Lunettes de soleil : une histoire de lunettes de protection, élégantes et populaires

Lunettes de soleil : une histoire de lunettes de protection, élégantes et populaires

Je ne quitte jamais ma maison sans une paire de lunettes de soleil. En fait, je suis à la fois fier et honteux d'admettre que je porte des "lunettes de soleil à l'intérieur, en hiver, la nuit", comme le déclare avec éloquence Ed Sheeran dans sa récente chanson "New Man". Aussi irréaliste que cette ligne soit censée paraître, les lunettes de soleil ont depuis longtemps une tradition d'utilisations en dehors de celles qui sont actuellement considérées comme la norme. Les origines des lunettes de soleil s'étendent au-delà du simple but de la protection UV et du style ; Autrefois, les verres teintés étaient aussi destinés à dissimuler, magnifier et corriger.

Avoir l'air cool dans le froid et les salles d'audience

Les lunettes de soleil ont commencé comme une nécessité pour les Inuits vivant dans le Grand Nord. Peut-être en raison de la nature réfléchissante de la neige (étant blanche), la lumière du soleil était d'une intensité dommageable pour les Inuits. Leur version des lunettes de soleil, cependant, n'a pas été conçue comme elles le sont maintenant. Plutôt que de larges verres teintés, les Inuits ont sculpté leurs lunettes de soleil dans de l'ivoire de morse. Ils étaient ronds et reliés par un nez. L'ivoire bloquait le soleil de leurs yeux en bloquant littéralement toute lumière, à l'exception de celle qui se faufilait à travers de fines et petites fentes. L'intensité n'a pas été affectée, mais la quantité de exposition à la lumière directe du soleil était certainement diminuée.

Lunettes de neige inuites.

Alternativement, les lunettes de soleil étaient un aliment de base des salles d'audience au 13ème siècle en Chine. Alors qu'ils siégeaient en tant que juges pendant le procès, des lunettes de soleil en "quartz de couleur fumée" ont été utilisées pour empêcher l'accusation et la défense de pouvoir lire les expressions des juges. Cela a probablement fourni un meilleur sens de la justice, car les arguments ne pouvaient pas être modifiés ou influencés par des réactions faciales accidentelles.

  • Anneaux, gestes et talismans de phallus : le mauvais œil et les moyens anciens de repousser son pouvoir
  • La haute couture de l'Egypte ancienne : la robe en filet de perles
  • Bagues légendaires de Claddagh : quelles sont les véritables origines de ces alliances irlandaises symboliques ?

À l'autre bout du monde, on pense que les souffleurs de verre vénitiens contemporains ont créé des loupes ou des monocles à main (parfois appelés "pierres de lecture") pour aider ceux qui ont des difficultés à lire.

Monocle avec galerie en gold filled du début du 20ème siècle. ( CC PAR SA 3.0 )

Cadres teintés de couleur

L'utilisation de teintes de couleur et de caractéristiques d'assombrissement a été explorée au début de la période moderne pour aider avec les déficiences visuelles. Alors que les lunettes utilisant des prismes et autres étaient déjà en pratique pour corriger la vue, c'est vers le XVIIIe siècle que les premières indications d'utilisation de la teinte et de la couleur à ces fins sont apparues. Un homme du nom de James Ayscough a tenté de corriger certaines déficiences en utilisant du verre de couleur bleue ou verte. La ligne de travail d'Ayscough, cependant, était dans l'invention d'instruments scientifiques - son mentor ayant créé les premiers microscopes. La relation entre les microscopes et les verres correcteurs est assez évidente (les deux permettent l'agrandissement du texte et des images), donc le saut d'Ayscough vers les verres teintés n'est en fait pas vraiment un saut. Sa suggestion de verres teintés était conçue comme une solution corrective, peut-être pour lutter contre le daltonisme ou la perception de la profondeur. Quoi qu'il en soit, on pense que les lunettes d'Ayscough ont été les prédécesseurs des lunettes de soleil "cool" La vie magazine faisait l'éloge dans les années 1930.

Verres teintés en bleu avec une monture en fil métallique. ( Maison d'Arlington )

La mode pour les yeux

Les lunettes de soleil en tant que gradateurs de lumière strictement à la mode ne sont apparues qu'au 20e siècle, sur la base des travaux antérieurs effectués par des hommes tels qu'Ayscough et en conjonction avec la nouvelle technologie optique. La large diffusion des lunettes de soleil est largement attribuée à Sam Foster : les stars de cinéma ont apprécié la façon dont les verres protégeaient leurs yeux des projecteurs des plateaux de tournage, puis plus tard comment les lunettes pouvaient les déguiser des paparazzi. Et, bien sûr, une fois que le célèbre a commencé à porter des produits en public, le public a également essaimé d'adopter la tradition. Bientôt, les verres teintés ont été commercialisés comme "cool" et "mystérieux".

Une publicité pour les lunettes de soleil tendance Foster Grant produites en série. (Antiquités de Rubell)

L'adoption des lunettes d'aviateur par l'armée n'a fait que renforcer la réputation des lunettes de soleil comme étant élégantes. Ray Ban, un nom connu dans les cercles de lunettes de soleil, a conçu des aviateurs anti-éblouissants en 1936, utilisant la même technologie que les nouveaux appareils photo Polaroid. Le principal outil que Polaroid a contribué par inadvertance à l'effort des lunettes de soleil était lorsque les fabricants de lunettes de soleil ont emprunté leur lentille polarisée - la technologie anti-éblouissante qui garantit que la lumière du soleil est filtrée pour éviter d'endommager les yeux. En 1938, La vie magazine mettait la plume sur papier au sujet de la « nouvelle mode » des lunettes de soleil.

  • Des pièces d'or récupérées dans la Tamise font probablement partie d'un chapeau élaboré de l'ère Tudor
  • L'esthétique de la Renaissance à son meilleur : l'armure de parade exquise d'Henri II de France
  • Glisser sur 5 000 ans d'eaux gelées : une histoire du patinage sur glace

Lunettes aviateur Ray Ban Rich Niewiroski Jr. ( CC PAR 2.5 )

Un simple coup d'œil autour d'une plage bondée ou d'un centre commercial en plein air révèle que la mode ne s'est jamais éteinte, mais a plutôt augmenté en popularité et en variété. Désormais, les lunettes de soleil peuvent à la fois être conçues pour se protéger des rayons du soleil et pour corriger la vision - une grande amélioration par rapport aux tentatives d'Ayscough d'utiliser la teinte pour la correction.

À bien des égards, les lunettes de soleil de prescription sont le point culminant des origines pratiques des lunettes, des objectifs correctifs de la teinte et, bien sûr, de leur développement éventuel en haute couture pour les célébrités. Pourtant, même si les lunettes sans ordonnance sont considérées par certains comme une mode inutile, il ne faut pas oublier qu'elles se sont développées à partir de siècles d'efforts innovants. Leurs utilisations, nuances de teinte et pouvoirs correcteurs ont peut-être évolué au fil du temps, mais les objectifs de protection des lunettes de soleil sont restés fidèles.


L'évolution des lunettes de soleil

Mais où est née l'idée des lunettes de soleil ? Apprenons-en un peu plus sur l'histoire des lunettes de soleil et comment elles sont devenues ce qu'elles sont aujourd'hui. Cependant, leur passé est peut-être un peu plus « ombrageux » que vous ne l'aviez imaginé !

Les premières lunettes de soleil de fortune protégées contre l'éblouissement

Les premières lunettes de soleil que nous connaissons remontent à environ 2 000 ans, lorsque les Inuits ont créé un type de lunettes en ivoire de morse pour se protéger contre la cécité des neiges. Ces nuances étaient plutôt une couverture pour les yeux avec de petites fentes sculptées de manière à voir mais à bloquer l'éblouissement du soleil.

Plus tard, l'empereur romain, Nero, regarda un gladiateur se battre à travers des pierres précieuses, comme les émeraudes. Ceux-ci avaient également pour but de bloquer l'éblouissement. On ne peut pas s'attendre à ce qu'un empereur plisse les yeux en regardant des combats à mort, n'est-ce pas ?

