L'UNESCO appelle à la protection du patrimoine culturel au Yémen

L'UNESCO appelle à la protection du patrimoine culturel au Yémen

Au cours des derniers jours, l'UNESCO a reçu des rapports de la Graves dommages causés à l'important patrimoine culturel du Yémen. Selon les informations de certains médias et d'autres sources officielles, la ville antique de Sana’a (ou Sanaa), au Yémen, a été fortement bombardée dans la nuit du 11 mai 2015, causant de très graves dommages à nombre de ses bâtiments historiques. Outre la ville de Sana’a, classée au patrimoine culturel, le site archéologique préislamique fortifié de la ville de Baraquish a également subi des dommages.

La Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, a déclaré: «Je condamne toutes ces destructions et j'appelle les parties à se mobiliser pour sortir le patrimoine culturel de ce conflit. Je suis particulièrement préoccupé par les informations concernant les bombardements aériens dans des zones très peuplées telles que la ville de Sana’a ou Saa’dah. Outre les terribles souffrances humaines, ces attaques détruisent le patrimoine culturel unique du Yémen, dépositaire de l'identité, de l'histoire, de la mémoire et des témoignages exceptionnels des réalisations de la civilisation musulmane.

«J'appelle toutes les parties à s'abstenir d'utiliser tout patrimoine culturel ou site de monument comme objectif militaire, dans le respect de leurs obligations en vertu des traités internationaux, en particulier l'UNESCO de 1954 sur la protection des biens culturels dans les conflits armés et ses protocoles, ainsi que la Convention du patrimoine mondial », a-t-il ajouté Irina Bokova, appelant à la protection du patrimoine culturel du Yémen contre les dommages collatéraux du conflit armé.

La ville de Sana’a a été inscrite sur la Liste du patrimoine mondial en 1986. Située sur une montagne d'une altitude de 2 200 mètres, elle est habitée depuis plus de 2 500 ans. Au cours des 7e et 8e siècles, la ville était l'un des plus grands centres de propagation de l'islam.

La ville de Sana’a Il a été restauré grâce à une campagne menée par l'UNESCO entre la fin des années 80 et le début des années 90 grâce à la contribution de nombreux pays et du gouvernement. Le Yémen possède d'autres sites du patrimoine mondial, tels que la ville de Shibam et la ville de Zabid.


Vidéo: Congrès CGE - 0510 2017 - Les enjeux internationaux de lESRI