'USS Enterprise (CV-6).

    18 avril

    Tôt le matin, la force américaine a été aperçue par un bateau de piquetage japonais qui a immédiatement envoyé un avertissement par radio à son quartier général. Pour assurer la sécurité du groupe de travail, il a été décidé de lancer la frappe immédiatement, à 250 milles plus loin du Japon que prévu. Les conditions météorologiques étaient misérables avec de la pluie, des rafales de vent de 20 nœuds et d'énormes vagues s'écrasant sur la proue. Alors qu'aucun des pilotes de B-25, y compris Doolittle, n'avait jamais décollé d'un porte-avions auparavant, les 16 avions ont été lancés en toute sécurité en une heure, à destination de la patrie japonaise.

    Raid de Doolittle

    Le raid Doolittle du 18 avril 1942 a été le premier raid aérien américain à frapper les îles japonaises pendant la Seconde Guerre mondiale. La mission est remarquable en ce qu'il s'agit de la seule opération au cours de laquelle des bombardiers de l'armée de l'air américaine ont été lancés au combat depuis un porte-avions. Le raid a démontré à quel point les îles japonaises étaient vulnérables aux attaques aériennes à peine 4 mois après leur attaque surprise sur Pearl Harbor. Alors que les dégâts infligés étaient légers, le raid a considérablement stimulé le moral américain tout en déclenchant une chaîne d'événements militaires japonais qui ont été désastreux pour leur effort de guerre à long terme.

    30 avril

    frelon a été rapidement réaménagé pour des opérations de combat majeures et est parti pour la mer de Corail.

    7-9 mai

    Bataille de la mer de Corail, pour laquelle le frelon arrivé trop tard pour participer.

    frelon a été positionné à 325 milles au nord-est de l'atoll de Midway et a attendu l'arrivée de la flotte d'invasion.

    4 juin

    Bataille de Midway - quatre porte-avions japonais ont lancé un raid aérien contre les défenses de Midway. Pendant ce temps, des avions de reconnaissance américains ont localisé la flotte japonaise.

    Bataille de Midway

    Les dirigeants politiques japonais et les hauts commandants militaires ont été piqués par le raid Doolittle d'avril 1942 lorsque seize avions américains ont bombardé Tokyo et d'autres grandes villes. Le raid, bien que militairement insignifiant, a montré l'existence d'une faille dans les défenses autour des îles japonaises. Faire couler les porte-avions américains et s'emparer de l'île Midway, la seule île stratégique avec Hawaï dans le Pacifique oriental, était considéré comme le meilleur moyen d'éliminer cette menace. L'amiral de la flotte Yamamoto a été chargé de créer un plan pour envahir et tenir l'île. Son plan d'invasion était complexe et comprenait une deuxième opération contre les îles Aléoutiennes près de l'Alaska, divisant ses forces navales. En raison des dommages subis lors de la bataille de la mer de Corail, sa Carrier Strike Force se composait de seulement quatre porte-avions de la flotte gardés par une poignée de croiseurs et de destroyers. Atteindre la surprise totale sur les Américains était sa condition préalable clé pour le succès. Malheureusement pour Yamamoto, la marine américaine avait brisé un code naval japonais clé (JN-25) et était au courant de ses plans d'invasion.

    7 août

    La première division de marine a attaqué à la fois Tulagi et Guadalcanal. Ni les stratèges américains ni les stratèges japonais n'avaient prédit l'âpre concours d'usure de six mois qui aurait lieu sur et autour de ces îles reculées de la jungle.

    24 août

    Entreprise a été mis hors de combat par les dommages causés par une bombe lors d'une attaque aérienne ennemie. Une semaine plus tard, l'USS Saratoga (CV-3) a été lourdement endommagé par un sous-marin ennemi.

    15 septembre

    USS Guêpe (CV-7), naviguant à quelques milles seulement de frelon, a été touché et coulé par trois torpilles d'un sous-marin.

    22 octobre

    Les Japonais décident de lancer une offensive majeure sur Guadalcanal tout en « balayant » la flotte américaine des îles Salomon.

    26 octobre

    Lorsque frelon et Entreprise étaient juste au nord des îles Santa Cruz, les avions de recherche des forces opposées ont trouvé la flotte principale de l'autre. En dix minutes, frelon a été touché par quatre bombes et deux torpilles, et a subi d'importants dommages causés par deux bombardiers en piqué Val qui l'ont percuté. frelon a perdu sa capacité de propulsion et était mort dans l'eau. Après que la plupart de l'équipage ait été transféré du navire, une équipe de contrôle des dommages a éteint les incendies et réparé une partie des dommages. Plus tard dans l'après-midi, elle a de nouveau été attaquée et touchée par une autre torpille et deux bombes. À cette époque, il a été abandonné et a coulé tôt le lendemain matin – un an et sept jours après sa mise en service. Environ 140 de ses marins et équipages aériens ont été tués ce jour-là.

    Bataille des îles Santa Cruz

    En septembre et octobre, les forces japonaises et américaines sur et autour de Guadalcanal avaient intensifié les combats de manière presque fragmentaire, avec des renforts affluant des deux côtés. Les enjeux sont devenus incroyablement élevés pour cette île éloignée et c'est devenu un test national de volonté. Les planificateurs militaires américains étaient déterminés à maintenir ouvertes les lignes d'approvisionnement avec l'Australie tandis que les Japonais étaient tout aussi déterminés à les couper.

    Il y avait eu de nombreux affrontements navals plus modestes dans la région des îles Salomon, mais fin octobre, les Japonais ont décidé de lancer une offensive majeure.Leurs objectifs tactiques étaient de prendre le contrôle de l'aérodrome d'Henderson à Guadalcanal, d'éliminer les 10 000 soldats américains sur l'île et de détruire tous les navires de guerre alliés dans la région des Salomon. Le 11 octobre, une force navale massive a quitté Truk pour couvrir les forces d'invasion avec quatre porte-avions, quatre cuirassés, dix croiseurs et 30 destroyers.

    Malheureusement pour eux, le VADM « Bull » Halsey venait de recevoir le commandement de l'US South Pacific Force. Le 24 octobre, Entreprise (CV-6) et Dakota du Sud (BB-57) sont arrivés de Pearl Harbor avec leurs escortes, doublant ainsi la puissance de feu de l'US Navy dans la région. Les États-Unis avaient maintenant deux porte-avions, un cuirassé, six croiseurs et quatorze destroyers dans leur équipe d'attaque - les chances n'étaient que de 2 contre 1 contre eux, ce qui n'était pas mauvais selon les normes de 1942. Halsey a immédiatement ordonné à cette force de se déplacer au nord des îles Santa Cruz pour intercepter la flotte IJN et les empêcher de soutenir la force d'invasion.


    Fielding d'équipe - 2B

    Fielding d'équipe - Tableau 2B
    Tm #Fld CHIFFON g SG CG auberge Ch Bon de commande UNE E DP Fld%
    Barons noirs de Birmingham52.4549
    Géants d'élite de Baltimore33.7662
    Red Sox de Boston33.911521521511359.091140947923110.975
    Les Dodgers de Brooklyn43.301551551441398.085140642223104.973
    Les braves de Boston44.301501501321333.08693874592387.974
    Géants américains de Chicago55.1736
    Buckeyes de Cincinnati-Cleveland42.6261
    les louveteaux de Chicago44.291551551411400.09393905143588.963
    White Sox de Chicago34.111481481441313.08693854543099.965
    Rouges de Cincinnati43.541541541501411.090739648823111.975
    Indiens de Cleveland44.221561561421401.090639248133115.964
    Tigres de Détroit43.761561561541398.09203875092484.974
    Gris de la ferme52.9969
    Casquettes rouges de Jacksonville82.6229
    Monarques de Kansas City23.1839
    Red Sox de Memphis42.5044
    Yankees noirs de New York55.5636
    Aigles de Newark63.5761
    Cubains de New York43.7337
    Géants de New York33.901541541491370.09044024792378.975
    Yankees de New York33.291541541511373.088637248430130.966
    Athlétisme de Philadelphie55.201541541381374.08593734582884.967
    Philly de Philadelphie44.681511511391339.095043547936101.962
    Pirates de Pittsburgh44.181511511341351.08173434393577.957
    Étoiles de Philadelphie34.3858
    St. Louis Browns44.221511511461362.09073984832698.971
    Cardinaux de Saint-Louis43.081561561411409.08684344072799.969
    Sénateurs de Washington55.411511511441345.08333644402985.965
    Moyenne de la ligue43.971088782783 5072242671655.968
    1143.9730292448230021936.014196627374754481550.968
    Tm #Fld CHIFFON g SG CG auberge Ch Bon de commande UNE E DP Fld%

    Contenu

    Armée Panzer Afrique (Panzerarmee Afrika/Armata Corazzata Afrique, Generalfeldmarschall Erwin Rommel), composé d'unités de chars et d'infanterie allemandes et italiennes, avait avancé en Égypte après son succès à la bataille de Gazala (26 mai – 21 juin 1942). L'avancée de l'Axe menaçait le contrôle britannique du canal de Suez, du Moyen-Orient et de ses ressources pétrolières. Le général Claude Auchinleck a retiré la huitième armée à moins de 80 km (50 mi) d'Alexandrie où la dépression de Qattara était à 64 km (40 mi) au sud d'El Alamein sur la côte. La dépression était infranchissable et signifiait que toute attaque devait être frontale. Les attaques de l'Axe lors de la première bataille d'El Alamein (1-27 juillet) avaient été défaites.

    Les contre-attaques de la Huitième armée en juillet ont également échoué, alors que les forces de l'Axe se retranchaient et se regroupaient. Auchinleck a annulé les attaques fin juillet pour reconstruire l'armée. Début août, le Premier ministre Winston Churchill et le général Sir Alan Brooke, chef d'état-major impérial (CIGS), se sont rendus au Caire et ont remplacé Auchinleck en tant que commandant en chef du Commandement du Moyen-Orient par le général Harold Alexander. Le lieutenant-général William Gott a été nommé commandant de la huitième armée, mais a été tué lorsque son avion de transport a été abattu par Luftwaffe combattants Le lieutenant-général Bernard Montgomery a été envoyé par avion de Grande-Bretagne pour le remplacer.

