LUNDI 6 juin - Histoire

LUNDI 6 juin - Histoire

EN Comité plénier. -Monsieur. PINCKNEY, conformément à l'avis précédent et à la règle obtenue, proposa « que la première branche de la législature nationale soit élue par les législatures d'État, et non par le peuple ; soutenant que le peuple était moins apte à juger dans un tel cas, et que les législatures seraient moins susceptibles de favoriser l'adoption du nouveau gouvernement si elles devaient être exclues de toute participation à celui-ci.

M. RUTLEDGE appuie la motion.

Monsieur GERRY. Tout dépend du mode d'élection. En Angleterre, le peuple perdra probablement sa liberté à cause de la petitesse de la proportion ayant droit de suffrage. Notre danger vient de l'extrême opposé. Ainsi, dans le Massachusetts, les pires hommes entrent à la législature. Plusieurs membres de cet organe ont récemment été condamnés pour des crimes infâmes. Les hommes d'indigence, d'ignorance et de bassesse n'épargnent aucun effort, si sale qu'il soit, pour porter leur point de vue contre des hommes supérieurs aux artifices pratiqués. Il n'était pas disposé à tomber dans les extrêmes. Il avait toujours autant de principes contre l'aristocratie et la monarchie. Il fallait, d'une part, que le peuple nommât une branche du gouvernement, afin de lui inspirer la confiance nécessaire ; mais il a souhaité que l'élection, d'autre part, soit modifiée de manière à assurer plus efficacement une juste préférence de mérite. Son idée était que le peuple nommerait certaines personnes, dans certains districts, parmi lesquelles les législatures d'État devraient faire la nomination.

M. WILSON. Il voulait de la vigueur dans le gouvernement, mais il voulait que cette autorité vigoureuse jaillisse immédiatement de la source légitime de toute autorité. Le gouvernement doit posséder, non seulement, premièrement, la force, mais deuxièmement, l'esprit ou le sens, du peuple en général. La Législature doit être la transcription la plus exacte de toute la société.

La représentation n'est rendue nécessaire que parce qu'il est impossible pour le peuple d'agir collectivement. L'opposition était à prévoir, a-t-il dit, de la part des gouvernements, pas des citoyens des États. Ce dernier s'était séparé, comme l'était l'ob-. servi par M. KING, avec tous les pouvoirs nécessaires; et il leur importait peu par qui ils étaient exercés, s'ils étaient bien exécutés. Les officiers de l'État devaient être les perdants du pouvoir. Le peuple, supposait-il, serait plutôt plus attaché au gouvernement national qu'aux gouvernements des États, comme étant plus important en soi et plus flatteur pour son orgueil. Il n'y a aucun danger d'élections inappropriées, si elles sont faites par de grandes circonscriptions. Les mauvaises élections procèdent de l'exiguïté des circonscriptions, qui donnent l'occasion aux méchants de s'intriguer pour s'installer.

M. SHERMAN. S'il s'agissait d'abolir les gouvernements des États, les élections devraient être organisées par le peuple. Si les gouvernements d'État doivent être maintenus, il est nécessaire, afin de préserver l'harmonie entre les gouvernements national et d'État, que les élections au premier soient faites par le second. Le droit de participer au gouvernement national serait suffisamment garanti au peuple par son élection aux législatures d'État. Les objets de l'Union, pensait-il, étaient peu nombreux, — premièrement, la défense contre le danger étranger ; deuxièmement, contre les conflits internes et le recours à la force ; troisièmement, les traités avec des nations étrangères ; quatrièmement, réglementer le commerce extérieur et en tirer des revenus. Ces objets, et peut-être quelques objets de moindre importance, rendaient seuls nécessaire une confédération des États. Toutes les autres matières, civiles et pénales, seraient beaucoup mieux entre les mains des États. Les gens sont plus heureux dans les petits que dans les grands États. Les États peuvent, en effet, être trop petits, comme Rhode Island, et par conséquent être trop sujets aux factions. D'autres étaient peut-être trop vastes, les pouvoirs du gouvernement ne pouvant les pénétrer. Il était pour donner au gouvernement général le pouvoir de légiférer et d'exécuter dans une province définie.

Le colonel MASON. Sous la Confédération actuelle, le Congrès représente les États, et non le peuple des États ; leurs actes agissent sur les États, non sur les individus. Le cas sera changé dans le nouveau plan de gouvernement. Le peuple sera représenté, il doit donc choisir les représentants. Les conditions requises dans la représentation réelle sont, que les représentants devraient sympathiser avec leurs constituants ; devraient penser comme ils pensent et ressentir comme ils ressentent ; et qu'à ces fins, ils devraient être résidents parmi eux. Beaucoup, a-t-il dit, ont été reprochés aux élections démocratiques. Il a admis que beaucoup pourrait être dit ; mais il fallait considérer qu'aucun gouvernement n'était exempt d'imperfections et de maux ; et que des élections irrégulières dans de nombreux cas étaient inséparables des gouvernements républicains. Mais comparez-les avec l'avantage de cette forme, en faveur des droits du peuple, en faveur de la nature humaine ! Il était persuadé qu'il y avait une meilleure chance d'élections correctes par le peuple, s'il était divisé en grands districts, que par les législatures d'État. Le papier-monnaie avait été émis par ces derniers, alors que les premiers s'y opposaient. Fallait-il donc supposer que les législatures d'État n'enverraient pas à la législature nationale des patrons de tels projets, si le choix dépendait d'elles ?

