Footballeurs noirs

Footballeurs noirs

Le premier joueur noir à jouer au football de haut niveau en Grande-Bretagne était Andrew Watson. Fils d'un planteur de sucre écossais Peter Miller et d'une fille locale Rose Watson, il est né à Georgetown, en Guyane britannique en 1857. Watson a été envoyé en Angleterre pour faire ses études à la Halifax Grammar School et au Rugby College avant de s'inscrire à l'Université de Glasgow en 1875 pour étudier la philosophie, les mathématiques et le génie civil.

Andrew Watson était un joueur talentueux et a rejoint Queen's Park, à l'époque, le meilleur club d'Ecosse. Il est également devenu secrétaire du club et a mené son équipe à plusieurs victoires en Coupe d'Écosse. Le 12 mars 1881, Watson remporte sa première sélection internationale en jouant comme arrière droit pour l'Écosse contre l'Angleterre. Il était capitaine et a mené son pays à une victoire 6-1. Deux jours plus tard, il a joué dans l'équipe qui a battu le Pays de Galles 5-1. L'année suivante, il remporte sa troisième sélection lorsque l'Écosse bat l'Angleterre 5-1.

Watson a sacrifié sa carrière internationale lorsqu'il a déménagé en Angleterre en 1882. La Scottish Football Association a refusé de sélectionner des hommes qui jouaient au football en dehors de l'Écosse. Watson a rejoint les London Swifts et en 1882, il est devenu le premier homme noir à jouer dans la FA Cup. En 1884, il rejoint le club amateur d'élite, les Corinthians.

Arthur Wharton est né à Accra, au Ghana, le 28 octobre 1865. De race mixte, Wharton a déménagé en Angleterre en 1882 pour suivre une formation de missionnaire méthodiste. Wharton était un athlète exceptionnel et a finalement décidé de se concentrer sur le sport. En juillet 1886, il établit un nouveau record du monde en parcourant les 100 mètres à Stamford Bridge en 10 secondes. Cette performance l'a amené à l'attention du major William Sudell, le manager de Preston North End et il a rejoint le club plus tard cette année-là. Malgré sa vitesse énorme, il a joué dans le but. En 1887, il joua contre West Bromwich Albion en demi-finale de la FA Cup mais s'inclina 3-1.

En 1889, Wharton signe pour Rotherham United. Après cinq ans, il a déménagé à Sheffield United. Lorsqu'il vivait à Sheffield, il était employé pour diriger le pub Sportsman Cottage dans la ville. Wharton a eu du mal à tenir sa place dans l'équipe et a finalement été remplacé par Bill Foulke.

Selon Phil Vasili, l'auteur de Coloriage au-dessus de la ligne blanche : l'histoire des footballeurs noirs en Grande-Bretagne (2000), le prochain joueur noir à jouer au football professionnel en Angleterre était Fred Corbett qui a joué avant-centre pour West Ham United entre 1900-02 avant de passer à Bristol Rovers, Bristol City et Brentford.

Hassan Hegazi, né au Caire, en Égypte, a joué pour Fulham. Footballeur talentueux, il a joué lors de la victoire 3-1 du club sur Stockport County. Il a marqué l'un des buts et le Fulham Observer a déclaré qu'"avec de la persévérance, on pourrait faire quelque chose de lui... Hegazi a l'étoffe d'un joueur de la Ligue". Hegazi a également joué pour Millwall avant de terminer ses études à l'Université de Cambridge.

En 1908, Tottenham Hotspur a signé Walter Tull, un apprenti imprimeur de 20 ans. Tull a marqué 2 buts en 10 matchs au cours de la saison 1909-1910 avant d'être transféré pour une somme importante à Northampton Town.

Walter Tull a joué 110 fois pour la première équipe de Northampton Town. Jouant à l'ailier, Walter est devenu le joueur le plus populaire du club. D'autres clubs voulaient signer Walter et, en 1914, les Glasgow Rangers entamèrent des négociations avec Northampton Town. Cependant, avant qu'il ne puisse jouer pour eux, la guerre a été déclarée.

Au début de la Première Guerre mondiale, Tull abandonna immédiatement sa carrière et proposa ses services à l'armée britannique. Tull, comme de nombreux joueurs professionnels, a rejoint le 1er bataillon de football du Middlesex Regiment. L'armée a rapidement reconnu les qualités de chef de Tull et il a été rapidement promu au grade de sergent. En juillet 1916, Tull participe à la grande offensive de la Somme. Tull a survécu à cette expérience, mais en décembre 1916, il a développé la fièvre des tranchées et a été renvoyé chez lui en Angleterre pour se rétablir.

Walter Tull avait impressionné ses officiers supérieurs et recommandé qu'il soit pris en considération pour une promotion ultérieure. Lorsqu'il s'est remis de sa maladie, au lieu d'être renvoyé en France, il est allé à l'école de formation des officiers de Gailes en Écosse.