Les Chinois ne voulaient cependant pas se couvrir les yeux du soleil. Ils voulaient simplement cacher leurs émotions ! Vers le XIIe siècle, Les juges chinois portaient du quartz sur leurs yeux pour paraître inexpressifs quand ils ont entendu des cas.

Les nuances teintées ont eu d'autres utilisations au cours des siècles suivants

Dans les années 1700, un opticien anglais nommé James Ayscough a développé des verres teintés bleu et vert pensant qu'ils pouvaient corriger certaines déficiences visuelles. Protéger les yeux du soleil n'était pas son objectif lors de leur développement.

Vers les années 1800, cependant, ces des verres teintés étaient couramment prescrits aux personnes atteintes de syphilis, car l'un des symptômes de la maladie est la sensibilité à la lumière. Chose intéressante, ces lunettes ressemblaient en fait aux lunettes rondes et teintées emblématiques de John Lennon !

Les stars d'Hollywood mettent les lunettes de soleil sur la carte

Les premières lunettes de soleil fabriquées en série pour protéger les yeux des rayons du soleil ont été fabriquées par Sam Foster en 1929. Les lunettes de soleil sont devenues populaires auprès des acteurs et actrices de l'époque en raison des lumières vives des plateaux de tournage et des flashs des appareils photo. Bien sûr, la population en général l'a vite remarqué et les lunettes de soleil sont devenues à la mode !

Les lunettes de soleil n'étaient pas seulement destinées à ajouter à votre garde-robe, cependant. En 1937, les pilotes de l'US Air Force ont adopté les lunettes de soleil classiques Aviator pour protéger leurs yeux du soleil éclatant et leur permettre de voir en volant. L'une des caractéristiques uniques des lunettes de soleil Aviator est leur monture tombante. Cela était destiné à protéger les pilotes même lorsqu'ils devaient jeter un coup d'œil vers les tableaux de bord de l'avion ! Plutôt cool, hein ?

Explorez notre collection de lunettes de soleil

On adore les lunettes de soleil ! Ils protègent nos yeux des rayons UV nocifs et nous gardent toujours à la mode. Sans oublier qu'ils ont un passé fascinant ! Dans chaque cabinet membre de Vision Source®, ils ne proposent que les marques les plus fiables et de haute qualité afin que vous puissiez avoir des nuances qui durent des années à venir. Découvrez ce que votre cabinet local Vision Source® a à offrir dès aujourd'hui !

Un grand merci à nos incroyables patients !

Image du haut par l'utilisateur de Flickr Peretz Partensky utilisée sous licence Creative Commons Attribution-Sharealike 4.0 . Image recadrée et modifiée par rapport à l'original.
Le contenu de ce blog n'est pas destiné à se substituer à un avis médical professionnel, à un diagnostic ou à un traitement. Demandez toujours l'avis de professionnels de la santé qualifiés pour toute question que vous pourriez avoir concernant des conditions médicales.

Auteur Source de vision &mdash Publié 19 septembre 2016


Que sont les lunettes de soleil aviateur ?

Les aviateurs sont un style de lunettes de soleil caractérisé par leur monture en métal, leur double pont et leurs larges verres arrondis. Le style a été créé par Bausch & Lomb en 1936 pour être utilisé par les pilotes militaires et ensuite breveté sous le nom de Ray-Ban Aviator.

Les aviateurs ont peut-être été conçus pour un usage militaire, mais c'est lorsque des stars civiles de la scène et du cinéma ont mis la main sur eux que les choses ont vraiment commencé à prendre de l'ampleur. Ray-Ban, la branche civile de Bausch & Lomb, a lancé des campagnes publicitaires dans les années 1950 et 1960 mettant en vedette des stars de l'époque, dont Elvis Presley, positionnant l'aviateur comme la monture de prédilection des riches et des célébrités.

Au cours des décennies qui ont suivi, ils ont honoré les sourcils de tout le monde, de Michael Jackson à David Bowie, renforçant encore leur statut d'article incontournable.


Le top 5 des marques de lunettes de soleil les plus populaires

Vous avez peut-être entendu parler de certaines des marques de lunettes de soleil célèbres, mais savez-vous où aller pour vos besoins en lunettes de soleil ? Comment savoir où trouver les meilleures nuances ? Nous avons sélectionné les 5 meilleures marques de lunettes de soleil pour hommes, vous n'avez donc pas à passer des jours à chercher où chercher.

Persol

Persol est une entreprise italienne axée sur la recherche de lunettes de soleil de la plus haute qualité. Ils ont été fondés en 1917 par un opticien. Leur riche histoire dans le monde des lunettes de soleil et des lunettes en fait l'une des meilleures marques de lunettes de soleil pour hommes. Leurs montures sont classiques et élégantes, un incontournable pour de nombreuses icônes de style masculin.

Ray Ban

L'héritage de Ray-Ban est si emblématique et répandu que la plupart des gens ont entendu son nom. Ils ont été fondés aux États-Unis dans les années 1930 par la société de santé oculaire Bausch & Laumb. Ray-Ban conçoit des montures emblématiques depuis ses débuts. Ses modèles les plus courants et les plus populaires sont leurs aviateurs et leurs voyageurs.

Ils ont l'habitude d'être dans des films et de travailler avec des influenceurs et des célébrités. Certains de leurs nouveaux designs ont fait leurs débuts dans les films. De plus, ils ont créé des lignes en édition spéciale inspirées par de célèbres créateurs de goût.

Tom Ford

Tom Ford est une marque de mode américaine créée par le créateur du même nom en 2006. Bien que cette marque ne soit pas sur la scène aussi longtemps que certaines des autres grandes marques de lunettes de soleil, elles se sont bien établies dans le monde de la mode masculine. . Avec des designs audacieux, audacieux et modernes, les lunettes de soleil Tom Ford conviennent parfaitement à un look de luxe moderne.

Tomahawk

Véritable marque de lunettes de soleil pour hommes pour l'homme moderne, Tomahawk Shades s'est formée lorsque deux frères ont décidé de créer des lunettes de soleil de haute qualité à des prix abordables. Tomahawk s'associe à de nombreux athlètes célèbres et est connu pour ses teintes sportives. Ils s'efforcent constamment d'améliorer leur technologie et leur design, en veillant à ce que vous obteniez les meilleures lunettes de soleil qu'ils ont à offrir.

Randolph

Marque avec une sérieuse crédibilité dans la rue et une véritable success story, Randolph produit des lunettes pour l'U.S. Air Force depuis plus de 42 ans. Chaque paire de lunettes qui sort de leur usine près de Boston, Massachusetts, est fabriquée à la main. L'entreprise familiale conçoit des lunettes classiques et intemporelles avec un souci constant du détail et de la qualité. Leurs lunettes sont créées pour le département américain de la Défense, les pilotes, les aviateurs navals, les astronautes et vous.

Randolph’s Aviator avec verres SkyTec™ Polarized Cobalt Blue et monture noire mate.


Innovations modernes

La technologie des verres et les prescriptions précises devenant de plus en plus abordables au cours des années 1800, les années 1900 ont vu une tendance à rendre les lunettes à la mode et élégantes. Des montures de formes, de matériaux et de couleurs différentes sont devenues disponibles pour ceux qui voulaient des lunettes assorties à la forme de leur visage, à la couleur de leurs yeux ou à leur tenue.

Par exemple, Theodore Roosevelt portait des lunettes pince-nez, qui n'avaient pas d'oreillettes, mais restaient en place avec un pince-nez. Ces verres étaient très populaires au début du siècle, mais ils sont tombés en désuétude au fur et à mesure qu'ils étaient associés aux générations plus âgées.

Plus particulièrement, les styles ont changé en raison de la disponibilité et du développement de plastiques solides. Il n'était plus nécessaire de fabriquer tous les verres avec des montures en bois, en métal ou en corne. Les plastiques peuvent être moulés dans de nombreuses formes et tailles.