M. MADISON a considéré une élection d'une branche, au moins, de la législature par le peuple immédiatement, comme un principe clair de gouvernement libre ; et que ce mode, sous des règlements appropriés, avait l'avantage supplémentaire de récurer de meilleurs représentants, aussi bien que d'éviter une trop grande agence des gouvernements d'état dans le général. Il diffère du membre du Connecticut (M. SHERMAN) en ce qu'il pense que les objets mentionnés sont tous les principaux sujets qui nécessitent un gouvernement national. C'étaient certainement des objets importants et nécessaires ; mais il y joignait la nécessité de pourvoir plus efficacement à la sécurité des droits privés et à la régularité de la justice. Les interférences avec celles-ci étaient des maux qui avaient, plus peut-être que tout autre, produit cette Convention. Fallait-il croire que la liberté républicaine pût exister longtemps sous les abus qu'on en pratiquait dans quelques-uns des États ? Le monsieur (M. SHERMAN) avait admis que dans un très petit État, la faction et l'oppression prévaudraient. Il fallait donc en déduire que, partout où elles prévalaient, l'État était trop petit. N'avaient-ils pas prévalu dans les plus grands comme dans les plus petits, quoique moins que dans les plus petits ? Et n'étions-nous pas dès lors avertis d'élargir la sphère aussi loin que la nature du gouvernement l'admettait ? C'était la seule défense contre les inconvénients de la démocratie, compatible avec la forme démocratique de gouvernement. Toutes les sociétés civilisées seraient divisées en différentes sectes, factions et intérêts, car elles se composeraient de riches et de pauvres, de débiteurs et de créanciers, de propriétaires terriens, de fabricants, d'intérêts commerciaux, d'habitants de tel ou tel district, de partisans. de tel leader politique ou tel leader politique, les disciples de telle secte religieuse ou de telle secte religieuse. Dans tous les cas où une majorité est unie par un intérêt ou une passion commune, les droits de la minorité sont en danger. Quels sont les motifs pour les retenir ? Un égard prudent à la maxime, que l'honnêteté est la meilleure politique, se trouve par expérience être aussi peu considéré par les corps des hommes que par les individus. Le respect du caractère est toujours diminué en proportion du nombre entre lesquels le blâme ou l'éloge doivent être partagés. la conscience, seul lien qui subsiste, est connue pour être insuffisante chez les individus ; en grand nombre, il n'y a pas grand-chose à en attendre. En outre, la religion elle-même peut devenir un motif de persécution et d'oppression. Ces observations sont vérifiées par les histoires de tous les pays, anciens et modernes. En Grèce et à Rome, les riches et les pauvres, les créanciers et les débiteurs, ainsi que les patriciens et les plébéiens, s'oppressaient tour à tour avec une égale impitoyabilité. Quelle source d'oppression était la relation entre les villes mères de Rome, Athènes et Carthage, et leurs provinces respectives ; le premier possédant le pouvoir, et le second étant suffisamment distingué pour en être des objets séparés ? Pourquoi l'Amérique redoutait-elle si justement l'injustice parlementaire ? Parce que la Grande-Bretagne avait un intérêt distinct, réel ou supposé, et, si son autorité avait été admise, aurait pu poursuivre cet intérêt à nos dépens. Nous avons vu la simple distinction de couleur faire, dans la période la plus éclairée, le fondement de la domination la plus oppressive jamais exercée par l'homme sur l'homme. Quelle a été la source de ces lois injustes dont nous nous sommes plaints ? N'a-t-il pas été l'intérêt réel ou supposé du grand nombre ? Les débiteurs ont fraudé leurs créanciers. L'intérêt foncier a pesé lourdement sur l'intérêt marchand. Les détenteurs d'une espèce de propriété ont jeté une disproportion d'impôts sur les détenteurs d'une autre espèce. La leçon que nous devons tirer de l'ensemble, c'est que là où une majorité est unie par un sentiment commun et a une opportunité, les droits du petit parti deviennent précaires. Dans un gouvernement républicain, la majorité, si elle est unie, a toujours une chance. Le seul remède est d'élargir la sphère, et par là même de diviser la communauté en un si grand nombre d'intérêts et de parties, que, d'abord, une majorité ne sera pas susceptible, au même moment, d'avoir un intérêt commun séparé de celui du tout ou de la minorité ; et en second lieu, qu'au cas où ils auraient un tel intérêt, ils ne seraient peut-être pas aussi aptes à s'unir pour le poursuivre. Il nous incombait alors d'essayer ce remède, et, dans cette vue, de formuler un système républicain à une telle échelle et sous une telle forme, qui réprimera tous les maux qui ont été éprouvés.

M. DICKINSON considère qu'il est essentiel qu'une branche de la législature soit tirée immédiatement du peuple ; et opportun, que l'autre soit choisi par les législatures des États. Cette combinaison des gouvernements des États et du gouvernement national était aussi politique qu'inévitable. Dans la formation du Sénat, nous devons le mener à bien par un processus de raffinement qui l'assimilera, autant que possible, à la Chambre des Lords en Angleterre. Il a répété ses éloges chaleureux sur la Constitution britannique. Il était pour un gouvernement national fort ; mais pour laisser aux États une agence considérable dans le système. L'objection contre le fait de rendre les premiers dépendants des seconds pourrait être évitée en donnant au Sénat une autorité permanente et irrévocable pour trois, cinq ou sept ans. Etant ainsi indépendants, ils vérifieront et décideront avec une liberté peu commune.

M. LIRE. Trop d'attachement est trahi pour les gouvernements des États. Nous devons regarder au-delà de leur continuité. Un gouvernement national doit bientôt les engloutir tous. Ils seront bientôt réduits à la simple fonction d'élire le Sénat national. Il était contre le rafistolage de l'ancien système fédéral : il espérait que l'idée serait rejetée. Ce serait comme mettre un nouveau tissu sur un vieux vêtement. La confédération a été fondée sur tem. principes poreux. Il ne peut pas durer : il ne peut pas être modifié. Si nous n'établissons pas un bon gouvernement sur de nouveaux principes, nous devons soit nous ruiner, soit avoir le travail à refaire. Le peuple est suspecté à tort d'être hostile à un gouvernement général. L'aversion réside parmi les hommes intéressés qui possèdent leur confiance.

M. PIERCE était pour une élection par le peuple quant à la première branche ; et par les États quant à la seconde branche ; par quoi les citoyens des États seraient représentés à la fois individuellement et collectivement.