Le lieutenant Walter Tull est envoyé sur le front italien. C'était une occasion historique car Tull était le tout premier officier noir de l'armée britannique. Il a dirigé ses hommes à la bataille de Piave et a été mentionné dans les dépêches pour sa « bravoure et son sang-froid » sous le feu.

Walter Tull est resté en Italie jusqu'en 1918 lorsqu'il a été transféré en France pour participer à la tentative de percée des lignes allemandes sur le front occidental. Le 25 mars 1918, le sous-lieutenant Tull reçoit l'ordre de mener ses hommes à l'attaque des tranchées allemandes à Favreuil. Peu de temps après être entré dans le No Mans Land, Tull a été touché par une balle allemande. Tull était un officier si populaire que plusieurs de ses hommes firent de vaillants efforts sous le feu nourri des mitrailleuses allemandes pour le ramener dans les tranchées britanniques. Ces efforts ont été vains car Tull était mort peu de temps après avoir été touché. Le corps de Tull n'a jamais été retrouvé.

Après la guerre, Jack Leslie, né à Londres, est devenu un buteur prolifique avec Plymouth Argyle. Son manager, Bob Jack, lui a dit qu'il avait été sélectionné pour jouer pour l'Angleterre. Cependant, l'invitation à jouer pour son pays a été retirée. Leslie a déclaré au journaliste Brian Woolnough : "Ils ont dû oublier que j'étais un garçon de couleur."

Hong Ying Soo, qui avait un père chinois, était un autre joueur non blanc qui était considéré par beaucoup comme assez bon pour jouer pour l'Angleterre. Sa carrière a été interrompue par la Seconde Guerre mondiale, mais il a joué dans neuf internationaux anglais non officiels pendant le conflit. Roy Brown était un autre joueur non blanc qui était censé être assez bon pour jouer pour l'Angleterre. Brown avait un père nigérian, Eugene Brown, et une mère anglaise. Comme Hong Ying Soo, Brown a eu une carrière réussie avec Stoke City.

Deux autres footballeurs noirs ont marqué l'entre-deux-guerres. Salim Bachi Khan, un international indien, a joué pieds nus pour les Glasgow Rangers lors de la saison 1936-37. Alfred Charles, né à Trinidad, était un avant-centre qui a joué pour Southampton en 1936.

En tant que gardien de but, l'une de ses marques de fabrique était son "coup de poing prodigieux". Il y avait toujours deux cibles (oui, même quand il était sobre) : le ballon et la tête de l'adversaire, et il se connectait toujours avec une. Un certain nombre de rapports de match mentionnent les démêlés qu'il a eus avec les attaquants. Les gardiens de but pouvaient manipuler le ballon n'importe où dans leur moitié de terrain et pouvaient être chargés à l'épaule avec ou sans le ballon. Cette physicalité a plu à Arthur Wharton.

Les bons juges disent que si Wharton garde le but pour Preston North End lors de leur match nul en Coupe d'Angleterre, les chances seront considérablement allongées contre eux. Je suis du même avis... Le pâté du darkie est-il trop épais pour qu'il comprenne qu'entre les poteaux il n'y a pas de place pour une alouette ? Par certains, cela s'appelle la fraîcheur - bosh!'

Lors d'un match entre Rotherham et Sheffield mercredi à Olive Grove, j'ai vu Wharton sauter, saisir la barre transversale, attraper le ballon entre ses jambes et faire tomber trois attaquants - Billy Ingham, Clinks Mumford et Micky Bennett - dans le filet . Je n'ai jamais vu un arrêt similaire depuis et je regarde le football depuis plus de cinquante ans.

Le premier match de Walter Tull pour les Spurs était à leurs débuts en première division en 1909. L'équipe de Londres avait des foules de trente mille personnes, et ils étaient ravis des compétences de Tull. Il était un attaquant de l'intérieur, avec pour rôle de fournir à l'ailier de bonnes passes. Le Daily Chronicle a observé que Tull était une classe au-dessus de bon nombre de ses coéquipiers. On pensait que si les Spurs avaient obtenu un ailier décent, la combinaison aurait été la meilleure en Angleterre. Les articles de journaux sur les matchs des Spurs font référence à Tull comme « Antillais » et « darkie ».

L'exposition de Tull samedi a dû stupéfier tous ceux qui l'ont vue. Un sang-froid si parfait, une attente si judicieuse d'une fraction de seconde pour obtenir une passe avant qu'un défenseur n'ait travaillé dans une fausse position, et une telle précision de force dans la passe que je n'ai pas vue depuis longtemps. Au cours de la première mi-temps, Tull a juste obligé Curtis à jouer un bon match, car l'extérieur droit a été exécuté avec une série de passes qui l'ont rendu presque impossible pour lui de faire autre chose que bien.