Le 20e siècle a également vu l'essor des lunettes de soleil. Alors que les lunettes de soleil ont d'abord été innovées en Chine au XIIe siècle, elles n'étaient pas destinées à la vision ou à la protection contre le soleil. Au lieu de cela, ils ont été utilisés pour obscurcir les yeux des juges au tribunal afin que personne ne puisse déterminer leurs expressions.

D'autres fabricants de lunettes ont expérimenté des verres colorés, mais ceux-ci n'étaient pas non plus pour la protection. Ce n'est que dans les années 1900 que les lunettes de soleil teintées ont commencé à être utilisées pour la sensibilité à la lumière causée par des conditions médicales. La mode s'est étendue au-delà des applications médicales et à partir de 1929, les lunettes de soleil ont été produites en masse pour la protection solaire et la réduction des reflets.

Enfin, les années 1980 ont vu l'introduction des lentilles en plastique. Ceux-ci étaient moins cassables et pouvaient être rendus plus légers et plus minces que leurs prédécesseurs en verre. La technologie moderne continue d'améliorer les verres avec des revêtements protecteurs qui réduisent l'éblouissement et la lumière UV.

Vos lunettes sont le résultat de siècles de technologie innovante. Pour plus d'informations sur la façon de trouver les bonnes lunettes pour vous, contactez-nous à All About Eyes.

Planifier un rendez-vous

Trouvez votre succursale All About Eyes la plus proche et prenez rendez-vous dès aujourd'hui !


Contenu

Les lunettes peuvent être marquées ou trouvées par leur fonction principale, mais apparaissent également dans des combinaisons telles que des lunettes de soleil de prescription ou des lunettes de sécurité avec un grossissement amélioré.

Modification corrective

Les verres correcteurs sont utilisés pour corriger les erreurs de réfraction en courbant la lumière entrant dans l'œil afin d'atténuer les effets de conditions telles que la myopie (myopie), l'hypermétropie (hypermétropie) ou l'astigmatisme. La capacité de l'œil à s'adapter à la mise au point proche et lointaine se modifie avec le temps. Une affection courante chez les personnes de plus de quarante ans est la presbytie, qui est causée par la perte d'élasticité du cristallin de l'œil, réduisant progressivement la capacité du cristallin à s'adapter (c'est-à-dire à se concentrer sur des objets proches de l'œil). Peu de gens ont une paire d'yeux qui présentent des caractéristiques de réfraction exactement égales.

Les verres correcteurs ramènent l'image au point sur la rétine. Ils sont faits pour se conformer à la prescription d'un ophtalmologiste ou d'un optométriste. Un objectifmètre peut être utilisé pour vérifier les spécifications d'une paire de lunettes existante. Les lunettes correctrices peuvent améliorer considérablement la qualité de vie du porteur. Non seulement ils améliorent l'expérience visuelle du porteur, mais peuvent également réduire les problèmes résultant de la fatigue oculaire, tels que les maux de tête ou le strabisme.

Le type de verre correcteur le plus courant est la « vision simple », qui a un indice de réfraction uniforme. Pour les personnes atteintes de presbytie et d'hypermétropie, les verres bifocaux et trifocaux fournissent respectivement deux ou trois indices de réfraction différents, et les verres progressifs ont un gradient continu. [3] Les lentilles peuvent également être fabriquées avec des indices de réfraction élevés, ce qui leur permet d'être plus légers et plus minces que leurs homologues avec des indices de réfraction "faibles".

Les lunettes de lecture fournissent un ensemble de lunettes séparé pour se concentrer sur les objets proches. Les lunettes de lecture sont disponibles sans ordonnance dans les pharmacies et offrent une solution pratique et bon marché, bien qu'elles aient une paire de lentilles simples de puissance égale, et ne corrigent donc pas les problèmes de réfraction comme l'astigmatisme ou les variations de réfraction ou prismatiques entre l'œil gauche et l'œil droit. Pour la correction totale de la vue de l'individu, des lunettes conformes à une prescription ophtalmique récente sont nécessaires.

Les personnes qui ont besoin de lunettes pour voir ont souvent des restrictions sur les verres correcteurs sur leur permis de conduire qui les obligent à porter leurs lunettes chaque fois qu'elles conduisent ou risquent des amendes ou une peine de prison.

Certains militaires délivrent des lunettes de prescription aux militaires et aux femmes. Ce sont généralement des lunettes GI. De nombreuses prisons d'État aux États-Unis distribuent des lunettes aux détenus, souvent sous la forme d'aviateurs en plastique transparent.

Les lunettes à focale réglable peuvent être utilisées pour remplacer les lunettes bifocales ou trifocales, ou peuvent être utilisées pour produire des lunettes unifocales moins chères (puisqu'elles n'ont pas besoin d'être fabriquées sur mesure pour chaque personne).

Les lunettes à sténopé sont un type de lunettes correctrices qui n'utilisent pas de lentille. Les verres à sténopé ne réfractent pas réellement la lumière et ne modifient pas la distance focale. Au lieu de cela, ils créent un système limité de diffraction, qui a une profondeur de champ accrue, similaire à l'utilisation d'une petite ouverture en photographie. Cette forme de correction a de nombreuses limitations qui l'empêchent de gagner en popularité dans un usage quotidien. Les lunettes à sténopé peuvent être fabriquées de manière DIY en faisant de petits trous dans un morceau de carte qui est ensuite maintenu devant les yeux avec une sangle ou des bras en carton.

Sécurité Modifier

Des lunettes de sécurité sont portées pour protéger les yeux dans diverses situations. Ils sont fabriqués avec des lentilles en plastique incassables pour protéger l'œil des débris volants ou d'autres matières. Les ouvriers du bâtiment, les ouvriers d'usine, les machinistes et les techniciens de laboratoire doivent souvent porter des lunettes de sécurité pour protéger les yeux des débris volants ou des éclaboussures dangereuses telles que le sang ou les produits chimiques. Depuis 2017, les dentistes et chirurgiens du Canada et d'autres pays sont tenus de porter des lunettes de sécurité pour se protéger contre les infections causées par le sang ou d'autres liquides organiques des patients. Il existe également des lunettes de sécurité pour le soudage, qui ressemblent à des lunettes de soleil enveloppantes, mais avec des verres beaucoup plus foncés, à utiliser pour le soudage où un casque de soudage de taille normale est gênant ou inconfortable. Celles-ci sont souvent appelées « lunettes anti-flash » car elles offrent une protection contre les éclairs de soudage. Les montures en nylon sont généralement utilisées pour les lunettes de protection pour le sport en raison de leurs propriétés légères et flexibles. Contrairement à la plupart des lunettes ordinaires, les lunettes de sécurité comprennent souvent une protection à côté des yeux ainsi que devant les yeux.

Lunettes de soleil Modifier

Les lunettes de soleil offrent plus de confort et de protection contre la lumière vive et souvent contre la lumière ultraviolette (UV). Pour protéger correctement les yeux des dangers de la lumière UV, les lunettes de soleil doivent avoir un bloqueur UV-400 pour offrir une bonne couverture contre l'ensemble du spectre lumineux qui constitue un danger. [4]

La polarisation de la lumière est une caractéristique supplémentaire qui peut être appliquée aux verres de lunettes de soleil. Les filtres de polarisation sont positionnés pour éliminer les rayons de lumière polarisés horizontalement, ce qui élimine l'éblouissement des surfaces horizontales (permettant aux porteurs de voir dans l'eau lorsque la lumière réfléchie submergerait autrement la scène). Les lunettes de soleil polarisées peuvent présenter certaines difficultés pour les pilotes car les reflets de l'eau et d'autres structures souvent utilisées pour mesurer l'altitude peuvent être supprimés. Les écrans à cristaux liquides émettent une lumière polarisée, ce qui les rend parfois difficiles à voir avec des lunettes de soleil polarisées. Les lunettes de soleil peuvent être portées uniquement à des fins esthétiques ou simplement pour cacher les yeux. Des exemples de lunettes de soleil qui étaient populaires pour ces raisons incluent les teintes de thé et les miroirs. De nombreuses personnes aveugles portent des lunettes presque opaques pour cacher leurs yeux pour des raisons esthétiques. De nombreuses personnes sensibles à la lumière portent des lunettes de soleil ou d'autres verres teintés pour rendre la lumière plus tolérable.