Le général PINCKNEY voulait avoir un bon gouvernement national, et en même temps laisser une part considérable du pouvoir aux États. Une élection de l'une ou l'autre branche par le peuple, éparpillé comme il est dans de nombreux États, en particulier en Caroline du Sud, était totalement impraticable. Il différait des messieurs qui pensaient qu'un choix par le peuple se prémunirait mieux contre les mauvaises mesures que par les législatures. Une majorité des habitants de la Caroline du Sud étaient notoirement pour le papier-monnaie, comme monnaie légale ; la législature avait refusé d'en faire une monnaie légale. La raison en était que ces derniers avaient quelque sens du caractère et étaient retenus par cette considération. Les législatures d'État, aussi, dit-il, seraient plus jalouses et plus prêtes à contrecarrer le gouvernement national, si elles étaient exclues d'une participation à celui-ci. L'idée d'abolir ces législatures ne descendrait jamais.

M. WILSON n'aurait pas parlé de nouveau, mais pour ce qui était tombé de M. READ ; à savoir que l'idée de préserver les gouvernements des États doit être abandonnée. Il ne voyait aucune incompatibilité entre les gouvernements national et étatique, à condition que ce dernier soit limité à certains objectifs locaux ; ni aucune probabilité qu'ils soient dévorés par les premiers. Dans tous les systèmes confédérés, anciens et modernes, « l'inverse s'était produit ; la généralité étant détruite peu à peu par les usurpations des parties qui la composent.

Sur la question d'élire la première branche par les législatures d'État telle que proposée par M. PINCKNEY, elle est rejetée, —Connecticut, New Jersey, Caroline du Sud, oui—3; Massachusetts, New York, Pennsylvanie, Delaware, Maryland, Virginie, Caroline du Nord, Géorgie, no-8.

M. WILSON propose de reconsidérer le vote excluant le pouvoir judiciaire d'une part dans la révision des lois, et d'ajouter, après « l'exécutif national », les mots, « avec un nombre convenable du pouvoir judiciaire national ; » remarquant l'opportunité de renforcer . l'Exécutif avec l'influence de ce département.

M. MADISON appuie la motion. Il fit observer que la grande difficulté de rendre l'exécutif compétent pour sa propre défense résultait de la nature du gouvernement républicain, qui ne pouvait pas donner à un citoyen individuel qui établissait la prééminence aux yeux des autres, ce poids de propriété, que l'intérêt personnel contre la trahison de l'intérêt national, qui appartiennent à un magistrat héréditaire. Dans une république, le mérite personnel seul pouvait être le fondement de l'exaltation politique ; mais il arriverait rarement que ce mérite fût assez prééminent pour produire l'acquiescement universel. Le magistrat exécutif serait envié et assailli par des concurrents déçus : sa fermeté aurait donc besoin d'être soutenue. Il ne posséderait pas ces grands émoluments de sa condition, ni cet intérêt permanent dans l'intérêt public, qui le mettraient hors de portée de la corruption étrangère. Il aurait donc besoin d'être contrôlé et soutenu. Une association des juges à sa fonction de révision doublerait à la fois l'avantage et diminuait le danger. Elle permettrait également à la magistrature de mieux se défendre contre les empiétements législatifs. On avait fait deux objections : la première, que les juges ne devaient pas être soumis au parti pris qu'une participation à la rédaction des lois pouvait donner à leur exposition ; deuxièmement, que le département judiciaire doit être séparé et distinct des autres grands départements. La première objection avait du poids ; mais on l'a beaucoup diminué en réfléchissant, qu'une petite proportion des lois venant en question devant un juge seraient telles dans lesquelles il aurait été consulté ; qu'une petite partie de cette proportion serait assez ambiguë pour laisser place à ses préjugés ; et que, mais quelques cas se poseraient probablement dans la vie d'un juge, sous de tels passages ambigus. Combien de bien, d'autre part, proviendrait de la perspicacité, de la concision et du caractère systématique que le code des lois recevrait des talents judiciaires. Quant à la seconde objection, soit elle n'avait aucun poids, soit elle s'appliquait avec un poids égal à l'Exécutif et à la révision judiciaire des lois. La maxime sur laquelle se fondait l'objection exigeait une séparation de l'exécutif aussi bien que du judiciaire, du législatif et l'un de l'autre. Il n'y aurait, en vérité, cependant, aucun mélange inapproprié de ces pouvoirs distincts dans le cas présent. En Angleterre, d'où la maxime elle-même avait été tirée, l'exécutif avait une négation absolue sur les lois ; et le tribunal suprême de justice (la Chambre des lords) formait l'une des autres branches de la législature. Bref, si l'objet du pouvoir de révision était d'empêcher la Législature d'empiéter sur les autres départements coordonnés, ou sur les droits du peuple en général ; ou de passer des lois imprudentes dans leur principe, ou incorrectes dans leur forme ; l'utilité d'annexer la sagesse et le poids du Judiciaire à l'Exécutif paraissait incontestable.

M. GERRY pense que l'Exécutif seul serait plus impartial que lorsqu'il pouvait être couvert par la sanction et séduit par les sophismes des Juges.

Monsieur le ROI. Si l'unité de l'Exécutif a été préférée par souci de responsabilité, la politique de celui-ci s'applique aussi bien au pouvoir révisionnaire qu'à l'exécutif.

M. PINCKNEY avait été d'abord en faveur de joindre les chefs des principaux départements, le secrétaire à la guerre, aux affaires étrangères, etc., au conseil de révision. Il avait cependant renoncé à l'idée, considérant que ceux-ci pouvaient être appelés par le magistrat exécutif, chaque fois qu'il lui plairait de les consulter. Il s'opposait à l'introduction des juges dans l'affaire.

M. DICKINSON. Le secret, la vigueur et la rapidité ne sont pas les principales propriétés requises dans l'Exécutif. Pour importantes qu'elles soient, celle de la responsabilité l'est davantage, qui ne peut être préservée qu'en la laissant seule remplir ses fonctions. Il pensait aussi qu'une jonction du pouvoir judiciaire avec celui-ci impliquait un mélange inapproprié de pouvoirs.