    Manquant de renforts et dépendant de petits ports sous-développés pour le ravitaillement, conscient d'une énorme opération de renfort alliée pour la 8e armée, Rommel a décidé d'attaquer en premier. Les deux divisions blindées de la Afrika Korps et les unités de reconnaissance de Panzerarmee Afrika a mené l'attaque mais a été repoussé à la crête d'Alam el Halfa et au point 102 le 30 août 1942 lors de la bataille d'Alam el Halfa et les forces de l'Axe se sont retirées sur leurs lignes de départ. La ligne de front courte et les flancs sécurisés ont favorisé la défense de l'Axe et Rommel a eu le temps de développer les défenses de l'Axe, semant de vastes champs de mines avec c. 500 000 mines et miles de barbelés. [15] Alexander et Montgomery avaient l'intention d'établir une supériorité de force suffisante pour réaliser une percée et l'exploiter pour détruire Panzerarmee Afrika. Plus tôt dans la campagne du désert occidental, aucune des deux parties n'avait été en mesure d'exploiter suffisamment une victoire locale pour vaincre son adversaire avant de se retirer et de transférer le problème des lignes d'approvisionnement trop étendues au vainqueur.

    Jusqu'en juin 1942, Rommel avait reçu des informations détaillées sur la force et le mouvement des forces britanniques à partir de rapports envoyés à Washington par le colonel Bonner Frank Fellers, l'attaché militaire américain au Caire. Le code américain avait été volé à la suite d'une opération secrète des services de renseignements militaires italiens à l'ambassade américaine à Rome l'année précédente. Malgré les inquiétudes britanniques, les Américains ont continué à utiliser le code jusqu'à la fin juin. Le soupçon que le code américain était compromis a été confirmé lorsque la 9e division australienne a capturé le 621e bataillon de transmissions allemand en juillet 1942. [16]

    Les Britanniques avaient maintenant l'avantage du renseignement car Ultra et des sources locales exposaient l'ordre de bataille de l'Axe, sa position de ravitaillement et ses intentions. Une réorganisation du renseignement militaire en Afrique en juillet avait également amélioré l'intégration des informations reçues de toutes sources et la rapidité de leur diffusion. [17] À de rares exceptions près, les renseignements ont identifié les navires de ravitaillement à destination de l'Afrique du Nord, leur emplacement ou leur itinéraire et dans la plupart des cas leurs cargaisons, permettant de les attaquer. [18] Avant le 25 octobre, Panzerarmee Afrika était réduit à trois jours de ravitaillement en carburant, dont deux jours seulement à l'est de Tobrouk. Harry Hinsley, l'historien officiel du renseignement britannique a écrit en 1981 que « l'armée Panzer. ne possédait pas la liberté de mouvement opérationnelle qui était absolument essentielle compte tenu du fait que l'offensive britannique peut commencer n'importe quel jour ». [19] Le transport sous-marin et aérien a quelque peu atténué la pénurie de munitions et à la fin d'octobre, il y avait seize jours d'approvisionnement au front. [19] Après six semaines supplémentaires, la Huitième Armée était prête 195 000 hommes et 1 029 chars ont commencé l'offensive contre les 116 000 hommes et 547 chars de la Panzerarmee.

    Plan allié Modifier

    Opération Lightfoot Modifier

    Le plan de Montgomery prévoyait une attaque principale au nord de la ligne et une attaque secondaire au sud, impliquant le XXX Corps (Lieutenant-général Oliver Leese) et le XIII Corps (Lieutenant-général Brian Horrocks), tandis que le X Corps (Lieutenant-général Herbert Lumsden) devait exploiter le succès. [20] Avec l'Opération Lightfoot, Montgomery avait l'intention de couper deux couloirs à travers les champs de mines de l'Axe au nord. Un couloir devait traverser le sud-ouest à travers le secteur de la 2e division néo-zélandaise en direction du centre de la crête de Miteirya, tandis que le second devait se diriger vers l'ouest, passant à 3,2 km au nord de l'extrémité ouest de la crête de Miteirya à travers le 9e australien. et les secteurs de la 51e division (Highland). [21] Les chars passeraient alors et battraient les blindés allemands. Des déviations à Ruweisat Ridge au centre et aussi au sud de la ligne empêcheraient le reste des forces de l'Axe de se déplacer vers le nord. Montgomery s'attendait à une bataille de 12 jours en trois étapes : le cambriolage, le combat aérien et la rupture finale de l'ennemi. [22]

    Pour la première nuit de l'offensive, Montgomery prévoyait que quatre divisions d'infanterie du XXX Corps avancent sur un front de 16 mi (26 km) jusqu'à la ligne Oxalic, dépassant les défenses avancées de l'Axe. Les ingénieurs dégageraient et marqueraient les deux voies à travers les champs de mines, à travers lesquelles les divisions blindées du X Corps passeraient pour gagner la ligne Pierson. Ils se rallieraient et consolideraient leur position juste à l'ouest des positions d'infanterie, bloquant une contre-attaque de chars de l'Axe. Les chars britanniques avanceraient alors vers Radin, à cheval sur la piste Rahman nord-sud au cœur du système défensif de l'Axe, pour défier l'armure de l'Axe. [21] La bataille d'infanterie se poursuivrait alors que l'infanterie de la Huitième armée « émiettait » les profondes fortifications défensives de l'Axe (trois lignes successives de fortification avaient été construites) et détruisait tous les chars qui les attaquaient. [23] [j]

    Opération Bertram Modifier

    Les forces du Commonwealth ont pratiqué un certain nombre de tromperies au cours des mois précédant la bataille pour embrouiller le commandement de l'Axe quant au lieu de la bataille à venir et au moment où la bataille était susceptible de se produire. Cette opération portait le nom de code Opération Bertram. En septembre, ils ont déversé des déchets (caisses d'emballage jetées, etc.) sous des filets de camouflage dans le secteur nord, les faisant passer pour des décharges de munitions ou de rations. L'Axe les a naturellement remarqués mais, comme aucune action offensive n'a immédiatement suivi et que les "dépotoirs" n'ont pas changé d'apparence, ils ont été par la suite ignorés. Cela a permis à la Huitième Armée de s'approvisionner dans la zone avancée sans que l'Axe ne s'en aperçoive, en remplaçant les déchets par des munitions, de l'essence ou des rations la nuit. Pendant ce temps, un pipeline factice a été construit, amenant, espérons-le, l'Axe à croire que l'attaque aurait lieu beaucoup plus tard qu'elle ne l'a fait et beaucoup plus au sud. Pour renforcer l'illusion, des chars factices constitués de cadres en contreplaqué placés sur des jeeps ont été construits et déployés dans le sud. Dans une feinte inversée, les chars destinés à la bataille dans le nord ont été déguisés en camions de ravitaillement en plaçant des superstructures amovibles en contreplaqué sur eux. [25]

    Opération Bragance Modifier

    Au préalable, la 131e brigade d'infanterie (Queen's) de la 44e division d'infanterie (Home Counties), appuyée par des chars de la 4e brigade blindée, lance l'opération Braganza attaquant la 185e division aéroportée Folgore dans la nuit du 29 au 30 septembre dans une tentative pour capturer la région de Deir el Munassib. Les parachutistes italiens ont repoussé l'attaque, tuant ou capturant plus de 300 des attaquants. [26] On a supposé à tort que Fallschirmjäger (parachutistes allemands) avaient occupé les défenses et étaient responsables du revers britannique. Les Afrika Korps Le journal de guerre note que les parachutistes italiens « ont fait les frais de l'attaque. Ils se sont bien battus et ont infligé de lourdes pertes à l'ennemi ». [27]

    Plan de l'axe Modifier

    Avec l'échec de l'offensive à la bataille d'Alam el Halfa, les forces de l'Axe sont passées sur la défensive mais les pertes n'avaient pas été excessives. La ligne de ravitaillement de l'Axe depuis Tripoli était extrêmement longue et les fournitures et l'équipement des Alliés capturés étaient épuisés, mais Rommel décida d'avancer en Égypte. [28] [29]

    La Huitième armée était approvisionnée en hommes et en matériel du Royaume-Uni, d'Inde, d'Australie et de Nouvelle-Zélande, ainsi que des camions et les nouveaux chars Sherman des États-Unis. Rommel a continué à demander de l'équipement, des fournitures et du carburant, mais la priorité de l'effort de guerre allemand était le front de l'Est et des fournitures très limitées ont atteint l'Afrique du Nord. Rommel était malade et début septembre, des dispositions ont été prises pour qu'il retourne en Allemagne en congé de maladie et pour Général der Panzertruppe Georg Stumme à transférer du front russe pour prendre sa place. Avant son départ pour l'Allemagne le 23 septembre, Rommel organisa la défense et écrivit une longue appréciation de la situation à Oberkommando der Wehrmacht (Haut commandement des forces armées de l'OKW), énonçant à nouveau les besoins essentiels de l'Armée Panzer. [30]

    Rommel savait que les forces du Commonwealth britannique seraient bientôt assez fortes pour attaquer. Son seul espoir reposait désormais sur les forces allemandes combattant dans la bataille de Stalingrad pour vaincre rapidement l'Armée rouge, puis se déplacer vers le sud à travers la Trans-Caucase et menacer l'Iran (Perse) et le Moyen-Orient. En cas de succès, un grand nombre de forces britanniques et du Commonwealth devraient être envoyées du front égyptien pour renforcer la neuvième armée en Iran, ce qui entraînerait le report de toute offensive contre son armée. Rommel espérait convaincre l'OKW de renforcer ses forces en vue d'un éventuel rapprochement entre Panzerarmee Afrika et les armées allemandes combattant dans le sud de la Russie, leur permettant enfin de vaincre les armées britanniques et du Commonwealth en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

    En attendant, le Panzerarmee s'est retranché et a attendu l'attaque de la VIIIe Armée ou la défaite de l'Armée rouge à Stalingrad. Rommel a ajouté de la profondeur à ses défenses en créant au moins deux ceintures de mines distantes d'environ 3,1 mi (5 km), reliées à intervalles pour créer des boîtes (jardins du diable) qui restreindraient la pénétration de l'ennemi et priveraient les blindés britanniques d'une marge de manœuvre. La face avant de chaque boîte était légèrement tenue par des avant-postes de combat et le reste de la boîte était inoccupé mais semé de mines et de pièges explosifs et recouvert d'un feu d'enfilade. [31] Les principales positions défensives ont été construites à une profondeur d'au moins 2 kilomètres (1,2 mi) derrière la deuxième ceinture de mines. [32] L'Axe a posé environ un demi-million de mines, principalement des mines antichars Teller avec quelques types antipersonnels plus petits (comme la mine S). (Beaucoup de ces mines étaient britanniques et avaient été capturées à Tobrouk). Pour attirer les véhicules ennemis dans les champs de mines, les Italiens ont traîné un essieu et des pneus à travers les champs en utilisant une longue corde pour créer ce qui semblait être des pistes bien utilisées. [15]

