Histoire de Los Angeles

Histoire de Los Angeles

En 1765, le roi Carlos III d'Espagne envoya José de Gálvez en Nouvelle-Espagne avec l'ordre d'organiser la colonisation de l'Alta California. L'inspecteur général Gálvez a recruté Gaspar de Portolà et Junipero Serra dans ce qui est devenu l'« expédition sacrée ». Il a été décidé que trois navires, le San Carlos, le San Antonio et le San José, devraient naviguer vers la baie de San Diego. Il a également été convenu d'envoyer deux parties pour faire un voyage par voie terrestre de la Basse-Californie à Alta California.

Le premier navire, le San Carlos, partit de La Paz le 10 janvier 1769. Les deux autres navires partirent le 15 février. Le premier parti terrestre, dirigé par Fernando Rivera y Moncada, est parti de la Misión San Fernando Rey de España de Velicatá le 24 mars. Avec lui était le père Juan Crespi, qui avait été chargé d'enregistrer les détails du voyage. L'expédition dirigée par Portolà, qui comprenait le Père Serra, partit le 15 mai.

Moncada atteint San Diego en mai. Il a construit un camp et a attendu que les autres arrivent. Le San Antonio atteignit sa destination en cinquante-quatre jours. Le San Carlos a pris deux fois ce temps et le San José a été perdu avec tous à bord. Le deuxième groupe terrestre est arrivé le 1er juillet. Sur un total de deux cent dix-neuf hommes qui ont quitté la Basse-Californie, un peu plus d'une centaine ont survécu au voyage. Certains d'entre eux devaient mourir pendant que le San Antonio retournait à La Paz pour des fournitures et des renforts.

Gaspar de Portolà et son expédition, composée du père Juan Crespi, de soixante-trois soldats et d'une centaine de mulets chargés de provisions, se dirigent vers le nord le 14 juillet 1769. Ils atteignent le site de l'actuelle Los Angeles le 2 août. Deux ans plus tard, le père Junipero Serra envoya deux prêtres fonder une communauté sur les rives de la rivière Santa Ana. La tribu locale Shoshonean était très hostile et le projet a été abandonné.

En 1777, Antonio María de Bucareli transféra Fernando Rivera Moncada à Loreto en Californie en tant que lieutenant-gouverneur. Il a été remplacé par Felipe de Neve comme gouverneur de Monterey. À la demande de Neve, Teodoro de Croix, capitaine général des provinces intérieures, ordonna à Rivera de recruter des soldats et des colons pour la fondation de Los Angeles. En 1781, ils fondèrent El Pueblo de Nuestra Senora de los Angeles de Porciuncula (la ville de Notre-Dame la Reine des Anges de Porciuncula).

Los Angeles est finalement devenue la capitale de la province coloniale espagnole d'Alta California, mais en 1846, elle a été capturée par les forces américaines pendant la guerre du Mexique. L'arrivée du Southern Pacific Railroad en 1876 et la découverte de pétrole dans les années 1890 ont stimulé la croissance économique de la région. Le développement de l'industrie cinématographique au début du 20e siècle a également aidé la ville à se développer rapidement.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Los Angeles s'est impliquée dans la production de fournitures de guerre et de munitions. Cela a créé un grand nombre de migrations dans la région. Dans les années 1970 et 1980, Los Angeles a connu une croissance spectaculaire grâce à l'immigration. Cela comprenait une très grande population hispanique. D'autres immigrants venaient de Chine, de Corée du Sud, du Vietnam, du Cambodge et des Philippines. En 1990, Los Angeles comptait 3 485 398 habitants, ce qui en fait la deuxième plus grande ville des États-Unis.

Le centre d'Hollywood est vulgaire et sans caractère, et seulement un peu moins sordide que le centre de Los Angeles. Ici, on m'a montré le pire, ce qui est vraiment incroyablement horrible. Les mauvaises taches peuvent être trouvées dans n'importe quelle grande ville, mais aucune de la même ampleur que celle-ci, même si de la même dépravation.


Gardena est constituée en ville. Le recensement américain enregistre 1 238 048 personnes dans la ville de Los Angeles et 2 208 492 personnes pour tout le comté de Los Angeles. La neige recouvre Los Angeles. Le théâtre grec ouvre ses portes à Griffith Park. Olvera Street s'ouvre au public après une campagne réussie de reconstruction et de rénovation menée par Mme Christine Sterling. La rue porte le nom d'Augustin Olvera, le premier juge du comté de Los Angeles. Mines Field (aujourd'hui l'aéroport international de Los Angeles, LAX) est dédié et ouvre ses portes en tant qu'aéroport de Los Angeles. Cependant, le trafic aérien majeur continue de fonctionner à l'aéroport United de Burbank (aujourd'hui l'aéroport de Hollywood Burbank) et à l'aéroport Grand Central de Glendale. Les électeurs de Los Angeles acceptent de dépenser 12 millions de dollars en obligations pour racheter la plupart des propriétés de la ville de Big Pine et Bishop dans la vallée d'Owens, mettant ainsi fin aux guerres de l'eau dans la vallée d'Owens. La pilote Laura Ingalls atterrit à Glendale pour devenir la première femme à voler en solo à travers les États-Unis.

Carte postale montrant Olvera Street, Los Angeles, vers 1930-1945. Avec l'aimable autorisation de la collection Tichnor Brothers de la Boston Public Library & Wikimedia Commons.

Le drapeau de la ville de Los Angeles est adopté par ordonnance. Des rafles massives agressives et des « rapatriements » (expulsions) de 12 600 résidents mexicains du comté de Los Angeles commencent à La Placita dans Olvera Street. Des députés du comté de Los Angeles et des officiers fédéraux se sont dispersés dans tout l'est de Los Angeles pour arrêter et détenir des personnes et appeler les gens à se rendre aux autorités. Bien que la plupart des déportés soient des immigrants recrutés auparavant pour travailler aux États-Unis ou des réfugiés de la révolution mexicaine quelques décennies auparavant, un certain nombre sont en fait des citoyens américains.


Déportés mexicains à la gare centrale de Los Angeles à destination du Mexique, 1932. Avec l'aimable autorisation de la Herald-Examiner Collection de la Los Angeles Public Library.

Les dixièmes Jeux Olympiques s'ouvrent à Los Angeles. Le Los Angeles Memorial Coliseum a été agrandi pour accueillir 105 000 spectateurs. Début de la construction de l'aqueduc du fleuve Colorado. Amelia Earhart Putnam décolle de Los Angeles pour faire le premier solo sans arrêt vol transcontinental à travers les États-Unis par une femme. Son vol se termine à Newark, New Jersey.


Cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de 1932 à Los Angeles. Avec l'aimable autorisation du comité d'organisation des Jeux de la Xe Olympiade et de la Bibliothèque du Congrès.

Les Los Angeles Sentinel, un journal afro-américain, est d'abord publié. Le séisme de magnitude 6,4 à Long Beach fait 120 morts et 50 millions de dollars de dégâts. L'incendie de Mineral Wells Canyon a coûté la vie à 36 hommes combattant l'incendie. Ouverture de l'hôpital général du comté de Los Angeles. Le Spring Street Newsboys' Gym a ouvert ses portes et est devenu plus tard connu sous le nom de Main Street Gym. Cette installation est devenue le premier terrain d'entraînement pour les boxeurs de Los Angeles jusqu'à la mort du propriétaire dans les années 1970.


Dommages causés par le tremblement de terre à Long Beach du tremblement de terre de 1933. Contribué par la famille Griffin, avec l'aimable autorisation du U.S. Geological Survey.

Réfugiés des poubelles de l'Oklahoma à San Fernando, 1935. Photo de Dorothea Lange, avec l'aimable autorisation de la Farm Security Administration & Office of War Information & Library of Congress.

Les eaux de crue de la vallée de La Crescenta et du territoire de Montrose font au moins 45 morts. Le service de police de Los Angeles commence à utiliser du matériel radio. Ouverture de la piste de course de Santa Anita Park. L'écrivain et activiste social Upton Sinclair commence sa course infructueuse pour le siège du gouverneur. Les tactiques utilisées par son opposition marquent cette campagne comme la première campagne politique « sale » de Californie. Le marché fermier ouvre ses portes. Début de la construction du barrage Parker. Le Pico Drive-In Theatre ouvre ses portes sur les boulevards Pico et Westwood. C'est le premier ciné-parc de Californie et le quatrième du pays.


Affichage des produits du marché fermier de Fairfax. Photo de l'almanach de Los Angeles.

L'observatoire Griffith est achevé grâce à un legs laissé par le colonel Griffith J. Griffith en 1919. À l'invitation du gouvernement mexicain, Amelia Earhart Putnam décolle de Los Angeles pour devenir la première personne à voler en solo de Los Angeles à Mexico. La Douglas Aircraft Company déploie le premier avion DC-3.


Observatoire Griffith actuel, construit de 1933 à 1935. Photo de David Bransby, Office of War Information, avec l'aimable autorisation de la Bibliothèque du Congrès.

Los Angeles envoie 130 policiers de la ville sur la frontière entre la Californie et le Nevada pour tenter d'endiguer le flux d'auto-stoppeurs au chômage à destination de Los Angeles. L'électricité du barrage de Boulder atteint Los Angeles.


Transitoires éloignés du comté de Los Angeles par la police. Photo de Dorothea Lange, avec l'aimable autorisation de la Farm Security Administration & Office of War Information & Library of Congress.

La maison de Clifford Clinton, un réformateur en croisade et propriétaire d'une cafétéria de Los Angeles, est bombardée pour tenter de mettre un terme à ses enquêtes sur la corruption à la mairie et au service de police. La ville de Los Angeles achète Mines Field pour en faire son aérodrome municipal officiel. Néanmoins, le trafic aérien majeur continue de fonctionner à partir des aéroports de Burbank (Union Air Terminal ou aujourd'hui aéroport de Hollywood Burbank) et de Glendale (Grand Central Airport). Au plus fort d'une épidémie de rage à l'échelle de l'État, le comté de Los Angeles crée un département Pound, créé en réponse directe aux 1 700 cas de rage signalés dans le comté au cours de l'année. APRÈS avoir lutté pour réussir dans des emplois de backlot de cinéma à Hollywood et avoir dirigé une salle de cinéma à Glendora, Dick et Mac McDonald ouvrent un stand de nourriture de forme octogonale à Monrovia nommé « Airdrome ». Ils déplaceraient la structure trois ans plus tard à 40 milles à San Bernardino et lanceraient leur première version d'un restaurant "McDonald's".


Canal en béton de la rivière Los Angeles. Avec l'aimable autorisation de l'Historic American Engineering Record et de la Bibliothèque du Congrès.

Palos Verdes Estates est incorporé en tant que ville. La gare Union ouvre ses portes. Upton Sinclair se présente comme gouverneur sur la plateforme EPIC (End Poverty in California). Les médias se retournent contre lui, entraînant sa défaite. Nathanael West publie son roman Jour de la sauterelle, un regard pessimiste sur Los Angeles. Raymond Chandler publie le premier de ses romans policiers se déroulant à Los Angeles, Le grand Dormir.


Passagers ferroviaires à la gare Union, 1944. Avec l'aimable autorisation de l'Historic American Buildings Survey & Library of Congress.

Le recensement américain enregistre 1 504 277 personnes dans la ville de Los Angeles et 2 785 643 personnes pour tout le comté de Los Angeles. Un tronçon de six milles de l'Arroyo Seco Parkway (autoroute Pasadena) est ouvert, devenant ainsi la première autoroute de l'ouest des États-Unis. Les Mexicains américains deviennent le plus grand groupe ethnique minoritaire à Los Angeles. Los Angeles devient le plus grand port de pêche commerciale du pays. Le bassin d'inondation et le barrage de Sepulveda sont terminés.


Arroyo Seco Parkway (Pasadena Freeway 110), 1940. Avec l'aimable autorisation du California Department of Transportation.

La rivière Los Angeles déborde et provoque des inondations. L'aqueduc du fleuve Colorado est achevé et deviendrait la plus grande source d'eau de la région de Los Angeles. Une ordonnance de la ville de Los Angeles change le nom de Mines Field en Los Angeles Airport. Le barrage Hansen est terminé.


Aqueduc de Californie. Photo de Jet Lowe & Historic American Engineering Survery, avec l'aimable autorisation de la Bibliothèque du Congrès.

Production d'avions de chasse P38 dans une usine d'avions de Burbank, 1942. Photo de David Bransby, Office of War Information, avec l'aimable autorisation de la Bibliothèque du Congrès.