M. WILSON fait remarquer que cela fait partie de ses fonctions exécutives. Le droit de révision était un droit étranger, calculé à des fins de garantie. M. WILLIAMSON est pour substituer une clause exigeant les deux tiers pour chaque acte efficace de la législature, à la place de la disposition de révision.

Sur la question de joindre les juges à l'exécutif dans les affaires de révision, —Connecticut, New York, Virginie, oui—3; Massachusetts, New Jersey, Pennsylvanie, Delaware, Maryland, Caroline du Nord, Caroline du Sud, Géorgie, no-8.

M. PINCKNEY a donné avis, que demain il devrait proposer le réexamen de cette clause dans la sixième résolution adoptée par le Comité, qui confère un négatif à la Législature nationale sur les lois des divers États.

Le Comité se lève et la Chambre s'ajourne.


LUNDI 6 juin - Histoire

Alaric (Gavin Drea) le roi des Goths Photo de Courtesy October Films

Boudica (Kirsty Mitchell) la reine guerrière celtique vengeresse Photo de courtoisie October Films

Attila (Emil Hostina) fléau de l'Est Photo de Courtesy October Films

"Barbarians Rising" raconte l'histoire de l'ascension et de la chute de l'Empire romain du point de vue des chefs rebelles barbares. C'est un voyage viscéral au cœur d'une vague de rébellions contre le pouvoir absolu. L'Empire romain les appelait "barbares" - des tribus que les Romains voyaient au-delà de la frange de la civilisation qui vivaient une existence brutale et violente. Cependant, ce sont aussi des hommes et des femmes qui ont lancé des luttes épiques qui ont façonné le monde à venir.

Le docu-drame en huit parties révèle l'histoire vraie de la bataille de 700 ans pour faire tomber l'un des empires les plus puissants que le monde ait jamais connu, "Barbarians Rising" est une coproduction mondiale pour HISTORY aux États-Unis et à l'international. Cette série d'événements limitée débutera le lundi 6 juin à 9/8c et sera diffusée sur quatre semaines consécutives jusqu'au lundi 27 juin.

"Barbarians Rising" présente les histoires vraies de neuf des plus grands guerriers de l'histoire, le casting comprend Nicholas Pinnock (Captain America: The First Avenger Fortitude) dans le rôle d'Hannibal, qui a juré un serment de sang à l'âge de neuf ans pour détruire Rome Ben Batt (The Edge of Love "Shameless (UK)") en tant que Spartacus, l'esclave devenu rebelle qui a dirigé une révolte barbare Kirsty Mitchell ("The Royal Today" "River City") en tant que Boudica, le guerrier celtique vengeur Queen Tom Hopper ("Black Sails " "Merlin") comme Arminius, le fils de l'Allemagne s'est rendu à Rome Emil Hostina (Harry Potter et les reliques de la mort parties I et II) comme Attila, fléau de l'est Gavin Drea (What Richard Did "Love/Hate") comme Alaric , le roi des Goths Steven Waddington (The Imitation Game) en tant que Fritigern, le guerrier qui a abattu un empereur Richard Brake (Batman Begins "Game of Thrones") en tant que Geiseric, le dernier barbare debout et Jefferson Hall ("Vikings" "Game of Thrones") en tant que Viriathus, le berger devenu chef rebelle.


UPI Almanach du lundi 6 juin 2016

Aujourd'hui, nous sommes le lundi 6 juin, le 158e jour de 2016 avec 208 à suivre.

La lune croît. Les étoiles du matin sont Mercure, Neptune, Saturne et Uranus. Les étoiles du soir sont Jupiter, Mars et Saturne.

Les personnes nées à cette date sont sous le signe des Gémeaux. Ils comprennent le peintre espagnol Diego Velazquez en 1599 le patriote américain Nathan Hale en 1755 le peintre John Trumbull en 1756 le poète russe Aleksandr Pushkin en 1799 le drapier David T. Abercrombie en 1867 l'explorateur antarctique britannique Robert Falcon Scott en 1868 le romancier allemand Thomas Mann en 1875 le chef d'orchestre Ted Lewis en 1892 dictateur indonésien Achmed Sukarno en 1901 chef d'orchestre Jimmie Lunceford en 1902 chanteur Levi Stubbs en 1936 chanteur et Gary "US" Bonds en 1939 (77 ans) sprinter/manifestant pour la médaille d'or olympique Tommie Smith en 1944 (72 ans) acteur David Dukes en 1945 acteur Robert Englund en 1947 (69 ans) acteur Harvey Fierstein en 1952 (64 ans) comédienne Sandra Bernhard en 1955 ( 61 ans) joueur de tennis Bjorn Borg en 1956 (60 ans) acteur Amanda Pays en 1959 (57 ans) acteur Paul Giamatti en 1967 (49 ans).

En 1844, la Young Men's Christian Association - YMCA - a été fondée à Londres.

En 1872, la féministe Susan B. Anthony a été condamnée à une amende pour avoir voté lors d'une élection à Rochester, N.Y. Elle a refusé de payer l'amende et un juge lui a permis de se libérer.

En 1933, le premier cinéma drive-in a ouvert ses portes à Camden, N.J.

En 1944, des centaines de milliers de soldats alliés ont commencé à traverser la Manche lors de l'invasion du jour J de l'Europe occupée par les nazis. Ce fut la plus grande invasion de l'histoire.

En 1966, James Meredith, qui en 1962 est devenu le premier Afro-Américain à fréquenter l'Université du Mississippi, a été abattu par un tireur d'élite lors d'une marche pour les droits civiques « Marche contre la peur » dans le Sud. Meredith a été hospitalisé et récupéré de ses blessures, rejoignant plus tard la longue marche, dont il était à l'origine.

En 1968, le sénateur Robert F. Kennedy, candidat démocrate à la présidentielle et ancien procureur général des États-Unis, est décédé le lendemain d'avoir été touché par les balles d'un assassin en Californie. Il avait 42 ans.

