Stobi

Stobi

Stobi est l'un des sites archéologiques les plus célèbres de Macédoine. Autrefois capitale du royaume de Paeonia, Stobi était située le long d'une route commerciale très fréquentée et a prospéré en tant que plaque tournante commerciale spécialisée dans le commerce du sel. Stobi a atteint son apogée au IIIe ou IVe siècle de notre ère.

Alors que la première mention de Stobi remonte au IIe siècle avant JC, on pense qu'elle a été fondée plusieurs siècles - peut-être trois ou quatre cents ans - avant cela.

Dans la seconde moitié du IIe siècle avant J.-C., Stobi passa sous domination romaine et, en 69 après JC, sous l'empereur Vespasien, elle devint un municipe. Il a continué à prospérer jusqu'au VIe siècle après JC, alors qu'il était un important site chrétien.

Aujourd'hui, le site archéologique de Stobi abrite une multitude de ruines antiques, notamment des vestiges de palais, de thermes, de rues, de temples et un théâtre du IIe siècle après JC. La plupart des ruines remontent au IIIe siècle après JC, bien que certaines, comme le théâtre, aient été construites plus tôt. Il existe également plusieurs mosaïques vivantes bien conservées sur tout le site ainsi que des vestiges du christianisme primitif, tels que de nombreuses basiliques.


Stobi

Stobi était une ancienne ville de Paeonia située près de Gradsko. Il est considéré par beaucoup comme le site archéologique le plus célèbre de Macédoine du Nord. Stobi a été construit là où l'Erigon (rivière Crna) rejoint l'Axios (Vardar), ce qui en fait un centre stratégiquement important pour le commerce et la guerre.

Stobi s'est développé à partir d'une colonie péonienne établie à l'époque archaïque. On pense qu'en 217 avant notre ère, Philippe V a annexé Paionia lors de sa campagne contre les Dardani qui étaient entrés à Bylazora, la plus grande ville de Paeonian.

La ville a été mentionnée pour la première fois par écrit par l'historien Tite-Live, en rapport avec une victoire de Philippe V de Macédoine sur les Dardani en 197 av. En 168 avant JC, les Romains ont vaincu Persée et la Macédoine a été divisée en quatre républiques nominalement indépendantes. En 148 avant JC, les quatre régions de Macédoine ont été réunies dans une province romaine unifiée. Sous le règne d'Auguste, la ville grandit en taille et en population. La ville s'est encore agrandie en 69 av. Municipalité Stobensium. Les citoyens de Stobi appréciaient Ius Italicum et étaient citoyens de Rome. La plupart appartenaient aux tribus romaines Aemila et Tromentina. A l'époque romaine, Stobi était la capitale de la province romaine Macédoine Salutaris. L'empereur Théodose Ier séjourna à Stobi en 388. À la fin du Ve siècle, la ville connut une terrible tournure des événements. En 479, il fut pillé par Théodoric, un roi ostrogoth. Les citoyens reconstruisirent la ville, mais en 518 elle fut frappée par un puissant tremblement de terre. Les invasions avaro-slaves au 6ème siècle ont détruit l'économie et l'infrastructure de la ville.

Le Grand Palais près du mur oriental de la ville a été construit pendant la période romaine et contient de belles fresques. Le temple de Némésis dans le théâtre et les objets religieux liés à Hygeia et Telesphorus, Artemis Locheia, Apollo Clarious, Jupiter, Dionysus et Hera étaient courants à cette époque. Au début de la période chrétienne, Stobi était un siège épiscopal en 325, lorsque l'évêque Budius participa au premier concile de Nicée. Stobi est l'une des rares villes de la fin de l'Antiquité et du début de la période chrétienne qui ont conservé un grand nombre de mosaïques. Du 4ème au 5ème siècle, plusieurs grandes églises ont été construites et étaient connues pour leur décoration intérieure de mosaïques et de fresques. Des mosaïques décoratives peuvent également être trouvées dans des bâtiments privés de luxe de l'Antiquité tardive, tels que les Villas de Théodose, Policharmose et Peristère. De nouvelles recherches archéologiques ont montré que toutes les basiliques chrétiennes de la ville découvertes jusqu'à présent ont été construites sur des bâtiments anciens.

Une ancienne synagogue datant du IIIe ou IVe siècle de notre ère atteste d'une présence juive dans la ville.