Tull a été accusé d'être lent, mais il n'y a jamais eu de footballeur qui était vraiment génial et qui semblait toujours pressé. Tull n'a pas récupéré le ballon et s'est précipité dans les ennuis. Il a laissé ses adversaires se précipiter et les a vaincus par des touches et des pas de côté dignes d'un boxeur professionnel. Tull est vraiment très bon.

Une partie des spectateurs a lancé une lâche attaque contre lui (Walter Tull) dans un langage inférieur à celui de Billingsgate... Laissez-moi dire à ces hooligans de Bristol (il n'y en avait que peu dans une foule de près de vingt mille) que Tull est si propre dans d'esprit et de méthode pour être un modèle pour tous les hommes blancs qui jouent au football qu'ils soient amateurs ou professionnels. En termes de capacités, sinon de réalisations réelles, Tull était le meilleur attaquant sur le terrain.

Jouant à l'intérieur à gauche, l'avenir de Tull semblait prometteur. Puis, lors d'un match à Bristol City en 1909, il a été victime d'abus racistes de la part des fans dans ce que le Football Star a appelé "un langage inférieur à Billingsgate". L'incident a été profondément traumatisant pour Tull et le club. La saison suivante, il n'a joué que trois matchs en équipe première ; la saison suivante, il a été vendu pour « des frais de transfert élevés » à Northampton Town. Là, Tull a de nouveau prospéré, jouant 110 matchs en équipe première pour le club, principalement à l'aile. Il était probablement leur plus grande star. En 1914, il était sur le point de signer pour les Glasgow Rangers. Puis vint la guerre. Il était peut-être inévitable, étant donné l'esprit de christianisme musclé dans lequel il a été élevé, que Tull passe rapidement du sport à la guerre. Ce qui était moins inévitable, c'était qu'il se conduisît avec encore plus de distinction sur le champ de bataille que sur le terrain de jeu. Pourtant, il l'a fait. Il s'est enrôlé dans le 17e (1er. Football) Bataillon du Middlesex Regiment, aux côtés de nombreux autres footballeurs professionnels. En 1916, il avait été nommé sergent. Entre autres actions, il a été impliqué dans la première bataille meurtrière de la Somme. On ne peut que deviner les horreurs qu'il a endurées, mais elles ne l'ont pas brisé.

Sampson gémissait à une vingtaine de mètres au-delà de la tranchée avant. Plusieurs tentatives ont été faites pour le sauver. Il a été durement touché. Trois hommes ont été tués dans ces tentatives : deux officiers et deux hommes, blessés. Finalement, son propre infirmier réussit à ramper jusqu'à lui. Sampson lui fit signe de revenir, disant qu'il était criblé et qu'il ne valait pas la peine d'être secouru; il a envoyé ses excuses à l'entreprise pour avoir fait un tel bruit. Au crépuscule, nous sommes tous sortis chercher les blessés, ne laissant que des sentinelles dans la file. Le premier cadavre que j'ai rencontré était Sampson. Il avait été touché à dix-sept endroits. J'ai découvert qu'il avait forcé ses jointures dans sa bouche pour s'empêcher de crier et d'attirer d'autres hommes vers leur mort.

Il était populaire dans tout le bataillon. Il était courageux et consciencieux. Le bataillon et la compagnie avaient perdu un officier fidèle, et personnellement j'ai perdu un ami.

La meilleure équipe et le club le plus prestigieux pour lequel il (Arthur Wharton) a gardé, Preston North End, était réputé pour avoir ignoré l'interdiction de payer les joueurs avant que le professionnalisme ne soit légalisé en 1885. Pourtant, lorsqu'Arthur a signé pour le club de Deepdale en 1886, c'était comme un amateur. Le major Wiliam Sudell, le manager de Preston qui avait contribué à forcer la FA à accepter le droit des footballeurs à être payés, s'en est pris à Arthur spécifiquement parce qu'il était le meilleur gardien de but amateur. Bien que le Major ait gagné sa bataille pour être autorisé à payer des joueurs, les nouvelles règles régissant leur éligibilité à la FA Cup ont eu pour effet d'exclure de nombreux professionnels de participer à cette seule compétition nationale. Le club de football de Preston North End et le directeur de la filature de coton se sont donc attaqués à des amateurs de haut niveau, dont Arthur. Cependant, c'est une certitude de course que l'étudiant de Cleveland College aurait profité d'une vie de Riley sur les dépenses payées par Sudell. En fait, le major a été emprisonné en 1895 pour avoir joué le rôle de Big Time Charlie en dépensant plus de 5 000 £ (qui appartenaient à l'usine de Preston qu'il gérait) pour les dépenses et les frais d'accueil des joueurs de Preston.

