Syngman Rhee démissionne - Historique

Syngman Rhee démissionne - Historique

Syngman Rhee a été réélu pour un quatrième mandat à la présidence de la Corée du Sud en mars 1960. Des manifestations ont éclaté pour protester contre le truquage des élections. Le 19 avril, la police a tiré sur des manifestants, tuant 127 personnes. Le 27 avril, Rhee a démissionné.

Rhee quitte 1960

Le président Syngman Rhee démissionne après des émeutes à propos de son élection. Corée du Sud.

La description

Le titre de l'article se lit - Rhee quitte.

Le président sud-coréen Syngman Rhee démissionne après des émeutes à propos d'élections générales fixes. Séoul, Corée.

C/U Syngman Rhee, président sud-coréen. Affiche M/S avec sa photo dessus. M/S alors qu'il traverse un couloir à l'intérieur d'un immeuble. Des foules de M/S se sont rassemblées pour les funérailles de certains des hommes tués lors des récentes émeutes. Plan d'en haut d'un cercueil drapé et couvert de fleurs, panoramique jusqu'au ministre en train de lire le service funéraire. M/S jeunes femmes pleurant dans la foule. Plan en plongée de la foule rassemblée autour du cercueil. Une femme M/S était assise en train de pleurer avec ses deux enfants. M/S extérieur du bâtiment du Parlement de la Corée du Sud. P/S intérieur de deux membres se disputant, un autre homme court vers eux et repousse l'un des hommes. M/S alors qu'un autre homme monte sur la plate-forme pour se disputer, un homme se précipite et ils commencent à se pousser et à se bousculer. Groupe de membres M/S maintenant sur la plate-forme se disputant et se poussant les uns les autres. Quatre membres marchent de la plate-forme en se disputant toujours.

Commentaires (0)

Nous accueillons toujours les commentaires et plus d'informations sur nos films.
Tous les messages sont vérifiés de manière réactive. Les commentaires diffamatoires et abusifs sont interdits.

Ajoutez votre commentaire

Veuillez vous inscrire ou vous connecter pour ajouter un commentaire.


Syngman Rhee démissionne - Historique


La police anti-émeute tente de disperser les manifestants qui protestaient contre le trucage des élections lors du soulèvement des étudiants du 19 avril 1960 sur cette photo d'archive. Après que des citoyens et des professeurs se soient joints aux manifestations, Syngman Rhee, le premier président du pays, a démissionné. / Fichier Corée Times

Il s'agit du 16e d'une série de 60 épisodes présentant 60 événements majeurs de l'histoire moderne de la Corée de 1884 à nos jours. Le projet fait partie du 60e anniversaire du Korea Times, qui tombe le 1er novembre.

Par Michael Breen
Chroniqueur du Korea Times

Le premier président de la République de Corée nouvellement formée, Syngman Rhee, avait une expérience impressionnante du point de vue des Américains, qui avaient dirigé la moitié sud de la péninsule pendant trois ans avant sa création, et des citoyens coréens.

"Peu de têtes en politique internationale ont été battues plus ou plus fort que la sienne", a écrit un conseiller, Robert Oliver, dans une biographie, "La vérité sur la Corée", qui est sortie en 1951. "Au cours d'une carrière politique qui a commencé en 1894, le Dr Rhee a passé sept ans en prison, sept mois sous la torture quotidienne et quarante et un ans en exil avec la tête mise à prix. Il a dirigé une révolution, a été président du gouvernement le plus ancien du monde. -en exil, a frappé en vain aux portes des conférences internationales, et a finalement mené sa cause vers le succès ― seulement pour voir sa nation déchirée par une invasion communiste.''

Mais les Coréens ne se souviennent pas de lui avec émotion aujourd'hui. C'est en partie parce que, historiquement, la séparation de la Corée en deux moitiés rivales est une sorte d'aberration. (Le futur ``père'' d'une Corée unifiée, s'il y en a un, est plus susceptible d'être mieux connu). C'est aussi en partie parce que son administration a présidé d'une main lourde sur une société pauvre et corrompue qui a peu changé sous sa direction.

Compte tenu de cela, son départ de ses fonctions était approprié. Rhee a été effectivement chassé de la ville par des manifestants étudiants après une élection truquée, une fin humiliante suivie neuf mois plus tard par un coup d'État militaire.

Rhee est né en 1875 et a fait ses études dans une école dirigée par des missionnaires où il s'est converti au christianisme. Il fonda le premier quotidien de Corée et organisa des manifestations contre la corruption et contre les desseins japonais et russes sur la Corée. Il est emprisonné en 1897. Pendant sept mois, sa tête est enfermée dans un poids de bois, ses pieds dans des crosses et ses mains menottées. Il a été battu avec des bâtons et avait du papier huilé enroulé autour de ses bras et incendié. "Ses doigts étaient si horriblement écrasés que même aujourd'hui, en période de stress, il souffle dessus", a écrit Oliver.

Après sa libération et la prise de contrôle de la Corée par les Japonais, Rhee s'exile aux États-Unis. Il a obtenu son doctorat à Princeton, où il a étudié sous la direction du futur président américain, Woodrow Wilson. Il était l'un des principaux dirigeants en exil et a fait pression pendant des décennies pour l'indépendance de la Corée. Il a épousé une Autrichienne, et au moment où il est retourné en Corée après quatre décennies, il est apparu plus comme un étranger que comme un Coréen.

Il se considérait comme le leader d'un pays à moitié tenu par les rebelles communistes. Les rebelles ont attaqué en 1950 et la république de Rhee a été sauvée de la destruction par l'intervention d'une puissance étrangère. Rhee était préoccupé par le tableau d'ensemble de la division nationale, mais n'a pas été en mesure de réunifier la Corée au cours de ses 12 ans de règne. Il était furieux que les États-Unis n'aient pas repoussé les Chinois pendant la guerre de Corée et il a refusé de signer l'armistice de 1953. Il a menacé de « Mars vers le Nord » et, bien que cela n'ait jamais été soutenu par une action militaire, cela a rendu les citoyens et les alliés des États-Unis nerveux et méfiants envers le vieil homme.

La Corée du Sud de Rhee était un pays pauvre et agricole. La plupart des Coréens étaient préoccupés par la provenance de leur prochain repas. Rhee n'avait aucune vision économique et le pays vivait des aumônes américaines. Lorsqu'on lui a présenté le premier plan économique à long terme, élaboré par des responsables cherchant à remettre le pays sur pied, Rhee l'a rejeté en déclarant que les plans quinquennaux étaient une idée communiste.

Rhee a agi de manière impériale, au-dessus de la mêlée de la politique, mais en 1952, pendant la guerre de Corée, quand il a vu qu'il n'allait pas être réélu, il s'est impliqué davantage, menaçant de dissoudre l'Assemblée nationale si elle n'approuvait pas un changement constitutionnel qui remplacerait son pouvoir de choisir le président par un vote populaire. Quatre ans plus tard, avec un autre amendement constitutionnel, Rhee s'est présenté pour un troisième mandat et a gagné.