Les lunettes de soleil peuvent également avoir des verres correcteurs, ce qui nécessite une ordonnance. Les lunettes de soleil de prescription peuvent aider à éviter les infections oculaires qui peuvent survenir avec les lentilles de contact à cause de la saleté ou d'autres éléments de poussière [5] . Des lunettes de soleil à clipser ou des clips de lunettes de soleil peuvent être attachés à une autre paire de lunettes. Certaines lunettes de soleil enveloppantes sont assez grandes pour être portées par-dessus une autre paire de lunettes. Sinon, de nombreuses personnes choisissent de porter des lentilles de contact pour corriger leur vision afin que des lunettes de soleil standard puissent être utilisées.

Doubleframe mixte Modifier

Les lunettes élévatrices à double monture ont une monture mobile avec une paire de verres et la monture fixe de base avec une autre paire de verres (en option), qui sont reliées par une liaison à quatre barres. Par exemple, les verres solaires peuvent être facilement soulevés et abaissés lorsqu'ils sont mélangés avec des verres de myopie qui restent toujours allumés. Les lentilles de presbytie pourraient également être combinées et facilement retirées du champ de vision si nécessaire sans enlever les lunettes.

Lunettes 3D Modifier

L'illusion de trois dimensions sur une surface bidimensionnelle peut être créée en fournissant à chaque œil des informations visuelles différentes. Les lunettes 3D créent l'illusion de trois dimensions en filtrant un signal contenant des informations pour les deux yeux. Le signal, souvent la lumière réfléchie par un écran de cinéma ou émise par un écran électronique, est filtré de sorte que chaque œil reçoive une image légèrement différente. Les filtres ne fonctionnent que pour le type de signal pour lequel ils ont été conçus.

Les lunettes anaglyphes 3D ont un filtre de couleur différente pour chaque œil, généralement rouge et bleu ou rouge et vert. En revanche, un système 3D polarisé utilise des filtres polarisés. Les lunettes 3D polarisées permettent une 3D couleur, tandis que les verres rouge-bleu produisent une image avec une coloration déformée. Un système d'obturateur actif 3D utilise des obturateurs électroniques. Les visiocasques peuvent filtrer électroniquement le signal, puis transmettre la lumière directement dans les yeux du spectateur.

Des lunettes anaglyphes et polarisées sont distribuées au public des films en 3D. Les lunettes polarisées et à obturateur actif sont utilisées avec de nombreux home cinémas. Les visiocasques sont utilisés par une seule personne, mais le signal d'entrée peut être partagé entre plusieurs unités.

Grossissement (bioptique) Modifier

Les lunettes peuvent également fournir un grossissement utile pour les personnes ayant une déficience visuelle ou des exigences professionnelles spécifiques. Un exemple serait bioptique ou télescopes bioptiques qui ont de petits télescopes montés sur, dans ou derrière leurs objectifs réguliers. Les conceptions plus récentes utilisent des télescopes légers plus petits, qui peuvent être intégrés dans le verre correcteur et améliorer l'aspect esthétique (mini lunettes télescopiques). Ils peuvent prendre la forme de lunettes autonomes qui ressemblent à des lunettes ou des jumelles, ou peuvent être attachés à des lunettes existantes.

Lunettes d'ordinateur/jeux teintées en jaune Modifier

Les verres teintés jaunes sont un type de verres avec une légère teinte jaune. Ils effectuent une correction mineure des couleurs, en plus de réduire la fatigue oculaire due au manque de clignement. Ils peuvent également être considérés comme des verres correcteurs mineurs non prescrits. [6] Selon l'entreprise, ces lunettes d'ordinateur ou de jeu peuvent également filtrer la lumière bleue et ultraviolette à haute énergie des écrans LCD, de l'éclairage fluorescent et d'autres sources de lumière. Cela permet de réduire la fatigue oculaire. [7] Ces lunettes peuvent être commandées en tant que verres standard ou de prescription qui s'adaptent aux montures optiques standard. [8]

Lunettes anti-lumière bleue Modifier

Les lunettes qui filtrent la lumière bleue des ordinateurs, des smartphones et des tablettes deviennent de plus en plus populaires en réponse aux inquiétudes concernant les problèmes causés par la surexposition à la lumière bleue. [9] Les problèmes allégués vont de la sécheresse oculaire à la fatigue oculaire, en passant par la perturbation du cycle du sommeil, jusqu'à la dégénérescence maculaire pouvant entraîner une cécité partielle. [9] Mais la recherche ne montre aucun rayonnement ultraviolet mesurable provenant des écrans d'ordinateur. [9] [10] De longues heures d'utilisation de l'ordinateur peuvent provoquer une fatigue oculaire, pas la lumière bleue. [9] [11] [12] [13] De nombreux symptômes oculaires causés par l'utilisation de l'ordinateur s'atténueront après l'arrêt de l'utilisation de l'ordinateur. [9] Diminuer le temps passé devant l'écran le soir et régler les appareils en mode nuit amélioreront le sommeil. [11] [14] La lumière bleue des ordinateurs n'entraînera pas de maladies oculaires, y compris la dégénérescence maculaire. [11] [15] [16]

L'American Academy of Ophthalmology (AAO) ne recommande pas de lunettes spéciales pour l'utilisation de l'ordinateur, [9] [12] bien qu'elle recommande l'utilisation de lunettes de vue mesurées spécifiquement pour la distance de l'écran d'ordinateur (selon les individus, mais peut-être à 20-26 pouces du visage ), qui ne sont pas identiques aux lunettes "bloquant la lumière bleue". [17] La ​​position du Collège des optométristes (Royaume-Uni) est que « les meilleures preuves scientifiques actuellement disponibles ne soutiennent pas l'utilisation de verres de lunettes bloquant le bleu dans la population générale pour améliorer les performances visuelles, soulager les symptômes de fatigue oculaire ou d'inconfort visuel. , améliorer la qualité du sommeil ou préserver la santé de la macula." [18] Cependant, certains utilisateurs trouvent des avantages, et certains professionnels de la vue pensent qu'ils ont des avantages, au moins pour réduire la fatigue oculaire. [12]

Lunettes de protection anti-éblouissantes Modifier

Les lunettes de protection anti-éblouissantes, ou lunettes à lumière bleue, peuvent réduire la réflexion de la lumière qui pénètre dans les yeux. Les lunettes anti-lumière bleue sont conçues pour filtrer ou bloquer la lumière bleue et réduire la fatigue oculaire, provenant probablement des écrans LED électroniques. [19] Les lentilles sont dotées d'un revêtement anti-éblouissant pour empêcher les reflets de la lumière dans différentes conditions d'éclairage. En réduisant la quantité d'éblouissement sur vos yeux, la vision peut être améliorée. [20]

L'anti-éblouissant s'applique également au verre extérieur, permettant ainsi un meilleur contact visuel. [20]

La monture ophtalmique est la partie d'une paire de lunettes conçue pour maintenir les lentilles dans la bonne position. Les montures ophtalmiques sont disponibles dans une variété de styles, de tailles, de matériaux, de formes et de couleurs. [21]

Pièces Modifier

  • paire de fils oculaires ou de jantes entourant et maintenant les lentilles en place
  • pont qui relie les deux fils à œil
  • châssis, la combinaison des fils d'oeil et du pont
  • barre supérieure ou barre frontale, une barre juste au-dessus du pont offrant un soutien structurel et/ou une amélioration du style (style country/grand-père). L'ajout d'une barre supérieure rend une paire de lunettes de vue aviateur
  • paire de sourcils ou de capuchons, capuchons en plastique ou en métal qui s'adaptent sur le dessus des fils oculaires pour améliorer le style et fournir un support supplémentaire pour les lentilles. L'ajout de sourcils fait une paire de lunettes browline lunettes
  • paire de plaquettes nasales qui permet un repos confortable des fils oculaires sur le nez
  • une paire de bras de coussinets relie les coussinets nasaux aux fils oculaires
  • paire de tempes (oreillettes) de chaque côté du crâne
  • paire d'embouts de branches aux extrémités des branches
  • une paire d'embouts relient les fils oculaires via les charnières aux branches
  • paire de pièces d'extrémité avant de cadre
  • une paire de charnières relie les embouts aux branches, permettant un mouvement pivotant. Les charnières flexibles à ressort sont une variante équipée d'un petit ressort qui offre aux branches une plus grande amplitude de mouvement et ne les limite pas à l'angle traditionnel de 90 degrés.