En 1972, l'explosion d'une mine de charbon en Rhodésie (aujourd'hui Zimbabwe) a piégé 464 mineurs sous terre. Plus de 425 personnes sont décédées.

En 1982, des milliers de forces israéliennes ont pénétré profondément au Liban dans le but de vaincre les guérilleros palestiniens qui s'abritaient dans la région frontalière du sud et près de la capitale de Beyrouth. La Syrie a déclaré que ses forces se sont jointes aux combats dans une escalade majeure du conflit.

En 2007, les restes de milliers de Juifs tués par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale ont été exhumés d'une fosse commune découverte par des ouvriers creusant des pipelines en Ukraine.

En 2009, un incendie qui, selon les inspecteurs, a commencé dans un magasin de pneus voisin a détruit une garderie à Hermosillo, au Mexique, tuant 35 enfants âgés de 1 à 5 ans et en blessant environ 100 autres.

En 2012, un rapport de l'ONU a déclaré que si les modes actuels de production et de consommation des ressources naturelles ne sont pas inversés, le monde sera confronté à « des niveaux de dommages et de dégradation sans précédent ».

En 2013, le président russe Vladimir Poutine et son épouse, Lyudmila, ont déclaré qu'ils se séparaient après trois décennies de mariage. En avril 2014, le Kremlin a déclaré qu'ils avaient divorcé.

En 2014, les dirigeants mondiaux lors des cérémonies du 70e anniversaire du jour J en France comprenaient le président américain Barack Obama, qui a déclaré aux anciens combattants vieillissants de la Seconde Guerre mondiale au cimetière et mémorial américain de Normandie au-dessus d'Omaha Beach : « Messieurs, nous sommes vraiment touchés par votre présence aujourd'hui. "

Une pensée du jour : « La compassion n'est pas la faiblesse, et le souci des malheureux n'est pas le socialisme. -- Hubert H. Humphrey


Contenu connexe

Tom Brady sur le jeu jusqu'à 50 ans : "Même pour moi, c'est long"

Le directeur général des Bucs, Jason Licht, a déclaré qu'il laisserait l'éternel Tom Brady jouer jusqu'à ses 50 ans. Brady a encore deux saisons sur sa prolongation récemment signée avec les Buccaneers et a l'intention de prendre une décision sur ce qui deviendra la carrière la plus réussie de l'histoire de la NFL après cela.

Jets encouragés par le désir de Zach Wilson de maîtriser l'offensive après le premier minicamp

Zach Wilson sait qu'être un quart-arrière de la NFL n'est pas aussi facile que d'être repêché et de mettre un casque. Ce n'est pas une tâche facile, mais le premier tour des Jets de New York ne recule pas devant le défi. Il ne cache pas non plus la difficulté.

Seahawks HC Pete Carroll confiant que l'accord de Jamal Adams sera conclu: "Nous l'attendons pour le camp et tout devrait bien se passer"

Après une première année à Seattle au cours de laquelle Jamal Adams est apparu lors de ses premières séries éliminatoires, un nouvel accord est à l'horizon et il y a peu d'inquiétude à ce qu'il se concrétise, selon l'entraîneur-chef des Seahawks Pete Carroll.

New Browns DE Jadeveon Clowney: "Il m'a fallu huit ans" pour trouver un coéquipier comme lui en Myles Garrett

Nous sommes en juin, saison idéale pour le bonheur d'une phase de lune de miel de football, et Jadeveon Clowney s'est trouvé un colistier avec les Browns : Myles Garrett. Après s'être imposé comme le monstre physique avec chaque équipe pour laquelle il a joué dans sa carrière, Clowney n'est plus seul comme un merveilleux spécimen.

Le QB Patrick Mahomes veut que S Tyrann Mathieu avec les chefs «tant que je suis ici»

Le joueur de bowling professionnel à plusieurs reprises Tyrann Mathieu n'a aucune intention de quitter Kansas City s'il a son mot à dire et où il joue l'emportera sur le montant qu'il est payé.

Le coordinateur offensif des Browns Alex Van Pelt: le retour d'Odell Beckham "ne fera que nous aider"

Avec Odell Beckham Jr. semblant proche d'un retour complet après avoir légèrement participé au minicamp cette semaine, il est naturel de se demander à nouveau comment il s'intègre dans l'équation offensive de son équipe. Plus précisément, améliorera-t-il les Browns?

Aaron Rodgers, le dilemme des Packers devrait durer jusqu'au début du camp d'entraînement

Il n'y a eu aucun développement significatif dans la saga Aaron Rodgers depuis un certain temps maintenant. Jeudi marquait la fin des Packers OTA, ce qui signifie que le MVP en titre était MIA pour l'intégralité du programme intersaison de l'équipe. Ian Rapoport rapporte qu'une résolution, quelle qu'elle soit, ne sera probablement pas atteinte avant la fin juillet.

Justin Fields des Bears : Andy Dalton m'a "complètement pris sous son aile"

Justin Fields devra peut-être attendre un peu plus longtemps pour prendre le relais, mais le QB des Bears de Chicago apprécie le processus d'apprentissage, notamment le soutien qu'il a déjà reçu du vétéran Andy Dalton.

Roundup: Chiefs QB Patrick Mahomes ne «voit aucun problème à aller de l'avant» avec l'orteil

L'orteil des chefs QB Patrick Mahomes est beau et dandy, les ischio-jambiers serrés de l'ailier rapproché des Jets Chris Herndon sont OK et les Panthers et les Lions ont signé des seconds tours.

Chiefs HC Andy Reid sur Le'Veon Bell: «J'ai apprécié mon temps avec lui. Je tire pour lui'

Le'Veon Bell a fait savoir le week-end dernier qu'il ne jouerait plus jamais pour Andy Reid et les Chiefs. Reid a répondu jeudi avec gentillesse.

Dolphins CB Byron Jones sur Xavien Howard : "Ce ne sont pas mes affaires"

Alors que le demi de coin des Dolphins Xavien Howard tenait le minicamp, Byron Jones a déclaré jeudi qu'il aimerait le retrouver, mais la situation du contrat de Howard n'était pas l'affaire de Jones.

