Loi sur les pensions de personnes à charge

Loi sur les pensions de personnes à charge

Pourvoir aux besoins des anciens combattants de l'Union était l'un des grands enjeux du jour. Cleveland avait suscité la colère des électeurs en mettant son veto à un important projet de loi sur les retraites en 1887. Le Congrès, avec les encouragements considérables de la G.A.R., a adopté une mesure en 1890 qui prévoyait une aide à la retraite pour tous les anciens soldats de l'Union handicapés (ceux qui ne pouvaient pas faire de travail manuel). Les prestations ont également été étendues aux parents, aux veuves et aux enfants des anciens combattants. La mise en œuvre de ces programmes a été applaudie par les bénéficiaires, mais a joué un rôle majeur dans la réduction de l'excédent, qui s'était accumulé grâce aux recettes tarifaires. Le Congrès qui s'est réuni à partir de 1889 à 1891 a été surnommé le "Congrès du milliard de dollars" en raison de ses dépenses somptueuses; les améliorations intérieures, la construction navale et les pensions étaient les principaux bénéficiaires de ces largesses.