    Rommel ne voulait pas que les blindés britanniques éclatent à découvert parce qu'il n'avait ni la force du nombre ni le carburant pour les égaler dans une bataille de manœuvre. La bataille devait se dérouler dans les zones fortifiées, une percée devait être vaincue rapidement. Rommel a renforcé ses lignes avancées en alternant les formations d'infanterie allemande et italienne. Parce que la déception alliée a confondu l'Axe quant au point d'attaque, Rommel a abandonné sa pratique habituelle de maintenir sa force blindée dans une réserve concentrée et l'a divisé en un groupe nord (15e Panzer et Littorio Division) et un groupe sud (21e Panzer et Ariete Division), chacun organisé en groupements tactiques pour pouvoir effectuer une intervention blindée rapide partout où le coup est tombé et empêcher l'agrandissement des percées étroites. Une proportion importante de sa réserve blindée a été dispersée et maintenue exceptionnellement loin en avant. La 15e Panzer Division avait 125 chars opérationnels (16 Pz.II, 43 Pz.III Ausf H, 43 Pz.III Ausf J, 6 Pz.IV Ausf D, 15 Pz.IV Ausf F) tandis que la 21e Panzer Division en avait 121 opérationnels véhicules de combat (12 Pz.II, 38 Pz.III Ausf H, 43 Pz.III Ausf J, 2 Pz.IV Ausf D, 15 Pz.IV Ausf F). [33]

    Rommel a tenu la 90e division légère plus loin et a gardé le Trieste Division motorisée en réserve près de la côte. [34] Rommel espérait déplacer ses troupes plus vite que les Alliés, concentrer ses défenses sur le point le plus important (Schwerpunkt) mais le manque de carburant signifiait qu'une fois le Panzerarmee s'était concentré, il ne pourrait plus bouger à cause du manque de carburant. [35] Les Britanniques étaient bien conscients que Rommel serait incapable de monter une défense sur la base de ses tactiques de manœuvre habituelles, mais aucune image claire n'a émergé de la façon dont il mènerait la bataille et les plans britanniques ont sérieusement sous-estimé les défenses de l'Axe et la puissance de combat du Panzerarmee. [36]

    Première phase : le cambriolage Modifier

    Avant le barrage principal, il y a eu une diversion de la 24e brigade australienne, qui a impliqué la 15e division blindée sous un feu nourri pendant quelques minutes. [37] Puis à 21h40 (heure d'été égyptienne) le 23 octobre [38] par une soirée calme et claire sous le ciel lumineux d'une pleine lune, l'opération Lightfoot a commencé par un barrage de 1 000 canons. Le plan de tir avait été organisé de manière à ce que les premiers obus des 882 canons du terrain et des batteries moyennes atterrissent le long du front de 40 mi (64 km) en même temps. [39] Après vingt minutes de bombardement général, les canons sont passés à des cibles de précision pour soutenir l'avancée de l'infanterie. [40] Le plan de bombardement s'est poursuivi pendant cinq heures et demie, à la fin desquelles chaque arme avait tiré environ 600 cartouches, environ 529 000 obus.

    L'opération Lightfoot faisait allusion au fait que l'infanterie attaquait en premier. Les mines antichars ne seraient pas déclenchées par des soldats marchant dessus car elles étaient trop légères. Au fur et à mesure que l'infanterie avançait, les ingénieurs devaient dégager un chemin pour les chars qui suivaient. Chaque espace devait avoir une largeur de 24 pieds (7,3 m), ce qui était juste suffisant pour faire passer les chars en file indienne. Les ingénieurs ont dû dégager une route de 8,0 km à travers les jardins du diable. C'était une tâche difficile qui n'a pas été réalisée en raison de la profondeur des champs de mines de l'Axe.

    A 22h00, les quatre divisions d'infanterie du XXX Corps ont commencé à se déplacer. L'objectif était d'établir une tête de pont avant l'aube sur la ligne imaginaire dans le désert où se trouvaient les plus fortes défenses ennemies, de l'autre côté de la deuxième ceinture de mines. Une fois que l'infanterie a atteint les premiers champs de mines, les démineurs, y compris les troupes du Corps de reconnaissance et les sapeurs, se sont déplacés pour créer un passage pour les divisions blindées du X Corps. Les progrès ont été plus lents que prévu mais à 02h00, le premier des 500 chars a rampé vers l'avant. À 04h00, les chars de tête étaient dans les champs de mines, où ils ont soulevé tellement de poussière qu'il n'y avait aucune visibilité, des embouteillages se sont développés et des chars se sont enlisés. Seulement environ la moitié de l'infanterie a atteint ses objectifs et aucun des chars n'a percé. [41]

    La 7e division blindée (avec une brigade française libre sous le commandement) du XIIIe corps (lieutenant-général Brian Horrocks) a fait une attaque secondaire au sud. L'attaque principale visait à réaliser une percée, à engager et à cerner la 21e Panzer Division et le Ariete Division blindée autour du Jebel Kalakh, tandis que les Français libres à l'extrême gauche devaient sécuriser Qaret el Himeimat et le plateau d'el Taqa. [21] Le flanc droit de l'attaque devait être protégé par la 44e division d'infanterie avec la 131e brigade d'infanterie. L'attaque a rencontré une résistance déterminée, principalement de la part de la 185 division aéroportée Folgore, qui fait partie de la brigade parachutiste Ramcke et du groupe Keil. [42] [43] Les champs de mines étaient plus profonds que prévu et le dégagement des chemins à travers eux a été entravé par le feu défensif de l'Axe. À l'aube du 24 octobre, les chemins n'avaient toujours pas été dégagés à travers le deuxième champ de mines pour libérer les 22e et 4e brigades blindées légères à l'air libre pour effectuer leur virage prévu vers le nord à l'arrière des positions ennemies à 5 mi (8,0 km) à l'ouest de Deir el Munassib . [21]

    Plus au nord, le long du front du XIIIe Corps, la 50e division d'infanterie a remporté un succès limité et coûteux contre la résistance déterminée des Pavie Division, Brescia Division et éléments de la 185th Airborne Division Folgore. [44] La 4e division d'infanterie indienne, à l'extrême gauche du front du XXX Corps à Ruweisat Ridge, a fait une fausse attaque et deux petits raids destinés à détourner l'attention vers le centre du front. [45]

    Phase deux : l'effritement Modifier

    La reconnaissance aérienne de l'aube montra peu de changement dans la disposition de l'Axe, alors Montgomery donna ses ordres pour la journée : le dégagement du couloir nord devrait être achevé et la division néo-zélandaise soutenue par le 10th Armored devrait pousser au sud de Miteirya Ridge. La 9th Australian Division, au nord, devrait planifier une opération d'effritement pour cette nuit, tandis que dans le secteur sud, la 7th Armored devrait continuer à tenter de percer les champs de mines avec le soutien, si nécessaire, de la 44th Division. [46] Panzer des unités ont contre-attaqué la 51e division des Highlands juste après le lever du soleil, mais ont été stoppées net.

    La matinée du samedi 24 octobre fut un désastre pour le quartier général allemand. Les forces de l'Axe ont été abasourdies par l'attaque des Alliés et leurs messages sont devenus confus et hystériques, une unité italienne communiquant aux Allemands qu'elle avait été anéantie par des "nègres ivres avec des chars" [47] Les rapports que Stumme avait reçus ce matin-là montraient les attaques avait été sur un large front, mais que la pénétration qui s'était produite devait être contenue par les unités locales. Il s'avança lui-même pour constater l'état des choses et, se retrouvant sous le feu, subit une crise cardiaque et mourut.

    Le commandement temporaire fut confié au major-général Wilhelm Ritter von Thoma. Hitler avait déjà décidé que Rommel devrait quitter son sanatorium et retourner en Afrique du Nord. Rommel s'est rendu à Rome tôt le 25 octobre pour appuyer sur le Comando Supremo pour plus de carburant et de munitions, puis en Afrique du Nord pour reprendre le commandement cette nuit-là de la Panzer Army Africa, qui ce jour-là a été rebaptisée la Panzer Army germano-italienne (Deutsch-Italienische Panzerarmee). [48] ​​L'arrivée de Rommel a remonté le moral allemand, bien qu'il n'ait pas pu faire grand-chose pour changer le cours de la bataille qui était déjà bien engagée. [49]

    Il y avait peu d'activité pendant la journée en attendant un déminage plus complet des chemins à travers les champs de mines. L'armure a été tenue à Oxalique. [22] L'artillerie et l'Armée de l'air alliée du désert, effectuant plus de 1 000 sorties, [46] ont attaqué des positions de l'Axe toute la journée pour aider à « l'effondrement » des forces de l'Axe. À 16h00, il y avait peu de progrès.

    Au crépuscule, le soleil dans le dos, des chars de l'Axe de la 15e Panzer Division et des Littorio La division s'est détachée de la caractéristique Kidney (également connue par les Allemands et les Italiens sous le nom de Hill 28), souvent appelée à tort une crête car il s'agissait en réalité d'une dépression, pour engager la 1ère division blindée et la première grande bataille de chars d'El Alamein a commencé. Plus de 100 chars ont été impliqués et la moitié ont été détruits par la noirceur. Aucune des deux positions n'a été modifiée. [50]

    Vers 10h00, les avions de l'Axe avaient détruit un convoi de 25 véhicules alliés transportant de l'essence et des munitions, déclenchant un incendie d'une nuit Lumsden voulait annuler l'attaque, mais Montgomery a clairement indiqué que ses plans devaient être exécutés. [51] La poussée cette nuit-là par la 10e division blindée de Miteirya Ridge a échoué. La levée des mines sur la crête de Miteirya et au-delà a pris beaucoup plus de temps que prévu et l'unité de tête, la 8e brigade blindée, a été prise sur sa ligne de départ à 22h00 - heure zéro - par une attaque aérienne et s'est dispersée. Au moment où ils se sont réorganisés, ils étaient bien en retard et déconnectés du barrage d'artillerie rampant. À la lumière du jour, la brigade était à découvert et essuyait des tirs considérables de chars et de canons antichars bien placés. Pendant ce temps, la 24e brigade blindée avait avancé et signalé à l'aube qu'elle était sur la ligne Pierson, bien qu'il se soit avéré que, dans la poussière et la confusion, elle s'était trompée de position et était bien courte. [52]

    L'attaque dans le secteur du XIIIe Corps au sud n'a pas fait mieux. La 131e brigade d'infanterie de la 44e division a dégagé un chemin à travers les mines, mais lorsque la 22e brigade blindée est passée, elle a essuyé un feu nourri et a été repoussée, avec 31 chars hors d'usage. L'activité aérienne alliée cette nuit-là s'est concentrée sur le groupe blindé nord de Rommel, où 135 tonnes courtes (122 t) de bombes ont été larguées. Pour éviter que l'expérience de la 8e brigade blindée ne se reproduise depuis les airs, les attaques contre les terrains d'atterrissage de l'Axe ont également été intensifiées. [52]

    J+2 : 25 octobre Modifier

    La poussée initiale avait pris fin dimanche. Les Alliés avaient avancé à travers les champs de mines à l'ouest pour faire une incursion de 6 mi (9,7 km) de large et 5 mi (8,0 km) de profondeur. Ils étaient maintenant assis au sommet de la crête de Miteirya dans le sud-est. Les forces de l'Axe étaient fermement retranchées dans la plupart de leurs positions de combat d'origine et la bataille était au point mort. Montgomery a décidé que l'avance prévue vers le sud de Miteiya Ridge par les Néo-Zélandais serait trop coûteuse et a plutôt décidé que le XXX Corps, tout en gardant fermement Miteiya, devrait frapper vers le nord en direction de la côte avec la 9 division australienne. Pendant ce temps, la 1re Division blindée - sur la gauche des Australiens - devrait continuer d'attaquer à l'ouest et au nord-ouest, et l'activité au sud sur les deux fronts du corps se limiterait à des patrouilles. [53] La bataille serait concentrée sur la fonction Kidney et Tel el Eisa jusqu'à ce qu'une percée se produise.

