Conception d'artiste de Watson Brake Mounds, Louisiane

Conception d'artiste de Watson Brake Mounds, Louisiane


Les archéologues ont identifié plus de 100 sites appartenant à cette culture de bâtisseurs de monticules, qui ont également formé un vaste réseau commercial dans une grande partie de la partie orientale de ce qui est maintenant occupé par les États-Unis.

Précédant la culture de Poverty Point se trouve le site Watson Brake dans l'actuelle paroisse d'Ouachita, en Louisiane, où onze monticules de terrassement ont été construits à partir d'environ 3500 av. Watson Brake est l'un des premiers complexes de monticules des Amériques. [2] La plus ancienne est la culture du point de pauvreté, qui a prospéré de 1730 à 1350 av. J.-C., à la fin de la période archaïque en Amérique du Nord. Des preuves de cette culture de constructeur de monticules ont été trouvées sur plus de 100 sites, y compris le site de Jaketown près de Belzoni, Mississippi. Le site le plus grand et le plus connu est à Poverty Point, situé sur la crête de Macon près d'Epps, en Louisiane.

La culture de Poverty Point a peut-être atteint son apogée vers 1500 av. C'est l'une des plus anciennes cultures complexes, et peut-être la première culture tribale du delta du Mississippi et des États-Unis actuels. Les habitants occupaient des villages qui s'étendaient sur près de 160 km (160 km) de chaque côté du fleuve Mississippi. [3]

La culture de Poverty Point a été suivie par les cultures Tchefuncte et Lake Cormorant de la période Tchula, une manifestation locale de la période du Sylvicole inférieur. Ces cultures descendantes différaient de la culture de Poverty Point par le commerce sur des distances plus courtes, la création de projets publics moins massifs, l'adoption complète de la céramique pour le stockage et la cuisine, et l'absence d'une industrie lapidaire (sculpture sur pierre).


Ancêtres Caddo

Cliquez sur les images pour agrandir

Les les premiers peuples qui vivaient dans la région qui allait devenir la patrie Caddo étaient des chasseurs et des cueilleurs très mobiles au début ère paléoindienne à la fin de la dernière période glaciaire (Pléistocène), il y a environ 12 000 à 13 500 ans (10 000 à 11 500 av. J.-C.). (Un nombre croissant de preuves suggère que les gens sont arrivés en Amérique du Nord des milliers d'années plus tôt, mais les premières preuves sont débattues.) aux cultures paléoindiennes postérieures.

Vers 8 000 av. les artefacts des cultures de Dalton et de San Patrice sont particulièrement fréquents dans le sud-est, suggérant que les populations augmentent et que différentes cultures se développent. Au sein de la patrie Caddo, les preuves de la culture Dalton se trouvent principalement au nord, tandis que celle de San Patrice est principalement au sud. Au-delà de la région, les pointes Dalton sont concentrées dans la vallée du Mississippi et sont particulièrement nombreuses dans le nord-est de l'Arkansas. Ces tendances contrastées peuvent refléter une scission précoce entre les groupes ethniques/linguistiques. Nous ne savons pas comment cette division inférée se rapporte aux peuples ultérieurs.

Dalton et San Patrice sont considérés par de nombreux archéologues comme étant parmi les premiers de nombreux Cultures archaïques (ou les derniers groupes paléoindiens) dans le sud-est des États-Unis il y a environ 10 000 ans, du nom des pointes de fléchettes distinctives fabriquées par leurs chasseurs. Toute la période archaïque s'étend sur 7 500 ans entre environ 8 000 av. et 500 av. Le concept archaïque a été initialement proposé comme une étape de développement au cours de laquelle les cultures de chasse mobiles sont progressivement devenues plus sédentaires et plus dépendantes des plantes sauvages, du petit gibier et des ressources aquatiques. Au sens large, ce point de vue reste exact, mais nous réalisons maintenant que les cultures archaïques étaient assez variées et responsables de nombreux développements culturels que l'on croyait autrefois à l'ère forestière suivante. Par exemple, les établissements villageois permanents ou semi-permanents, la poterie, l'horticulture (jardinage), les monticules de terre artificielle et le commerce extensif et lointain de matériaux exotiques sont tous apparus à l'époque archaïque dans divers endroits du sud-est.