Stobi

Stobi est un vaste ensemble de ruines dans la région de Povardarie en Macédoine du Nord, près du village de Gradsko. La ville la plus proche est Kavadarci à environ 20 km au sud. Stobi était d'abord une colonie péonienne puis annexée par la Macédoine. Elle est tombée sous les Romains vers le IIe siècle av. J.-C., où elle était la capitale de la province de Macédoine Salutaris et a connu une croissance importante. Au 6ème siècle, à la suite de vols, d'un tremblement de terre et d'invasions slaves, l'économie et les infrastructures de la ville ont été détruites.

Les fouilles du site ont commencé en 1924 sous le Musée de Belgrade et se poursuivent aujourd'hui.

Stobi était autrefois l'ancienne ville de Paionia, plus tard conquise par la Macédoine, et plus tard encore incorporée dans la province romaine de Macédoine Salutaris. Il se trouve sur la route principale qui mène du Danube à la mer Égée et est considéré par beaucoup comme le site archéologique le plus célèbre de Macédoine du Nord. Stobi a été construit là où la rivière Erigon (Crna) rejoint la rivière Axios (Vardar), ce qui en fait un centre stratégique important pour le commerce et la guerre. Aujourd'hui, Stobi se trouve à Gradsko, un village d'environ 3 000 habitants.

L'Institution nationale de Stobi espère construire un musée sur le site pour abriter les découvertes et présenter l'histoire de Stobi.

En voiture Modifier

Stobi est juste à côté de la principale autoroute A-1/E-75 qui s'étend du nord au sud à travers le centre de la Macédoine du Nord. Une grande partie du site est visible depuis l'autoroute. Les sorties d'autoroute vers le site sont bien balisées.

En taxi Modifier

Un taxi depuis Veles ne devrait pas coûter plus de 500 à 750 denars et devrait être moins cher depuis Kavadarci ou Negotino.

En train Modifier

Il y a une gare directement à Stobi et dans le village voisin de Gradsko. Opérateur national Makedonski Železnici () circule plusieurs trains par jour depuis la capitale Skopje. De plus, le train international Hellas Express, circulant entre Thessalonique et Belgrade s'arrête à Gradsko. Notez qu'à partir de 2021, ce train est sujet à de fréquentes annulations.

  • 41.5547 21.9783 1Gare de Stobi . (mis à jour en février 2021)
  • 41.578888888889 21.944444444444 2Gare de Gradsko . (mis à jour en février 2021)

41.551163 21.974959 1 Stobi . ouvert tous les jours de 08h30 à 20h00 d'avril à septembre, de 08h30 à 16h30 d'octobre à mars . Adulte : 120 denars étudiant/senior : 50 denars enfants de moins de 6 ans : gratuit . (mis à jour en novembre 2016)

Les sites historiques de Stobi comprennent :

  • Basilique Nord - L'église a trois parties principales : un narthex, un egzonarthex séparés par des colonades et un atrium construit principalement en marbre. Dans la partie nord il y a un baptistère et dans la partie sud se trouvent des tombes slaves. L'église, qui a été construite au début du Ve siècle, est accessible par la rue Via Principalis Inferior.
  • La basilique centrale et la synagogue - peut être entré de la rue Via Principalis. La basilique centrale a été construite sur une synagogue au début du Ve siècle.
  • La Maison des Psaumes - devant la basilique centrale, a une salle centrale avec un sol en mosaïque, une salle avec des colonnades, un grand bassin et des colonnes dans la partie ouest de la cour.
  • Via Axia - l'une des rues principales de Stobi. Il est orienté est-ouest et ne découvre qu'une petite partie de la rue.
  • La fontaine publique de la ville principale - situé sur une petite place créée par les rues Via Axia et Via Principalis Inferior.
  • Le Magnae Therma - découvert en 1931, composé de deux pièces : une grande pièce avec une statue et un bassin en blocs de pierre.
  • Via Principalis Inférieur - était une rue principale de la ville allant de la basilique centrale à la fontaine principale de la ville, puis à la maison de Partenius, le «palais de Théodose» et la maison des Psaumes.
  • La maison de Peristerius - était un grand complexe de vie pour plusieurs familles et avait également des pièces pour les magasins. La famille Peristerius possédait les chambres dans la partie sud du complexe. La partie centrale de ce complexe est une cour à ciel ouvert, avec des fontaines du côté ouest. Dans la partie orientale se trouve un excellent exemple de mosaïques au sol et au milieu se trouve une fontaine en marbre.
  • Via la rue Theodosia - est parallèle à la Via Axia et entre la maison de Peristerius et le 'Palais de Théodose'.
  • Le palais de Théodose - C'est là que l'empereur Théodose a séjourné pour la première fois à Stobi. Le sol est recouvert de blocs de marbre et le péristyle de mosaïques selon la technique opus sectile.
  • La maison de Partenius - près de la partie sud du palais de Théodose, et lui est relié par un mur qui en fait un bâtiment en forme de L signifiant latin.
  • Valavica (Domus Fullonica) - est un complexe de commerces et de résidences connectés, construit sur des objets plus anciens.
  • La basilique épiscopale - datant du 5ème siècle après JC, il a été construit de manière hellénistique avec un atrium, un narthex (avec un sol en mosaïque) et un exonarthex avec une double abside. Au sud de la basilique se trouve le baptistère avec une magnifique composition en mosaïque.