    Tôt le matin, les forces de l'Axe ont lancé une série d'attaques utilisant le 15e Panzer et Littorio divisions. L'armée Panzer cherchait une faiblesse, mais sans succès. Au coucher du soleil, l'infanterie alliée passe à l'attaque. Vers minuit, la 51e Division a lancé trois attaques, mais personne ne savait exactement où elles se trouvaient. Un pandémonium et un carnage s'ensuivirent, entraînant la perte de plus de 500 soldats alliés et ne laissant qu'un seul officier parmi les forces attaquantes. Alors que la 51e division des Highlands opérait autour de Kidney Ridge, les Australiens attaquaient le point 29 (parfois indiqué sur les cartes de l'Axe par "28"), un poste d'observation d'artillerie de l'Axe de 20 pieds (6,1 m) de haut au sud-ouest de Tel el Eisa, pour entourer le saillant côtier de l'Axe contenant la 164e division légère allemande et un grand nombre d'infanterie italienne. [54] [55]

    C'était la nouvelle poussée vers le nord que Montgomery avait conçue plus tôt dans la journée, et devait être le théâtre d'une bataille acharnée pendant quelques jours. La 26e brigade australienne attaque à minuit, appuyée par l'artillerie et 30 chars du 40e Royal Tank Regiment. [56] Ils prennent le poste et 240 prisonniers. Les combats se sont poursuivis dans cette zone pendant la semaine suivante, alors que l'Axe tentait de récupérer la petite colline qui était si importante pour sa défense. Les bombardiers de nuit ont largué 115 tonnes longues (117 t) de bombes sur des cibles dans le champ de bataille et 14 tonnes longues (14 t) sur le Stuka base de Sidi Haneish, tandis que des chasseurs de nuit effectuaient des patrouilles au-dessus de la zone de combat et des terrains d'atterrissage avancés de l'Axe. [56] Dans le sud, la 4e brigade blindée et la 69e brigade d'infanterie ont attaqué le 187e régiment d'infanterie de parachutistes "Folgore" à Deir Munassib, mais ont perdu environ 20 chars, gagnant seulement les positions avancées. [57] [58]

    Phase trois : le compteur Modifier

    J+3 : 26 octobre Modifier

    Rommel, à son retour en Afrique du Nord dans la soirée du 25 octobre, évalua la bataille. Les pertes, en particulier dans le nord, à la suite d'attaques aériennes et d'artillerie incessantes, avaient été sévères. L'Italien Trente La division avait perdu 50 pour cent de son infanterie et la plupart de son artillerie, la 164e division légère avait perdu deux bataillons. Le 15e Panzer et Littorio divisions avaient empêché les chars alliés de percer, mais cela avait été un succès défensif coûteux, la 15e Panzer Division étant réduite à 31 chars. [48] ​​[59] La plupart des autres unités étaient également en sous-effectif, avec des demi-rations et de nombreux hommes étaient malades Panzerarmee Afrika n'avait assez de carburant que pour trois jours. [19]

    Rommel était alors convaincu que l'assaut principal viendrait au nord et déterminé à reprendre le point 29. Le corps a commencé à 15h00, mais sous une attaque constante d'artillerie et d'air, cela n'a abouti à rien. [61] Selon Rommel, cette attaque a rencontré un certain succès, les Italiens reprenant une partie de Colline 28,

    Des attaques sont maintenant lancées sur la cote 28 par des éléments de la 15e Panzer Division, du Littorio et d'un bataillon Bersaglieri, soutenus par le feu concentré de toute l'artillerie locale et des AA. Dans la soirée, une partie du bataillon Bersaglieri réussit à occuper les bords est et ouest de la colline. [62]

    Le gros du 2/17th Australian Battalion, qui avait défendu la position, a été contraint de battre en retraite. [63] Rommel a renversé sa politique de distribution de son armure sur le front, en ordonnant à la 90e division légère d'avancer d'Ed Daba et de la 21e division panzer au nord avec un tiers de la Ariete Division et la moitié de l'artillerie du secteur sud pour rejoindre la 15e Panzer Division et la Littorio Division. Le mouvement n'a pas pu être inversé en raison de la pénurie de carburant. [64] Le Trieste Division a été commandée de Fuka pour remplacer la 90e Division légère à Ed Daba mais la 21e Division Panzer et le Ariete La division a progressé lentement pendant la nuit sous l'attaque constante des bombardiers DAF. [65]

    À la fonction Kidney, les Britanniques n'ont pas réussi à profiter des chars absents à chaque fois qu'ils ont essayé d'avancer, ils ont été arrêtés par des canons antichars. Churchill a pesté : « Est-il vraiment impossible de trouver un général qui puisse gagner une bataille ? [66] Les bombardiers-torpilleurs Bristol Beaufort du 42e Escadron, rattachés au 47e Escadron, coulent le pétrolier Proserpine à Tobrouk, trois bombardiers-torpilleurs Vickers Wellington du 38e Escadron ont détruit le pétrolier Tergestea à Tobrouk pendant la nuit, supprimant le dernier espoir de ravitailler le Panzerarmee.

    Le 26 octobre, le XXX Corps avait terminé la capture de la tête de pont à l'ouest de la deuxième ceinture de mines, les chars du X Corps, établis juste au-delà de l'infanterie, n'avaient pas réussi à percer les défenses antichars de l'Axe. [41] Montgomery a décidé qu'au cours des deux prochains jours, tout en continuant le processus d'attrition, il éclaircirait sa ligne de front pour créer une réserve pour une autre attaque. La réserve devait inclure la 2e division néo-zélandaise (avec la 9e brigade blindée sous commandement), la 10e division blindée et la 7e division blindée. [67] Les attaques dans le sud, qui ont duré trois jours et causé des pertes considérables sans parvenir à une percée, ont été suspendues.

    J+4 : 27 octobre Modifier

    La bataille principale était concentrée autour de Tel el Aqqaqir et de la fonction Kidney à la fin du chemin de la 1ère division blindée à travers le champ de mines. Un mile au nord-ouest de l'élément se trouvait l'Outpost Woodcock et à peu près à la même distance au sud-ouest se trouvait l'Outpost Snipe. Une attaque a été planifiée sur ces zones en utilisant deux bataillons de la 7th Motor Brigade. À 23h00 le 26 octobre, le 2 Bataillon, The Rifle Brigade attaquerait Snipe et le 2e Bataillon King's Royal Rifle Corps (KRRC) attaquerait Woodcock. Le plan prévoyait que la 2e brigade blindée contourne le nord de Woodcock à l'aube suivante et que la 24e brigade blindée contourne le sud de Snipe. L'attaque devait être appuyée par toute l'artillerie des X et XXX Corps. [68]

    Les deux bataillons ont eu du mal à trouver leur chemin dans l'obscurité et la poussière. A l'aube, le KRRC n'a pas atteint son objectif et doit se mettre à couvert et creuser à quelque distance de Woodcock. La 2nd Rifle Brigade avait eu plus de chance et après avoir suivi les éclats d'obus de l'artillerie de soutien, elle s'est retranchée lorsqu'elle a conclu qu'elle avait atteint son objectif en rencontrant peu d'opposition. [69]

    À 06h00, la 2e brigade blindée a commencé son avance et s'est heurtée à une opposition si vive qu'à midi, elle n'avait toujours pas de lien avec le KRRC. La 24th Armored Brigade démarre un peu plus tard et est bientôt en contact avec la Rifle Brigade (les ayant bombardés par erreur pendant un moment). Quelques heures de combats confus s'ensuivirent impliquant des chars de la Littorio et des troupes et des canons antichars de la 15e Panzer qui réussissent à tenir les blindés britanniques à distance malgré le soutien des canons antichars du groupement tactique de la Rifle Brigade. Rommel avait décidé de faire deux contre-attaques en utilisant ses troupes fraîches. La 90e division légère devait faire une nouvelle tentative pour capturer le point 29 et la 21e Panzer étaient ciblées sur Snipe (le Ariete détachement était revenu vers le sud). [70]

    À Snipe, les tirs de mortier et d'obus étaient constants toute la journée et à 16h00, Rommel a lancé son attaque majeure. Les chars allemands et italiens ont avancé contre la Rifle Brigade qui avait treize canons antichars de 6 livres ainsi que six autres de la 239th Anti-Tank Battery, RA. Bien que sur le point d'être dépassés plus d'une fois, ils ont tenu bon, détruisant 22 chars allemands et 10 chars italiens. Les Allemands ont abandonné mais par erreur le groupement tactique britannique a été retiré sans être remplacé ce soir-là. Son commandant, le lieutenant-colonel Victor Buller Turner, a reçu la Croix de Victoria. [71] Un seul canon antichar, de la 239 batterie, a été ramené. [72]

    Lorsqu'on a découvert que ni Woodcock ni Snipe n'étaient aux mains de la Huitième armée, la 133e Brigade d'infanterie de camions a été envoyée pour les capturer. Le 28 octobre à 1 h 30, le 4e bataillon du Royal Sussex Regiment a jugé qu'il était sur Woodcock et s'est retranché. avec de nombreuses pertes. les deux autres bataillons de la 133rd Lorried Brigade s'étaient déplacés sur Snipe et s'étaient retranchés, pour découvrir le lendemain qu'ils étaient en fait bien en deçà de leur objectif. [73]

    Plus au nord, l'attaque de la 90e division légère sur le point 29 dans l'après-midi du 27 octobre échoua sous l'effet de l'artillerie lourde et des bombardements qui interrompirent l'attaque avant qu'elle ne se referme sur les Australiens. L'action à Snipe était un épisode de la bataille d'El Alamein décrit par l'historien régimentaire comme le jour le plus célèbre de la guerre du régiment. [74] Lucas-Phillips, dans son Alamein par cœur

    Le désert tremblait de chaleur. Les détachements d'artillerie et les pelotons étaient accroupis dans leurs fosses et leurs tranchées, la sueur coulant à flots sur leurs visages couverts de poussière. Il y avait une puanteur terrible. Les mouches grouillaient en nuages ​​noirs sur les cadavres et les excréments et tourmentaient les blessés. L'endroit était jonché de chars et de transporteurs en feu, d'armes à feu et de véhicules détruits, et par-dessus tout s'échappaient de la fumée et de la poussière provenant de l'éclatement d'explosifs puissants et des explosions d'armes à feu.