En tant que gardien de but, l'une de ses marques de fabrique était son "coup de poing prodigieux". Cette physicalité a plu à Arthur Wharton.


Arthur Wharton

Arthur Wharton (28 octobre 1865 - 12 décembre 1930) est largement considéré comme le premier footballeur professionnel noir au monde. [1] [2] [3] Bien qu'il ne soit pas le premier joueur noir à part entière - les amateurs Robert Walker, de Queen's Park, et le joueur international écossais Andrew Watson, l'ont précédé (peut-être un professionnel avant Arthur Wharton pour le Bootle FC en 1887) [ 4] – Wharton a peut-être été le premier professionnel noir et le premier à jouer dans la Football League. [1]

Arthur Wharton
Informations personnelles
Date de naissance ( 1865-10-28 ) 28 octobre 1865
Lieu de naissance Jamestown, Côte d'Or
Date de décès 13 décembre 1930 (1930-12-13) (65 ans)
Lieu du décès Edlington, Yorkshire, Angleterre
Poste(s) Gardien de but/Ailier
Carrière senior*
Années Équipe applications (Gl.)
1885–1886 Darlington
1886–1888 Extrémité nord de Preston
1889–1894 Ville de Rotherham 19 (0)
1894–1895 Sheffield United 1 (0)
1895–1896 Ville de Rotherham 15 (0)
1896–1897 Rovers Stalybridge
1897–1899 extrémité nord d'Ashton
1899–1901 Rovers Stalybridge
1901–1902 Comté de Stockport 6 (0)
* Apparitions de clubs seniors et buts comptés pour la ligue nationale uniquement


50. Tiki Barbier

Depuis sa retraite, Tiki Barber a réussi à mettre pas mal de gens en colère contre ses citations dans les nouvelles ainsi qu'à la télévision nationale, y compris même ses propres anciens coéquipiers. Avant que Tiki ne devienne un analyste à grande gueule, il était le porteur de ballon All-Pro des Giants du football de New York !

Tiki a connu des difficultés au début de sa carrière, n'ayant pas réussi à courir plus de 511 verges au cours de ses trois premières saisons dans la NFL. Il a finalement éclaté en se précipitant pour 1006 verges au cours de la saison 2000 lorsqu'il a fait équipe avec Ron Dayne en tant que "Thunder and Lightning".

En 2002, Tiki a repris les rênes du long métrage. De 2002 à 2006, Tiki a sans doute mené à lui seul toute l'offensive des Giants. Il a totalisé 12 877 verges de mêlée au cours de cette période, menant la NFL en 2004 et 2005.

Tiki a pris sa retraite avec son nom éclaboussé sur le livre des records des Giants, ainsi que sur celui de la NFL. Au moment de sa retraite, il était l'un des 21 joueurs à courir pour 10 000 verges. Il partage la connotation d'être l'un des trois seuls porteurs de ballon à avoir plus de 10 000 verges au sol et 5 000 verges à la réception avec Marshall Faulk et Marcus Allen.

Malgré le fait que les singeries post-football de Tiki ont probablement attiré toute l'attention de sa carrière professionnelle, il est indéniable que Tiki Barber était un athlète stellaire à son époque. Plus de temps dans la NFL l'aurait certainement catapulté dans cette liste et l'aurait mis en place pour le Temple de la renommée, mais malheureusement, c'est pour rien.


Liste des cinq footballeurs africains qui méritent une reconnaissance internationale

5. Larbi Ben Barek

Larbi Ben Barek était un athlète marocain qui a vécu de 1917 à 1992. C'était un excellent buteur avec d'incroyables talents de footballeur.

Barek était très délicat et précis dans tous ses matchs, impressionnant ses téléspectateurs du monde entier.

De plus, Larbi Ben Barek est le premier joueur non africain à remporter le prix du footballeur africain de l'année. Il a joué au sein d'équipes de renom telles que l'Olympique de Marseille, l'équipe nationale de France de football et l'Us Marocaine Casablanca.

Son excellent record de buts avec le Mali ne s'est jamais traduit en honneurs continentaux, et il n'a jamais remporté de ligue majeure ou la Ligue des champions pour égaler d'excellents taux de but à Séville et à West Ham. Il a dû se contenter d'une série de victoires en coupe.

4. John Obi Michael

Né en 1987, l'athlète né au Nigeria est devenu une célébrité et est devenu l'un des joueurs de football africains les plus performants.

Michael a reçu de nombreuses critiques tout au long de sa carrière, mais les honneurs qu'il a accumulés à Chelsea, ainsi que son talismanisme, source d'inspiration pour le récent triomphe de la Coupe des Nations du Nigeria, le placent fermement dans la course.