La rivière Los Angeles déborde et provoque des inondations. Le président Franklin Roosevelt signe le décret 9066 exigeant le déplacement de plus de 100 000 Américains d'origine japonaise vers des camps d'internement. Ils y restent jusqu'au 20 janvier 1945. Aux premières heures du matin du 25 février, les canons anti-aériens de l'armée américaine tirent près de 1 500 obus dans le ciel de Los Angeles sur des "avions ennemis". La preuve de l'apparition d'un tel aéronef n'est jamais trouvée. Les employés américains d'origine japonaise du département de police de Los Angeles sont démis de leurs fonctions et envoyés dans les camps d'internement. Un jeune américano-mexicain, Jose Diaz, est retrouvé assassiné dans une piscine profonde nommée Sleepy Lagoon. La police déclare la guerre aux gangs américano-mexicains en arrêtant des centaines de jeunes américano-mexicains. Dix-sept des jeunes sont reconnus coupables du meurtre sur la base de peu de preuves. La Cour d'appel infirme plus tard les condamnations et le premier juge de première instance et le procureur sont sévèrement réprimandés. Un programme fédéral amène les travailleurs agricoles mexicains - bracelets - à Los Angeles pour combler les pénuries de main-d'œuvre.


Femmes et enfants américains d'origine japonaise retirés du port de Los Angeles, 1942. Photo de la U.S. War Relocation Authority, avec l'aimable autorisation de la Bibliothèque du Congrès.

La rivière Los Angeles déborde et provoque des inondations. Plusieurs jours d'émeutes unilatérales éclatent alors que des centaines de militaires descendent dans l'est de Los Angeles pour agresser des Mexicains américains vêtus de « combinaisons Zoot ». La police répond en arrêtant les victimes mexicaines-américaines. Les émeutes se terminent lorsque les commandants militaires confinent leur personnel à la base. Le gouvernement de la ville de Los Angeles, dans une humeur sans vergogne, procède à l'interdiction du port de « combinaisons de zoot ». Los Angeles connaît sa première attaque de smog (26 juillet).

La rivière Los Angeles déborde et provoque des inondations. Harry Chandler, éditeur du Los Angeles Times, meurt. Son fils Norman prend le contrôle de l'empire de l'édition. Ouverture de l'autoroute San Bernardino (10).


Une grève de huit mois d'un important syndicat des travailleurs des studios de cinéma polarise la communauté hollywoodienne. Les tensions de grève mènent à une violente émeute aux portes du Warner Brothers Studio à Burbank. La prédicateur Aimee Semple McPherson meurt d'une overdose de somnifères.


Vue aérienne de l'hôtel de ville de Los Angeles vers le sud, 1945. Avec l'aimable autorisation de Airscapes, War Department & the National Archives.


Histoire de Los Angeles - Histoire

Cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'été de 1984 au Los Angeles Memorial Coliseum | Photo : CIO

1984 - Los Angeles devient la seule ville américaine à accueillir le Jeux Olympiques d'été à deux reprises.
1984 - Los Angeles devient la première ville d'Amérique à disposer de deux indicatifs téléphoniques, les vallées de San Fernando et de San Gabriel étant désignées par 818.
1984 - Un nouveau terminal international ouvre à LAX, nommé en l'honneur du maire Tom Bradley. Aujourd'hui, une trentaine de compagnies aériennes opèrent à partir de ce terminal.

1984 - La Mazda Miata est conçue à Los Angeles. En plus de Mazda, Honda, Nissan, Toyota, Volkswagen, Volvo et les « trois grands » constructeurs automobiles américains ont tous des centres de conception à Los Angeles.
1984 - Les Clippers de San Diego déménagent à Los Angeles.

1986 - Fonctionnant sur la fièvre olympique, le premier marathon de la ville de Los Angeles a lieu. C'est le plus grand marathon pour la première fois, avec près de 11 000 personnes.

1987 - Le pape Jean-Paul II visite Los Angeles. Ses activités comprennent des rencontres avec des chefs de file de l'industrie des communications et la célébration de deux messes en plein air.

1987 - James Ellroy Le Dahlia noir est publié, le premier de sa série de romans de Los Angeles, qui comprend également L.A. Confidentiel.

Kirk Gibson fait le tour des bases après son légendaire home run&nbsp| Photo : Les Dodgers de Los Angeles

1988 - Voltigeur des Dodgers Kirk Gibson frappe son légendaire home run des World Series, largement considéré comme le plus grand moment sportif de l'histoire de L.A.
1988 - Ouverture du Gene Autry Western Heritage Museum.

1990 - Nelson Mandela visite Los Angeles dans le cadre d'une tournée historique de 12 jours et 8 villes des États-Unis Mandela séjourne au Millennium Biltmore et s'adresse à une foule de 70 000 personnes au Coliseum : « Nous n'aurions pas pu quitter les États-Unis sans visiter la ville qui nourrit chaque jour les rêves de millions de personnes dans le monde."
1990 - Ouverture de la tour de la banque américaine. Avec 73 étages, ce serait le plus haut bâtiment de la côte ouest depuis près de trois décennies.
1990 - Ouverture du Hammer Museum à Westwood.

1990 - Lorsque la Metro Blue Line relie le centre-ville à Long Beach, le tramway pour les navetteurs revient dans la région de Los Angeles.

1991 - La star des Lakers Magic Johnson prend sa retraite, annonçant qu'il est séropositif, donnant au VIH/SIDA une nouvelle plate-forme et indiquant clairement que cette maladie peut affecter n'importe qui.

1991 - L'indicatif régional 310 est utilisé pour l'ouest, le sud et l'est de Los Angeles.

1992 - Esa-Pekka Salonen prend le relais en tant que chef d'orchestre du Los Angeles Philharmonic.

1992 - Ouverture du Japanese-American National Museum à Little Tokyo, le seul musée aux États-Unis racontant l'histoire des Japonais américains.

1992 - Jay Leno prend la relève en tant qu'hôte de Le spectacle de ce soir. "Jaywalking" commence.

1993 - Le Museum of Tolerance ouvre ses portes à West LA. Bien qu'il se concentre sur l'Holocauste nazi, il examine également les questions générales de tolérance et de racisme.

Steve McQueen's 1956 Jaguar XKSS au Petersen Automotive Museum | Photo : Wikimedia Commons

1994 - Le Musée automobile Petersen, l'un des plus grands musées de l'automobile au monde, ouvre ses portes sur Museum Row au coin de Fairfax et Wilshire. Le musée s'étend maintenant sur 100 000 pieds carrés d'expositions, 25 galeries et plus de 300 véhicules dans sa collection.

1994 - Les yeux du monde sont tournés vers L.A. en tant que grand footballeur O.J. Simpson est arrêté pour le meurtre de sa femme, Nicole Brown Simpson, et de Ronald Goldman, à la suite d'une spectaculaire poursuite en voiture à basse vitesse. « Si ça ne rentre pas, tu dois acquitter » entre bientôt dans le lexique américain.

1994 - La Coupe du Monde de la FIFA se déroule sur des sites à travers les États-Unis. Le Brésil a battu l'Italie 3-2 aux tirs au but lors du match final au Rose Bowl Stadium.