En 1960, il s'est présenté une quatrième fois et a remporté 88,7 % des voix. Le candidat à la vice-présidence de Rhee, Lee Ki-poong, a battu le candidat du Parti démocrate et ancien ambassadeur aux États-Unis, Chang Myon, par une marge si suspecte que les manifestants sont descendus dans la rue pour fraude.

En début de soirée du 15 mars 1960, 1 000 habitants se sont rassemblés devant le bâtiment du Parti démocrate de l'opposition dans la ville méridionale de Masan. La police a commencé à tirer et les manifestants ont répondu en lançant des pierres. Un mois plus tard, le corps d'un jeune homme, Kim Ju-yul, élève du Masan Commercial High School qui avait disparu lors des manifestations, a été retrouvé sur la plage.

Le gouvernement a annoncé qu'il s'était noyé. Les manifestants sont entrés de force dans l'hôpital et ont découvert que Kim avait été tué par une bombe lacrymogène qui s'était logée dans son crâne. Cette révélation a suscité l'indignation dans tout le pays. Des étudiants de l'Université de Corée à Séoul, dont l'actuel président, Lee Myung-bak, sont descendus dans la rue et ont été attaqués par la police et des voyous. Le 19 avril, alors qu'ils tentaient de marcher sur la résidence présidentielle de Gyeong Mu Dae (rebaptisée plus tard Cheong Wa Dae), appelant Rhee à démissionner, la police a ouvert le feu. Cent vingt-cinq ont été tués.

Plus tard, lorsque des citoyens et des professeurs se sont joints aux manifestations, la police s'est retirée. Avec l'intervention des États-Unis, Rhee a démissionné. Considérée comme vieille et déconnectée, Rhee n'était pas en colère. Lorsqu'il a quitté la résidence présidentielle, la foule l'a applaudi. Le vice-président élu Lee Ki-Poong s'est toutefois suicidé avec toute sa famille.

Ce fut une triste fin de carrière pour un ancien militant indépendantiste. Le mieux que l'on puisse dire des 12 années de pouvoir de Rhee, c'est que sa république a survécu. Malgré la guerre et malgré la pauvreté de l'époque, Rhee aurait pu faire bien plus s'il avait mis à profit l'expérience de 40 ans d'exil dans des pays démocratiques. Il avait un mandat pour une action vigoureuse, d'autant plus qu'il avait dû faire face à la subversion de la guérilla de gauche, à la violence gauche-droite et à une guerre civile. Cependant, il n'a pas réussi à instituer les traditions fondamentales de la démocratie - des élections raisonnablement équitables et une tradition de succession démocratique pacifique. S'il avait perdu et accepté gracieusement la défaite en 1952 ou 1956, ou s'était-il retiré et avait laissé un autre candidat se présenter, on se souviendra peut-être de lui aujourd'hui avec plus d'affection.


Carrière

Galerie de Syngman Rhee

Le président coréen, Syngman Rhee et le général américain Douglas MacArthur assistent aux cérémonies marquant la fondation de la République de Corée.

Galerie de Syngman Rhee

Le président coréen Syngman Rhee, le général Douglas MacArthur et le lieutenant-général John R. Hodge assistent aux cérémonies marquant la fondation de la République de Corée.

Galerie de Syngman Rhee

Le Dr Syngman Rhee debout avec sa femme pendant sa campagne présidentielle.

Galerie de Syngman Rhee

Syngman Rhee avec le général Hobart S. Gay en septembre 1950.

Galerie de Syngman Rhee

Rhee et sa femme posant avec le personnel de l'Army Corps of Engineers en 1950 au pont de la rivière Han.

Galerie de Syngman Rhee

Syngman Rhee, le premier ministre de Corée du Sud, Matthew Bunker Ridgeway, Van Fleet et le lieutenant-général Earl Partridge assistent à une conférence pendant la guerre de Corée.

Galerie de Syngman Rhee

Le président Syngham Rhee avec le président Dwight D. Eisenhower lors d'un voyage d'inspection en Corée.

Galerie de Syngman Rhee

Rhee remettant une médaille au contre-amiral de la marine américaine Ralph A. Ofstie pendant la guerre de Corée en 1952.

Galerie de Syngman Rhee

Le président Syngman Rhee, qui a assisté à des cérémonies au quartier général du 1er corps des États-Unis, est montré alors qu'il s'adressait à la foule et plaidait pour une Corée unie et déclarait qu'il ne pouvait accepter la paix ou l'armistance sans débarrasser la Corée des troupes rouges.

Galerie de Syngman Rhee

Syngman Rhee à cheval avec Richard M. Nixon.

Galerie de Syngman Rhee

Le président Syngman Rhee de Corée avec le président vietnamien Ngo Dinh Diem lors de la visite d'État de Rhee au Vietnam le 14 novembre 1958.

Galerie de Syngman Rhee

Le leader coréen Syngman Rhee et sa femme, Francesca Donner, assis parmi la foule.

Galerie de Syngman Rhee

Dr. Syngman Rhee, président provisoire de la République de Corée, diffusant à WOR flanqué de chaque côté par des détectives.


La Corée du Sud est établie.

La page d'accueil comporte deux en-têtes de colonnes : "La Corée s'installe alors que la République MacArthur prédit l'unité"
"Troisième anniversaire de la libération du Japon marqué par une fête de proclamation dans le sud des États-Unis. Fin du gouvernement militaire"
La couverture du premier reportage se poursuit à l'intérieur avec une photo de Rhee. Toujours agréable d'avoir des événements marquants de l'histoire rapportés dans cette publication de renommée mondiale.
Autres nouvelles du jour. 1ère section complète avec les 64 pages, il s'agit de la rare édition de chiffons qui a été produite sur du papier journal de très haute qualité, avec un pourcentage élevé de coton et de lin, permettant aux numéros de rester très blancs et robustes dans le présent. Compte tenu du coût de l'abonnement, les bibliothèques et les institutions plutôt que les particuliers étaient les principaux abonnés de ces éditions de haute qualité. Bel état.

remarques wikipédia : Le 15 août 1948, la République de Corée est officiellement établie, avec Syngman Rhee comme premier président. Avec la mise en place du gouvernement Rhee, la souveraineté de jure est également passée au nouveau gouvernement.


1960 : protestations des étudiants sud-coréens

En 1960, la répression et la fraude électorale ont poussé les étudiants de toute la Corée du Sud à prendre des mesures contre le régime. Les manifestations (appelées Révolution d'Avril) ont forcé la démission et l'exil du président Rhee, mais la période de régime civil a été de courte durée.