Alors que la plupart des cultures archaïques apparemment plus avancées sont connues à des centaines de kilomètres à l'est et au nord-est de la région de Caddo, des développements très importants ont eu lieu dans la basse vallée du Mississippi immédiatement à l'est et au sud-est. Par exemple, dans ce qui est aujourd'hui le nord-est de la Louisiane, Les peuples archaïques ont commencé à construire de grands monticules de terre dès 4 000 av.. Ce n'étaient pas des tumulus, mais servaient apparemment de plates-formes sur lesquelles les gens vivaient. À Watson Brake près de Monroe, en Louisiane, 11 monticules de 3 à 25 pieds (1 à 8 mètres) de haut sont reliés par des crêtes pour former une enceinte ovale de plus de 850 pieds (261 mètres) de diamètre. Les monticules archaïques de la Louisiane sont tous situés à côté de canaux fluviaux aujourd'hui abandonnés et ont été construits par des peuples de chasseurs et de cueilleurs qui ont exploité les environnements marécageux locaux riches en vie aquatique, notamment les poissons, les oiseaux et les bêtes.

Dans la même région autour 1700 av., des terrassements massifs ont été construits sur le site de Point de pauvreté par des peuples qui dépendaient des ressources aquatiques et fluviales. Les travaux de terrassement de Poverty Point comprenaient un énorme monticule en forme d'oiseau de plus de 70 pieds (21 m) de haut et 710 pieds (216 m) de long et un ensemble unique de bermes surélevées en forme de C disposées en six anneaux concentriques et emboîtés qui sont près de trois -un quart de mile de diamètre (3 950 pieds ou 1,2 km) au point le plus large. Poverty Point est considéré par de nombreux experts comme le centre d'une société précoce avec des liens commerciaux lointains, comme l'indique la découverte de nombreux artefacts en pierre exotique ou non locale (certains provenant de sources situées à des centaines de kilomètres). Ces objets exotiques peuvent avoir été envoyés à Poverty Point en échange de perles de coquillage et d'ornements, produits à Poverty Point et sur des sites liés sur la côte du golfe. Pour des raisons encore peu claires, la culture de Poverty Point avait décliné en 1000 av. et n'a laissé aucun successeur évident.

Pour autant que nous le sachions maintenant, les derniers peuples archaïques vivant dans la patrie Caddo n'ont pas construit de monticules de terre ni formé de sociétés comparables à celle responsable de Poverty Point. Les groupes archaïques tardifs de la région ont participé au moins indirectement au réseau commercial de Poverty Point. Ceci est connu parce qu'une variété d'artefacts ont été trouvés à Poverty Point qui sont faits de matériaux tels que la novaculite et le quartz des montagnes Ouachita. Mais les groupes de l'archaïque tardif dans la région de Caddo Homeland semblent avoir été des sociétés relativement petites qui n'étaient pas étroitement liées aux principales régions des forêts de l'Est où des développements précoces avaient eu lieu.

L'un de ces développements a été le début de la domestication des plantes et de l'horticulture (jardinage). Au cours des dernières décennies, les archéologues et les ethnobotanistes (spécialistes de la façon dont les peuples anciens utilisaient les plantes) ont démontré qu'au moins quatre plantes ont été domestiquées dans les forêts de l'Est il y a 4 000 à 5 000 ans (2000-3000 av. J.-C.). Grâce à une manipulation sélective, la courge, le tournesol, le sureau des marais et le chénopode (chénopode) ont tous été transformés de plantes sauvages en plantes cultivées avec des graines plus grosses et d'autres caractéristiques souhaitables. La meilleure preuve vient de seulement quelques grottes et sites ouverts dans le Midwest américain qui ont des conditions de conservation extraordinaires. Le plus proche de la patrie principale de Caddo est le site de Phillips Spring sur le plateau d'Ozark, dans le sud du Missouri, à moins de 300 milles au nord de la rivière Rouge. Les graines de courge et de courge domestiquées trouvées à Phillips Spring ont été datées au radiocarbone il y a au moins 5 000 ans.

La découverte que ces plantes à graines féculentes et huileuses étaient cultivées à l'époque archaïque moyenne et tardive a brisé la notion traditionnelle selon laquelle les cultures archaïques de l'Est des États-Unis étaient purement des chasseurs et des cueilleurs. De toute évidence, les peuples archaïques expérimentaient la culture des plantes et probablement toutes sortes d'autres manipulations de l'environnement naturel telles que le défrichement sélectif, la diffusion de plantes souhaitables dans de nouvelles zones, etc. Les archéologues réévaluent maintenant les idées existantes sur la vie archaïque.