Statue de la Liberté au centre culturel Skirball | Photo : Youri Hasegawa

1996 - Le Centre Culturel Skirball ouvre à Brentwood en tant que musée de l'histoire et de la culture juives.
1996 - Le premier Los Angeles Times Festival of Books a lieu. Aujourd'hui, plus de 150 000 personnes assistent à l'événement du week-end, ce qui en fait le plus grand festival du genre dans le pays.
1996 - LA Galaxy commence à jouer en tant que l'un des huit membres fondateurs de la Major League Soccer.
1996 - Le Musée d'art latino-américain (MOLAA) est fondé à Long Beach et dessert la grande région de Los Angeles. MOLAA est le seul musée aux États-Unis consacré à l'art latino-américain et latino-américain moderne et contemporain.

Vues sur le jardin central et l'océan Pacifique au Getty Center | Photo : Youri Hasegawa

1997 - Perché sur une colline au-dessus de Brentwood, Centre Getty s'ouvre sur une vue sur l'ensemble du bassin de Los Angeles. L'architecte Richard Meier, lauréat du prix Pritzker, a conçu les bâtiments avec une façade en marbre travertin - le Central Garden de Robert Irwin attire tout autant les éloges.

1998 - Hé mec, Le grand Lebowski est sorti et The Dude de Jeff Bridges devient une icône de la culture pop.
1998 - La zone entourant le noyau du centre-ville de LA reçoit l'indicatif régional 323.

Centre STAPLES | Photo : Youri Hasegawa

1999 - Bureau en Gros ouvre, la nouvelle maison pour les équipes professionnelles de basket-ball et de hockey et le début d'une renaissance au centre-ville de Los Angeles.

1999 - Les États-Unis battent la Chine lors de la finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA au Rose Bowl Stadium. Brandi Chastain célébrant son penalty gagnant est depuis devenue une image emblématique de l'athlétisme féminin aux États-Unis. Vingt ans jour pour jour, Chastain a été immortalisée avec une statue de bronze qui a été dévoilée devant le Rose Bowl Stadium le 10 juillet 2019.


2000 - Une partie d'East Hollywood est désignée comme la première et la seule ville thaïlandaise des États-Unis. Tant de Thaïlandais ethniques vivent à Los Angeles (environ 80 000), que la ville est parfois appelée la 77e province de Thaïlande.

Hollywood et les Highlands | Photo : Youri Hasegawa

2001 - Le Kodak Theatre ouvre ses portes en tant que nouveau lieu de la cérémonie des Oscars (il a été rebaptisé le Théâtre Dolby en 2012). Hollywood & Highland, un centre de vente au détail et de divertissement qui a également un œil sur l'histoire d'Hollywood, ouvre à côté.
2001 - Amoeba Music ouvre sur Sunset Boulevard à Hollywood. Occupant tout un pâté de maisons, l'immense magasin propose la collection de musique et de films la plus grande, la plus vaste et la plus diversifiée jamais hébergée sous un même toit.

2002 - La cathédrale de 11 étages de Notre-Dame des Anges ouvre ses portes au centre-ville de Los Angeles, remplaçant Sainte-Vibiana en tant que principal centre de culte de l'archidiocèse. Le design contemporain d'un architecte espagnol lauréat du prix Pritzker, José Rafael Moneo, n'a pratiquement pas d'angles droits et une place qui évoque les cathédrales du Vieux Monde.

2003 - Salle de concert Walt Disney, conçu par l'architecte Frank Gehry, lauréat du prix Pritzker basé à Los Angeles, et la maison du célèbre Los Angeles Philharmonic, ouvre ses portes au centre-ville de LA et devient instantanément un emblème architectural emblématique de la ville.
2003 - Ouverture du centre Home Depot à Carson. Maintenant connu sous le nom de Dignity Health Sports Park, le complexe sportif polyvalent est situé sur le campus de Cal State Dominguez Hills et comprend un stade de football (terrain du LA Galaxy), un stade de tennis, des installations d'athlétisme et un vélodrome de classe, le VELO Sports Center.

2005 - Antonio Villaraigosa devient maire de Los Angeles, premier maire d'origine hispanique de la ville depuis 1872. Après son élection, Semaine d'actualités le présente sur la couverture avec le titre "Latino Power".

Jardin péristyle extérieur à la Villa Getty | Photo : Youri Hasegawa

2006 - Après des années de rénovations, le Getty Museum de Pacific Palisades rouvre ses portes alors que le Villa Getty, abritant l'importante collection d'antiquités grecques, romaines et étrusques de la fondation.

2006 - L'observatoire Griffith rouvre après d'importantes rénovations, y compris le théâtre Leonard Nimoy Event Horizon, du nom de l'acteur qui a joué M. Spock sur l'original Star Trek séries.

2006 - La population de la ville est de 3 976 071. La population du comté de Los Angeles est de 10 245 572 habitants - c'est de loin le plus grand comté du pays.

Microsoft Plaza la nuit | Photo : L.A. EN DIRECT

2008 - L.A. EN DIRECT ouvre au centre-ville de LA.
2008 - Le GRAMMY Museum ouvre ses portes pour coïncider avec le 50e anniversaire des Grammy Awards. Le musée éduque les visiteurs sur l'histoire et la signification culturelle de la musique américaine à travers des expositions passionnantes, une programmation innovante et des interactions de pointe.
2008 - Le Broad Contemporary Art Museum (BCAM), l'une des plus grandes collections d'art contemporain au monde, ouvre au LACMA.

2009 - Madame Tussauds ouvre ses portes à Hollywood et l'Annenberg Space for Photography ouvre ses portes à Century City.

2010 - Angels Flight rouvre, reliant les quartiers historiques et financiers de Bunker Hill.
2010 - Le premier CicLAvia a lieu. Inspiré de l'hebdomadaire de Bogotá ciclovia, CicLAvia ferme temporairement les rues à la circulation automobile et les ouvre à Angelenos comme parc public. Plus de 1,6 million de personnes ont fait l'expérience de CicLAvia, ce qui en fait le plus grand événement de rues ouvertes aux États-Unis.

2011 - Au centre-ville de LA, La Plaza de Cultura y Artes ouvre en face du marché d'Olvera Street, et Dinosaur Hall ouvre au Natural History Museum.
2011 - Le Los Angeles Philharmonic prolonge le contrat du directeur musical Gustavo Dudamel jusqu'à la fin de la saison 2018-2019, le centenaire de l'orchestre.