En Corée du Sud, le président Rhee Syngman du Parti libéral a remporté les élections de mars 1960 avec 88,7 % des voix. Ce résultat invraisemblable était le résultat d'une fraude électorale : le jour de l'élection, le Parti libéral avait bourré les bulletins de vote, interverti les bulletins de vote et supprimé les bulletins de l'opposition. La veille du scrutin, la police avait également tiré sur un groupe de partisans du Parti démocrate, tuant huit personnes. Les Sud-Coréens de la ville de Masan ont protesté contre les élections frauduleuses. Le 11 avril 1960, le corps torturé de Kim Chu Yol, un étudiant qui avait participé à la manifestation antigouvernementale, a été retrouvé par un pêcheur dans la baie près de Masan il avait été mortellement touché par une bombe lacrymogène et avait des fragments d'une larme -bombe à gaz dans ses yeux. Malgré les efforts de l'administration Rhee pour faire taire cette nouvelle, la nouvelle s'est répandue dans tout le pays, atteignant les étudiants de Séoul.

Le 18 avril, des étudiants de l'Université nationale de Séoul ont lancé une manifestation contre la brutalité policière et exigé la tenue de nouvelles élections. Le régime de Rhee a appelé l'Association des jeunes anticommunistes coréens à attaquer ces manifestants. En rentrant de la manifestation, les manifestants ont été agressés par des membres de l'association, faisant des dizaines de blessés. En réponse à cette attaque, des étudiants de l'Université nationale de Séoul, de l'Université Yonsei, de l'Université de Konkuk, de l'Université de Chungang, de l'Université de Kyunghee, de l'Université de Dongguk et de l'Université de Sungkyunkwan se sont réunis pour préparer une manifestation antigouvernementale massive et ont fixé la date de cette manifestation qui sera la prochaine jour : 19 avril 1960.

Le 19 avril, environ 30 000 étudiants ont commencé la manifestation dans la matinée. À la mi-journée, plus de 100 000 Sud-Coréens sont descendus dans les rues en criant : « Nous exigeons de nouvelles élections ! », « Défendez la démocratie jusqu'à la mort ! », « Le gouvernement Syngman Rhee doit démissionner ! 15 élections ! Les manifestants se sont également moqués, ont incendié cinq postes de police, ont saccagé le bureau de Seoul Sinmun, un quotidien, et ont fait irruption dans le siège du Parti libéral. Les manifestants ont d'abord organisé la manifestation devant le bâtiment de l'Assemblée nationale. Ils se sont ensuite dirigés vers Kyungmudae – également connue sous le nom de Maison bleue, qui est le manoir présidentiel. Sur la route vers Kyungmudae, les manifestants ont rencontré des forces de police. Les porte-parole étudiants ont déclaré à la police que les manifestants voulaient simplement présenter une pétition au président. La police a ordonné aux manifestants de se disperser. Cependant, les étudiants ont continué à avancer vers Kyungmudae. La police a tiré des grenades lacrymogènes sur les manifestants, mais la manifestation s'est poursuivie. La police a alors tiré volée après volée. Un état de loi martiale a été imposé et R.O.K. Les troupes de l'armée sont entrées à Séoul pour faire respecter le couvre-feu de sept heures. En fin de journée, le bilan est de 130 morts et plus de 1 000 blessés ou blessés.

Pour tenter de mettre fin aux manifestations et d'apaiser le peuple sud-coréen, le président Rhee a fait démissionner tous les membres du cabinet et les dirigeants du Parti libéral le 21 avril 1960. Le 23 avril, le président Rhee a présenté une contre-proposition dans laquelle il acceptait la réorganisation du gouvernement et le rétablissement de le poste de premier ministre. Cependant, les étudiants ont rejeté cette proposition, car elle ne répondait pas à leur demande d'une toute nouvelle élection. Les manifestations se sont poursuivies et en réponse, le 24 avril, Rhee a annoncé qu'il couperait tous les liens avec le Parti libéral. Même ce mouvement n'a pas apaisé le public. Le 25 avril, trois cents professeurs d'université se sont joints à la manifestation et ont mené une manifestation devant le bâtiment de l'Assemblée nationale. Les professeurs ont lu une liste de revendications, dont la plus importante était la démission du président Rhee. 15 autres civils ont été tués et plus de 200 blessés. Cependant, alors que la manifestation se poursuivait, le commandement de la loi martiale du général Song Yo Chan a finalement refusé de tirer sur les manifestants et a tourné le dos au régime de Rhee.

Les États-Unis ont également répondu à la révolution d'avril. Le 19 avril, le secrétaire d'État américain a poussé à la « tenue de réélections selon des moyens démocratiques et garantissant les libertés d'expression et de réunion. Le 20 avril, le département d'État américain a également publié une déclaration appelant à la démocratisation de la Corée. Finalement, les États-Unis ont également fait pression pour la démission du président Rhee.

Le 26 avril, le président Rhee a officiellement démissionné et s'est exilé à Hawaï, ce qui a mis fin aux manifestations. Un gouvernement intérimaire a rédigé une nouvelle constitution. De nouvelles élections ont eu lieu en juillet et le candidat du Parti démocrate d'opposition, Yun Po-Sun, a été élu président.

Allen, Syngman Rhee de Richard C. Korea un portrait non autorisé. Rutland, Vermont : C.E. Tuttle, 1960. Imprimer.
Brazinsky, Gregg. La construction d'une nation en Corée du Sud : les Coréens, les Américains et la construction d'une démocratie. Chapel Hill : Université de Caroline du Nord, 2007. Impression.

Gibney, Frank. Révolution tranquille en Corée : de l'État de garnison à la démocratie. New York : Walker et, 1992. Imprimer.

Kim, Eugène et Ke-soo Kim. Ouest Politique Trimestrielle. 1ère éd. Vol. 17. Salt Lake City, UT : Université de l'Utah, 1964. JSTOR. La toile. 5 octobre 2012.

Kim, Sŏn-hyŏk. La politique de démocratisation en Corée : le rôle de la société civile. Pittburgh, PA : Université de Pittsburgh, 2000. Impression.

Yi, Ki-baek. Une nouvelle histoire de la Corée. Cambridge, MA : Publié pour le Harvard-Yenching Institute par Harvard UP, 1984. Impression.


Accueil > National > Diplomatie

Syngman Rhee (1875-1965) a été le premier président de la Corée du Sud de 1948 à 1960, date à laquelle il a été contraint de démissionner en réponse à une révolte populaire menée par des étudiants. Bien qu'il ait dirigé le pays pendant la guerre de Corée (1950-1953), il a souvent été critiqué pour son régime autocratique. Rhee s'est fait connaître en tant que leader exilé en Chine et aux États-Unis contre la domination coloniale japonaise avant de rentrer chez lui en 1945. Il est mort en exil à Hawaï.


Kim Koo (1876-1949) était un leader éminent du mouvement indépendantiste coréen contre la domination coloniale japonaise. Il s'est enfui en Chine après avoir tué un responsable japonais et a ensuite dirigé le gouvernement provisoire coréen en exil. Après son retour en Corée à la libération, il a rompu avec Syngman Rhee en proposant de négocier avec la Corée du Nord sur la réunification. Il a été assassiné en 1949 pour des raisons encore inexpliquées.