Les ancêtres de l'archaïque tardif des Caddo expérimentaient-ils également le jardinage et la culture de plantes à graines féculentes et huileuses ? Nous ne savons pas. Le point de vue ici est qu'il est très probable que certains groupes de la fin de l'archaïque dans la région de Caddo Homeland ont commencé à expérimenter la plantation de graines obtenues par le commerce et l'échange des peuples du nord et du nord-est. Mais jusqu'à présent, nous n'avons aucune preuve de "fusil à fumer" et de graines domestiquées conservées. Ceci est au moins en partie dû aux conditions de conservation prédominantes et au manque d'efforts concertés pour récupérer les preuves nécessaires sur les sites de l'archaïque supérieur. Il s'agit d'une question de recherche primordiale qui nécessite plus de travail.

Que savons-nous des peuples de la fin de l'archaïque dans la patrie Caddo ? La période archaïque tardive entre environ 3000-500 av. dans le Caddo Homeland reste assez mal connu. Les éléments isolés et bien conservés des sites de la fin de l'archaïque (dépôts discrets d'une seule période ou épisode d'utilisation) sont rares et peu nombreux ont été étudiés. Néanmoins, les pointes de flèche de style archaïque tardif avec des tiges en expansion et en contraction, y compris, entre autres, les types Yarborough, Ellis et Edgewood, sont largement réparties dans toute la région et, sur de nombreux sites, sont plus nombreuses que les styles antérieurs. Dans une grande partie de la région, les modes de vie archaïques semblent avoir persisté plus longtemps qu'ailleurs dans les forêts de l'Est.

Par rapport aux périodes antérieures, l'archaïque supérieur semble avoir été une période de population plus élevée et d'utilisation plus intensive du paysage. Sur certains sites, en particulier dans les vallées du côté nord des monts Ouachita et dans la région de Great Bend de la rivière Rouge, des amas d'ordures (essentiellement des dépotoirs de cuisine) commencent à s'accumuler à la fin de l'archaïque. La plus connue est la phase Wister de la vallée de Wister dans l'extrême est de l'Oklahoma. Là, des « amas noirs » ont commencé à se former à l'époque archaïque tardive. La culture Fourche Maline, en partie, représente une intensification de ce modèle de peuplement au cours de la période forestière suivante. La présence de lieux avec des accumulations denses d'ordures à la fin de l'archaïque suggère que les gens devenaient moins mobiles et restaient dans certaines localités très favorables pendant de longues périodes.

Une autre observation intéressante est que les peuples de l'archaïque supérieur utilisaient largement les pierres locales pour fabriquer des outils. Pourquoi est-ce intéressant ? Parce que, sauf dans des zones telles que les montagnes Ouachita, la plupart des pierres locales dans la région de Caddo sont de mauvaise qualité et se présentent sous forme de petits galets qui ne conviennent pas pour fabriquer des outils en pierre bien finis (tels que des pointes de fléchettes, des couteaux et du bois -outils de travail). Par exemple, dans certaines parties de l'est du Texas, un matériau couramment utilisé était du bois fossilisé ou pétrifié. Le fait que les personnes de l'archaïque supérieur utilisaient de tels matériaux suggère deux choses. Premièrement, qu'ils ne voyageaient pas loin pour trouver des matières premières utilisables, même si elles le sont peu. Deuxièmement, il n'y avait pas beaucoup d'échanges avec les peuples d'autres régions (comme les Ouachitas ou le centre du Texas) qui avaient accès à beaucoup de matériel de haute qualité.

Les peuples archaïques tardifs de la région semblent avoir été des chasseurs et des cueilleurs comme auparavant, dépendant d'une grande variété de mammifères, de poissons, d'oiseaux, de graines, de noix, de baies et de racines. Le cerf était le gros gibier le plus important, mais les ossements de nombreuses créatures différentes se trouvent dans les dépotoirs de l'archaïque supérieur. Il existe des preuves de l'importance accrue accordée à la cueillette et à la transformation des noix, en particulier du caryer. Alors que les noix de caryer sont des noix difficiles à casser, leurs viandes grasses sont à la fois savoureuses et une source importante de matières grasses et de protéines. Les preuves de la dépendance accrue à l'égard du caryer proviennent du grand nombre de "pierres à noix" (pierres avec de petites coupes dénoyautées qui retenaient les noix de caryer en toute sécurité pendant le craquage) et de la récupération fréquente des coques de noix carbonisées dans les sites de l'archaïque supérieur. Pour extraire toute la graisse, les noix de caryer concassées ont probablement été bouillies sur pierre en laissant tomber des roches chaudes dans une suspension de noix et d'eau dans des paniers étroitement tissés ou des sachets de peau, et la graisse est écumée du dessus.