Dwayne Haskins "reconnaissant pour l'opportunité" avec les Steelers

Après avoir été libéré sans cérémonie par Washington vers la fin de la saison dernière, le quart des Steelers Dwayne Haskins se dit reconnaissant d'avoir la chance d'apprendre et de grandir à Pittsburgh.


Événements historiques du 16 juin

Événement de L'intérêt

1673 Paix de Vossem : le roi de France Louis XIV et Frederik Willem de Brandebourg

    La flotte britannique occupe le Cap-Breton sur le fleuve Saint-Laurent Bataille à Plaisance : l'Autriche et la Sardaigne battent l'armée espagnole et française Les Britanniques capturent Fort Beauséjour, expulsent les Acadiens Formation de Harrodsburg, Kentucky

Victoire en Bataille

1779 Le général américain Anthony Wayne capture Stony Point, New York, infligeant de lourdes pertes aux Britanniques

    L'Espagne déclare la guerre à la Grande-Bretagne en soutien aux États-Unis, en commençant le siège de Gibraltar La Hollande interdit le port de vêtements orange 1ère pierre posée au plus grand moulin à vent hollandais De Walvisch à Schiedam

Victoire en Bataille

1815 Bataille de Ligny : l'armée française de Napoléon bat la Prusse

    Bataille des Quatre-Bras : des alliés frappent le Danemark français Vesey (alias Télémaque) accusé d'avoir planifié une rébellion d'esclaves en Caroline du Sud jugé un condamné, il a été exécuté par pendaison

Événement de L'intérêt

1858 Abraham Lincoln dit "Une maison divisée contre elle-même ne peut pas accepter" la nomination du Parti républicain de l'Illinois au Sénat

    Bataille de Vienne, Virginie et Secessionville, Caroline du Sud (île James) Bataille de Lynchburg, Virginie Escarmouche à Golgotha, Géorgie Fondation de l'Ordre arabe ancien des Nobles de Mystic Shrine, NYC L'University Tests Act permet aux étudiants d'entrer dans les universités d'Oxford, Cambridge et Durham sans tests religieux, à l'exception des cours de théologie Le président américain Ulysses Grant décrète une partie de la vallée de Wallowa, en Oregon, pour que l'ordre des Indiens Nez-Percé soit annulé deux ans plus tard et la tribu relocalisée de force en Oklahoma Gilbert & Sullivan's "HMS Pinafore" fait ses débuts au Bowery Theatre NYC L'Autriche-Hongrie et la Serbie signent un traité militaire 17" pesant 1,75 lb tombent à Dubuque Iowa 1er baseball "Ladies' Day" (NY Gothams bat Cleve Spiders 5-2) La panique du théâtre Victoria Hall à Sunderland, Angleterre tue 183 enfants 1er montagnes russes utilisé (Coney île de New York)

Événement de L'intérêt

1891 John Abbott devient le troisième premier ministre du Canada

    German-American FW Rueckheim présente "Cracker Jack" des collations de marque composées de maïs soufflé enrobé de caramel et de cacahuètes Championnat national américain de tennis féminin, Philadelphie CC : Helen Hellwig bat la championne en titre Aline Terry 7-5, 3-6, 6-0, 3-6 , 6-3 La température atteint 127 ° F à Fort Mojave, en Californie

Événement de L'intérêt

1903 Ford Motors sous Henry Ford incorpore


Aujourd'hui dans l'histoire : 10 juin

En 1692, la première exécution résultant des procès des sorcières de Salem dans le Massachusetts a eu lieu lors de la pendaison de Bridget Bishop.

Dans ce tableau, "Witch Hill/The Salem Martyr" de Thomas Satterwhite Nobel en 1869, la fille de la ville a été reconnue coupable de sorcellerie et se dirige maintenant vers la potence avec le bourreau et les juges.

En 1935, les Alcooliques anonymes ont été fondés à Akron, Ohio, par le Dr Robert Holbrook Smith et William Griffith Wilson.

Cette image non datée publiée par Profiles in History montre le premier chapitre d'un manuscrit qui deviendrait le « Big Book » des Alcooliques anonymes, qui comprend des histoires et des stratégies pour contrôler la dépendance. The 161-page typed manuscript includes handwritten notes by Alcoholics Anonymous founders, including co-founder William Griffith Wilson, whose personal experiences are told in the first chapter titled “Bill’s Story.” Profiles in History announced Wednesday, April 12, 2017, that the manuscript will be publicly displayed in New York in May and will likely sell for more than $2 million when it goes up for auction in June.

In 1942, during World War II, German forces massacred 173 male residents of Lidice, Czechoslovakia, in retaliation for the killing of Nazi official Reinhard Heydrich.

This photo shows the village of Lidice as it was burned to the ground. (AP Photo/Czech News Agency)

In 1944, German forces massacred 642 residents of the French village of Oradour-sur-Glane.

FILE – A Wednesday, Sept. 4, 2013 file photo showing France’s President Francois Hollande, right, and German President Joachim Gauck, paying their respects after laying a wreath at the cemetery of the French martyr village of Oradour-sur-Glane, southwestern France. A German court on Tuesday threw out the case of a former SS man accused of involvement in the largest civilian massacre in Nazi-occupied France, saying there was not enough evidence to bring the 89-year-old to trial. Cologne resident Werner C., whose last name has not been revealed in accordance with German privacy laws, was charged with murder and accessory to murder in connection with the 1944 slaughter in Oradour-sur-Glane in southwestern France. (AP Photo/Phillipe Wojazer, Pool, File)

In 1978, Affirmed, ridden by Steve Cauthen, won the 110th Belmont Stakes to claim horse racing’s 11th Triple Crown. (Alydar was second while Darby Creek Road came in third in a five-horse field.)