Chung Ju-yung (1915-2001) a été le fondateur du groupe Hyundai, l'un des plus grands conglomérats coréens. Il personnifiait l'histoire de la Corée de l'après-guerre de la misère à la richesse. Né dans la pauvreté, il a bâti un empire industriel qui comprenait la construction, la construction navale et l'automobile. Il a divisé le groupe d'affaires entre trois de ses fils peu de temps avant sa mort.

Park Chung Hee, malgré son régime autoritaire, est considéré par beaucoup comme le père de la Corée moderne pour son dévouement au développement. [JoongAng Ilbo]

Parc Chung Hee (1917-1979) a pris le pouvoir lors d'un coup d'État militaire en 1961 et a été président jusqu'à son assassinat en 1979 par son chef du renseignement. Park a joué un rôle déterminant dans le lancement de la nation agraire sur la voie de l'industrialisation avec une série de plans quinquennaux et un accent mis sur la croissance exportée. Son gouvernement était connu pour sa répression brutale de la dissidence politique. Malgré son piètre bilan en matière de droits humains, Park est considéré par beaucoup comme le père de la Corée moderne.


Stephen Kim Sou-hwan (1922-2009) était un cardinal catholique romain et ancien archevêque de Séoul qui a joué un rôle de premier plan dans le mouvement démocratique contre le régime militaire. Il a obtenu un large respect parmi toutes les confessions en Corée. La cathédrale Myeongdong de Séoul est devenue un sanctuaire pour les dissidents politiques pendant la période de régime autoritaire, et le séjour de Kim après sa mort a attiré 400 000 personnes en deuil.

Le président Kim Dae-jung a remporté le prix Nobel de la paix en 2000. [JoongAng Ilbo]

Kim Dae-jung (1925-2009) est devenu président en 1998 après une carrière politique passée à s'opposer au régime autoritaire d'une série de gouvernements militaires qui a commencé avec Park Chung Hee. Il a remporté le prix Nobel de la paix en 2000 après avoir organisé un sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-il dans le but de forger une réconciliation. Dans son pays, il a introduit de vastes réformes économiques fondées sur le marché en réponse à la crise financière asiatique de 1997 qui a complètement ouvert le pays aux investissements étrangers.


Parc Tae-joon (1926- ) a fondé Pohang Iron and Steel Company (Posco) en 1968 sous les ordres de Park Chung Hee dans le cadre de la campagne d'industrialisation de la Corée. Park a dû surmonter le scepticisme qu'une usine sidérurgique géante était pratique étant donné le manque de développement économique de la Corée à l'époque. Mais Posco deviendrait le deuxième sidérurgiste mondial en fonction de la demande des industries automobiles et navales en plein essor du pays. Park a ensuite été Premier ministre sous Kim Dae-jung.


Paik Nam-juin (1932-2006) était l'artiste coréen d'après-guerre le plus en vue et un pionnier dans l'utilisation d'écrans multimédias comportant des vidéos. Influencé par le mouvement artistique néo-dada, Paik, qui a passé la majeure partie de sa vie aux États-Unis et en Europe, était surtout connu pour ses œuvres fantaisistes et divertissantes, qui ont été rassemblées par certains des plus grands musées d'art du monde.


Lee Kun-hee (1942- ) a supervisé la croissance de Samsung Electronics en l'une des plus grandes sociétés d'électronique grand public et de semi-conducteurs au monde dans son rôle de président-directeur général. Fils du fondateur du groupe Samsung, Lee Byung-chull, Lee a transformé Samsung Electronics d'un fabricant de second ordre d'électronique grand public en un leader mondial grâce à l'accent mis sur la recherche et le développement, de lourdes dépenses en capital et des campagnes marketing intelligentes.


Ban Ki-moon (1944- ) a été nommé en 2006 le premier Coréen à devenir secrétaire général de l'ONU. Diplomate de carrière, il était ministre des Affaires étrangères (2004 à 2006) lorsqu'il a lancé une candidature de longue haleine pour le poste de l'ONU. Il a fait campagne en se rendant dans tous les pays membres du Conseil de sécurité de l'ONU, qui a décroché le poste.


Lorsque nous regardons le monde aujourd'hui, nous voyons quelque chose qui existe déjà depuis de nombreuses années : une énorme quantité de destructivité. Il y a des forces à l'œuvre qui nous donnent une idée des abîmes dans lesquels la civilisation occidentale doit encore plonger. En regardant ces individus qui extérieurement sont les leaders culturels dans les divers domaines de la vie, nous remarquons comment ils sont empêtrés dans un terrible sommeil cosmique. Ils pensent, et jusqu'à récemment la plupart des gens pensaient, que jusqu'au XIXe siècle, l'humanité était enfantine et primitive dans ses intuitions et ses vues, et que maintenant que la science moderne est entrée dans tous les domaines, la vérité est enfin arrivée, vérité qui doit être maintenu pour toujours. Les gens qui pensent ainsi vivent, sans le savoir, dans un état de grande arrogance. D'autre part, ici et là parmi l'humanité d'aujourd'hui, il y a des soupçons que les choses ne sont peut-être pas comme la majorité voudrait l'imaginer“.

Rudolf Steiner – AG 260 – La Conférence de Noël – Deuxième partie : Les actes de la Conférence – Dornach, 1er janvier 1924

Une personne qui sait que l'amour est là pour payer les dettes et n'apporte aucun profit, est un vrai chrétien. Comprendre la nature de l'amour, c'est être chrétien ! Seule l'anthroposophie, la science spirituelle seule, avec ses enseignements sur le karma et la réincarnation, peuvent faire de nous de grands égoïstes à moins que l'impulsion de l'amour, l'impulsion du Christ, ne soit ajoutée. Science.

L'équilibre est établi par une compréhension de l'Impulsion Christique. La Science Spirituelle est donnée au monde aujourd'hui parce qu'elle est une nécessité pour l'humanité mais en elle réside le grand danger que - si elle est cultivée sans l'Impulsion Christique, sans l'Impulsion de l'amour - les hommes ne feront qu'augmenter leur égoïsme, engendreront en fait l'égoïsme qui dure même au-delà de la mort. Il ne faut pas en tirer la conclusion que nous ne devrions pas cultiver la Science Spirituelle plutôt nous devons apprendre à réaliser que la compréhension de la nature essentielle de l'amour en fait partie intégrante.

Rien n'est si dérangeant, rien ne peut être si amer et décourageant que de ressentir le résultat de notre échec à développer l'amour et la compassion dans le monde physique. En montant dans le monde spirituel, nous sommes remplis d'angoisse par l'égoïsme et le manque d'amour que nous avons atteints dans le monde des sens physiques.”