Mikel Obi a participé à environ 28 campagnes de Premier League. Il a remporté de nombreux trophées tels que Premier League, FA Cup, NM Cupen, League Cup, Community Shield.

Il a également fait preuve d'excellence au niveau national lors de la Coupe d'Afrique des Nations, au niveau international de l'UEFA Champions League, de l'UEFA Europa League, de la Super Coupe de l'UEFA et de la FIFA Club Work.

Il ne lui reste qu'une ou deux réalisations majeures pour confirmer sa place parmi les meilleurs joueurs du continent.

3. El Hadji Diouf

El Hadji Diouf est né en janvier 1981. C'est un ancien footballeur professionnel sénégalais. Tout au long de sa carrière, Diouf a joué comme ailier ou attaquant.

Il s'agissait d'un ancien athlète sénégalais vedette et était sans doute le plus talentueux des lions de la Teranga Golden Generation.

Le double footballeur africain de l'année n'a jamais réussi à tenir sa promesse du début des années 2000.

Trop de temps passé loin du niveau élite et ses échecs à Liverpool ont entraîné une carrière décevante.

Le footballeur africain alors âgé de 21 ans a marqué 10 fois en 26 matches de Ligue 1.

2. Frédéric Kanouté

Deuxièmement, sur notre liste se trouve Fredic Kanoute !

Fredric kanoute est né en septembre 1977. Fredric était un ancien footballeur professionnel franco-malien qui a joué comme attaquant pour plusieurs clubs de haut niveau en Europe.

Kanoute a été nommé footballeur africain de l'année 2007. Il a été le premier Africain né à l'extérieur à remporter le prix.

Il était un excellent buteur et le premier joueur non africain à remporter le prix du footballeur africain de l'année.

Son excellent record de buts marqués avec le Mali ne s'est jamais traduit par des honneurs continentaux, et il n'a jamais remporté de ligue majeure ou de Ligue des champions pour égaler d'excellents scores à Séville et à West Ham.

Il a dû se contenter d'une série de victoires en coupe.

1. Badou Ezaki

Né le 2 avril 1959, Badou Ezaki a été surnommé Zaki durant ses années de carrière. C'était un grand joueur qui représentait l'Association Sale, le Wydad Casablanca, le RCD Mallorca et Faith Union Sport.

Il a une carrière professionnelle de 17 ans. Un grand bouchon qui a représenté le Maroc à une époque forte pour les parties nord-africaines.

Zaki est apparu pour l'équipe nationale marocaine lors de la Coupe du Monde des Nations de la FIFA 1986. En 2006, Zaki a été sélectionné par la Confédération Africaine de Football comme l'un des 200 meilleurs footballeurs africains des 50 dernières années.

Il a connu des saisons exceptionnelles en Liga pour Majorque, plutôt que l'une des meilleures équipes de la division.

Alors voilà. Les 5 meilleurs athlètes africains ont extrêmement bien réussi à représenter leur pays dans le football.

Un joueur à mentionner ? Assurez-vous de laisser un commentaire ci-dessous!

Si vous êtes intéressé par des histoires africaines positives projetant le continent, veuillez cliquer ici pour rejoindre notre groupe WhatsApp maintenant.


Tendance

  • Compagnon de statistiques : France vs Suisse
  • Carra : l'Allemagne fait un pas en avant pour l'Angleterre
  • Calendrier des matchs de l'Euro 2020, des huitièmes de finale et des quarts de finale
  • La célébration de l'épuisement professionnel de Verstappen ne sera à nouveau « plus tolérée »
  • Parcours Euro 2020 de l'Angleterre : s'ils battent l'Allemagne.
  • Analyse tactique : forces et faiblesses de l'Allemagne
  • Murray prend un départ gagnant pour son retour à Wimbledon
  • "Le jeu de nos vies" - Neville's Angleterre vs Allemagne aperçu
  • Scott Parker quitte Fulham
  • Angleterre vs Allemagne : lecture indispensable
  • Vidéo
  • Dernières nouvelles

« Neuf années de recherche m'ont amené à prouver qu'Andrew Watson n'était pas seulement le premier footballeur international noir au monde, le premier capitaine international noir au monde et le premier secrétaire de club noir au monde. Il était l'un des joueurs qui, dans les années 1870 et 1880, a enseigné à l'Angleterre. et le reste du monde comment jouer le jeu que nous connaissons maintenant."

L'enquête approfondie d'O'Brien sur la vie et l'époque de Watson a révélé qu'il était le fils d'un riche marchand écossais et d'une mère guyanaise. Son père est décédé alors qu'Andrew n'avait que 13 ans, lui laissant une fortune, l'équivalent d'environ ١m aujourd'hui. Il semble que son héritage métis n'ait pas fait obstacle à sa progression.