La navette spatiale Endeavour au California Science Center | Photo : Youri Hasegawa

2012 - Transformers: The Ride-3D est lancé à Universal Studios Hollywood, et le Endeavour de la navette spatiale est exposé au public au California Science Center.

2012 - Le cuirassé IOWA célèbre sa grande ouverture en tant que musée flottant. Le « Battleship of Presidents » est amarré en permanence au quai 87 du port de Los Angeles à San Pedro.

2012 - Les Kings de Los Angeles remportent la première coupe Stanley de l'histoire de la franchise.

2013 - Eric Garcetti devient le premier maire juif élu de L.A. et le plus jeune depuis plus d'un siècle.

2013 - Plusieurs monuments culturels de L.A. célèbrent des anniversaires marquants : Walt Disney Concert Hall (10e), Fowler Museum (50e), Hollywood Sign (90e), Natural History Museum (100e).

Yayoi Kusama, "Longing for Eternity" 2017 [détail]. Photo de Maris Hutchinson/EPW Studio. Image © Yayoi Kusama. Avec l'aimable autorisation de David Zwirner, New York Ota Fine Arts, Tokyo/Singapour/Shanghai Victoria Miro, Londres/Venise Yayoi Kusama Inc.

2014 - Les ouvertures d'hôtels incluent The Ace Hotel Downtown Los Angeles et LINE Hotel à Koreatown.
2014 - Despicable Me : Minion Mayhem ouvre ses portes aux Universal Studios Hollywood.
2014 - Parmi les événements culturels marquants, mentionnons le 50e anniversaire du Centre de musique et l'ouverture de Le large musée d'art contemporain au centre-ville de LA.

2015 - Fast & Furious - Supercharged et The Simpsons Ride ouvrent à Universal Studios Hollywood.
2015 - Los Angeles accueille les Special Olympics World Games, le plus grand événement sportif et humanitaire au monde en 2015.

Skyslide à l'OUE Skyspace | Photo : Youri Hasegawa

2016 - Les Rams reviennent à Los Angeles après une interruption de 22 ans.
2016 - Le monde sorcier de Harry Potter ouvre ses portes à Universal Studios Hollywood, OUE Skyspace ouvre à la US Bank Tower, et la Metro Expo Line relie le centre-ville de LA et la jetée de Santa Monica.

Le candidat présidentiel, le sénateur Barack Obama, accueille ses partisans lors d'un rassemblement au complexe sportif Rancho Cienega à Los Angeles&nbsp| Photo : Barack Obama,&nbspFlickr

2017 - Le conseil municipal de Los Angeles approuve à l'unanimité la motion visant à renommer 3,5 miles de Rodeo Road au complexe sportif Rancho Cienega dans le sud de L.A. comme Boulevard Obama.

2017 - Grand Central Market célèbre son centenaire et Angels Flight rouvre.
2017 - La Fondation Marciano, soutenue par les frères Guess Jeans Maurice et Paul Marciano, ouvre un musée d'art contemporain gratuit à Koreatown.

Gustavo Dudamel dirige le LA Phil | Photo : Hollywood Bowl, Facebook

2018 - L'Orchestre philharmonique de Los Angeles fête son centenaire.

2018 - Ouverture du stade Banc of California, domicile du Los Angeles Football Club, à Exposition Park.
2018 - Le remake de Bradley Cooper de Une star est née présente le spectacle "Shallow", le duo avec Lady Gaga et Cooper qui remporte l'Oscar de la meilleure chanson originale.
2018 - La tour des sauveteurs de la Venice Pride est dédiée à Bill Rosendahl, le premier homme ouvertement homosexuel élu au conseil municipal de Los Angeles.

Goutte d'eau à Jurassic World - The Ride | Photo :&nbspUniversal Studios Hollywood

2019 - Jurassic World : La chevauchée ouvre à Universal Studios Hollywood.
2019 - UCLA, Musso & Frank Grill et The Huntington Library célèbrent leur centenaire.

2019 - Le Los Angeles LGBT Center célèbre "50 Years of Queer", le Petersen Automotive Museum célèbre son 25e anniversaire et le STAPLES Center célèbre son 20e anniversaire.
2019 - La "lettre d'amour à LA" de Quentin Tarantino Il était une fois à Hollywood s'ouvre aux critiques élogieuses. Il décrochera plus tard 10 nominations aux Oscars couvrant presque toutes les grandes catégories, y compris le meilleur film, le meilleur réalisateur et hoche la tête pour Leonardo DiCaprio et Brad Pitt.


Histoire de LGBTQ Los Angeles

L'histoire LGBTQ du Grand Los Angeles touche aux nombreuses identités et communautés raciales, de genre, religieuses, sexuelles et socio-économiques qui contribuent à la diversité de la région.

À ce jour, la littérature actuelle sur l'histoire queer et, plus précisément, l'histoire queer de Los Angeles, est sporadique et largement incomplète. (Lisez comment et pourquoi nous utilisons le terme « queer ».)

La recherche conventionnelle n'a commencé à traiter l'histoire des personnes LGBTQ comme un domaine d'étude légitime que dans les années 1970, lorsque la pensée critique sur des sujets tels que le genre et l'identité sexuelle a commencé à émerger.

Les premières tentatives pour documenter l'histoire des LGBTQ ne se sont pas concentrées sur les communautés, mais plutôt sur les expériences de personnages historiques bien connus et respectés tels que Walt Whitman, Frida Kahlo et Alexandre le Grand.

Des années 1820 aux années 1970, la vie LGBTQ à Los Angeles était en grande partie souterraine et fonctionnait selon les lignes d'une sous-culture.

Pendant des décennies, le comportement non hétéronormatif à Los Angeles était soit illégal, soit une cause d'enquête. Les bars et les résidences privées servaient d'espaces sociaux principaux pour que les personnes homosexuelles se rassemblent et se rencontrent, bien que le harcèlement policier soit courant dans les établissements publics.

Pour de nombreuses personnes LGBTQ de la région, l'industrie du divertissement offrait un environnement de travail sûr et ouvert. Les mêmes mœurs sociales qui donnaient aux artistes la liberté d'être eux-mêmes étaient souvent étendues à ceux qui travaillaient dans les coulisses.

Pendant et immédiatement après la Seconde Guerre mondiale, la population LGBTQ à Los Angeles a considérablement augmenté, tout comme dans d'autres grandes villes comme Chicago, New York, Philadelphie, San Diego et San Francisco.

L'ère d'après-guerre a vu l'émergence de nouvelles organisations LGBTQ de défense des droits civiques, d'espaces sociaux et d'institutions culturelles à mesure que les perceptions de l'identité sexuelle et de genre évoluaient.