Rudolf steiner – GA 143 – L'amour et sa signification dans le monde – Zurich, 17 décembre 1912

L'enfer commence le jour où Dieu vous accorde la vision de voir tout ce que vous auriez pu faire, auriez dû faire et auriez fait, mais n'avez pas fait.” — Goethe

19 avril 2021 – “Parler avec les stars” : Le premier quartier de la Lune est proche des étoiles Castor et Pollux dans la constellation des Gémeaux les Jumeaux. Dans la mythologie grecque et romaine, Castor et Pollux étaient les fils jumeaux de Jupiter et de Léda et les frères d'Hélène de Troie. Ils ont navigué avec Jason comme deux de ses Argonautes.

Pollux, représenté par l'étoile la plus brillante, était immortel, mais pas son frère Castor. Lorsque Castor a été tué dans un combat, Jupiter a voulu que les deux restent ensemble, alors il a décrété qu'ils devraient chacun passer du temps dans le monde souterrain et du temps dans les cieux. C'est une façon fantaisiste d'expliquer pourquoi la constellation est au-dessus de l'horizon une partie de chaque jour et en dessous de l'horizon pour le reste. En Chine, ces deux étoiles étaient associées à l'eau, dans le cadre de constellations représentant des rivières. Ils étaient parfois aussi considérés comme les éléments complémentaires du yin et du yang.

EN CE JOUR DANS L'HISTOIRE

Fête de la Sainte Lance – la lance de Longinus

1054 – Fête de Léon IX, pape de l'Église catholique. Léon IX est largement considéré comme le pape allemand du Moyen Âge le plus important sur le plan historique.

1775 – La Révolution américaine commence à Lexington

1824 – Jour de la mort de Lord Byron, Poète et dramaturge anglo-écossais, que Steiner appelle « un chercheur du Palladium » dans sa conférence Karmic Relationships 1/11.

1882 – Le jour de la mort de Charles Darwin, Biologiste et théoricien anglais, que Steiner appelle « un chercheur du Palladium » dans sa conférence Karmic Relationships 1/11.

1960 – Des étudiants en Corée du Sud organisent une manifestation nationale en faveur de la démocratie contre le président Syngman Rhee, le forçant finalement à démissionner

1995 – Bombardement d'Oklahoma City : L'Alfred P. Murrah Federal Building à Oklahoma City, USA, est bombardé, tuant 168 personnes dont 19 enfants de moins de six ans

2011 – Fidel Castro démissionne en tant que premier secrétaire du Parti communiste de Cuba après avoir détenu le titre depuis juillet 1961.

POD (Poème du jour)

Je sers
Comme l'avant-scène
Tu dois passer par moi
Pour atteindre l'autel
Où je baigne les yeux des dieux
Avec de l'encens et des larmes qui coulent
Pour changer le rythme du coeur
Dans la chaleur de la Jubilation

Vivre dans les sphères de la vie cosmique et de la lumière cosmique : Pâques, Ascension, Pentecôte dans le Calendrier de l'âme avec Luigi Morelli, Hazel Archer et Geoff Norris – Hôte Zoom Franck Agrama

13 mai 2021 Jeudi de l'Ascension 5- 18h30 PT / 18h-19h30 MT / 19h – 20h30 HC / 20h-21h30 HE / 01h00 – 02h30 GMT / 02h00 – 03h30 CET

Numéro de réunion : 705 293 1041 – Code d'accès : Ascension

Bienvenue – Frank Agrama

Verset #6 – Geoff Norris

Ascension: Les enseignements secrets, les élémentaux et le Christ éthérique - Noisetier Archer

Calendrier de l'Âme – Luigi Morelli

Pour ceux qui connaissent le Calendrier de l'Âme, nous pourrions dire qu'au printemps et en été, nous suivons l'ascension de la vie cosmique, de la lumière cosmique, de la chaleur cosmique et de la Parole cosmique comme des cadeaux accordés à l'être humain par le cosmos. En étant réceptifs à eux, nous renforçons notre connexion au cosmos et au Soi.

Nous explorerons brièvement la dynamique de l'année, puis examinerons quelles qualités d'âme nous devons développer à mesure que nous passons au printemps et à l'été, plus particulièrement de Pâques à l'Ascension et à la Pentecôte. Nous examinerons les vers du calendrier en conjonction avec les interprétations artistiques d'Anne Stockton et de Karl König, dessinées pour chacun des vers.

Nous nous demanderons : Comment pouvons-nous vivre et grandir à partir de cette période de l'année ? Comment approfondir notre relation intérieure à l'événement de l'Ascension ? Que pouvons-nous recevoir et que pouvons-nous donner ?

Groupes de discussion

Partage en grand groupe : collecte de gouttes de rosée

Travail de la parole en groupe avec Geoff Norris

Anges, au petit matin
On peut voir les rosées parmi,
Se baisser — cueillir — sourire — voler —
Est-ce que les Buds leur appartiennent ?

Pensées de clôtureNoisetier Archer

Sangraal : un pèlerinage de Pentecôte & Pentecôte avec le Central Rrégional Cconseil

Après avoir travaillé avec Karma & Reincarnation pendant 3 ans, le CRC a choisi un nouveau thème : « Les mystères du Saint-Graal, d'Arthur et Parzival à l'initiation moderne »

Rejoignez-nous le dimanche de Pentecôte 23 mai 2021, à 11h PT / 12h MT / 13h00 – 14h30 HC / 14h HE / 20h CET

Vous êtes invités à obtenir le Book & Rejoignez-nous pour séances d'étude tout au long de l'année également.


Comment Syngman Rhee est-il perçu en Corée du Sud aujourd'hui ?

Syngman Rhee a été le premier président de la Corée du Sud, il a dirigé la nation depuis sa conception jusqu'à la guerre de Corée, puis jusqu'à ce qu'il soit contraint de démissionner après les manifestations populaires de l'année 1960. Sous son règne, il y a également eu d'énormes violations des droits de l'homme. où des milliers d'innocents ont été faussement exécutés. Syngman Rhee prétend qu'il l'a fait pour arrêter l'insurrection communiste en Corée du Sud. Cela affecte-t-il sa réputation aujourd'hui?

[ame="http://en.wikipedia.org/wiki/Syngman_Rhee"]Syngman Rhee - Wikipédia, l'encyclopédie libre[/ame]
[ame="http://en.wikipedia.org/wiki/Bodo_League_massacre"]Massacre de la Ligue de Bodo - Wikipédia, l'encyclopédie gratuite[/ame]
[ame="http://en.wikipedia.org/wiki/Jeju_massacre"]Jeju Uprising - Wikipedia, l'encyclopédie libre[/ame]

Besoin

Besoin

Et il y a ce vieil article sur Kim Gu, Syngman Rhee's le plus détesté ennemi politique. Si vous voulez en savoir plus sur Syngman Rhee, vous devez également connaître son rival.