Types de temple Modifier

  • Tempes du crâne : penchez-vous derrière les oreilles, suivez le contour du crâne et reposez-vous uniformément contre le crâne
  • Branches bibliothèque : généralement droites et ne se pliant pas derrière les oreilles. Tenez les lunettes principalement par une légère pression contre le côté du crâne
  • Branches convertibles : utilisées soit comme bibliothèque, soit comme branches crâniennes selon la courbure
  • Branches en arc d'équitation : se courbent autour de l'oreille et descendent jusqu'au niveau du lobe de l'oreille. Utilisé principalement sur les cadres de sécurité sportifs, pour enfants et industriels
  • Branches de câble de confort : similaires à l'arc d'équitation, mais constituées d'un câble élastique en métal enroulé, parfois à l'intérieur d'un manchon en plastique ou en silicone. L'étanchéité de la boucle peut être ajustée sur toute sa longueur, permettant à la monture de s'adapter parfaitement à la courbe de l'oreille du porteur. Utilisé pour les porteurs physiquement actifs, les enfants et les personnes ayant des prescriptions élevées (lentilles lourdes). [22][23] Voir l'image des cadres des années 1920 ci-dessus.

Matériaux Modifier

Plastique et polymère Modifier

Métal Modifier

Divers métaux et alliages peuvent être utilisés pour fabriquer des verres tels que l'or, l'argent, l'aluminium, le béryllium, l'acier inoxydable, le titane, le monel et le nickel-titane.

Matière naturelle Modifier

Des matériaux naturels peuvent également être utilisés tels que le bois, l'os, l'ivoire, le cuir et les pierres semi-précieuses ou précieuses.

Les lentilles correctrices peuvent être produites sous de nombreuses formes différentes à partir d'une lentille circulaire appelée ébauche de lentille. Les ébauches de lentilles sont coupées pour s'adapter à la forme de la monture qui les tiendra. Les styles de montures varient et les tendances de la mode changent au fil du temps, résultant en une multitude de formes de verres. Pour les lentilles de faible puissance, il existe peu de restrictions qui permettent de nombreuses formes à la mode et à la mode. Les verres à puissance plus élevée peuvent provoquer une distorsion de la vision périphérique et peuvent devenir épais et lourds si une forme de verre large est utilisée. Cependant, si l'objectif devient trop petit, le champ de vision peut être considérablement réduit.

Les verres bifocaux, trifocaux et progressifs nécessitent généralement une forme de verre plus haute pour laisser de la place aux différents segments tout en préservant un champ de vision adéquat à travers chaque segment. Les montures aux bords arrondis sont les plus efficaces pour corriger les prescriptions myopes, les montures parfaitement rondes étant les plus efficaces. Avant l'avènement des lunettes en tant qu'article de mode, lorsque les montures étaient construites avec uniquement la fonctionnalité à l'esprit, pratiquement toutes les lunettes étaient des octogones ronds, ovales, rectangulaires ou incurvés. Ce n'est que lorsque les lunettes ont commencé à être considérées comme un accessoire que différentes formes ont été introduites pour être plus esthétiques que fonctionnelles.

Précurseurs Modifier

Des preuves éparses existent pour l'utilisation de dispositifs d'aide visuelle à l'époque grecque et romaine, en particulier l'utilisation d'une émeraude par l'empereur Néron comme mentionné par Pline l'Ancien. [25]

L'utilisation d'une lentille convexe pour former une image agrandie/agrandie a été très probablement décrite dans l'ouvrage de Ptolémée. Optique (qui ne survit que dans une mauvaise traduction arabe). La description des lentilles de Ptolémée a été commentée et améliorée par Ibn Sahl (10ème siècle) et plus particulièrement par Alhazen (Livre d'optique, ch. 1021). Traductions latines de Ptolémée Optique et d'Alhazen sont devenus disponibles en Europe au XIIe siècle, coïncidant avec le développement des « pierres de lecture ».

Traité de Robert Grosseteste De iride ("Sur l'arc-en-ciel"), écrit entre 1220 et 1235, mentionne l'utilisation de l'optique pour "lire les plus petites lettres à des distances incroyables". [26] Quelques années plus tard en 1262, Roger Bacon est également connu pour avoir écrit sur les propriétés grossissantes des lentilles. [27] [28] Le développement des premières lunettes a eu lieu dans le nord de l'Italie dans la seconde moitié du XIIIe siècle. [29]

Indépendamment du développement des verres optiques, certaines cultures ont développé des « lunettes de soleil » pour la protection des yeux, sans propriétés correctrices. [30] For example, flat panes of smoky quartz were used in 12th-century China, and the Inuit have used snow goggles for eye protection. [a]

Invention Edit

The earliest recorded comment on the use of lenses for optical purposes was made in 1268 by Roger Bacon, who was also the first European to have described in detail the process of making gunpowder. [32]

The first eyeglasses were estimated to have been made in northern Italy, most likely in Pisa, by about 1290: In a sermon delivered on 23 February 1306, the Dominican friar Giordano da Pisa (c. 1255–1311) wrote "It is not yet twenty years since there was found the art of making eyeglasses, which make for good vision . And it is so short a time that this new art, never before extant, was discovered. . I saw the one who first discovered and practiced it, and I talked to him." [33]

Giordano's colleague Friar Alessandro della Spina of Pisa (d. 1313) was soon making eyeglasses. Les Ancient Chronicle of the Dominican Monastery of St. Catherine in Pisa records: "Eyeglasses, having first been made by someone else, who was unwilling to share them, he [Spina] made them and shared them with everyone with a cheerful and willing heart." [34] By 1301, there were guild regulations in Venice governing the sale of eyeglasses. [35] In the fourteenth century they were very common objects: Francesco Petrarca says in one of his letters that, until he was 60, he didn't need glasses, [36] and Franco Sacchetti mentions them often in his Trecentonovelle.

The earliest pictorial evidence for the use of eyeglasses is Tommaso da Modena's 1352 portrait of the cardinal Hugh de Provence reading in a scriptorium. Another early example would be a depiction of eyeglasses found north of the Alps in an altarpiece of the church of Bad Wildungen, Germany, in 1403. These early glasses had convex lenses that could correct both hyperopia (farsightedness), and the presbyopia that commonly develops as a symptom of aging. It was not until 1604 that Johannes Kepler published the first correct explanation as to why convex and concave lenses could correct presbyopia and myopia. [b]

Early frames for glasses consisted of two magnifying glasses riveted together by the handles so that they could grip the nose. These are referred to as "rivet spectacles". The earliest surviving examples were found under the floorboards at Kloster Wienhausen, a convent near Celle in Germany they have been dated to environ 1400. [39]

The world's first spectacle specialist shop opened in Strasbourg (then Holy Roman Empire, now France) in 1466. [40]

Other claims Edit

The 17th century claim, by Francesco Redi, that Salvino degli Armati of Florence invented eyeglasses, in the 13th century, has been exposed as erroneous. [41] [42]

Marco Polo is sometimes claimed to have encountered eyeglasses during his travels in China in the 13th century. However, no such statement appears in his accounts. [43] [44] Indeed, the earliest mentions of eyeglasses in China occur in the 15th century and those Chinese sources state that eyeglasses were imported. [45]

In 1907 Professor Berthold Laufer speculated, in his history of glasses, that for glasses to be mentioned in the literature of China and Europe at approximately the same time it was probably that they were not invented independently, and after ruling out the Turks, proposed India as a location. [46] [c] However, Joseph Needham speculated that the mention of glasses in the Chinese manuscript Laufer used "in part" to credit the prior invention of them in Asia did not exist in older versions of that manuscript, and the reference to them in later versions was added during the Ming dynasty. [47]