Regarde aussi:

"C'est une valeur aberrante. C'était un jeune homme très bourgeois et métis", a ajouté O'Brien. "Il est allé à l'Université de Glasgow, il est allé dans les écoles publiques et connaissait fondamentalement sa propre place dans le monde."

C'est son déménagement à Glasgow dans les années 1870 qui l'a mis sur la voie de l'histoire du football. Passionné de sport complet, Watson a évolué au poste d'arrière latéral du Maxwell FC puis du Parkgrove où il a également été élu vice-président du club.

Il a déménagé à Queens Park, à l'époque l'équipe la plus forte d'Écosse. Encore une fois, il a assumé un rôle administratif, cette fois en tant que secrétaire de match.

Selon Richard McBrearty du Scottish Football Museum, c'était à une époque où l'Écosse transformait le jeu basé sur les prouesses individuelles et le dribble en passes courtes et en travail d'équipe.

"L'Écosse a commencé à façonner la façon dont le football allait être joué à mesure que le jeu se développait non seulement au Royaume-Uni mais dans le monde entier. Andrew Watson était un joueur clé pour l'Écosse, la meilleure équipe à l'époque", a déclaré McBrearty.

Pas seulement clé, mais aussi capitaine dans un match qui a confirmé la supériorité de l'Ecosse. La victoire 6-1 contre l'Angleterre à l'Oval en 1881 reste la plus lourde défaite de l'Angleterre à domicile. Et juste pour confirmer que ce n'était pas un hasard, l'Écosse, avec à nouveau Watson dans l'équipe, a infligé une défaite 5-1 à Glasgow l'année suivante.

Il y a une fresque commémorative du résultat au Hampden Bowling Club, le site où le match a été joué.

Après avoir déménagé à Londres en 1882, Watson a joué pour un certain nombre de clubs, dont Swifts, Pilgrims et Corinthians, l'une des équipes d'élite de l'époque.

Il a également arbitré des matchs avant de terminer sa carrière de joueur avec Bootle. Il a suivi une formation d'ingénieur après être revenu à Londres, où il est décédé en 1921. Et son histoire semble s'être éteinte avec lui jusqu'à la découverte d'O'Brien en 1990.

Il siège désormais au Temple de la renommée du football écossais aux côtés d'autres grands tels que Sir Kenny Dalglish et Sir Alex Ferguson.

Mais McBrearty pense qu'il mérite une reconnaissance internationale, déclarant: "Il doit être regardé avec Pele et Garrincha au Brésil dans l'histoire du football noir. Il doit recevoir cette reconnaissance."

"La bonne nouvelle, c'est que les gens travaillent à la remise à neuf de la pierre tombale de Richmond à Londres, qui semble actuellement triste et décrépite", a déclaré l'historien Andy Mitchell.

"Ce serait formidable si Andrew Watson pouvait être célébré d'une autre manière. Il y a maintenant quelques peintures murales à Glasgow et ne serait-il pas merveilleux si nous pouvions avoir une statue pour célébrer sa grandeur."

Une collecte de fonds pour la pierre tombale a atteint son objectif en quelques jours seulement. Le plan est de le restaurer pour mars 2021 pour marquer le 100e anniversaire du décès d'une véritable icône du football.

Le mois de l'histoire noire

Suivez toutes nos fonctionnalités, actualités et contenus vidéo sur Sky Sports News et nos plateformes Sky Sports. Découvrez le dernier contenu du Mois de l'histoire des Noirs ici

DERNIÈRE CHANCE de décrocher 1 million de livres sterling !

Vous avez bien lu. Le jackpot Super 6 de 1 million de livres sterling est à gagner une dernière fois ce week-end. Jouez gratuitement, entrées avant 15h le samedi.


Footballeurs noirs

Lorsqu'on pense aux Noirs qui participent au sport professionnel aujourd'hui, le sport qui se démarque est le jeu national, le football (soccer). À la fin du XIXe et au début du XXe siècle, nous commençons à voir des cas isolés de joueurs de football noirs apparaître dans les équipes de football du Royaume-Uni.

Les premiers footballeurs noirs en Grande-Bretagne comprennent des noms tels qu'Andrew Watson, Arthur Wharton et Walter Tull. Ces footballeurs étaient au début rares, mais ils devaient être remplacés par une foule d'autres tout au long du 20e siècle et au-delà, jusqu'à l'ère moderne. De grands joueurs des années 1980 tels que John Barnes et Ian Wright ont été précédés par Ces Podd, Clyde Best, Cyrille Regis et Laurie Cunningham. Ces footballeurs noirs ont dû faire face à une vague constante d'abus raciaux de la part des fans, ainsi qu'à la discrimination des autorités au sein du jeu.


Légende de la Premier League, Yaya Touré est probablement le meilleur milieu de terrain de la Premier League au cours des trois dernières années. Cet artiste puissant peut à la fois défendre et marquer des buts. Il a disputé 134 matches avec la City et marqué 38 buts.