L'assassin de Kim Gu, Ahn Doo Whi, était un agent américain
Terroriste de droite, Yum Ung Take, Master-minder.
Source : Yonhap News, 2001-09-04

Ahn Doo Whi, qui a tiré et tué Kim Goo le 26 juin 1949, était une clé
employé du Counter Intelligence Corps (CIC) américain en Corée. Ce fait était
établi le 4 septembre 2001. Il a également été révélé que Yum Ung Taek,
alias Yum Dong Jin, a peut-être commandité le meurtre de Kim Gu. Yum a dirigé un
groupe terroriste d'extrême droite, White Angels Association (Baik-yi-sah),
Le groupe de Yum était actif dans le terrorisme anticommuniste.

Ces faits ont été découverts par le professeur Bang Sun Ju, un coréen-américain
historien, et le Dr Jung Byong Joon de la Korean History Compilation
Conseil. Ils ont découvert un rapport secret sur l'assassinat de Kim Gu par
Le major George E. Cilley, un officier du renseignement de l'US Army 1st Corp.
rapport a été rédigé trois jours après l'assassinat de Kim Gu et envoyé au
chef du renseignement de l'état-major général de l'armée américaine le 1er juillet 1949. Le coréen
chercheurs ont trouvé ce rapport aux Archives nationales des États-Unis et au
Le Conseil de compilation de l'histoire coréenne l'a rendu public.

On soupçonnait les États-Unis d'être impliqués dans l'assassinat de Kim Gu et
Le rapport secret du major Cilly qui confirme l'emploi d'Ahn Doo Whi par le
Le CIC américain tend à confirmer ce soupçon.

Le groupe du Dr Bang Sun Ju a déposé FOIA pour ce rapport intitulé - "Kim Koo :
Informations générales concernant l'assassinat", une 3ème classe classée
(document confidentiel. Le major Cilly a écrit - "Ahn Tok Hi (sic) était un Coréen
youth, an founding member of a secret organization (= White Angels Society)
and a member of its First Branch. I understand that Ahn was an informant
and later a key CIC agent."

Major Cilly went to write - "Ahn Doo Whi wrote in his blood that he would
carry out Kim Gu assassination if Yum Dong Jin ordered him."

Little is known of the White Angels Society. It is believed that it was
based on the Korean Provisional Government Special Mission in Seoul,
secretly established in Seoul by Sin Ik Hee in November 1944. After
liberation, it was engaged in terrorism against Korean leftists. This group
was responsible for the grenade attack on Kim Il Sung, Kim Chaik, Choe Yong
Gun, Kim Tu Bong and other communist leaders on the March First Movement
commemoration held on March 1, 1946. The mass meeting of 70,000 was held in
the Pyongyang Railway square. The group assassinated Hyon Ju Yuk, a key
leader of domestic communists in North Korea.

The group's leader, Yum Yong Taik, was a mysterious character. Major Cilly
calls him "the most malignant blind general" and stated that Yum had
engineered a number of political assassinations. Cilly's report states that
Yum's group was responsible for the death of Chang Duk Soo and Yuh Woon
Yong, two of the most renouned Korean nationalist leaders. The fact,
revealed in the Cilly report, that Ahn Doo Whi was a key member of Yum's
assassination squad makes it plausible that Yum was behind Kim Gu's
assassination.

Yum's White Angels Society was modeled after Chang Kai Sek's Nam-yi Society,
a secret terrorist group against Japanese leaders. Sin Ik Hee and Yu Jin
San were the founders and Yum Yung Taek was put in command of its
operations. The Cilly report states that Kim Gu had Chinese communists
arrest Yum Ung Taek. The report says that Yum lost his sight from tortures
by his Chinese communist captors. Cilly goes on to suggest that it is
plausible that Yum had Kim Gu killed to avenge for personal vendetta.
However, Prof. Bang disputes Major Cilly's speculation and cites the fact
that Yum was arrested by Japanese (not by Mao's forces) and turned into
spying for the Japanese secret police.

At about 11 AM, Narch 1, 1946, some 70,000 Koreans crowded into the stadium
in front of the Pyongyang Railway Station to commemorate the March First
Movement. Soviet Army brass, Kim Il Sung, Kim Chaik, Coe Yong Gun, Kim Du
Bong and other key Korean leaders occupied the stage. A young Korean threw
a grenade aimed at Kim Il Sung but the grenade fell short of its intended
target and exploded beneath the speaker's stand. The ceremony was
interrupted and Kim Il Sung was escorted out by Red Army security forces.

This incident followed the Siniju Students Incident of November 1945,
wherein hordes of students marched against Soviet occupation of North
Korea.. On December 27, 1945, foreign ministers of the Big Three, the US,
USSR and Great Britain, met in Moscow and announced a trusteeship of Korea.
Korean leaders were split into two camps - those supporting the trusteeship
and those dead against it. In general leftists were for trusteeship and
rightists were against it, and the left-right conflicted intensified in
Corée.

Kim Gu, Kim Gyu Sik, Cho So Ahng, Sin Ik Hee and other members of the Korean
Provisional Government (KPG) in exile in China were opposed to the
trusteeship and went on a rampage to eliminate those who were for it. Ils
formed a special action group, under Sin Ik Hee, whose main objective was
assassination of communist leaders. This group contracted with the White
Angels Society to send an assassination squad to North Korea.

The White Angels were commanded by Yum Ung Taik (aka Yum Dong Jin). Yum was
born in South Pyongahn Province and graduated from Seoul Sun-rim School of
Commerce and Nakyang Military Academy of China. He was an officer in Chiang
Kaisek's army and worked closely with Sin Yik Hee and Kim Wong Bong (a
leftist terrorist leader) for Korean independence.

In 1943, Yum went to Pyongyang and established a secret anti-Japanese action
group, the Great Unity Corp. Upon liberation, Yum led anti-communist
activities in North Korea. The Soviets uncovered his activities and issued
an arrest warranty but Yum and some of his followers managed to escape to
Seoul in December 1945. Yum continued his anti-communist terrorism in South
Corée. He formed the White Angels Society in South Korea.

In mid-February 1946, Kim Gu's KPG commissioned a death squad consisting of
Cho Jung Suh, Kim Jung Yi, Kim Hyong Jip and Choe Ki Sung led by Lee Sung
Yul. Sin Ik Hee gave a watch and a hat to each member. Yum gave a pistol to
each member and ordered the to kill Kim Il Sung and other communist leaders
in North Korea. Lee Sung Yul's team managed to infiltrate the March First
celebration crowd and Kim Hyong Jip threw a grenade at Kim Il Sung, who was
about to start his speech. Kim Hyong Jip was arrested but others escaped.

Kim In Ho, a participant of the failed attempt at Kim Il Sung's murder wrote
a book on his exploit (Across the Line of Death, ISBN 89-7832-079-1,
Thinking People Press, 1999, Seoul, Korea.


Cold War timeline: 1960 to 1969

This Cold War timeline contains important dates and events from 1960 to 1969. It includes events such as the presidency of John F. Kennedy, the building of the Berlin Wall, the Cuban missile crisis and increasing American military involvement in Vietnam. This timeline has been written and compiled by Alpha History authors. If you would like to suggest an event for inclusion in this timeline, please contact Alpha History.