In 1971 Rishi Agarwal, in an article in the British Journal of Ophthalmology, states that Vyasatirtha was observed in possession a pair of glasses in the 1520s, he argues that it "is, therefore, most likely that the use of lenses reached Europe via the Arabs, as did Hindu mathematics and the ophthalmological works of the ancient Hindu surgeon Sushruta", [48] but all dates are given well after the existence of eyeglasses in Italy was established, and there had been significant shipments of eyeglasses from Italy to the Middle East, with one shipment as large as 24,000 glasses. [49]

Développements ultérieurs Modifier

The American scientist Benjamin Franklin, who suffered from both myopia and presbyopia, invented bifocals. Historians have from time to time produced evidence to suggest that others may have preceded him in the invention however, a correspondence between George Whatley and John Fenno, editor of The Gazette of the United States, suggested that Franklin had indeed invented bifocals, and perhaps 50 years earlier than had been originally thought. [50] The first lenses for correcting astigmatism were designed by the British astronomer George Airy in 1825. [51]

Over time, the construction of frames for glasses also evolved. Early eyepieces were designed to be either held in place by hand or by exerting pressure on the nose (pince-nez). Girolamo Savonarola suggested that eyepieces could be held in place by a ribbon passed over the wearer's head, this in turn secured by the weight of a hat. The modern style of glasses, held by temples passing over the ears, was developed sometime before 1727, possibly by the British optician Edward Scarlett. These designs were not immediately successful, however, and various styles with attached handles such as "scissors-glasses" and lorgnettes were also fashionable from the second half of the 18th century and into the early 19th century.

In the early 20th century, Moritz von Rohr and Zeiss (with the assistance of H. Boegehold and A. Sonnefeld [52] ) developed the Zeiss Punktal spherical point-focus lenses that dominated the eyeglass lens field for many years. In 2008, Joshua Silver designed eyewear with adjustable corrective glasses. They work by silicone liquid, a syringe, and a pressure mechanism. [53]

Despite the increasing popularity of contact lenses and laser corrective eye surgery, glasses remain very common, as their technology has improved. For instance, it is now possible to purchase frames made of special memory metal alloys that return to their correct shape after being bent. Other frames have spring-loaded hinges. Either of these designs offer dramatically better ability to withstand the stresses of daily wear and the occasional accident. Modern frames are also often made from strong, light-weight materials such as titanium alloys, which were not available in earlier times.

In fashion Edit

In the 1930s, "spectacles" were described as "medical appliances". [54] Wearing spectacles was sometimes considered socially humiliating. In the 1970s, fashionable glasses started to become available through manufacturers, and governments also recognized the demand for stylized eyewear. [54]

Graham Pullin describes how devices for disability, like glasses, have traditionally been designed to camouflage against the skin and restore ability without being visible. [54] In the past, design for disability has "been less about projecting a positive image as about trying not to project an image at all". [54] Pullin uses the example of spectacles, traditionally categorized as a medical device for "patients", and outlines how they are now described as eyewear: a fashionable accessory. [54] Much like other fashion designs and accessories, eyewear is created by designers, has reputable labels, and comes in collections, by season and designer. [54] It is becoming more common for consumers to purchase eyewear with clear, non-prescription lenses, illustrating that glasses are no longer a social stigma, but a fashionable accessory that frames the face. [54]

Market Edit

The market for spectacles has been characterized as having highly inelastic demand, and advertising restrictions in the USA have correlated with higher prices, suggesting that adverts make the spectacles market more price-competitive. [55] It has also been claimed to be monopolistically competitive, as in the case of Luxottica. [56] [57] [58]

There are claims that insufficiently free market competition inflates the prices of frames, which cost an average of $25–$50 US to make, to an average retail price of $300 in the United States. This claim is disputed by some in the industry. [59] [60] [61]

Redistribution Edit

Some organizations like Lions Clubs International, [62] Unite For Sight, [63] ReSpectacle, [64] and New Eyes for the Needy provide a way to donate glasses and sunglasses to people on low incomes or no income. Unite For Sight has redistributed more than 200,000 Pairs. [65]

Fashion Edit

Many people require glasses for the reasons listed above. There are many shapes, colors, and materials that can be used when designing frames and lenses that can be utilized in various combinations. Oftentimes, the selection of a frame is made based on how it will affect the appearance of the wearer. Some people with good natural eyesight like to wear eyeglasses as a style accessory. In Japan, some companies ban women from wearing glasses. [66]

Personal image Edit

For most of their history, eyeglasses were seen as unfashionable, and carried several potentially negative connotations: wearing glasses caused individuals to be stigmatized and stereotyped as pious clergymen (as those in religious vocation were the most likely to be literate and therefore the most likely to need reading glasses), elderly, or physically weak and passive. [67] [68] The stigma began to fall away in the United States of America in the early 1900s when the popular Theodore Roosevelt was regularly photographed wearing eyeglasses, and in the 1910s when popular comedian Harold Lloyd began wearing a pair of horn-rimmed glasses as the "Glasses" character in his films. [67] [68]

In the United Kingdom, wearing glasses was characterised in the nineteenth century, as "a sure sign of the weakling and the mollycoddle", according to Neville Cardus, writing in 1928. [69] "Tim" Killick was the first professional cricketer to play while wearing glasses "continuously", after his vision deteriorated in 1897. "With their aid he placed himself in the forefront among English professionals of all-round abilities.” [69]

Since eyeglasses have become an acceptable fashion item and often act as a key component in individuals' personal image. Musicians Buddy Holly and John Lennon became synonymous with the styles of eye-glasses they wore to the point that thick, black horn-rimmed glasses are often called "Buddy Holly glasses" and perfectly round metal eyeglass frames called "John Lennon glasses" (or, more recently, "Harry Potter glasses"). British comedic actor Eric Sykes was known in the United Kingdom for wearing thick, square, horn-rimmed glasses, which were, in fact, a sophisticated hearing aid that alleviated his deafness by allowing him to "hear" vibrations. [70] Some celebrities have become so associated with their eyeglasses that they continued to wear them even after taking other measures against vision problems: United States Senator Barry Goldwater and comedian Drew Carey continued to wear non-prescription glasses after being fitted for contacts and getting laser eye surgery, respectively.

Other celebrities have used glasses to differentiate themselves from the characters they play, such as Anne Kirkbride, who wore oversized, 1980s-style round horn-rimmed glasses as Deirdre Barlow in the soap opera Coronation Street, and Masaharu Morimoto, who wears glasses to separate his professional persona as a chef from his stage persona as Iron Chef Japanese. In 2012 some NBA players wear lensless glasses with thick plastic frames like horn-rimmed glasses during post-game interviews, geek chic that draws comparisons to actor Jaleel White's infamous styling as TV character Steve Urkel. [71] [72]

In superhero fiction, eyeglasses have become a standard component of various heroes' disguises (as masks), allowing them to adopt a nondescript demeanor when they are not in their superhero personae: Superman is well known for wearing 1950s style horn-rimmed glasses as Clark Kent, while Wonder Woman wears either round, Harold Lloyd style glasses or 1970s style bug-eye glasses as Diana Prince. An example of the halo effect is seen in the stereotype that those who wear glasses are intelligent. This belief can have positive consequences for people who wear glasses, for example in elections. Studies show that wearing glasses increases politicians’ electoral success, at least in Western cultures. [73]

Styles Edit

In the 20th century, eyeglasses came to be considered a component of fashion as such, various different styles have come in and out of popularity. Most are still in regular use, albeit with varying degrees of frequency.