In this May 6, 1978, file photo, Affirmed, with jockey Steve Cauthen up, crosses the finish line to win the 104th running of the Kentucky Derby in Louisville, Ky. After winning the Triple Crown in 1978, Affirmed went on to win his next race, the Jim Dandy. On Sunday, Aug. 2, 2015, American Pharoah will attempt to do what many Triple Crown champions have done throughout history, win their first race after victories in the Kentucky Derby, Preakness and Belmont Stakes. (AP Photo/File)

In 1991, 11-year-old Jaycee Dugard of South Lake Tahoe, California, was abducted by Phillip and Nancy Garrido Jaycee was held by the couple for 18 years before she was found by authorities.

FILE – This Aug. 27, 2009 file family photo provided by Carl Probyn shows his stepdaughter, Jaycee Lee Dugard, who went missing in 1991. The California couple charged with kidnapping and raping Jaycee Dugard and holding her captive for 18 years are due back in court Thursday, April 7, 2011, as prosecutors and defense lawyers continue talks on a possible plea deal. Dugard was abducted in June 1991 on her way to school in South Lake Tahoe. Then 11, she was held for 18 years by Phillip and Nancy Garrido. She was raped repeatedly by Garrido and gave birth to two daughters. Dugard was freed after she and her two children appeared in public with Phillip Garrido and a police interrogation revealed her identity. Convicted of kidnapping and rape, Garrido was sentenced to 431 years in prison and his wife 36 years to life. (AP Photo/Carl Probyn, File)

In 2018, President Donald Trump and North Korean leader Kim Jong Un arrived in Singapore, two days ahead of their summit.

FILE – In this June 12, 2018, file photo, North Korean leader Kim Jong Un, left, and U.S. President Donald Trump shake hands at the conclusion of their meetings at the Capella resort on Sentosa Island in Singapore.

Share This Gallery:

Today is Monday, June 10, the 161st day of 2019.

Today’s Highlight in History:

On June 10, 1967, six days of war in the Mideast involving Israel, Syria, Egypt, Jordan and Iraq ended as Israel and Syria accepted a United Nations-mediated cease-fire.

On this date:

In 1610, Englishman Lord De La Warr arrived at the Jamestown settlement to take charge of the Virginia Colony.

In 1692, the first execution resulting from the Salem witch trials in Massachusetts took place as Bridget Bishop was hanged.

In 1935, Alcoholics Anonymous was founded in Akron, Ohio, by Dr. Robert Holbrook Smith and William Griffith Wilson.

In 1942, during World War II, German forces massacred 173 male residents of Lidice (LIH’-dyiht-zeh), Czechoslovakia, in retaliation for the killing of Nazi official Reinhard Heydrich.

In 1944, German forces massacred 642 residents of the French village of Oradour-sur-Glane.

In 1957, in Canadian elections, John Diefenbaker (DEE’-fehn-BAY’-kur) led the Progressive Conservatives to an upset victory over the Liberal party of Prime Minister Louis St. Laurent (LOO’-ee sant law-RAHNT’).

In 1971, President Richard M. Nixon lifted a two-decades-old trade embargo on China.

In 1977, James Earl Ray, the convicted assassin of civil rights leader Martin Luther King Jr., escaped from Brushy Mountain State Prison in Tennessee with six others he was recaptured June 13.

In 1978, Affirmed, ridden by Steve Cauthen, won the 110th Belmont Stakes to claim horse racing’s 11th Triple Crown. (Alydar was second while Darby Creek Road came in third in a five-horse field.)

In 1990, Alberto Fujimori (foo-jee-MOHR’-ee) was elected president of Peru by a narrow margin over novelist Mario Vargas Llosa. Two members of the rap group 2 Live Crew were arrested in Hollywood, Florida (they and a third band member were later acquitted of obscenity charges).

In 1991, 11-year-old Jaycee Dugard of South Lake Tahoe, California, was abducted by Phillip and Nancy Garrido Jaycee was held by the couple for 18 years before she was found by authorities.

In 2001, the Supreme Court, without comment, turned down a request to allow the videotaping of Oklahoma City bomber Timothy McVeigh’s execution, scheduled for the following day.

Ten years ago: James von Brunn, an 88-year-old white supremacist, opened fire in the U.S. Holocaust Memorial Museum in Washington, D.C., killing security guard Stephen T. Johns. (Von Brunn died at a North Carolina hospital in January 2010 while awaiting trial.) Donald Trump fired Miss California USA Carrie Prejean, who’d sparked controversy when she said gays shouldn’t be allowed to marry, citing contract violations.

Five years ago: In a stunning assault that exposed Iraq’s eroding central authority, al-Qaida-inspired militants overran much of Mosul. In a major victory for the tea party, House Majority Leader Eric Cantor was defeated by Dave Brat, a little-known economics professor, in Virginia’s Republican primary. A judge struck down tenure and other job protections for California’s public school teachers as unconstitutional, saying such laws harmed students by saddling them with bad teachers who were almost impossible to fire.

One year ago: President Donald Trump and North Korean leader Kim Jong Un arrived in Singapore, two days ahead of their summit. The musical “The Band’s Visit” captured 10 Tony Awards. Rafael Nadal earned his 11th French Open title, and his 17th overall in Grand Slam events, beating Dominic Thiem in the men’s final.

Copyright © 2021 The Associated Press. Tous les droits sont réservés. This material may not be published, broadcast, written or redistributed.


On This Day in History, 8 июнь

The New Zealand Nuclear Free Zone, Disarmament, and Arms Control Act 1987 barred any nuclear-powered or nuclear-armed ships from entering the country. New Zealand was the first country to legislate towards a nuclear-free zone in the 1950s.

1972 Nick Út takes his famous “napalm girl” photo

The Pulitzer Prize-winning image officially entitled “The Terror of War” depicts nine-year-old Phan Thị Kim Phúc and other Vietnamese children fleeing a napalm attack. It has become one of the best-known symbols for the indescribable sufferings in armed conflicts.

1949 George Orwell publishes Nineteen Eighty-Four

Orwell's nightmarish description of a totalitarian society set in the year 1984 is one of the most significant works of English literature and one of the best-known novels of all time. The phrase, Big Brother is watching you, stems from this work.