2 janvier: John F. Kennedy announces his intention to run for the United States presidency in November.
January 10th: British prime minister Harold McMillan delivers his first ‘Wind of Change’ speech in Accra. His speech hints at a move towards decolonisation of British possessions in Africa.
January 19th: The United States and Japan sign a Treaty of Mutual Cooperation and Security, a defence treaty allowing the US to maintain military bases in Japan.
February 11th: Skirmishes on the Chinese-Indian border cause the deaths of 12 Indian soldiers.
13 février: France becomes the world’s fifth nuclear power, after testing its first nuclear weapon in northern Africa.
17 mars: US president Dwight Eisenhower endorses a CIA plan to overthrow the Castro regime in Cuba by supporting an invasion by Cuban exiles. This gives rise to the Bay of Pigs invasion in April 1961.
April: The US deploys Jupiter missiles in Italy and Turkey. These missile bases allow the US to launch a short-range nuclear strike on the Soviet Union.
April 25th: South Korean leader Syngman Rhee is forced out of office and replaced by a democratic government.
May 1st: Soviet ground defences shoot down a U2 spy-plane and detain its US pilot, Gary Powers. Five days later Soviet leaders unveil evidence of American spying, embarrassing the US and sparking an international incident.
May 7th: After previously claiming that Powers’ U-2 was collecting weather information, the US government finally admits that it was on a surveillance mission.
16 mai: Soviet leader Nikita Khrushchev demands an American apology for the U2 incident (above). This leads to the abandonment of a planned US-Soviet summit in Paris.
1er Juillet: A Soviet fighter jet shoots down an American reconnaissance plane over the Barents Sea. Four American crewmen are killed and two others taken prisoner by the Soviets.
28 juillet: Richard Nixon is affirmed as the Republican candidate for the US presidential election in November.
31 juillet: British and Commonwealth forces defeat communist guerrillas in Malaya.
6 août: Cuban leader Fidel Castro orders the nationalisation of all American-owned property.
October 12th: While addressing the United Nations, Nikita Khrushchev becomes agitated at criticisms of Soviet policies in eastern European. Khrushchev removes his shoe and thumps it on the lectern.
October 19th: The US places a partial embargo on Cuba, banning the export of all items except food and medicine.
8 novembre: John F. Kennedy is elected US president, defeating Richard Nixon in one of the closest presidential elections in American history.
December 20th: The National Liberation Front, a nationalist-communist insurgency, is formed in South Vietnam. The West comes to know the NLF as the Viet Cong.

January 3rd: The US announces the severing of diplomatic ties with Cuba.
January 9th: British authorities announce the discovery of a Soviet spy ring based in the town of Portland.
January 17th: Outgoing US president Dwight Eisenhower delivers his farewell address and warns of the growing influence of a “military-industrial complex”.
20 janvier: John F. Kennedy is sworn in as US president. In his inauguration speech, Kennedy warns that the US will “bear any burden, meet any hardship, support any friend [and] oppose any foe” to ensure the continuation of freedom.
April 12th: The Soviet Union launches the first man in space, cosmonaut Yuri Gagarin.
April 17th: The CIA-backed invasion of Cuba, focused on the Bay of Pigs, commences. It is defeated within three days.
May 5th: Alan Shepard becomes the first American to travel into space.
16 mai: The democratic government in South Korea is overthrown following a military coup led by General Park Chung-hee.
juin: The US begins installing nuclear-capable Jupiter missiles in Turkey, increasing its capacity to launch against the USSR.
3 juin: Nikita Khrushchev and John F. Kennedy begin a two-day summit in Vienna, Austria.
June 4th: Khrushchev ends the summit with another ultimatum, giving the allies until December 31st to withdraw from Berlin. This marks the start of the Berlin Crisis, which contributes to the construction of the Berlin Wall.
June 16th: While visiting Paris, Russian ballet dancer Rudolf Nureyev defects and requests political asylum. Nureyev’s defection causes a sensation around the world.
July 25th: John F. Kennedy rejects Khrushchev’s ultimatum on Berlin and calls for US military reinforcements in western Europe.
August 13th: East German troops close the border with West Berlin and begin construction of the Berlin Wall.
September 18th: A plane crash in eastern Africa kills United Nations Secretary-General Dag Hammarskjold and 15 others.
October 26th: The beginning of a tense two-day standoff between US and Soviet tanks at Checkpoint Charlie in Berlin.
October 31st: The Soviet Union detonates ‘Tsar Bomba’, at 50 megatons the most powerful nuclear device ever tested.
November 18th: John F. Kennedy authorises the deployment of 18,000 military advisors to support the struggle against communist insurgents in South Vietnam.
2 décembre: Fidel Castro addresses the Cuban people and affirms his commitment to Marxist socialism.

January 9th: Cuba and the Soviet Union sign a trade agreement.
January 22nd: The Organisation of American States suspends Cuba’s membership, following intensive lobbying by Washington.
7 février: The US embargo on Cuba (October 1961) is further extended to include most food and medicines.
February 10th: Detained U2 pilot Gary Powers is returned to the US, in exchange for a captured KGB agent.
February 20th: John Glenn becomes the first US astronaut to orbit the Earth.
May 5th: East German university students complete a 150-metre long tunnel under the Berlin Wall. Twelve people use it to escape to West Germany.
August 17th: East German Grepo officers shoot Peter Fechter, 18, as he attempts to escape into West Berlin. Unassisted by the Grepo, Fechter slowly bleeds to death.
15 octobre: The Central Intelligence Agency (CIA) reports that surveillance photographs have revealed the installation of Soviet ballistic missiles in Cuba.
October 20th: The beginning of a month-long war between China and India, sparked by border disputes, incidents and political tension.
October 22nd: John F. Kennedy appears on television and addresses the American people. Kennedy announces a naval blockade of Cuba, to remain in place until the removal of Soviet ballistic missiles there.
October 26th: US military commanders set DEFCON 2, prepare ballistic missiles and stock B-52 bombers with nuclear weapons.
October 29th: Khrushchev announces the withdrawal of the missiles, following backroom negotiations with the US.
20 novembre: Kennedy suspends the American naval blockade of Cuba.