  1. ^ Chinese judges wore dark glasses to hide their facial expressions during court proceedings. [31]
  2. ^ Dans son traité Ad Vitellionem paralipomena [Emendations (or Supplement) to Witelo] (1604), Kepler explained how eyeglass lenses compensate for the distortions that are caused by presbyopia or myopia, so that the image is once again properly focused on the retina. [37][38]
  3. ^ Laufer, Berthold (1907). "Geschichte der Brille" (PDF) . 6 (4): 26 . Retrieved 29 May 2019 . Cite journal requires |journal= (help) Translation:

I am interested in the remarks of Prof. J. HIRSCHBERG on the "History of the Invention of Glasses" published in the last issue of this journal (Volume VI, pp. 221–223) and the subsequent discussion by Prof. GÜPPERT. The book by HIRSCHBERG mentioned therein, in which his theory should be presented in detail, has not yet become accessible to me. I, therefore, limit my criticism of it as far as possible and prefer to prove, by means of new material from Chinese literature, that the view of the original invention of spectacles in India is the greatest probability. HIRSCHBERG theory is highly unlikely, as all previous experience has shown and contradicts analogies in cultural history and in the history of inventions in particular Crystal spectacles appear in the European Middle Ages, in India, and in China, and from the historical point of view one can suppose from the outset that these inventions did not occur independently in each of these three cultural groups, but that a historical connection is here present.


The History of Polarized Sunglasses

July 14, 2011 - PRLog -- People have realized the importance of keeping the sun from your eyes for thousands of years. Primitive versions of sunglasses have been found around the world. Most notably were the smoke tinted glasses worn by Chinese judges in the 14th century. The reasons for wearing sunglasses, however, have changed. Today, we now know that sun rays have UV and blue light which can cause long-term and short-term eye problems. They include cataracts and even forms of eye cancers.
Modern-day sunglasses were first created in the late 1920s by Sam Foster, who sold them in Atlantic City, New Jersey. They soon became popular among the general population, celebrities, and the military. In fact, the Army commissioned an optical firm to create special sunglasses for their Air Corps pilots to protect their vision while they were in the sky.
Polarized sunglasses were first made in the late 1930s by the Ray Ban company as an anti-glare aviator sunglass. The sunglasses were made in a specially designed shape to give the pilot’s optimal shade from the sun as previous designs allowed some light in when the pilot looked down at their instrument panel. The glasses were given to all pilots free as a part of their uniform. A year after they were made, the polarized sunglasses became available for purchase for the general public.
Polarization in sunglasses is a popular feature in sunglasses now. They are a predominating favorite among people who spend a lot of time around the water. The polarized lens reduces the glare from the reflecting light in the water. The polarization is applied to sunglasses in three different ways. The cheapest method is to have a film of polarized filtering applied to the outer coating of the sunglasses. The filter can also be placed between the lens’s layers. The most expensive and newest way is to combine the filter with the lens material. This process is done by adding the filter to the lens while it is still liquid. It delivers the highest visual quality.
Polarized sunglasses have now become the name of quality with specification it has but they had a history behind their popularity. The Roman emperor Nero watched gladiator flights with the help of emeralds. Chinese in 12 century used flat panels to protect their eyes. But now people use tined lens. This effort was made by James Avscough in mid 18 century.
Polarized sunglasses first introduced in 1936 by Edwin H. Land. He used to make patented Polaroid filter to make these sunglasses as an effective protective cover against harmful rays and light glare. He further explain his work with the rule of light passing through these lens in single plane and this make the sunglasses to eliminate the rays of glare from actual light rays. Normal sunglasses allow to pass light in many planes and they cannot minimize the glare effect of light on your eyes but only polarized sunglasses.
This was just beginning of the industry now know as polarized sunglasses industry. The best brands for these sunglasses are ray ban, Gucci, Prada .
Polarized sunglasses should not be used while driving. The polarization is known to create blind spots on windshields. They can also make it harder to read LCD readouts. Other forms of sunglasses should be worn while driving.
Browse through our stellar collection of lenses and frames for women and you’ll see the oversized designer sunglasses that look deliciously different on the well-known celebrities that look for them as often as you do. after all, looking good in the sun isn’t just a matter of good skin tone or a fancy wardrobe. You need to accent your face with eyewear that compliments everything else well. this is why we carry a wide selection of the most popular styles from companies like bvlgari, giorgio armani, christian dior, tom ford, and many others.
These aren’t cheap copies of designer sunglasses either. What good is wearing a name-brand eyewear manufacturer if you aren’t wearing the real thing, the styles that are exclusively original, with all the premium elements including the familiar temple logo designs you see so often.

still, focus online creates value by working with these companies to find the best deals of sunglasses and eyewear within their outstanding collection of accessories. These are savings we pass on to you, so that you can enjoy a look that turns heads when you venture outdoors for a little fun in the sun. Designer sunglasses are something you shouldn’t have to worry about, and our endless choices help take some of the guesswork out of knowing whether you’re getting styles and materials you can trust. so, if you want to capture a look that’s hot for her, take the time to browse our best models and find one that speaks to you.
at focus online, we know guys look great in polarised sunglasses , and guys like to show off a quality pair of glasses that are hot for him when he’s outside in the sun. Sex appeal is an important component of men’s eyewear, because it reveals something about the character of the guy who’s wearing a particular pair of lenses, a particular style of frame.
Protecting your eyes from the harsh rays of sunlight is another consideration for anyone looking into polarised sunglasses. Spending time outside shouldn’t be hazardous to your health, and that’s why we only select brands and styles that adhere to some pretty high standards in terms of uv protection. Beyond the urge to look “cool,” the best brands’ sunglasses create a whole new look for you, one that usually matches your personality or a quality of your character that makes each pair uniquely your own. it’s like having a signature style that says, “this is who i am, and i’m proud of it.” that’s the feeling you connect with when you find a pair of polarised sunglasses that suits your style. With over 300 pieces of quality men’s eyewear to choose from, you won’t have trouble finding something you like. What’s more, we have the brands that men ask for most often, like carerra, persol, marc jacobs, oakley, and ray ban. Our men’s collection of polarised sunglasses cover a wide range of outdoor activities, and the quality of these original frames and lenses is beyond compare. see for yourself why focus online has become a trusted name in online eyewear over the last few years. Notice how well the colours and styles of each vendor’s product line blend in with today’s “hot for him” fashions. Our job is to help you create a look that shows the world who you really are, and our commitment to bringing you the latest styles and widest selection makes that job easier for you, the customer.


A Brief History of Sunglasses

The right pair of shades can make or break an outfit. But just who do we have to thank for this sartorial — yet practical — invention?

Primitive sunglasses were worn by the Inuit all the way back in prehistoric times, but these were merely walrus ivory with slits in them — good for helping with snow blindness but not particularly fashionable (unless you were a prehistoric Inuit). See our version, the Hitomi sunglass.


Image: Anavik at Banks Peninsula, Bathurst Inlet, Northwest Territories (Nunavut), May 18, 1916, Photo by Rudolph Martin Anderson, Canadian, 1876–1961, Canadian Museum of Civilization, 39026.

Legend has it that the emperor Nero watched gladiator fights wearing emerald lenses, but many historians cite this claim as iffy.

The Chinese made a slight improvement over the Inuit model in the 12th century, when they used smoky quartz for lenses, but the specs were used for concealing judges’ facial expressions rather than style or sunlight purposes. In the mid-1700s, a London optician began experimenting with green lenses to help with certain vision problems — and, indeed, green is the best color for protecting your peepers from the sun’s rays. Emerald-tinted specs remained quite the rage for some time, as evidenced by several mentions in the works of Nathaniel Hawthorne and Edgar Allan Poe.

It wasn’t until the 20th century that modern sunglasses as we know them were invented. In 1929, Sam Foster began selling the first mass-produced shades, which soon became a hot fashion item on the Atlantic City boardwalk. A few years later, Bausch & Lomb got in on the act when the company began making sunglasses for American military aviators, a design that has changed little since General Douglas MacArthur sparked a new trend when he wore a pair to the movies.

In the decades since, sunglasses have enjoyed various degrees of popularity and more than a few design upgrades. Perhaps the most important technological improvement has been polarized lens, introduced in the 1930s, which help to further reduce glare and also reduce the risk of eye damage due to UV light.

And there you have it — a little conversation fodder for your next dinner party.


The History of Eyeglasses

In the beginning was the word, and the word was blurry.

That’s because eyeglasses hadn’t been invented yet. If you were nearsighted, farsighted or had an astigmatism, you were out of luck. Everything was blurry.