    J + 5-6 : 28-29 octobre Modifier

    Le 28 octobre, les 15e et 21e Panzer lancent une attaque déterminée sur le front du X Corps, mais sont stoppés par des tirs d'artillerie, de chars et de canons antichars. Dans l'après-midi, ils ont fait une pause pour se regrouper pour attaquer à nouveau, mais ils ont été bombardés pendant deux heures et demie et ont même été empêchés de se former. [76] Cela s'est avéré être la dernière tentative de Rommel de prendre l'initiative et en tant que telle sa défaite a représenté ici un tournant dans la bataille. [77]

    À ce stade, Montgomery a ordonné aux formations du X Corps dans la région de Woodcock et Snipe de passer à la défensive pendant qu'il concentrait l'attaque plus au nord. Tard le 27 octobre, la 133e Brigade Lorried Infantry Bigade est envoyée en avant pour récupérer les positions perdues mais le lendemain, une bonne partie de cette force est envahie par les chars allemands et italiens du Littorio et soutenant le 12e Bersaglieri Regiment plusieurs centaines de soldats britanniques sont capturés . [78] Dans la nuit du 28 au 29 octobre, la 9e division australienne a reçu l'ordre de faire une deuxième attaque sur pied d'œuvre. La 20e brigade d'infanterie australienne avec le 40e R.T.R. en soutien pousserait vers le nord-ouest à partir du point 29 pour former une base pour la 26th Australian Infantry Brigade avec le 46th R.T.R. en soutien, pour attaquer au nord-est une position de l'Axe au sud de la voie ferrée connue sous le nom de Thompson's Post. Une fois le poste de Thompson capturé, les Australiens devaient traverser la voie ferrée jusqu'à la route côtière, où et avancer vers le sud-est pour fermer l'arrière des troupes de l'Axe dans le saillant côtier. Une attaque de la troisième brigade serait alors lancée sur le saillant par le sud-est. [79]

    La 20e brigade a pris ses objectifs avec peu de difficulté mais la 26e brigade a eu des difficultés. En raison des distances à parcourir, les troupes chevauchaient les chars Valentine du 46th R.T.R. et des porte-avions, que les mines et les canons antichars firent bientôt échouer, forçant l'infanterie à descendre de cheval. L'infanterie et les chars ont perdu le contact, combattant avec le 125e Panzergrenadier Régiment et un bataillon du 7e régiment de Bersaglieri envoyés pour renforcer le secteur l'avance s'est arrêtée. [79] Les Australiens ont subi 200 pertes dans cette attaque et ont subi 27 tués et 290 blessés. [80] Les forces allemandes et italiennes qui avaient participé à la contre-attaque ont formé un avant-poste et ont tenu bon jusqu'à l'arrivée des renforts allemands le 1er novembre.

    Il est devenu clair qu'il n'y avait plus assez d'heures d'obscurité pour se reformer, continuer l'attaque et la mener à terme, alors l'opération a été annulée. À la fin de ces engagements fin octobre, les Britanniques disposaient encore de 800 chars en état de marche et le Panzerarmee Le rapport de la journée du 28 octobre (intercepté et lu par la Huitième armée le lendemain soir) a enregistré 81 chars allemands en état de marche et 197 italiens. [77] À l'aide d'informations de renseignement électromagnétique, le Proserpine (transportant 4 500 tonnes de carburant) et Tergestéa (transportant 1 000 tonnes de carburant et 1 000 tonnes de munitions) avait été détruit le 26 octobre et le pétrolier Luisiano (transportant 2 500 tonnes de carburant) avait été coulé au large de la côte ouest de la Grèce par une torpille d'un bombardier Wellington le 28 octobre. [81] Rommel dit à ses commandants : « Il nous sera tout à fait impossible de nous désengager de l'ennemi. Il n'y a pas d'essence pour une telle manœuvre. Nous n'avons qu'un choix et c'est de combattre jusqu'au bout à Alamein ». [82]

    Les attaques australiennes et britanniques avaient alerté Montgomery que Rommel avait engagé sa réserve, la 90th Light Division, sur le front et que sa présence dans le secteur côtier suggérait que Rommel s'y attendait à la prochaine offensive majeure de la Huitième Armée. Montgomery a décidé d'attaquer plus au sud sur un front de 4 000 verges (2,3 mi 3,7 km) au sud du point 29. L'attaque devait avoir lieu dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre, dès qu'il aurait terminé la réorganisation de sa ligne de front. pour créer des réserves pour l'offensive (bien que dans le cas où elle a été reportée de 24 heures). Pour garder l'attention de Rommel sur le secteur côtier, Montgomery a ordonné le renouvellement de l'opération de la 9e division australienne dans la nuit du 30 au 31 octobre. [83]

    J + 7–9 : 30 octobre – 1er novembre Modifier

    La nuit du 30 octobre a vu la troisième tentative australienne d'atteindre la route goudronnée et à la fin de la nuit, ils étaient à cheval sur la route et la voie ferrée, rendant la position des troupes de l'Axe dans le saillant précaire. Un groupement tactique de la 21e Panzer Division lance quatre attaques contre Thompson's Post le 31 octobre, toutes étant repoussées. Sergent William Kibby (2/48th Australian Infantry Battalion) qui, pour ses actions du 23 octobre jusqu'à sa mort le 31 octobre, y compris une attaque solitaire contre une position de mitrailleuse à sa propre initiative, a reçu la Croix de Victoria (à titre posthume) . Le 1er novembre, contact avec Panzergrenadier-Regiment 125 dans le nez du saillant a été restauré le 10° d'appui Battaglione Bersaglieri résisté à plusieurs attaques australiennes. [84] [85]

    Le 1er novembre, les pétroliers Tripolino et Ostie ont été torpillés et coulés par avion, au nord-ouest de Tobrouk. La pénurie oblige Rommel à dépendre de plus en plus du carburant venu de Crète sur ordre d'Albert Kesselring, Luftwaffe Oberbefehlshaber Sud (OB Sud, commandant suprême du Sud), malgré les restrictions imposées par le bombardement des aérodromes de Crète et les interceptions par la Force aérienne du désert des avions de transport.[86] Rommel a commencé à planifier une retraite à Fuka, à environ 50 mi (80 km) à l'ouest, car il ne lui restait plus que 90 chars, contre 800 chars britanniques. [59] De grandes quantités de carburant sont arrivées à Benghazi après que les forces allemandes aient commencé à battre en retraite, mais peu d'entre elles ont atteint le front, un fait que Kesselring a essayé de changer en le livrant plus étroitement aux forces combattantes. [87]

    Phase quatre : Opération Supercharge Modifier

    J+10 : 2 novembre Modifier

    Cette phase de la bataille a commencé à 01h00 le 2 novembre, avec pour objectif de détruire les blindés ennemis, de forcer l'ennemi à combattre à découvert, de réduire le stock de pétrole de l'Axe, d'attaquer et d'occuper les routes de ravitaillement ennemies et de provoquer la désintégration de l'armée ennemie. L'intensité et la destruction de Supercharge étaient plus importantes que tout ce qui a été vu jusqu'à présent au cours de cette bataille. L'objectif de cette opération était Tel el Aqqaqir, la base de la défense de l'Axe à environ 3 mi (4,8 km) au nord-ouest de la caractéristique Kidney et située sur la piste latérale Rahman. [88]

    La poussée initiale de Supercharge devait être effectuée par la 2e division néo-zélandaise. Le lieutenant-général Bernard Freyberg, avait tenté de les libérer de cette tâche, car ils avaient perdu 1405 hommes en seulement trois jours, à la crête d'El Ruweisat en juillet. Cependant, en plus de ses propres 5e brigade d'infanterie néo-zélandaise et 28e bataillon d'infanterie (maori), la division aurait dû placer sous son commandement la 151e brigade (Durham) de la 50e division, la 152e (Seaforth et Camerons) brigade de la 51e division et la 133e brigade d'infanterie de camions du Royal Sussex. De plus, la division devait avoir sous le commandement de la 9e brigade blindée britannique. [89]

    Comme dans l'opération Lightfoot, il était prévu que deux brigades d'infanterie (la 151e à droite et la 152e à gauche) chacune appuyée cette fois par un régiment de chars, les 8e et 50e Royal Tank Regiments, avanceraient et se frayeraient un chemin à travers le mines. Une fois qu'ils ont atteint leurs objectifs, distants de 4 000 verges (3 700 m), la 9e brigade blindée passerait à travers, soutenue par un barrage d'artillerie lourde et ouvrirait une brèche dans les défenses de l'Axe sur et autour de la piste Rahman, à quelque 2 000 verges (1 800 m) plus loin. l'avant, que la 1re division blindée, suivant derrière, traverserait à l'air libre pour prendre les réserves blindées de Rommel. [90] Rommel avait ordonné à la 21e Panzer Division de la ligne de front le 31 octobre de former une force de contre-attaque mobile. La division avait laissé un panzergrenadier régiment qui renforcerait le Trieste Division qui avait été ordonnée en avant pour le remplacer. Rommel avait également entrecoupé des formations de la Trieste et 15e Panzer Divisions pour « corseter » ses forces les plus faibles en première ligne. Le 1er novembre, les deux divisions blindées allemandes disposaient de 102 chars efficaces pour affronter Supercharge et le Littorio et Trieste Les divisions avaient 65 chars entre elles. [91]

    Supercharge a commencé par un bombardement aérien de sept heures concentré sur Tel el Aqqaqir et Sidi Abd el Rahman, suivi d'un barrage de quatre heures et demie de 360 ​​canons tirant 15 000 obus. [ citation requise ] Les deux brigades d'assaut ont commencé leur attaque à 01h05 le 2 novembre et ont atteint la plupart de leurs objectifs dans les délais et avec des pertes modérées. Sur la droite de l'attaque principale, le 28e bataillon (Maori) a pris des positions pour protéger le flanc droit du saillant nouvellement formé et le 133e d'infanterie Lorried a fait de même sur la gauche. Les ingénieurs néo-zélandais ont dégagé cinq lignes à travers les mines, permettant au régiment de véhicules blindés des Royal Dragoons de se faufiler à l'air libre et de passer la journée à attaquer les communications de l'Axe. [92]

    La 9e brigade blindée avait commencé sa marche d'approche à 20h00 le 1er novembre depuis la gare d'El Alamein avec environ 130 chars et est arrivée à sa ligne de départ avec seulement 94 coureurs (chars opérationnels). La brigade devait commencer son attaque vers Tel el Aqqaqir à 05h45 derrière un barrage, l'attaque a été reportée de 30 minutes tandis que la brigade se regroupait sur les ordres de Currie. [93] A 06h15, 30 minutes avant l'aube, les trois régiments de la brigade avancent vers la ligne de tir. [94]

    Nous réalisons tous que pour qu'une armure attaque un mur de canons sonne comme une autre cagoule, il s'agit bien d'un travail d'infanterie. Mais il n'y a plus d'infanterie disponible. Donc notre armure doit le faire.