Ailleurs dans la municipalité de Gradsko Modifier

L'attraction principale de la municipalité de Gradsko est Stobi. Il existe cependant d'autres sites historiques intéressants.

Gorno Sičevo et voisin Dolno Sičevo sont deux anciens villages en grande partie dépeuplés à l'architecture historique. Les villages sont à environ 10 km (6 mi) à l'ouest de Gradsko.

  • 41.563703 21.865569 2Monastère de Čičevo ( ичевски манастир ) ( Gorno Čičevo ). Fondé en 1695 mais en relativement mauvais état aujourd'hui. Il contient deux églises, l'une dédiée à Saint Michel Archange et l'autre dédiée à Sainte Marie. La première est l'église principale du monastère et a été construite en 1861. Elle possède un clocher. Ce dernier est en moins bon état. Le village possède également une église dédiée au Saint-Sauveur, bien qu'elle ne soit pas située à l'intérieur du monastère. (mis à jour en janvier 2019)
  • 41.549694 21.876639 3Église Saint-Athanase ( Црква „Св. Атанасиј“ ) ( Dolno Čičevo ). Cette église construite en 1891 est également en mauvais état mais possède un intérieur aux couleurs uniques. (mis à jour en janvier 2019)
  • 41.581057 21.936355 1Stobi Winery & Restaurant, +389 43 215 800 . L'un des meilleurs vignobles de Macédoine du Nord. À l'extrémité nord de Gradsko. (mis à jour en novembre 2016)
  • 41.579735 21.942316 2Restaurant exclusif, +389 43 251 644 . Sur la route principale de Gradsko. (mis à jour en novembre 2016)

Il n'y a pas de logement disponible à Gradsko. Les options les plus proches se trouvent dans les villes voisines de Kavadarci, Negotino ou Veles.


Stobi

Patrimoine culturel et historique Ancienne ville Veles, Macédoine

Localisation et carte Stobi

visite Stobi Individuel, visite guidée. Facilement accessible depuis l'autoroute E-75.

À propos de Stobi

Stobi a été mentionné pour la première fois en 197 avant JC par Livius. Selon lui, Stobi est situé sur le cours de la rivière Crna dans le Vardar, où Philippe 5e roi de Macédoine a vaincu les Dardaniens. Selon les archéologues, Stobi a été fondée pendant la période hellénistique. En 148 avant JC, la Macédoine est devenue une province romaine. Stobi se développe pendant la période d'Auguste (31 avant JC-14 après JC). Stobi a reçu le statut de sceau municipal en 69 après JC et a obtenu ses pièces de monnaie - Municipium Stobensium. Les citoyens de Stobi appréciaient Ius Italicum et étaient citoyens de Rome et appartenaient aux tribus Aemila et Tromentina. Le début et la fin de la période romaine sont les meilleures périodes de l'histoire de Stobi. Les découvertes incluent : un Grand Palais, qui contient de belles fresques, ainsi que le temple de Nemezis dans le théâtre. Les citoyens de Stobi ont également respecté Higia et Telesfor, Artemida Lohia, Apolon Clarious, Jupiterius, Dionisius et Hera.

Le monument le plus important de l'époque romaine est le théâtre, construit au 3ème siècle après JC. Au début de la période chrétienne, Stobi était également une ville importante. Stobi était siège de l'épiscopat à partir de 325 après JC, lorsque l'épiscope Budius participa au rassemblement de Nikeius. Stobi a eu ses premières églises au cours du 4ème au 5ème siècle connues pour leur intérieur, caractérisé par des mosaïques et des fresques. Des mosaïques peuvent également être trouvées dans des bâtiments de luxe privés de la fin de l'Antiquité, tels que les palais de Théodose, Policharmosius et Peristerius. Plus tard, Stobi est devenue la capitale de la province romaine - Macédoine Salutaris. L'empereur romain Théodose Ier séjourna à Stobi en 388 après JC.