Le milieu de terrain central a un rôle très important à jouer pour aider City à remporter la Premier League lors de la saison 2011-12. Touré est trois fois nominé parmi les meilleurs joueurs d'Afrique.

Par Classement Afrique

Entrepreneur Internet basé au Royaume-Uni amoureux du grand continent africain. Je ne dis pas que je sais tout sur l'Afrique, mais je suis ici pour offrir au monde certains des faits les plus précis et les plus intéressants sur le continent.


Dernières nouvelles

Le coup de sifflet final sur le racisme dans le football a-t-il été une bonne fois pour toutes ?

Pitch Black, un nouveau livre de l'écrivain né à Liverpool Emy Onuora, éclaire et examine la montée en puissance des footballeurs noirs des années 1970 lorsqu'ils se sont fait connaître dans le beau jeu, mais le fait, pour la première fois, du point de vue de les joueurs eux-mêmes.

Emy Onuora retrace les changements révolutionnaires sur le terrain, depuis les chants de singe, le lancer de bananes et les balles dans les années 1970, jusqu'au jeu d'aujourd'hui où les joueurs noirs représentent environ 30 pour cent des footballeurs professionnels anglais. Alors qu'aujourd'hui les joueurs sont largement à l'abri de tels abus systématiques et routiniers dans les tribunes, que fait-on pour lutter contre les manifestations plus subtiles et moins manifestes du racisme ?

Comprenant des interviews de plus de vingt joueurs actuels et anciens tels que John Barnes, Viv Anderson et Cyrille Regis, Pitch Black examine de manière critique et controversée les attitudes de la FIFA, de la FA et des médias au cours du dernier demi-siècle et permet à la génération actuelle de footballeurs et de fans de découvrez l'histoire cruciale du sport le plus populaire au monde.

Pitch Black est une évaluation franche, controversée et souvent très critique de la réponse au racisme par les autorités du football et les médias.

Pitch Black retrace l'évolution des footballeurs noirs des années 1970 à nos jours et situe leur parcours dans un contexte social et historique. Présentant des interviews de plus de 20 anciens joueurs, le livre documente l'extrême droite, les lois Sus, les troubles du carnaval de Notting Hill, les émeutes des années 1980, le meurtre de Stephen Lawrence et bien plus encore.

Emy Onuora est titulaire d'une maîtrise en études ethniques et relations raciales de l'Université de Liverpool et a donné de nombreuses conférences sur les questions de race et de sport dans l'enseignement supérieur. Il a été co-éditeur du fanzine de football basé dans le Merseyside What&rsquos the Score et est le frère de l'ancien footballeur, entraîneur et directeur de l'équipe nationale éthiopienne, Iffy Onuora. Il vit à Liverpool.

Un lancement officiel du livre aura lieu le vendredi 8 mai au festival d'écriture basé à Liverpool Writing on the Wall - WOWFest, qui comportera une discussion sur le racisme et le football. Les détails du lancement sont disponibles ici.

Pitch Back est disponible à l'achat maintenant, éditions cartonnées au prix de 16,99 livres sterling.


Dose quotidienne de Crimson Tide : les premiers joueurs de football noirs en Alabama

En termes de pionniers, il serait difficile d'en trouver un plus grand dans l'histoire du football en Alabama que Wilbur Jackson, le premier athlète noir à signer une bourse de football pour jouer pour le Crimson Tide.

L'intégration était une question brûlante dans le Sud dans les années 1960, en particulier en Alabama, qui avait tout enduré, du bombardement de la Sixteenth Street Baptist Church à Birmingham, qui a tué quatre jeunes filles, au gouverneur George Wallace essayant de bloquer l'Université de l'Alabama&# x2019s deux premiers étudiants noirs d'entrer dans leurs salles de classe.

Les tensions étaient à un niveau record et pendant des années, l'entraîneur Paul W. Bryant a maintenu que le climat social et politique local n'était pas prêt pour les joueurs de football noirs. Lors d'une déposition pour une action en justice contre la discrimination déposée contre l'école, Bryant a déclaré qu'il tentait activement de recruter des joueurs noirs depuis des années, mais qu'il n'avait trouvé aucun preneur, tout en en transmettant certains à d'autres entraîneurs.

L'Alabama est finalement entré dans l'histoire lorsque Jackson est devenu le premier joueur noir à accepter une bourse pour jouer au football pour le Crimson Tide, et a été suivi par Bo Matthews.

Ce qui a facilité la transition a été la saison 1970, lorsque, en partie à cause d'une différence évidente de talent, le Crimson Tide a terminé 6-5-1. Lors du premier match de la saison contre la Californie du Sud, une passe de 42-21, le demi-arrière des Troyens Sam Cunningham, qui avait été recruté par l'Alabama, s'est précipité pour 135 verges et deux touchés.