    Le brigadier Currie avait essayé d'empêcher la brigade de faire ce travail, déclarant qu'il croyait que la brigade attaquerait sur un front trop large sans réserves et qu'elle aurait très probablement 50 pour cent de pertes. [95]

    La réponse est venue de Freyberg que Montgomery

    . était conscient du risque et a accepté la possibilité de perdre 100% des pertes de la 9th Armored Brigade pour faire le break, mais au vu de la promesse d'un suivi immédiat de la 1st Armored Division, le risque n'a pas été considéré comme aussi grand que cela .

    Les canons antichars allemands et italiens (principalement des canons Pak38 et italiens de 47 mm, ainsi que 24 des formidables canons pare-balles de 88 mm) ont ouvert le feu sur les chars en charge silhouettés par le soleil levant. [96] [95] Les chars allemands, qui avaient pénétré entre le Warwickshire Yeomanry et le Royal Wiltshire Yeomanry, ont également causé de nombreuses victimes. Les chars britanniques attaquant le Folgore secteur ont été repoussés par des bombes à essence et des tirs de mortier ainsi qu'avec les canons italiens obsolètes de 47 mm. L'écran du canon de l'Axe a commencé à infliger une quantité constante de dégâts aux chars qui avançaient, mais n'a pas pu les arrêter au cours des 30 minutes suivantes, environ 35 canons ont été détruits et plusieurs centaines de prisonniers ont été faits. La 9e brigade blindée avait commencé l'attaque avec 94 chars et a été réduite à seulement 14 chars opérationnels [97] et sur les 400 équipages de chars impliqués dans l'attaque, 230 ont été tués, blessés ou capturés. [98]

    Bernard Montgomery, évoquant les erreurs des forces blindées britanniques lors de la première bataille d'El Alamein [ citation requise ]

    Après l'action de la brigade, le brigadier Gentry de la 6e brigade néo-zélandaise est allé de l'avant pour inspecter les lieux. En voyant le brigadier Currie endormi sur une civière, il s'est approché de lui en lui disant : « Désolé de vous réveiller John, mais j'aimerais savoir où sont vos chars ? Currie a fait un signe de la main à un groupe de chars autour de lui et a répondu « Ils sont là ». Gentry a dit "Je ne parle pas de vos tanks de quartier général, je veux dire de vos régiments blindés. Où sont-ils ?" Currie a agité son bras et a de nouveau répondu: "Il y a mes régiments blindés, Bill". [100]

    La brigade s'était sacrifiée sur la ligne de tir et avait causé de gros dégâts, mais n'avait pas réussi à créer l'espace pour que la 1ère division blindée puisse passer. . La 2e brigade blindée est arrivée derrière la 9e, et en milieu de matinée, la 8e brigade blindée était montée sur sa gauche et avait reçu l'ordre d'avancer vers le sud-ouest. [97] Dans les combats acharnés pendant la journée, les blindés britanniques ont fait peu de progrès. A 11h00 le 2 novembre, les restes des 15e Panzer, 21e Panzer et Littorio Les divisions blindées ont contre-attaqué la 1re division blindée et les restes de la 9e brigade blindée, qui à ce moment-là s'étaient retranchées avec un écran de canons antichars et d'artillerie ainsi qu'un soutien aérien intensif. La contre-attaque a échoué sous une couverture d'obus et de bombes, entraînant la perte d'une centaine de chars. [98]

    Bien que le X Corps ait échoué dans sa tentative de percée, il a réussi son objectif de trouver et de détruire les chars ennemis. Bien que les pertes de chars aient été à peu près égales, cela ne représentait qu'une partie du blindage britannique total, mais la plupart des chars de Rommel le Afrika Korps la force des chars aptes au combat a diminué de 70 tandis qu'en plus des pertes de la 9e brigade blindée, les 2e et 8e brigades blindées ont perdu 14 chars dans les combats, avec 40 autres endommagés ou en panne. Les combats ont été appelés plus tard le "martelage des Panzers". En fin d'après-midi et en début de soirée, la 133rd Lorried et la 151st Infantry Brigades, alors de retour sous le commandement de la 51st Infantry Division, attaquent respectivement les positions Snipe et Skinflint (environ un mile à l'ouest de Snipe) afin de former une base pour l'avenir. opérations. La concentration d'artillerie lourde qui accompagna leur avancée supprima l'opposition des Trieste Division et l'opération ont réussi avec peu de pertes. [101]

    Dans la nuit du 2 novembre, Montgomery remanie à nouveau son infanterie afin de mettre en réserve quatre brigades (5th Indian, 151st, 5th New Zealand et 154th) sous le XXX Corps pour préparer la prochaine poussée. Il a également renforcé le X Corps en déplaçant la 7e division blindée de la réserve de l'armée et en envoyant la 4e brigade blindée légère du XIIIe corps dans le sud. Le rapport du général von Thoma à Rommel cette nuit-là indiquait qu'il aurait au plus 35 chars disponibles pour combattre le lendemain et que son artillerie et ses armes antichars avaient été réduites aux ⅓ de leur force au début de la bataille. Rommel a conclu que pour prévenir une percée et la destruction résultante de toute son armée, il doit commencer à se retirer vers la position prévue à Fuka. Il a appelé Ariete du sud pour rejoindre le XX Corps italien mobile autour de Tel el Aqqaqir. Ses forces mobiles (XX Corps, Afrika Korps, 90e division légère et 19e Flak Division) ont reçu l'ordre de se retirer au combat tandis que ses autres formations devaient se retirer du mieux qu'elles pouvaient avec le transport limité disponible. [102]

    J+11 : 3 novembre Modifier

    À 20h30 le 2 novembre, Lumsden a décidé qu'un effort supplémentaire de son X Corps verrait l'écran des armes à feu sur la piste Rahman vaincu et a ordonné à la 7e brigade motorisée de s'emparer de la piste le long d'un front de 3,2 km au nord de Tell el Aqqaqir. Les 2e et 8e brigades blindées traverseraient ensuite l'infanterie à une distance d'environ 3,5 mi (5,6 km). Le matin du 3 novembre, la 7 division blindée passerait et se dirigerait vers le nord en direction de la voie ferrée à la gare de Ghazal. La 7th Motor Brigade partit à 01h15 le 3 novembre, mais ayant reçu ses ordres tardivement, n'avait pas eu la chance de reconnaître la zone de bataille en plein jour. Ceci, combiné à une forte résistance, a conduit à l'échec de leur attaque. En conséquence, les ordres pour les blindés ont été modifiés et la 2e brigade blindée a été chargée de soutenir le bataillon avancé de la 133e brigade de camions (2e King's Royal Rifle Corps) et la 8e brigade blindée devait pousser vers le sud-ouest. Les combats se sont poursuivis tout au long du 3 novembre, mais le 2e blindé a été repoussé par des éléments de la Afrika Korps et les réservoirs de la Littorio Division. Plus au sud, la 8e brigade blindée est repoussée par des unités antichars aidées plus tard par des chars de l'arrivée Ariete Division. [103]

    Phase cinq : la percée Modifier

    Le 2 novembre, Rommel signala à Hitler que

    Les forces de l'armée étaient tellement épuisées après ses dix jours de bataille qu'elle n'était plus en mesure de s'opposer efficacement à la prochaine tentative de percée de l'ennemi. Avec notre grande pénurie de véhicules, un retrait ordonné des forces non motorisées semblait impossible. Dans ces circonstances, il fallait au moins compter avec la destruction graduelle de l'armée. [104]

    et à 13h30 le 3 novembre Rommel a reçu une réponse,

    Au feld-maréchal Rommel. C'est avec une confiance confiante dans votre direction et le courage des troupes germano-italiennes sous votre commandement que le peuple allemand et moi-même suivons la lutte héroïque en Egypte. Dans la situation dans laquelle vous vous trouvez, il ne peut y avoir d'autre pensée que de tenir bon, de ne pas céder un mètre de terrain et de lancer chaque arme et chaque homme dans la bataille. Des renforts considérables de l'armée de l'air sont envoyés au C.-in-C Sud. Les Duce et le Comando Supremo font aussi le maximum d'efforts pour vous envoyer les moyens de continuer le combat. Votre ennemi, malgré sa supériorité, doit aussi être à bout de forces. Ce ne serait pas la première fois dans l'histoire qu'une forte volonté triompherait des plus gros bataillons. Quant à vos troupes, vous ne pouvez leur montrer d'autre chemin que celui de la victoire ou de la mort. Adolf Hitler. [105]

    Rommel pensait que l'ordre (semblable à celui qui avait été donné en même temps par Benito Mussolini à travers Comando Supremo),

    exigeait l'impossible. . Nous étions complètement abasourdis, et pour la première fois de la campagne d'Afrique, je ne savais pas quoi faire. Une sorte d'apathie s'est emparée de nous lorsque nous avons donné des ordres pour que tous les postes existants soient occupés sur les instructions de la plus haute autorité. [105]

    Rommel a ordonné aux X et XXI Corps italiens et à la 90e division légère de tenir pendant que le Afrika Korps s'est retiré à environ 9,7 km à l'ouest dans la nuit du 3 novembre. Le XX Corps italien et le Ariete La division se conforma à leur position et Rommel répondit à Hitler confirmant sa détermination à tenir le champ de bataille. La Desert Air Force a poursuivi ses bombardements et lors de son plus grand jour de la bataille, elle a effectué 1 208 sorties et largué 396 tonnes longues (402 t) de bombes. [106]

    Dans la nuit du 3/4 novembre, Montgomery ordonna à trois des brigades d'infanterie en réserve d'avancer sur la piste Rahman en prélude à une percée blindée. A 17h45, la 152e brigade d'infanterie avec le 8e RTR en soutien, a attaqué à environ 3,2 km au sud de Tel el Aqqaqir. La 5e brigade d'infanterie indienne devait attaquer la piste 6,4 km plus au sud aux premières heures du 4 novembre à 06h15, la 154e brigade d'infanterie devait attaquer Tel el Aqqaqir. La 152e brigade d'infanterie a été informée à tort que l'Axe s'était retiré de ses objectifs et a rencontré de manière inattendue une résistance déterminée. Les communications ont échoué et les éléments d'infanterie avancés ont fini par creuser bien en deçà de leur objectif. Au moment où la 5e brigade indienne est partie, les défenseurs avaient commencé à se retirer et leur objectif a été pris pratiquement sans opposition. Au moment où la 154e brigade s'est engagée dans des tirs d'artillerie, l'Axe était parti. [107]