Dans le bassin de Cypress Creek, dans le nord-est du Texas, des preuves ont également été trouvées pour l'utilisation de racines et de tubercules souterrains de la Psoralée famille (les noms communs incluent le pois scorbut, le navet des prairies et la racine à pain). La préparation des tubercules pour la consommation est un processus qui demande beaucoup de travail. Ils devaient être localisés, déterrés, cuits ou bouillis, puis séchés (ou mangés immédiatement). Les deux avantages des tubercules sont qu'ils sont disponibles quand rien d'autre ne l'est et qu'ils peuvent être séchés et stockés pour une utilisation ultérieure.

En mettant tout cela ensemble, à travers la région de Caddo Homeland, nous voyons des preuves de personnes s'installant dans des territoires localisés et utilisant intensivement les ressources locales, même celles qui n'étaient pas particulièrement souhaitables. Cela suggère que les niveaux de population régionaux étaient suffisamment élevés pour qu'il n'y ait pas de grands territoires inoccupés dans lesquels les gens pourraient facilement se déplacer en période difficile. Les gens ont commencé à rester sur place ou à rester dans des territoires plus petits parce que leurs options étaient limitées. Bien que nous ne puissions pas indiquer un seul site de l'archaïque tardif et dire avec certitude : « C'est ici que vivaient les ancêtres des Caddo », nous avons peu de doute que les ancêtres Caddo vivaient déjà dans ce qui allait devenir leur patrie. Nous pensons également que les conditions étaient posées pour les développements culturels qui devaient avoir lieu dans la période Woodland suivante.


Sites sacrés des États-Unis

Arizona
Chutes du ruban, Grand Canyon
Mont Graham
I'ito (Tête de Montezuma), comté de Pima
'Oks Daha (vieille femme assise), comté de Pima
Mont Humphreys (Doko O Sliid)
Les ruines du Canyon de Chelly
Mont Baboquivari
Cratère de météore
Mont Newberry (montagne sacrée Yuman)
Black Mesa, réservation Hopi
Montagnes de la superstition
Lac sacré Zuni à la jonction des rivières Little Colorado et Zuni

Arkansas
Parc national des sources chaudes

Californie
Mont Shasta
Mont Tamalpais
Mont Diablo
San Jacinto
Mont Lassen
Monument national de l'arbre de Josué
Mont Cuchama (Tecate)
Montagne du soldat (montagne Simolaki, sacrée pour les Indiens Ajumawi)
Conception Point, près de Santa Barbara (site sacré de Chumash)

Colorado
Roche funéraire indienne, comté d'El Paso
Grandes dunes de sable
Mont Blanca (Sisnajini)
Mont Hesperus (Dibe' Nitsaa)
Sources Pagosa
Lac de l'île, montagnes de La Plata

Floride
Les monticules de Crystal River
Monticule de panthère, Everglades
Monticules du Mont-Royal
Monticules du lac Jackson, près de Tallahassee

Géorgie
Montagne de pierre
Parc Ocmulgee
Monticules d'Etowah, Cartersville

Hawaii
Volcan Haleakala, Maui
Volcan Mauna Kea, Hawaï
Temple Piilanihale Heiau, Maui
Moku'ula, Maui, Hawaï
Vallée d'Iao, Maui, Hawaï
Mo’okini Luakini Heiau, Hawaï
Pu' uhonua O Honaunau, Baie de Honauna, Hawaï
Mt. Kilauea, Hawaï (lieu de naissance de Pelé, déesse des volcans)
Kaulu Paoa Heiau, île de Kauia

Idaho
Fumoir, Montagnes Bitterroot
Cœur du monstre, lieu saint de Nez Percé, Clearwater River, près de Klamath

Illinois
Monticule des moines, Cahokia, près de Collinsville
Monticules de Kincaid