À partir des années 1970, avec le début du mouvement de libération des homosexuels, la nature des espaces publics queer a commencé à changer radicalement.

De nombreux bars LGBTQ ont atteint leur apogée dans les années 1970 et 1980, atteignant souvent leur pleine capacité tous les soirs. Les années 1990 ont vu un regain d'intérêt pour la littérature queer et, par conséquent, les librairies queer sont devenues plus courantes dans les grandes villes du pays.

Au début des années 2000, les communautés LGBTQ ont commencé à connaître des niveaux sans précédent d'acceptation et de visibilité positive au sein de la société hétéronormative traditionnelle. Cela a entraîné une forte diminution du parrainage des établissements LGBTQ qui étaient autrefois des installations essentielles dans les années 1970, 1980 et 1990.

Au cours des dernières années, de nombreux établissements qui s'adressaient autrefois exclusivement aux personnes queer ont changé de mains ou ont fermé leurs portes. Pourtant, il y a des anomalies dans ce schéma.

Des quartiers tels que le centre-ville de Los Angeles, où les populations résidentielles ont augmenté et attiré une population plus jeune, ont en fait vu une augmentation de la création de nouveaux bars et discothèques LGBTQ.

Terminologie LGBTQ

Veuillez consulter notre Explication des termes LGBTQ pour en savoir plus sur la terminologie utilisée sur ce microsite.

Pour plus d'informations

Pour un historique plus détaillé des lieux LGBTQ à Los Angeles, y compris des recommandations pour une lecture plus approfondie, veuillez consulter la déclaration de contexte historique LGBT de la ville de Los Angeles.


Émeutes notables

Les tensions raciales et socio-économiques à Los Angeles ont abouti à des émeutes à de nombreuses reprises. Dès les années 1800, les tensions raciales entre les groupes ethniques ont entraîné la violence. Plus récemment, les émeutes de Watts et les émeutes de LA ont illustré la poudrière des tensions raciales et socio-économiques. Los Angeles a également connu en soutien ou en protestation divers événements d'actualité.

    Un bref résumé de l'émeute à motivation raciale au début de l'histoire de Los Angeles, tuant près de vingt immigrants chinois. Examine les émeutes de Zoot Suit, sa représentation dans les médias et ses ramifications politiques internationales. Un aperçu des émeutes de Watts et de leurs conséquences. Un regard historique sur les émeutes de Watts, y compris des séquences audio et vidéo. Un article détaillant la violence et le crime des émeutes de LA. Fournit une chronologie des événements et des facteurs menant aux émeutes de LA. Cet examen académique de la culture musicale à la fin des années soixante aborde l'importance des émeutes de Sunset Strip. Décrit les émeutes et les pillages qui ont eu lieu près du Staples Center après une victoire au championnat des Lakers. Détaille la manifestation dans toute la ville en réponse au verdict du procès de George Zimmerman.

Histoire de Los Angeles

L'histoire humaine de Los Angeles commence avec les Amérindiens, comme dans tout autre endroit des États-Unis, et les traditions des différentes tribus de la région jouent toujours un rôle, dont les seuls sont les seuls vrais casinos de l'État. La principale tribu de la région était les Gabrielinos-Tongva, aujourd'hui connue sous le nom de bande des Indiens de la mission de San Gabriel. Il y avait jusqu'à 5 000 vivant dans le bassin de Los Angeles de Santa Barbara à San Clemente et sur les îles côtières lorsque l'histoire de Los Angeles a été à jamais modifiée par l'arrivée des Espagnols au XVIIIe siècle.

L'un des héritages de l'arrivée des Espagnols dans l'histoire de LA est la San Fernando Rey Espana, la 17e des 21 missions espagnoles fondées en Californie à la fin des années 1700 et qui s'étendent de San Diego à San Rafael au nord de San Francisco. It is the only Spanish mission in the metropolitan area, and is located in the San Fernando Valley about ten miles northwest of the Burbank Airport. One of the little known facts About Los Angeles is the existence of the mission's cemetery, which is the final resting place for a number of famous Angelenos such as Bob Hope, Ed Begley, Jane Wyatt, and Chuck Connors. The mission itself is one of the city's museums and has a church with a typically ornate gilded altar, as well as fascinating period furniture and artifacts of the era.

The history of Los Angeles as we know it begins with the founding of the settlement in 1781 by the 44 Los Angeles Pobladores (townspeople). The official listing of the adults in this group consisted of: one Peninsular, Spaniard born in Spain one Criollo, Spaniard born in New Spain one Mestizo, mixed Spanish and native American two Negros, black of full African ancestry eight Mulattos, mixed Spanish and black and nine Indios, Native Americans. It wasn't until well into the twentieth century that California historian William Mason "rediscovered" this original ethnic richness that popular LA history had largely glossed over. For many years, Mason was curator of the respected Natural History Museum, and during his career he dispelled many other popular myths about the ethnic minorities (who were the majority when Los Angeles was founded) that make up the melting pot of Los Angeles and the Golden State.

Los Angeles Map

By 1821 (the year that Mexico became independent from Spain), Los Angeles was the largest self-sustaining farming community in southern California and was still part of Mexico. Los Angeles history took another turn during the 1846 Mexican American War. American forces, under General Kearny and his guide Kit Carson, entered Los Angeles and the 1847 Treaty of Cahuenga ceded California to the United States. After the discovery of gold in northern California in 1848, Los Angeles became known as "Queen of the Cow Counties" for supplying most of the beef and other food to the miners.

Los Angeles history saw a major boom in growth and industry from 1870 to 1913, and in the process became more and more dominated by its white citizens who exploited and decimated the Native American population and then did the same to emigrating Chinese. The transcontinental railroad came in 1876, and this saw the rise of industrial barons and magnates whose names appear on landmarks throughout the city today. Colis Huntington was president of the Southern Pacific Railroad, and his nephew's Huntington Library, Art Gallery and Botanical Gardens (near Pasadena and Burbank) is today one of the city's finest museums and most popular attractions. Edward Doheny discovered oil in the city in 1892, and his name graces one of the most beautiful of the area's beaches, the stately Victorian Doheny Mansion between downtown Los Angeles and Culver City, Doheny Plaza is one of the most prestigious addresses in West Hollywood, and Doheny Drive in Beverly Hills is one of the most prestigious business addresses. The engineer William Mulholland shaped much of modern day Los Angeles through the building of the dams and aqueducts that brought waters from the Colorado River to this mostly arid landscape. LA history and the natural resources of all of the American Southwest are still changing because of these engineering projects. One of the most famously scenic stretches of road in the city will be found on the miles of Mulholland Drive.