    J + 12, 4 novembre Modifier

    Le 4 novembre, le plan de poursuite de la 8e armée commença à l'aube, aucune nouvelle unité n'était disponible et les 1re et 7e divisions blindées devaient tourner vers le nord pour enrouler les unités de l'Axe toujours sur les lignes avancées. La 2e division néo-zélandaise, avec deux brigades d'infanterie de camions et les 9e et 4e brigades blindées légères sous commandement, devait se diriger vers l'ouest le long des pistes du désert jusqu'à l'escarpement au-dessus de Fuka, à environ 97 km. Les Néo-Zélandais démarrent lentement car leurs unités sont dispersées après les récents combats et mettent du temps à se concentrer. Les chemins à travers les champs de mines étaient encombrés et détériorés, ce qui a entraîné davantage de retards. À la tombée de la nuit, la division n'était qu'à 15 mi (24 km) à l'ouest de la piste Rahman, la 9e brigade blindée était toujours sur la piste et la 6e brigade néo-zélandaise encore plus loin. [108]

    Le plan visant à piéger la 90e division légère avec les 1re et 7e divisions blindées a échoué. La 1st Armored Division est entrée en contact avec les restes de la 21e Panzer Division et a dû passer la majeure partie de la journée à les repousser de 13 km. La 7e division blindée est bloquée par le Ariete Division blindée, qui a été détruite en menant une résistance déterminée. [109] Dans son journal, Rommel écrit

    D'énormes nuages ​​de poussière étaient visibles au sud et au sud-est du quartier général [du DAK], où se jouait la lutte désespérée des petits et inefficaces chars italiens du XX Corps contre la centaine de chars lourds britanniques qui s'étaient rassemblés. leur flanc droit ouvert. Plus tard, le major von Luck, dont j'avais envoyé le bataillon pour combler l'écart entre les Italiens et l'Afrika Korps, m'a dit que les Italiens, qui représentaient à l'époque notre plus grande force motorisée, se sont battus avec un courage exemplaire. Char après char se séparent ou brûlent, tandis qu'un énorme barrage britannique s'abat sur les positions d'infanterie et d'artillerie italiennes. Le dernier signal est venu du Ariete vers 15h30 "Les chars ennemis ont pénétré au sud d'Ariete. Ariete est maintenant encerclée. Emplacement à 5 km au nord-ouest de Bir el Abd. Les chars d'Ariete sont toujours en action". [. ] Dans le Ariete nous avons perdu nos plus vieux camarades italiens, auxquels nous avions probablement toujours demandé plus qu'ils n'avaient été capables de faire avec leur pauvre armement. [110] [k]

    Les Littorio Division blindée et la Trieste La division motorisée a également été détruite. La radio de Berlin a affirmé que dans ce secteur, les « Britanniques ont été obligés de payer leur pénétration avec d'énormes pertes en hommes et en matériel. Les Italiens se sont battus jusqu'au dernier homme. [112] Les Britanniques firent de nombreux prisonniers, car les restes des divisions d'infanterie italiennes n'étaient pas motorisées et ne pouvaient échapper à l'encerclement. Le soldat Sid Martindale, 1er Bataillon Argyll & Sutherland Highlanders, a écrit au sujet de la division "Bologne", qui avait pris tout le poids de l'attaque blindée britannique : [l]

    Plus nous avancions, plus nous réalisions que les Italiens n'avaient pas beaucoup de combats en eux après avoir opposé une forte résistance à notre avance écrasante et ils ont commencé à se rendre en masse à nos troupes de tête. Il n'y avait pas beaucoup d'action à voir, mais nous sommes tombés sur de nombreux chars italiens brûlés qui avaient été détruits par nos chars. Je n'avais jamais vu de champ de bataille auparavant et le site [sic] de tant de morts était écoeurant. [114]

    Les Bologne et les restes de Trente La division a essayé de se frayer un chemin et a marché dans le désert sans eau, nourriture ou transport avant de se rendre, épuisée et mourante de déshydratation. [115] Il a été rapporté que le colonel Arrigo Dall'Olio, commandant le 40e régiment d'infanterie de la Bologne Division, s'est rendu en disant : « Nous avons cessé de tirer non parce que nous n'en avons pas le désir, mais parce que nous avons passé tous les coups ». [116] Dans un acte symbolique de défi, personne au 40e Bologne Le régiment d'infanterie leva les mains. Harry Zinder de Temps magazine a noté que les Italiens se sont battus mieux que prévu et a commenté que pour les Italiens

    Ce fut une terrible déception de la part de leurs alliés allemands. Ils avaient mené un bon combat. Au sud, le célèbre Folgore division de parachutistes a combattu jusqu'à la dernière cartouche de munitions. Deux divisions blindées et une division motorisée, qui avaient été intercalées parmi les formations allemandes, pensaient qu'elles seraient autorisées à se retirer gracieusement avec les 21e, 15e et 19e lumière de Rommel. Mais même cela leur a été refusé. Lorsqu'il devint évident pour Rommel qu'il y aurait peu de chances de tenir quoi que ce soit entre El Daba et la frontière, son Panzer dissous, désintégré et tourné la queue, laissant les Italiens pour mener une action d'arrière-garde. [117]

    En fin de matinée du 4 novembre, Rommel réalisa que sa situation était désespérée,

    L'image en début d'après-midi du 4 était la suivante : de puissantes forces blindées ennemies. avait creusé un trou de 19 kilomètres dans notre front, à travers lequel de puissants corps de chars se déplaçaient vers l'ouest.À la suite de cela, nos forces au nord ont été menacées d'être encerclées par des formations ennemies 20 fois plus nombreuses qu'en chars. Il n'y avait pas de réserves, car tous les hommes et toutes les armes disponibles avaient été mis en ligne. Alors maintenant, c'était arrivé, la chose que nous avions fait tout ce qui était en notre pouvoir pour éviter – notre front brisé et l'ennemi entièrement motorisé affluant vers notre arrière. Les ordres supérieurs ne pouvaient plus compter. Nous devions sauver ce qu'il y avait à sauver. [110]

    Rommel a télégraphié à Hitler pour obtenir la permission de se replier sur Fuka. Alors que d'autres coups alliés tombaient, Thoma était capturé et des rapports arrivaient du Ariete et Trente divisions qu'ils étaient encerclés. A 17h30, incapable d'attendre plus longtemps la réponse d'Hitler, Rommel donne l'ordre de battre en retraite. [109]

    Faute de moyens de transport, la plupart des formations d'infanterie italienne sont abandonnées. [118] [119] Toute chance de les éloigner avec un mouvement plus tôt avait été gâchée par l'insistance d'Hitler pour que Rommel tienne son terrain, l'obligeant à garder les unités italiennes non motorisées bien en avant jusqu'à ce qu'il soit trop tard. [120] Pour approfondir les poussées blindées, la 1 division blindée a été dirigée vers El Daba, à 15 mi (24 km) le long de la côte et la 7 division blindée vers Galal, à 24 km (15 mi) à l'ouest le long de la voie ferrée. Le groupe de la division néo-zélandaise avait espéré atteindre son objectif en milieu de matinée le 5 novembre, mais a été retardé par des tirs d'artillerie lorsqu'il s'est frayé un chemin à travers ce qui s'est avéré être un champ de mines factice et la 15e division de Panzer est arrivée la première. [121]

    J + 13, 5 novembre Modifier

    La 7e division blindée a reçu l'ordre de traverser le pays pour couper la route côtière à Sidi Haneish, 65 mi (105 km) à l'ouest de la piste Rahman, tandis que la 1ère division blindée, à l'ouest d'El Dada, a reçu l'ordre de faire un large détour par le désert à Bir Khalda, à 80 mi (130 km) à l'ouest de la piste Rahman, préparatoire à tourner vers le nord pour couper la route à Mersa Matruh. Les deux mouvements ont échoué, la 7e division blindée a terminé la journée à 20 mi (32 km) de son objectif. La 1 division blindée a tenté de rattraper le temps avec une marche de nuit, mais dans l'obscurité, les blindés se sont séparés de leurs véhicules de soutien et ont manqué de carburant à l'aube du 6 novembre, à 26 km de Bir Khalda. Le DAF a continué à voler en soutien, mais en raison de la dispersion du X Corps, il était difficile d'établir des lignes de bombes, au-delà desquelles les avions étaient libres d'attaquer. [122]

    J + 14, 6 novembre Modifier

    À 11h00 le 6 novembre, les véhicules de soutien "B" Echelon ont commencé à atteindre la 1ère division blindée mais avec seulement assez de carburant pour reconstituer deux des régiments blindés, qui sont repartis en espérant être à temps pour couper l'Axe. Les régiments ont de nouveau manqué de carburant, à 30 mi (48 km) au sud-ouest de Mersa Matruh. Un convoi de carburant était parti d'Alamein dans la soirée du 5 novembre mais la progression était lente car les voies étaient devenues très découpées. À midi le 6 novembre, il a commencé à pleuvoir et le convoi s'est embourbé à 40 mi (64 km) du rendez-vous avec la 1st Armored Division "B". [123] La 2e division néo-zélandaise a avancé vers Sidi Haneish tandis que la 8e brigade blindée, 10e division blindée, s'était déplacée à l'ouest de Galal pour occuper les terrains d'atterrissage à Fuka et l'escarpement. À environ 15 mi (24 km) au sud-ouest de Sidi Haneish, la 7e division blindée a rencontré la 21e division blindée et le Voss Groupe de reconnaissance ce matin-là. Dans un combat courant, la 21e Panzer Division a perdu 16 chars et de nombreux canons, échappant de peu à l'encerclement et a atteint Mersa Matruh ce soir-là. Il était à nouveau difficile de définir des lignes de bombes, mais les bombardiers lourds américains ont attaqué Tobrouk, coulant Éthiopie [2.153 tonnes longues (2.188 t)] et attaqua plus tard Benghazi, coulant Mars et le réglage du pétrolier Portofino (6 572 TJB), descendez. [124]

    J+15 à partir du 7 au 11 novembre Modifier

    Le 7 novembre, le sol gorgé d'eau et le manque de carburant bloquent les 1re et 7e divisions blindées. La 10e division blindée, sur la route côtière et avec suffisamment de carburant, avança jusqu'à Mersa Matruh tandis que son infanterie nettoyait la route à l'ouest de Galal. [125] Rommel avait l'intention de mener une action retardatrice à Sidi Barrani, à 130 km à l'ouest de Matruh, afin de gagner du temps pour que les troupes de l'Axe franchissent les goulets d'étranglement à Halfaya et Sollum. [126] Les dernières arrière-gardes quittent Matrouh dans la nuit du 7 au 8 novembre mais n'ont pu retenir Sidi Barrani que jusqu'au soir du 9 novembre. Au soir du 10 novembre, la 2e division néo-zélandaise, en direction de Sollum, avait la 4e brigade blindée légère au pied du col de Halfaya tandis que la 7e division blindée effectuait un autre détour vers le sud, pour prendre Fort Capuzzo et Sidi Azeiz. Le matin du 11 novembre, la 5e brigade d'infanterie néo-zélandaise s'empare du col, faisant 600 prisonniers italiens. À la tombée de la nuit du 11 novembre, le mur égyptien était dégagé, mais Montgomery a été contraint d'ordonner que la poursuite ne soit temporairement poursuivie que par des véhicules blindés et de l'artillerie, en raison de la difficulté de ravitailler des formations plus importantes à l'ouest de Bardia. [127]


    Allemands à Stalingrad, 1942-1943

    La 24e Panzer Division allemande se dirige vers Stalingrad. août 1942.