Stobi au 3ème siècle avait une communauté juive, lorsque Policharmosius a construit le sinanoga qui a été détruit à l'époque de Théodose 1er en visite en 388. Dans la seconde moitié du 5ème siècle, les désastres de Stobi ont commencé. En 479 après JC, la ville fut pillée par Théodore le roi ostrogoth. Un puissant tremblement de terre a frappé en 518 après JC. Les invasions avaro-slaves au 6ème siècle ont totalement ruiné Stobi. En 1014, Stobi fut à nouveau ruiné par l'armée byzantine de Vasilius II.


J'ai changé le nom du lieu en sa forme correcte.-Getas75 (discussion) 17:39, 25 avril 2008 (UTC)

Je viens d'ajouter des liens d'archive à un lien externe sur Stobi. Veuillez prendre un moment pour revoir ma modification. Si nécessaire, ajoutez <> après le lien pour m'empêcher de le modifier. Alternativement, vous pouvez ajouter <> pour me garder complètement hors de la page. J'ai fait les modifications suivantes :

Lorsque vous avez terminé de revoir mes modifications, veuillez définir le vérifié paramètre ci-dessous pour vrai faire savoir aux autres.

Depuis février 2018, les sections de page de discussion « Liens externes modifiés » ne sont plus générées ou surveillées par InternetArchiveBot . Aucune action spéciale n'est requise concernant ces avis de page de discussion, autre qu'une vérification régulière à l'aide des instructions de l'outil d'archivage ci-dessous. Les éditeurs sont autorisés à supprimer ces sections de page de discussion « Liens externes modifiés » s'ils souhaitent désencombrer les pages de discussion, mais consultez la RfC avant de procéder à des suppressions systématiques en masse. Ce message est mis à jour dynamiquement via le modèle <> (dernière mise à jour : 15 juillet 2018).

  • Si vous avez découvert des URL qui ont été considérées à tort comme mortes par le bot, vous pouvez les signaler avec cet outil.
  • Si vous avez trouvé une erreur avec des archives ou les URL elles-mêmes, vous pouvez les corriger avec cet outil.

Je viens de modifier un lien externe sur Stobi. Veuillez prendre un moment pour revoir ma modification. Si vous avez des questions ou si vous avez besoin que le bot ignore les liens ou la page complètement, veuillez visiter cette simple FAQ pour plus d'informations. J'ai fait les modifications suivantes :

Lorsque vous avez terminé de revoir mes modifications, veuillez définir le vérifié paramètre ci-dessous pour vrai ou échoué pour informer les autres (documentation sur <> ).

Depuis février 2018, les sections de page de discussion « Liens externes modifiés » ne sont plus générées ou surveillées par InternetArchiveBot . Aucune action spéciale n'est requise concernant ces avis de page de discussion, autre qu'une vérification régulière à l'aide des instructions de l'outil d'archivage ci-dessous. Les éditeurs sont autorisés à supprimer ces sections de page de discussion « Liens externes modifiés » s'ils souhaitent désencombrer les pages de discussion, mais consultez la RfC avant de procéder à des suppressions systématiques en masse. Ce message est mis à jour dynamiquement via le modèle <> (dernière mise à jour : 15 juillet 2018).


Scupi, Skopje

Scupi est une ancienne colonie romaine qui remonte aux alentours du IIIe siècle av. Après les guerres macédoniennes-romaines, Scupi a été transformé en un camp militaire pour les légionnaires vétérans. Il s'est imposé comme l'un des centres commerciaux de la région au fil des ans en raison de son excellent emplacement. Les jours de gloire de Scupi ont pris fin en 518 après JC lorsqu'un tremblement de terre majeur a frappé, détruisant la majeure partie de la ville.

Aujourd'hui, Skupi semble complètement oublié par les autorités locales même s'il a le potentiel pour devenir l'une des attractions touristiques les plus célèbres de Skopje. Si vous voulez visiter, vous devez prendre le bus numéro 21, descendre à la dernière station et faire une petite promenade de 15 minutes sur la route menant au cimetière local.


Popova Kula

Premier arrêt de mon excursion et où je me baserais à Povardarie était Popova Kula, un domaine viticole avec hôtel et restaurant attenants qui a ouvert ses portes en 2009. Il était tard quand je suis arrivé, mais une dégustation féroce m'attendait avec le directeur, Lazar Petrov, prêt à m'informer sur l'histoire de Popova Kula et ce que je devais attendre avec impatience le lendemain.