1937 Carl Orff's Carmina Burana is premiered

The cantata, especially Orff's breathless rendition of the medieval poem O Fortuna, has been featured in countless works of popular culture, including The Simpsons, Last of the Mohicans, and Jackass: The Movie.


On June 6, 1944: During World War II, Allied forces stormed the beaches of Normandy, France, on "D-Day" as they began the liberation of German-occupied Western Europe.

In 1816: A snowstorm struck the northeastern U.S., heralding what would become known as the "Year Without a Summer."

In 1918: U.S. Marines suffered heavy casualties as they launched their eventually successful counteroffensive against German troops in the World War I Battle of Belleau Wood in France.

In 1934: The Securities and Exchange Commission was established.

In 1939: The first Little League game was played as Lundy Lumber defeated Lycoming Dairy 23-8 in Williamsport, Pennsylvania.

In 1966: Black activist James Meredith was shot and wounded as he walked along a Mississippi highway to encourage Black voter registration.

In 1968: Sen. Robert F. Kennedy died at Good Samaritan Hospital in Los Angeles, 25 1/2 hours after he was shot by Sirhan Bishara Sirhan.

In 1977: A sharply divided U.S. Supreme Court struck down a Louisiana law imposing an automatic death sentence on defendants convicted of the first-degree murder of a police officer.

In 1978: California voters overwhelmingly approved Proposition 13, a primary ballot initiative calling for major cuts in property taxes.

In 1982: Israeli forces invaded Lebanon to drive Palestine Liberation Organization fighters out of the country. (The Israelis withdrew in June 1985.)

In 1989: Burial services were held for Iran's spiritual leader, Ayatollah Ruhollah Khomeini. Washington state Democrat Tom Foley succeeded Jim Wright as House speaker.

In 2001: Democrats formally assumed control of the U.S. Senate after the decision of Vermont Republican James Jeffords to become an independent.

In 2005: The Supreme Court ruled, 6-3, that people who smoked marijuana because their doctors recommended it to ease pain could be prosecuted for violating federal drug laws.

Ten years ago: After days of denials, New York Democratic Rep. Anthony Weiner confessed that he had tweeted a photo of his bulging underpants to a woman and admitted to "inappropriate" exchanges with six women before and after getting married Weiner apologized for lying but said he would not resign (which he ended up doing). The Bowl Championship Series stripped Southern California of its 2004 title after the Trojans were hit with heavy NCAA sanctions for rules violations committed during the 2004 and '05 seasons.

Five years ago: A jury in Los Angeles returned a death sentence for Lonnie Franklin Jr., the serial killer known as the "Grim Sleeper" who murdered nine women and a teenage girl over several decades. Theresa Saldana, the "Raging Bull" actor who survived a stalker's brutal attack to become a crime victims' advocate and reclaimed her acting career with "The Commish" and other TV shows, died in Los Angeles at 61.


Famous Weddings and Divorces

  • 1925 - Actor and comedian Moe Howard of the Three Stooges marries Helen Schonberger. They remained married until his death in 1975.
  • 1937 - Actor and comedian Curly Howard (also of the Three Stooges marries his 2nd of 4 wives Elaine Ackerman. They divorce in 1940.
  • 1974 - Irish Actor Richard Harris (Camelot and Harry Potter movies) marries his 2nd wife Ann Turkel.
  • 1975 - Director, Producer and Actor Ron Howard (The Andy Griffin Show, Happy Days) marries Cheryl Alley.
  • 1980 - Actor, Producer, Director and screenwriter Mel Gibson (Mad Max, Braveheart, The Passion of the Christ) marries Robyn Moore in Forestville, New South Wales in Australia. After 26 years and 7 children together, they separated in 2006 and they divorced in 2011.
  • 2003 - Actor and director Edward Burns marries Calvin Klein model Christy Turlington 
  • 2013 - Russian President Vladimir Putin announces his divorce from his wife Lyudmila Shkrebneva who he had married on July 28, 1983.

Michigan reports 419 new coronavirus cases and 11 new deaths for Sunday and Monday, June 6-7

COVID-19 vaccination clinic, pictured through front windows, opens at DeVos Place in downtown Grand Rapids on Monday, Jan. 25, 2021. The clinic, serving those who are eligible to receive the vaccine, opened as part of a partnership between the Kent County Health Department, Spectrum Health and Mercy Health Saint Mary's. (Cory Morse | MLive.com) Cory Morse | MLive.com

Michigan reported two-day totals of 419 new coronavirus cases and 11 new deaths for Sunday and Monday, June 6-7.

The state is averaging 373 new cases and 30 new deaths per day over the last week, according to data from the Department of Health and Human Services.

Since the start of the pandemic, there have been 890,764 reported coronavirus cases and 19,376 deaths. Additionally, the state has reported 104,633 probable cases and 1,224 probable deaths, in which a physician and/or antigen test ruled it COVID-19 but no confirmatory PCR test was done.

(The above chart shows Michigan’s 7-day rolling average of new confirmed coronavirus cases. You can put your cursor over a bar to see the number. You also can click on the option just below the headline to see the actual number of new cases reported by day.)

Out of Michigan’s 83 counties, 53 reported new cases Sunday and/or Monday, led by Wayne with 84, Kent with 43 and Macomb with 39. Other top-reporting counties included Oakland (36), Ottawa (23), Ingham (13), Kalamazoo (13), Muskegon (12), Berrien (11) and Genesee (10).

Counties with no new cases included Shiawassee, Grand Traverse, Isabella, Cass, Delta, Gratiot, Huron, Oceana, Wexford, Houghton, Dickinson, Clare, Menominee, Roscommon, Antrim, Charlevoix, Arenac, Chippewa, Gogebic, Leelanau, Iron, Crawford, Presque Isle, Baraga, Alcona, Lake, Montmorency, Schoolcraft, Alger and Keweenaw.

10 counties reported at least one new death, led by Wayne with three and Ingham with two.


Voir la vidéo: 6 juin 1944: derrière les photos mythiques du Débarquement de Normandie - Flashback #3