The history of Los Angeles was also changed by the arrival of the film industry pioneers in the early 1900s. Culver City, where Sony Pictures is still located, was the first center of cinema. The huge studios and back lots quickly outgrew this congested urban area, and the production companies moved on to Century City, then to Hollywood, and on to Burbank and Universal City. All these places now provide the attractions that draw millions of visitors every year, from movie studio tours and TV tapings to the Hollywood Wax Museum and famous Sunset Boulevard.

A hidden gem of Los Angeles history can be found at the Adamson House, beautifully situated on the ocean in Malibu. The house was built in 1930 for the Adamson Rindge family (the Rindge's were from Cambridge, Massachusetts where they left their mark on Boston history). It is a lovely Spanish Revival home lavishly decorated with ceramic tiles from the Malibu Potteries company the family owned, and is furnished with most of the original family furnishings, It once was the center of the vast ranch during the time when a stagecoach ride from Malibu to Santa Monica took the better part of a day. There is an excellent museum with fascinating artifacts of the area Indians and the old ranch lifestyle, and the expansive grounds and gardens are magnificent. You can take guided tours of the house interior, and the grounds are open throughout most of the year.


The early days of Skid Row

It was Christmastime in Los Angeles in 1902. The Los Angeles Times sent a reporter out to the saloon-lined intersection of First Street and Los Angeles Street, epicenter of Victorian LA’s Skid Row. “It was the toughest night of the year on the ‘Hobo Corner,’” the reporter wrote. “The tenderloin was literally swarming with tramps. Most of them were beastly drunk and the rest were sorry they weren’t. They were filthy dirty some of them fairly squirmed with tenants—their steady company as it were.”

Such was the patronizing and cruel language that was used to describe the population that arrived in Los Angeles with the coming of the railroads.

In 1876, Los Angeles became the end of the line of the transcontinental railroad. According to historian Glen Creason, the railroads were constructed east of LA’s historic core. That year, the main Southern Pacific Rail Yard and passenger terminus, known as River Station (now the site of the Los Angeles State Historic Park), opened. In 1888, it was joined by the Arcade Station at Fourth and Alameda.

Thousands of men, many displaced veterans of the Civil War, began to “ride the rails,” stowing away in empty boxcars and jumping trains. They tended to congregate around or nearby the rail yards in cheap hotels, saloons, and brothels that sprung up to serve them. In 1889, it was reported that 18 people had been arrested at the Southern Pacific Yard in one morning and would be forced to work on the chain gang, ironically building roads for the city. LA leaders knew what to blame: the increased mobility offered by the railroads.

Southern Pacific steam engine No. 1364 at Arcade Station. Los Angeles Public Library photo collection

“Those who have looked into the question, claim that the railroads are largely responsible for the annual hobo curse of Los Angeles,” the LA Fois intoned. Angelenos also blamed their own glorious weather and abundance, always eager to boost the city even when they were complaining. As one observer wrote in 1889:

Southern California is getting to be something of a Mecca for the genus tramp of colder localities. There is something very tempting to those gentry in a climate where the sun furnishes about as much fuel as is needed for comfortable warmth, and where great orange orchards are convenient to ease their hunger.

But it was not just Southern California that was faced with this new influx of visitors. All across the country a new slang emerged to describe this emerging facet of American life. The “hobo,” according to one rail rider, was the “creation of the railroads,” a seeker who lived to travel and see new faces. The “fly bum” was a city dweller, who lived in cheap hotels and was kept alive by handouts from religious and charitable organizations. Then there was the “dynamiter,” who made his meager living as a journeyman laborer. These men found ample work in the agricultural fields and vineyards that surrounded Los Angeles.

By the 1880s, the place many of these men often congregated was dubbed the “Hobo Corner,” and the neighborhood surrounding it. On the edge of “Hell’s Half Acre,” the corner was a stone’s throw away from the Plaza, and only a little over a mile from the Southern Pacific Yard.

The men who congregated here lived and drank at single room occupancy hotels like the Lowe’s on Los Angeles Street and at bars like the notorious Original Mug Saloon on Main Street, which one visitor described as little more than a “great, bare room, with a bar along one side.”

By the turn of the century, First and Los Angeles was legendary. “With the exception of the Barbary Coast in San Francisco, this is one of the toughest hang-outs in the West,” one reporter wrote.

People lined up for Christmas dinner in front of the Volunteers of America's mission post No. 1 on Skid Row on December 25, 1950. Los Angeles Public Library photo collection

On Christmas Day in 1901, it was reported that dozens of men had been arrested for drunkenness by the end of the holiday. “All day long the corner was so crowded with toughs and bums that one had to fairly elbow one’s way through, and you could feel your watch creep up close to you for protection. In the morning they were reasonably sober, but all of a sudden they all seemed to get drunk at once.”

Regulars on the corner became fodder for a particularly gross kind of man-on-the-street moralizing journalism. Stories were written about one-armed Jack Ryan, an alcoholic bully who was known to terrorize his fellow corner dwellers. There was Parson Williams, the “hobo preacher,” who occasionally spent time on the chain gang, and a man named Kelly, who was arrested for a “vag” (vagrancy) after it was noticed that he was always drunk, even though he never had a job or any money.

Overseeing it all was policeman Jack Lennen, the “monarch of Hobo Corner.” “When Jack waves his billy, the corner quells,” one reported noted. “When he marches down the dark alleys with firm tread, the hobos shudder. Lennen is a quaint sort of chap, but one of the shrewdest officers on the force.”

But the toughest policeman on the force could not fix the alcohol abuse, mental illness, and violence that gripped the corner. Men were often carted away to the city jail and then released back into the neighborhood. Besides throwing people in jail and occasionally forcing people out of town, the city did nothing. Neither did most community and social leaders. “Don’t help this class,” one columnist wrote. “It is a crime against the community to do it.”

The people who populated the corner were often dehumanized to an astonishing degree. Les LA Times referred to them as the “scum of the gutters,” “dirty crows,” and “two-legged hogs.” The lack of empathy and government assistance meant that religious and charitable organizations were left to provide food, shelter, and solace.

A panoramic view of Downtown Los Angeles in 1907. USC Digital Collections

The Union Rescue Mission, Midnight Mission, and Salvation Army were all originally located near the “Hobo Corner.” (The Union Rescue Mission’s second location at First and Main was demolished to make way for our current City Hall.) The mission’s colorful wagon, pulled by two horses and carrying “musicians, hymn singers, and new converts,” was a familiar sight on the corner. At a basement boarding house run by “God’s Regular Army” at 105 North Los Angeles Street, many homeless found a place to sleep.