Popova Kula est situé juste à l'ouest d'une ville appelée Demir Kapija et à 60 km de la frontière grecque. Il se trouve sur certains des vignobles les plus historiques du pays avec son nom (qui se traduit par « la tour du prêtre ») dérivant d'une tour voisine qui n'existe plus, mais était un point de contrôle important sur une ancienne voie romaine qui passait à proximité, comme ainsi que l'endroit où le roi Aleksander Karadjordjevic, roi de Yougoslavie de 1921 à 1934, a décidé de planter ses premiers pépins de raisin en Macédoine. Il existe des preuves que le vin est produit dans la région de Tikvesh depuis 13 avant JC, mais c'est au 20ème siècle que le vin macédonien a commencé à se faire un nom dans les Balkans. En 1980, les deux tiers de tous les vins produits en Yougoslavie (qui, ne l'oublions pas, comprenaient également la Slovénie, la Croatie, la Bosnie-Herzégovine, la Serbie et le Monténégro) provenaient de Macédoine.

Bien que sa production ait en quelque sorte heurté un mur après l'éclatement de la Yougoslavie, ces jours-ci, elle continue de croître, l'accent étant davantage mis sur la marque plutôt que sur les ventes en gros, et je pense que ce n'est qu'une question de temps avant de commencer voir le vin macédonien obtenir une presse plus internationale. Avec cela, sans aucun doute, il y aura également une augmentation de l'œnotourisme et Popova Kula est déjà à l'avant-garde. Relativement nouveau sur la scène viticole, la première récolte de la cave n'a eu lieu qu'en 2005, mais ce qui lui manque depuis des années derrière certains des plus grands producteurs de vin, elle fait plus que compenser la qualité. Comme je l'ai mentionné précédemment, il s'agit d'un domaine viticole de caractère qui ne produit donc qu'environ 200 000 à 300 000 litres par an et principalement pour l'exportation.

Popova Kula propose 23 étiquettes différentes de 11 cépages différents, cultivés sur place ou achetés auprès de familles locales cultivant des raisins dans les environs, et peuvent tous être dégustés avec quelques options de dégustation différentes dans leur restaurant ou salle de dégustation. Dans leurs vignobles, vous pouvez trouver du Cabernet Sauvignon, du Vranec et du Stanushina. Le Cab n'a pas besoin d'être présenté et si vous avez passé du temps dans les Balkans, vous connaissez probablement Vranec, mais Stanushina est l'exceptionnel. Originaire de Macédoine, Popova Kula est actuellement le seul endroit au monde qui produit du vin à partir de ce cépage et tout amateur de vin ne devrait pas manquer l'occasion de l'essayer (ou de l'acheter).

Mis à part le vin, Popova Kula est juste un endroit charmant pour passer du temps et ils offrent une tonne d'activités / excursions d'une journée qui peuvent facilement vous occuper pendant une semaine entière. C'est certainement l'une des meilleures expériences hôtelières du pays, et vous installer ici pendant quelques jours vous permet non seulement de visiter d'autres grands domaines viticoles, mais aussi d'explorer la région environnante, incroyablement riche en histoire et en nature.


Le Terroir de Tikveš

La philosophie de l'équipe de Stobi est de produire les meilleurs vins possibles qui reflètent le terroir de Tikveš (prononcé Tik-vesh). Ils s'engagent à créer des vins d'une qualité superbe et irréprochable, invitant les amateurs de vins à découvrir de nouvelles saveurs pures, fraîches et excitantes.

Nous sommes convaincus que la collection de vins rouges, blancs et rosés de Stobi vous ravira, nous vous invitons donc à découvrir une nouvelle passion pour la vie avec Stobi.

Vidéo

Au coeur de la Méditerranée

La cave Stobi est située au cœur de la Méditerranée. La Macédoine est établie depuis longtemps pour produire des vins de qualité. La tradition rencontre la technologie et se combine avec l'histoire de l'ancienne ville de Stobi pour produire des vins exceptionnels qui reflètent leur héritage.

La cave répond aux goûts internationaux en produisant des Cuvées fraîches, de délicieuses Syrahs et des Petits Verdots robustes. La cave célèbre également les variétés locales, notamment le Vranec noir d'encre et le Žilavka frais et piquant, garantissant que le monde peut apprécier le vrai goût de la Macédoine.