It wasn’t until the late 13th century that corrective lenses were invented and crude, rudimentary things they were. But what did people whose vision wasn’t perfect do before that?

They did one of two things. They either resigned themselves to being unable to see well, or they did what clever people always do.

The first improvised eyeglasses were makeshift sunglasses, of a sort. Prehistoric Inuits wore flattened walrus ivory in front of their faces to block the sun’s rays.

In ancient Rome, the emperor Nero would hold a polished emerald in front of his eyes to reduce the sun’s glare while he watched gladiators fight.

His tutor, Seneca, bragged that he read “all the books in Rome” through a large glass bowl filled with water, which magnified the print. There’s no record as to whether a goldfish got in the way.

This was the introduction of corrective lenses, which was advanced, a bit, in Venice around 1000 C.E., when Seneca’s bowl and water (and possibly goldfish) were replaced by a flat-bottom, convex glass sphere that was laid on top of the reading material, becoming in effect the first magnifying glass and enabling the Sherlock Holmes of medieval Italy to gather numerous clues to solve crimes. These “reading stones” also allowed monks to continue to read, write, and illuminate manuscripts after they turned 40.

Chinese judges of the 12th-century wore a type of sunglasses, made from smoky quartz crystals, held in front of their faces so their expressions couldn’t be discerned by witnesses they interrogated, giving the lie to the “inscrutable” stereotype. Although some accounts of Marco Polo’s travels to China 100 years later claim that he said he saw elderly Chinese wearing eyeglasses, these accounts have been discredited as hoaxes, since those who have scrutinized Marco Polo’s notebooks have found no mention of eyeglasses.

Although the exact date is in dispute, it is generally agreed upon that the first pair of corrective eyeglasses was invented in Italy sometime between 1268 and 1300. These were basically two reading stones (magnifying glasses) connected with a hinge balanced on the bridge of the nose.

The first illustrations of someone wearing this style of eyeglasses are in a series of mid-14th-century paintings by Tommaso da Modena, who featured monks using monocles and wearing these early pince-nez (French for “pinch nose”) style eyeglasses to read and copy manuscripts.

From Italy, this new invention was introduced to the “Low” or “Benelux” countries (Belgium, Netherlands, Luxembourg), Germany, Spain, France and England. These glasses were all convex lenses that magnified print and objects. It was in England that eyeglass fabricators began to advertise reading glasses as a boon for those over 40. In 1629 the Worshipful Company of Spectacle Makers was formed, with this slogan: “A blessing to the aged”.

An important breakthrough came in the early 16th century, when concave lenses were created for the nearsighted Pope Leo X. Now eyeglasses for farsightedness and nearsightedness existed. However, all of these early versions of eyeglasses came with a major problem – they wouldn’t stay on your face.

So Spanish eyeglass manufacturers tied silk ribbons to the lenses and looped the ribbons on the wearer’s ears. When these glasses were introduced to China by Spanish and Italian missionaries, the Chinese discarded the notion of looping the ribbons at the ears. They tied little weights to the end of the ribbons to make them stay on the ear. Then a London optician, Edward Scarlett, in 1730 created the forerunner of the modern temple arms, two rigid rods that attached to the lenses and rested on top of the ears. Twenty-two years later the eyeglasses designer James Ayscough refined the temple arms, adding hinges to enable them to fold. He also tinted all of his lenses green or blue, not to make them sunglasses, but because he thought these tints also helped to improve vision.

The next big innovation in eyeglasses came with the invention of the bifocal. Although most sources routinely credit the invention of bifocals to Benjamin Franklin, in the mid-1780s, an article on the website of the College of Optometrists interrogates this claim by examining all the evidence available. It tentatively concludes that it is more likely that bifocals were invented in England in the 1760s, and that Franklin saw them there and ordered a pair for himself.

The attribution of the invention of bifocals to Franklin most likely stems from his correspondence with a friend, George Whatley. In one letter, Franklin describes himself as “happy in the invention of double spectacles, which serving for distant objects as well as near ones, make my eyes as useful to me as ever they were.”

However, Franklin never says he invented them. Whatley, perhaps inspired by his knowledge and appreciation of Franklin as a prolific inventor, in his reply ascribes the invention of bifocals to his friend. Others picked up and ran with this to the point that it’s now commonly accepted that Franklin invented bifocals. If anybody else was the actual inventor, this fact is lost to the ages.

The next important date in the history of eyeglasses is 1825, when English astronomer George Airy created concave cylindrical lenses that corrected his nearsighted astigmatism. Trifocals quickly followed, in 1827. Other developments that occurred in the late 18th or early 19th centuries were the monocle, which was immortalized by the character Eustace Tilley, who is to The New Yorker what Alfred E. Neuman is to Mad Magazine, and the lorgnette, eyeglasses on a stick that will turn anyone wearing them into an instant dowager.
Pince-nez glasses, you’ll recall, were introduced in the mid-14th century in those early versions perched on monks’ noses. They made a comeback 500 years later, popularized by the likes of Teddy Roosevelt, whose “rough and ready” machismo negated the image of glasses as strictly for sissies.

By the early 20th century, though, pince-nez glasses were replaced in popularity by glasses worn by, wait for it, movie stars, of course. Silent film star Harold Lloyd, whom you’ve seen hanging from a skyscraper while holding the hands of a big clock, wore full-rim, round tortoiseshell glasses that became all the rage, in part because they restored temple arms to the frame.

Fused bifocals, improving on the Franklin-style design by fusing the distance- and near-vision lenses together, were introduced in 1908. Sunglasses became popular in the 1930s, in part because the filter to polarize sunlight was invented in 1929, enabling sunglasses to absorb ultraviolet and infrared light. Another reason for the popularity of sunglasses is because glamorous movie stars were photographed wearing them.

The need to adapt sunglasses for the needs of World War II pilots led to the popular aviator style of sunglasses. Advances in plastics enabled frames to be made in various colors, and the new style of glasses for women, called cat-eye because of the pointy top edges of the frame, turned eyeglasses into a feminine fashion statement.

Conversely, men’s eyeglasses styles in the 1940s and ’50s tended to be more austere gold round wire frames, but with exceptions, such as Buddy Holly’s square style, and James Dean’s tortoiseshells.

Along with the fashion statement eyeglasses were becoming, advancement in lens technology brought progressive lenses (no-line multifocal glasses) to the public in 1959. Almost all eyeglass lenses are now made of plastic, which is lighter than glasses and breaks cleanly rather than shattering in shards.

Plastic photochromic lenses, which turn dark in the bright sunlight and become clear again out of the sun, first became available in the late 1960s. At that time they were called “photo gray”, because this was the only color they came in. Photo gray lenses were available in glass only, but in the 1990s they became available in plastic, and in the 21st century they are now available in a variety of colors.

Eyeglasses styles come and go, and as is frequent in fashion, everything old eventually becomes new again. A case in point: Gold-rimmed and rimless glasses used to be popular. Now not so much. Oversized, bulky wire-framed glasses were favored in the 1970s. Now not so much. Now, retro glasses that for the past 40 years were unpopular, such as square, horn-rim and brow-line glasses, rule the optical rack.

If you enjoyed reading about the history of eyeglasses, stay tuned for an upcoming look at the future of eyeglasses!


The 32 Best Sunglasses For Men to Invest in This Summer

A good pair of sunglasses is by far the most important style investment to make this summer. On any and all occasions this season, the right pair of shades will protect your eyes from harmful UV rays, but also give your outfit that extra boost of badass style, even if you&rsquore just wearing a simple T-shirt and shorts.

Staying active this summer? You&rsquoll need highly-functional sunglasses to keep up with your intense workout. Have a snazzy summer cocktail event? Let a classic pair of quality shades elevate your finest Gatsby attire. The point is, no matter where you&rsquore heading for the warm weather season, you can&rsquot (and shouldn&rsquot) avoid upgrading your eyewear with the most stylish sunglasses on the market. From affordable frames, to high-tech luxury specs, here are the 32 best sunglasses for men to sport everywhere this summer.


Voir la vidéo: كيفية تفريق بين نظارات راي بان الاصلي وتقليد بطريقة يفعلها اغلب المحترفين