May 23rd: Cuban leader Fidel Castro begins a visit to the Soviet Union.
June 11th: Vietnamese Buddhist monk Thich Quang Duc commits suicide by setting himself on fire on a street in Saigon. Duc’s suicide, a protest against the persecution of Buddhists in South Vietnam, is captured by television crews and photographers.
June 16th: Soviet cosmonaut Valentina Tereshkova becomes the first woman in space. Soviet propaganda hails this as evidence of gender equality in the USSR.
June 20th: The US and USSR agree to install a hotline to allow direct communication in the event of a nuclear crisis.
June 20th: Swedish air force colonel Stig Wennerstrom is arrested for espionage, after passing secret documents to the Soviets. He is later sentenced to life in prison but paroled after serving 11 years.
June 26th: While visiting West Berlin, John F. Kennedy delivers his famous “Ich bin ein Berliner” speech.
July 30th: British spy Kim Philby is granted political asylum in the Soviet Union.
August 5th: The US, UK and USSR sign the Partial Test Ban Treaty, which prohibits non-underground nuclear test explosions. This treaty takes effect in October.
October 10th: From Russia with Love, the second film to feature fictional secret agent James Bond, opens in Britain.
October 16th: Konrad Adenauer resigns as the chancellor of West Germany.
2 novembre: South Vietnamese leader Ngo Dinh Diem is assassinated during a coup by army officers. The coup proceeded with the backing of the CIA and the White House.
November 22nd: US president John F. Kennedy is assassinated in the streets of Dallas. Kennedy’s vice president, Lyndon Johnson, becomes president.

30 mars: A military coup in Brazil, possibly supported by the CIA, overthrows left-wing president Joao Goulart.
April: US president Lyndon Johnson and Soviet leader Nikita Khrushchev agree to reduce production of nuclear weapons materials.
August 4th: The Gulf of Tonkin incident: North Vietnamese torpedo boats allegedly fire on the American warship USS Maddox. As a result of this incident the US becomes directly involved in the Vietnam War.
August 7th: The US Congress passes the Gulf of Tonkin Resolution, authorising president Lyndon Johnson to take action to protect American personnel and allies in Vietnam.
October 14th: Leonid Brezhnev replaces Khrushchev as Soviet leader.
October 16th: China tests its first atomic weapon, becoming the second nuclear-capable communist state.
November 3rd: Lyndon Johnson is reelected president of the United States.

January 24th: The death of former British prime minister Winston Churchill.
March 2nd: US and South Vietnamese planes commence Operation Rolling Thunder, an ongoing bombing campaign against military and industrial targets in North Vietnam.
8 mars: US combat troops begin arriving in Vietnam. By 1968 there will be a half million American soldiers deployed there.
April 28th: US forces invade the Dominican Republic to head off a communist revolution there.
29 avril: Australian prime minister Robert Menzies announces that his government will deploy a battalion of combat troops to Vietnam, to support American forces there.
28 juillet: US president Lyndon Johnson announces that another 50,000 combat troops will be sent to Vietnam.
October 8th: The Indonesian military begins a series of mass killings, targeting communists, suspected communists and ethnic groups. Ten days later the Indonesian government outlaws the local communist party.
6 novembre: The US and Cuban government agree to allow Cubans to resettle in the United States if they wish.
14 novembre: The Battle of Ia Drang, the first major battle between US and North Vietnamese forces in the Vietnam War.
December 5th: Several hundred civilians attend a public demonstration in Moscow, protesting against the arrest of two dissident writers.
December 21st: A Soviet newspaper reports that the government has shipped anti-aircraft missiles to North Vietnam.

January 26th: Robert Menzies retires as prime minister of Australia. He is replaced by Harold Holt.
February 10th: Two Soviet writers, Yuli Daniel and Andrei Sinyavsky, are sentenced to prison terms for criticising the government.
31 mars: The Soviets launch Luna 10, the first man-made probe to orbit the Moon.
April 8th: Leonid Brezhnev becomes general secretary of the Soviet Union, further consolidating his power.
April 27th: Soviet foreign minister Andrei Gromyko visits the Vatican and meets Pope Paul VI.
16 mai: Mao Zedong and his followers initiate the Cultural Revolution. It soon becomes a mass movement driven by radical students, who target those suspected of disloyalty.
June 20th: French president Charles de Gaulle begins a visit to the Soviet Union.
June 30th: France withdraws its military commitment to NATO.
7 juillet: A Warsaw Pact conference promises support to North Vietnam.

June 23rd: US president Lyndon Johnson meets Soviet leader Alexei Kosygin in New Jersey.
August 8th: Five nations sign the Association of South-East Asian Nations (ASEAN) declaration in Bangkok, a commitment to co-operate in the struggle against communism.

5 janvier: Alexander Dubcek becomes leader of the Communist Party in Czechoslovakia.
January 21st: The Thule incident: an American B-52 bomber carrying four hydrogen bombs crashes into the sea near Thule, Greenland. This leads to an expensive salvage operation and radioactive contamination of the area.
January 21st: The Blue House attack: a group of North Korean commandos cross the demilitarised zone on a mission to assassinate the South Korean president, Park Chung-hee. They fail to gain access to his mansion, however, dozens of South Korean police and civilians are killed in the ensuing firefight.
23 janvier: USS Pueblo, an American naval vessel being used to gather intelligence, is boarded and seized by North Korean troops. The ship is claimed as a prize of war. Its 82 crewmen are detained, interrogated and tortured for 11 months, before being released in December 1968.
January 30th: The Tet Offensive in Vietnam suggests that a US victory there may be years away, or possibly unachievable.
31 mars: With the Vietnam War unpopular and his own approval rating at a low ebb, US president Lyndon Johnson announces that he will not seek re-election in November.
April: Czechoslovakian leader Alexander Dubcek unveils a raft of proposed reforms, including greater freedoms, economic changes and a transition to democratic socialism.
May 10th: The commencement of the Paris peace talks on Vietnam, involving the US, North and South Vietnam and the Viet Cong.
August 3rd: Warsaw Pact nations sign the ‘Bratislava Declaration’, affirming their loyalty to socialism in both government and the economy.
August 20th: Soviet and Warsaw Pact armies enter Czechoslovakia, resulting in the rollback of the Prague Spring liberal reforms.
September 13th: Albania withdraws from the Warsaw Pact, in response to the Soviet invasion of Czechoslovakia.
November 5th: Former vice president Richard Nixon is elected 37th president of the United States, carrying 32 states.
November 12th: Leonid Brezhnev says the Soviet Union will intervene in the affairs of Soviet bloc nations if Moscow believes socialism is under threat. This becomes known as the Brezhnev Doctrine.

20 janvier: Richard Nixon is inaugurated as US president.
March 2nd: Tensions between the USSR and China reach flashpoint when Chinese troops ambush Soviet patrols on the Ussuri River. This marks the beginning of the Sino-Soviet border war.
July 20th: The US space program reaches its pinnacle, with the landing of two Apollo XI astronauts on the Moon.
July 25th: In a speech on Guam, Richard Nixon declares that Asian nations must take responsibility for their own defence. This position becomes known as the Nixon Doctrine and forms the basis for Nixon’s policy of Vietnamisation.
1er septembre: Colonel Muammar Gaddafi seizes power in Libya and forges links with the USSR.
November 3rd: Nixon unveils his policy of Vietnamisation, announcing that US combat troops will be gradually withdrawn from Vietnam, their roles taken by South Vietnamese troops.
17 novembre: US and Soviet negotiators begin talks on strategic arms limitation.