Depuis la montre

En 2013, l'Institution nationale Stobi a réalisé 3 projets de fouilles et 8 projets de conservation et de restauration de l'architecture et des artefacts. Des parties de la mosaïque de l'ancienne basilique épiscopale ont été conservées lors d'un atelier de conservation au cours duquel une nouvelle litière de mortier de chaux a été appliquée sur 72 pièces de mosaïque et apposée sur des panneaux alvéolaires en aluminium. Fin 2013, une petite subvention de l'UE a soutenu un projet d'« enquête préliminaire dans la basilique épiscopale et le baptistère » qui comprenait un géo-scan de la zone autour de la basilique, une analyse chimique du mortier des murs et une documentation par balayage laser de la mur sud. Mars 2015


Projet d'excavation Stobi

Type(s) de projet : Fouilles et recherches archéologiques dans la ville romaine et romaine tardive de Stobi, République de Macédoine du Nord et école de terrain archéologique.

Durée du projet: 2010-présent

Emplacement: Institution nationale Stobi, République de Macédoine du Nord

Le site archéologique : Stobi, capitale de la province romaine de Macédoine Secunda (au VIe siècle de notre ère).

Périodes : Période romaine (1e – 4e siècle de notre ère) et romaine tardive (5e – 6e siècle de notre ère).

Directeurs de fouilles : Silvana Blazhevska, docteur en archéologie classique (2010-2016) Goce Pavlovski (2017) et Zlatko Kovancaliev (2018-présent).

Coordonnateur de l'école de terrain BHFS : Dr. Angela Pencheva, directrice du programme BHF.

Superviseurs des écoles de terrain : Goce Pavlovski (archéologue à NI Stobi) Zlatko Kovancaliev (archéologue à NI Stobi), Jovan Kovancaliev (archéologue à NI Stobi).

Contribution BHF : Les fouilles ont eu lieu à différents endroits sur le territoire de l'ancienne ville de Stobi, y compris des secteurs de la zone autour du palais de Théodose (depuis 2014), plusieurs maisons de la colonie de l'Antiquité tardive (2011-2013), la nécropole orientale et la zone autour le temple d'Isis (2010). Implication de plus de 10 membres de l'équipe et de spécialistes invités et de plus de 185 bénévoles – étudiants Toutes les découvertes fouillées ont été nettoyées, documentées et stockées.

Partenaires du projet BHF : National Institution Stobi (République de Macédoine du Nord), Queen's University (Canada) et Institute of Field Research (États-Unis).

École de terrain BHF : Projet d'excavation de Stobi (la capitale de la Macédoine Secunda) –
https://www.bhfieldschool.org/program/stobi-archaeological-excavations


Description du site: Les premiers documents historiques mentionnant Stobi sont de l'historien romain Titus Tite-Live et concernent la période du IIe siècle av. Selon Tite-Live, après les conquêtes romaines de la Macédoine, Stobi est devenu un centre important pour le commerce du sel. En 69 de notre ère, l'empereur Vespasien accorda à Stobi le rang de municipe et le droit de frapper ses propres pièces. Le commerce du sel et la position stratégique entre deux rivières au carrefour de l'ancienne route longeant la vallée du Vardar et les branches de la Via Diagonalis et de la Via Egnatia, ont apporté à la ville une prospérité à long terme entre le premier et le troisième siècle de notre ère. Plusieurs bâtiments monumentaux de Stobi datent de cette période : le théâtre, le premier mur de la ville, la porte d'Héraclée, une partie du Forum Romanorum, la Casa Romana, la synagogue et le système d'approvisionnement en eau. En 267/269 CE, la ville a souffert des raids des Goths et des Hérules. Après leurs attaques dévastatrices, Stobi a été reconstruit, mais suivant un modèle urbain différent. La plupart des ruines visibles aujourd'hui appartiennent à des bâtiments datés de cette période. Au IVe siècle de notre ère, Stobi devint un important centre chrétien et le siège de puissants évêques. Aux Ve et VIe siècles, Stobi était la capitale de la province romaine de Macédoine Secunda, mais a souffert des raids des Huns, des Ostrogoths, des Avars et des Slaves. Un tremblement de terre en 518 CE a marqué le début de la fin de la vie urbaine à Stobi. Certains documents mentionnent une petite communauté slave qui s'est installée et a vécu ici au cours des siècles suivants. La dernière référence historique concernant Stobi concerne la victoire des troupes byzantines sur l'équipage militaire de Stobi au XIe siècle de notre ère.


Voir la vidéo: Ancient town of STOBI in 4K, North Macedonia