    En juin 1941, Hitler ordonna une invasion surprise de l'Union soviétique et pendant la majeure partie de l'année suivante, l'armée allemande mit en déroute les troupes soviétiques, capturant des milliers de kilomètres carrés de leur pays. En août 1942, la VI armée allemande avait poussé jusqu'aux rives de la Volga, près du cœur industriel de l'URSS. Une fois capturés, les nazis pourraient couper la Volga et potentiellement détruire la capacité de Moscou à continuer à se battre. Tout ce qu'ils avaient à faire était de prendre une ville de plus. Stalingrad.

    La population d'avant-guerre de Stalingrad était de quatre cent mille habitants. Elle abritait un port fluvial clé ainsi que de nombreuses industries de guerre et civiles importantes. Parce que la ville portait le nom du leader de l'URSS, Joseph Staline, Hitler s'est particulièrement intéressé à la capture de la ville comme un coup personnel sur le leader soviétique. Staline accorda également une grande importance à la détention de la ville pour empêcher Hitler de s'emparer de la ville portant son nom.

    Bien que Stalingrad ait eu une importance militaire significative, l'importance psychologique que les deux dirigeants ont accordée à la ville l'a élevée à un niveau d'importance supérieur peut-être même à la capitale de Moscou. Le prix que les deux armées étaient prêtes à payer pour le posséder transcendait l'utilité militaire et entrait pleinement dans la catégorie de l'obsession.

    Les chars allemands approchent de Stalingrad. août 1942.

    Initialement, les Allemands ont fait des progrès substantiels et rapides dans la conquête de la ville. Ils ont attaqué la ville et ses défenseurs avec des bombardements presque incontestés du ciel, des chars, de l'artillerie, des mortiers et autres armes lourdes. Au début de septembre 1942, les Allemands progressaient toujours, mais le rythme de progression s'était considérablement ralenti. À la suite de l'énorme bombardement, la ville et ses bâtiments avaient été pulvérisés en un gigantesque tas de décombres. Les Russes ont commencé à développer des tactiques défensives qui ont profité des bâtiments détruits, ce qui leur a ironiquement donné des avantages.

    Néanmoins, en novembre, l'assaut allemand implacable avait poussé la ligne soviétique presque jusqu'à la Volga. Les deux camps avaient subi des centaines de milliers de victimes à ce stade, et la barbarie des combats des deux côtés de la ligne avait transcendé toutes les limites du comportement humain. Le bien et le mal, la moralité et l'honneur parmi les combattants avaient cessé d'exister. La bataille s'était littéralement transformée en une lutte animale pour survivre.

    Le tournant de la bataille est survenu avec une énorme contre-offensive soviétique, nommée opération Uranus (19-23 novembre), qui avait été planifiée par les généraux Georgy Konstantinovich Zhukov, Aleksandr Mikhailovich Vasilevsky et Nikolay Nikolayevich Voronov. Il a été lancé en deux fers de lance, à environ 50 miles (80 km) au nord et au sud du saillant allemand dont la pointe était à Stalingrad.

    La contre-offensive a totalement surpris les Allemands, qui pensaient les Soviétiques incapables de monter une telle attaque. L'opération était une manœuvre de « pénétration profonde », n'attaquant pas la principale force allemande à l'avant-garde de la bataille de Stalingrad, mais frappant plutôt les flancs les plus faibles. Ces flancs étaient exposés de manière vulnérable sur les steppes ouvertes entourant la ville et étaient faiblement défendus par des troupes roumaines, hongroises et italiennes en sous-effectif, sous-approvisionnées, surchargées et sous-motivées.

    Les attaques ont rapidement pénétré profondément dans les flancs et, le 23 novembre, les deux volets de l'attaque s'étaient reliés à Kalach, à environ 100 km à l'ouest de Stalingrad, l'encerclement des deux armées allemandes à Stalingrad était terminé. Le haut commandement allemand a exhorté Hitler à permettre à Paulus et à ses forces de sortir de l'encerclement et de rejoindre les principales forces allemandes à l'ouest de la ville, mais Hitler n'a pas envisagé de se retirer de la Volga et a ordonné à Paulus de « se tenir debout et de se battre ». Avec l'arrivée de l'hiver et la diminution des fournitures alimentaires et médicales, les forces de Paulus se sont affaiblies.

    Le carnage de la bataille de Stalingrad a finalement pris fin en février 1943, lorsque le commandant de la sixième armée allemande, le général Friedrich Paulus, a rendu les 90 000 soldats restants de son armée aux forces soviétiques. En juin 1942, l'Allemagne nazie attendait la victoire avec impatience. Six mois et un million de victimes plus tard, le Reich avait à peine évité la catastrophe.

    Les Soviétiques ont récupéré 250 000 cadavres allemands et roumains dans et autour de Stalingrad, et le total des victimes de l'Axe (Allemands, Roumains, Italiens et Hongrois) aurait été de plus de 800 000 morts, blessés, disparus ou capturés. Sur les 91 000 hommes qui se sont rendus, seuls 5 000 à 6 000 sont revenus dans leur pays d'origine (le dernier d'entre eux une décennie après la fin de la guerre en 1945), les autres sont morts dans les prisons et les camps de travail soviétiques. Du côté soviétique, les historiens militaires officiels russes estiment qu'il y a eu 1 100 000 morts, blessés, disparus ou capturés dans l'Armée rouge lors de la campagne de défense de la ville. On estime que 40 000 civils sont également morts.

    Soldats allemands à la périphérie de Stalingrad. 1942.

    Des soldats allemands à Stalingrad tirent avec un canon antichar Pak 38 de 5 cm.

    Allemands avec un canon anti-aérien sur les rives de la Volga. Septembre 1942.

    Commandant de la 6e armée le général Paulus avec le général Moritz von Drebber de la 297e division d'infanterie. Octobre 1942. Les ennuis de Paulus n'avaient pas encore commencé.

    Deux soldats allemands regardent avec curiosité les soldats soviétiques capturés défiler devant eux. Stalingrad. Septembre 1942.

    Soldats allemands dans une tranchée avec une mitrailleuse MG 34. octobre 1942.

    Les Allemands se préparent à attaquer à la périphérie de Stalingrad en se mettant à couvert derrière un Stug 3.

    Panzer grenadiers de la 16e Panzer Division de la Wehrmacht qui sont venus sur la rive de la Volga à Stalingrad. 25 août 1942

    Un soldat allemand repose à Stalingrad. 1942.

    Les Allemands tirent avec l'obusier de 105 mm leFH 18 dans la zone de l'élévateur à grains. septembre 1942.

    Soldats et officiers allemands boivent de l'eau à Stalingrad. C'était avant que le vent ne tourne. Regardez la confiance et l'agressivité sur le visage des soldats.

    Soldats allemands attendant l'ordre d'attaquer.

    Banlieue de Stalingrad. Les Allemands se mettent à couvert.

    Des Allemands passent devant des tramways incendiés dans les rues de Stalingrad.

    Les Allemands sont enterrés à Stalingrad.

    Fantassins allemands à l'usine Octobre rouge.

    Hauptmann Friedrich Winkler à Stalingrad. Il était l'un des 91 000 soldats allemands qui se sont rendus en 1943. Il est décédé plus tard au camp de prisonniers de guerre de Beketovka.

    Un soldat allemand nettoie son fusil dans une pause entre les combats. Automne 1942.

    Des soldats allemands sur les tombes de leurs camarades tombés au combat à Stalingrad.

    Des soldats allemands regardent les canons allemands pilonner Stalingrad. 1942.

    Les bombardiers allemands Stuka Dive sur le point de bombarder Stalingrad. 1942.

    Une ville trop loin. Soldat allemand mort près de Stalingrad. 1943.

    Le général Karl Strecker de la sixième armée allemande se rend aux Russes. 2 février 1943.

    Soldats allemands capturés sous la garde de l'Armée rouge sur la Volga. 1942.

    Soldats allemands capturés dans un état pitoyable à Stalingrad. 1943.

    Motos allemandes capturées à Stalingrad. 1943.

    Soldats allemands morts congelés dans une tranchée à Stalingrad. février 1943.

    Un soldat allemand capturé. Les Allemands désespérés avaient improvisé pour survivre.

    Un tireur d'élite allemand capturé par des hommes de l'Armée rouge.

    La fin du rêve d'Hitler. Un avion allemand abattu à Stalingrad.

    (Crédit photo : Archives allemandes et soviétiques. Texte : Dennis Showalter / Daniel L. Davis).


    Après avoir démontré avec succès un prototype de preuve de concept en 1939, le professeur John Vincent Atanasoff reçoit des fonds pour construire une machine à grande échelle à l'Iowa State College (aujourd'hui l'Université). La machine a été conçue et construite par Atanasoff et l'étudiant diplômé Clifford Berry entre 1939 et 1942. L'ABC était au centre d'un litige de brevet lié à l'invention de l'ordinateur, qui a été résolu en 1973 lorsqu'il a été démontré que le co-concepteur d'ENIAC John Mauchly avait vu l'ABC peu de temps après qu'il soit devenu fonctionnel.

    Le résultat juridique a été un point de repère : Atanasoff a été déclaré à l'origine de plusieurs idées informatiques de base, mais l'ordinateur en tant que concept a été déclaré non brevetable et donc librement ouvert à tous. Une réplique de travail à grande échelle de l'ABC a été achevée en 1997, prouvant que la machine ABC fonctionnait comme l'avait prétendu Atanasoff. La réplique est actuellement exposée au Computer History Museum.


    Voir la vidéo: Сериал про войну 1942. Все серии 2012 Русские сериалы