The lodging house was quickly “condemned as an unmitigated nuisance by the wholesale merchants who do business in the neighborhood,” the LA Times a écrit. “They say it is headquarters for an army of hobos and bummers, who infest the neighborhood during business hours.”

By 1902, it was evident that something had to be done. “The hobos are also killing that particular part of Los Angeles in which they have settled like a blight,” the LA Times signalé. “The police would have an easier time down in the tenderloin if the city would put in a few more electric lights. There is seldom any cussedness going on where there is plenty of illumination. Los Angeles Street is as dark as a pocket.”

Matters were made worse when the Pacific Electric opened a new rail terminus in 1902, which dropped commuters into the heart of the tenderloin, a kind of catchall name for the high-crime area of Los Angeles, including Hell’s Half Acre and the Hobo Corner area. Selon le LA Fois:

No sooner does a hobo “hit town” than he makes a beeline for the corner of First and Los Angeles Streets. All day long and all night long this corner is one milling herd of them. It is bad now but worse during the winter hobo season. Half the people who take the Pasadena, Monrovia, Alhambra cars board them at the corner of First and Main. Women have to stand there, often for 15 minutes at a time, hearing vile language, shrinking from drunken men who come staggering along have to stand in the midst of the sodden river that swirls sluggishly out of the tenderloin. Business has been driven away from that corner and from that part of town because of these loafers. Half the arrests made by the police are the drunks on these two corners. The police patrol has almost worn a path between the station and the Hobo Corner.

And so it was, that the railway that helped give birth to the “Hobo Corner,” also helped lead to its downfall. By 1906, street lights had been installed, and a campaign to get transients off the street was initiated. By the 1920s, the transient community had fully moved farther east, nearer the Arcade Depot and into the area known now as Skid Row. Today, “Hobo Corner” is a sterile corporate intersection, home to the DoubleTree by Hilton and the Department of Transportation.

And what became of the folks who called the “Hobo Corner” home? While many probably ended their lives in the skid rows of LA or some other town, not all existed forever in gray misery. In 1907, it was reported that several “Hobo Corner” denizens—including a lunch wagon cook named Old Al, a gambler named Tex, and a “loafer” named “Pizon Pete”—had made a killing in the boom-town mining camps of Eastern California and Nevada.


Silverlake: Silverlake was once two communities Edendale and Ivanhoe. These communities became one neighborhood is 1907 after the city of Los Angeles built the Silverlake Reservoir named after Commissioner Herman Silver who developed the project. Silverlake became a popular community in the 1930s after Walt Disney built his first film studio Hyperion. The area flourished in the Mid-Century as families moved in to be close to DTLA’s manufacturing hub. In the 1970s, after Los Angeles’ manufacturing hub moved, the neighborhood became a hotspot for the gay community which created a thriving arts culture. By the 1990s, Silverlake offered a hip neighborhood, affordable housing, and close proximity to both DTLA and Hollywood and became one of the most popular neighborhoods for young professionals, artists, and new families.

Echo Park: Echo Park is named for the park around Echo Lake, once a drinking water reservoir. The neighborhood traces its roots back to 1892. Made up of a diverse variety of smaller communities, Echo Park is a popular neighborhood for middle and working-class families. In the 1920s, Echo Park became a popular filming location for silent comedy movies and blacklisted filmmakers. During this time, the community was nicknamed “Red Hill” because many political activists lived in the neighborhood. After WWII, Echo Park became a popular neighborhood for immigrants who brought a variety of diverse culture to the area. By the 1990s, the thriving culture and variety of historic architecture began attracting residents looking to live in a unique community. Today, Echo Park is one of the most popular communities in DTLA because of the cultural diversity.

Los Feliz: Los Feliz was established in the 1830s after Jose Vicente Feliz received a land grant to build a ranch. In 1882, Colonel Griffith J. Griffith purchased half of the property and developed the first community. Griffith then bequeathed the land to Los Angeles after his passing in 1919. In the 1920s Los Feliz became a hub for the newly created movie industry. In fact, Mickey Mouse was “born” in Los Feliz. Just far enough from the city to develop into a cozy suburb, Los Feliz has thrived as a home for middle and working class families, as well as some of the most famous Hollywood actors. Today the community is the perfect neighborhood for people who want easy access to the city but also want to feel they are in the suburbs.

If you’d like to learn more about these historic Eastside Los Angeles neighborhoods, talk to the real estate experts at Aspire. We live and work in these communities and can help provide you with the background you need. Call us today to learn more!

Articles Similaires

Day Trip Activities In And Within Driving Distance Of LA

If you are searching for day trip activities you can find in and within driving distance of Los Angeles, California, we are here to provide you with helpful information. Read on to browse our list of locations that are perfect for day trip activities when you have a short time to spend in the area. [&hellip]

What Does 2020 Have in Store for Real Estate in Los Angeles?

The real estate industry in Los Angeles faces some economic uncertainty as home prices are rising and putting a damper on projected home sales over the next year. However, the low mortgage rates may be exactly what is needed to offset this. The projected outlook is showing home sales to be flatter and is only [&hellip]

How Can You Spot An Up And Coming Neighborhood?

Los Angeles is filled with success stories, big and small. And when it comes to the real estate world, one of the biggest success stories is those moments when a home is bought and the neighborhood around it evolves into something great. LA has numerous neighborhoods that have already “made it”, but it also has [&hellip]


The first and longest-running online almanac dedicated to Los Angeles, Los Angeles County, and surrounding areas. Launched in 1998, this website contains historical statistics, summaries, lists of public officials, site information, and more. Learn about the former names of Los Angeles County communities or when cities were annexed by Los Angeles. Explore their extensive online map collections and stroll through the timeline to learn about Los Angeles through the years.

There is no better place to start your search than LAPL. In particular, check out the census tract maps for Los Angeles County, genealogy resources, L.A. maps (including maps of L.A. history and growth), obituaries, and ways to find the history of your house.


Los Angeles Today

Today Los Angeles is the most important city in California. The city is extremely large and the most highly populated in the United States after New York, with over 17,000,000 inhabitants. The economy of Los Angeles lives off the aeronautical, film and tourism industries.

Los Angeles is a popular tourist destination as it has everything a tourist might want, with des plages such as Santa Monica Beach, Malibu Beach, Venice Beach and Long Beach, winter resorts such as Mountain High and Mount Baldy just an hour away, incredible nightlife and is also close to Las Vegas.

Los Angeles has a lot of Spanish colonial architecture and proudly wears the symbols of Castile and León on its coat of arms.

The Famous Hollywood sign

Voir la vidéo: Delos, lîle sacrée des Cyclades