Le célèbre entraîneur adjoint Jerry Claiborne : “Sam Cunningham a fait plus pour intégrer l'Alabama en 60 minutes que Martin Luther King en 20 ans.”

Le premier joueur noir à participer à un match pour l'Alabama était John Mitchell, un ailier défensif All-American Junior College à deux reprises qui avait été transféré de l'Eastern Arizona Junior College.

"Je ne dirais pas que tout le monde m'a accepté, mais l'entraîneur Bryant était juste, donc les joueurs m'ont tous traité de la même manière", a déclaré Mitchell.

Mitchell a été nommé All-American en 1972, le premier co-capitaine noir en Alabama, le premier entraîneur adjoint noir Tide&# x2019, et est devenu plus tard la Conférence du Sud-Est&# x2019s premier coordinateur défensif noir à LSU.

“I𠆝 le refaire dans une minute,” dit-il. “Si vous êtes un joueur de football, vous rêvez de jouer pour l'entraîneur Bryant.”

Pendant ce temps, au cours de sa saison junior, Jackson a mené la SEC avec une moyenne de 7,1 verges par course. Pour sa dernière année, il est passé de demi-arrière à arrière dans la nouvelle attaque sur les triangles (un autre changement important) et a accumulé 752 verges au sol en 95 courses pour une moyenne de 7,9.

L'Alabama est allé 11-1 en 1971, 10-2 l'année suivante et l'a couronné avec une saison régulière de 11-0 en 1973 pour être nommé champion national United Press International la dernière année, le sondage des entraîneurs a été mené avant les matchs de bowl (il a perdu contre Notre Dame au Sugar Bowl, 24-23). Tous les trois ans, le Crimson Tide a remporté le championnat SEC.

Jackson a été sélectionné au premier tour du repêchage de 1974 par les 49ers de San Francisco et a joué huit ans dans la Ligue nationale de football, notamment avec le champion du Super Bowl de 1982, Washington Redskins. Il a accumulé 895 yards lors de sa saison recrue et a été nommé NFC Rookie of the Year. Pour sa carrière, il a enregistré 3 852 verges au sol en carrière sur 971 courses, avec 1 572 verges sur réception sur 183 attrapés.

Pendant ce temps, lors de la saison 1973, un tiers des partants de l'Alabama étaient noirs.

Une partie de cet article provient de "100 choses que les fans de Crimson tide devraient savoir et faire avant de mourir", publié par Triumph Books


Que fait-on pour s'attaquer au problème?

Getty Images

La Football Association (FA), la police et les sociétés de médias sociaux sont sous pression pour éliminer définitivement le racisme du jeu.

Facebook et Twitter disent qu'ils agissent pour éliminer les abus sur leurs plateformes.

Facebook a déclaré dans une déclaration récente : "Il n'y a pas de place pour le racisme sur Instagram et nous nous engageons à le supprimer lorsque nous le trouverons."

La déclaration de Twitter a déclaré: "Le comportement raciste n'a pas sa place sur notre service et lorsque nous identifions des comptes qui enfreignent l'une des règles de Twitter, nous prenons des mesures d'application.

"Nous nous sommes engagés de manière proactive et continuons de collaborer avec nos précieux partenaires du football pour identifier des moyens de lutter collectivement contre ce problème et continuerons de jouer notre rôle pour lutter contre ce comportement inacceptable - à la fois en ligne et hors ligne."

Facebook a récemment annoncé qu'il imposerait des sanctions plus strictes aux comptes qui envoient à plusieurs reprises des messages directs abusifs sur Instagram.

"Si quelqu'un envoie à plusieurs reprises des DM qui enfreignent nos règles, nous désactiverons son compte", a déclaré un porte-parole de Facebook à Newsround.

"Nous savons qu'il y a plus à faire et nous continuerons à travailler avec les clubs, les joueurs et l'industrie au sens large pour lutter collectivement contre ce problème."

Facebook also says it is working with Kick It Out - a charity which promotes equality in football - on a fans' education and reporting initiative, and has built tools designed to prevent unwanted contact on Instagram. The tech companies argue that tackling this problem is not as straightforward as many assume.

However, some people think the platforms are not doing enough and are calling for social media companies to ask users to provide formal identification, such as a passport or driving licence, to sign up to the platform. It's thought this will make it easier for police forces to find out who is committing hate crimes and discourage people from posting abuse too.

Facebook said the company was "horrified" by the abuse but said calls for users to all have to validate their accounts with documentation are not possible as access to such documents is not straightforward in some countries.

Simon Stacpoole/Offside/Getty Images

Voir la vidéo: AVANT ET APRÈS DES FOOTBALLEURS- DavidFaitDesTops