Indiana
Parc d'État des monticules
monticules d'ange

Iowa
Monument national des monticules de l'effigie, Marquette
Monticule d'ours

Louisiane
Monticule de Pauvreté, Epps
Monticule Watson Brake, près de Monroe
Les monticules de Natchez
Les monticules de Tchefuncte
Monticules de Marksville, près de Monroe

Maine
Mont Katahdin

Michigan
Monticules Norton
Dunes de l'ours endormi, près de l'Empire

Minnesota
Carrière de Pipestone, Monument national de Pipestone
Site des pétroglyphes de Jeffers, Jeffers

Mississippi
Monticule d'émeraude, Tupelo

Montana
Site de l'arbre médicinal, comté de Ravalli
Annashisee Lisaxpuatahcheeashiee (Grande roue médicinale)
Chief Mountain, Montana (Mt. Ninaistakis sacré pour les Indiens Pieds-Noirs)
Sources géantes
Collines de foin d'odeur

Nebraska
Colline Pahuk Pawnee, au nord de Cedar bluffs, dans l'est du Nebraska

Nevada
Cave Rock, comté de Douglas
Spirit Mountain (Avi Kwa 'Ame), comté de Clark
Avikwa'ame (Spirit Mountain), Grapevine Canyon, Laughlin (lieu sacré Yuman)

New Hampshire
Mont Washington
Colline Mystère, Salem

Nouveau Mexique
Mont Taylor (Tsoodzil), Nouveau-Mexique
Ruines du Chaco Canyon Anasazi, Nouveau Mexique
Dunes de White Sands, Nouveau-Mexique
Église de Chimayo, Nouveau-Mexique
Montagne Ute, Nouveau-Mexique
Blue Lake, Nouveau-Mexique
Gobernador Nob, Nouveau-Mexique
Shiprock, Nouveau-Mexique
Mont Huerfano, Nouveau-Mexique
Truchas Peaks, Nouveau-Mexique
Montagne Chicoma, Nouveau-Mexique (montagne sacrée Tewa)
Mont Conjilon, Nouveau-Mexique
Mt. Capitan, Nouveau-Mexique (montagne sacrée Mescalero Apache)
Mt. San Augustin, Nouveau-Mexique (montagne sacrée Mescalero Apache)
Mt. Salinas, Nouveau-Mexique (montagne sacrée Mescalero Apache)
Hosta Butte (‘Ak’i Dah Nast’ani’) au sud de Chaco Canyon
Bandelier Nat. Monument Stone Lion sanctuaires de Yapashi, près de Running Eagle Falls
Monument national des pétroglyphes, Nouveau-Mexique

New York
Mont Marcy
Balanced Rock, Nord de Salem
Sanctuaire du lieu de naissance de Kateria Tekakwitha, Auriesville
Sanctuaire de l'Illumination de Kateria Tekakwitha, Fonda

Caroline du Nord
Mont Richland-Balsam
Montagne pilote

Ohio
Serpent Mound, Ohio

Oklahoma
Sources d'antilopes et de buffles, montagnes Arbuckle
Parc d'État de Spiro Mounds

Oregon
Lac Wallowa
Île du magicien, lac du cratère
Mont Hood

Dakota du Sud
Pic Harney
Grotte du vent
Buffle Gap
Sources chaudes de Mnikata
Craven canyon
Montagne Inyan Kara, comté de Crook, Black Hills
Bear Butte, Dakota du Sud (Noaha-vose Cheyenne Sacred Mountain)
Bad Lands, Dakota du Sud

Texas
Rocher enchanté, près de Fredericksburg
Mont Guadalupe (montagne sacrée Mescalero Apache)

Utah
Ruines de Hovenweep
Mont Sion

Washington
Mont Adams
Chutes de Snoqualmie
Mont Ranier (Tacoma), Washington

Virginie-Occidentale
Moundsville

Wisconsin
Monticule Aztalan, Lac Mills
Les monticules du temple
Parc d'État Blue Mound

Wyoming
Vieux Chauve
Tour du Diable
Big Horn Medicine Wheel, près de Lovell

Martin Gray est un anthropologue culturel, écrivain et photographe spécialisé dans l'étude et la documentation des lieux de pèlerinage à travers le monde. Au cours d'une période de 38 ans, il a visité plus de 1500 sites sacrés dans 165 pays. Les Guide du pèlerinage mondial est la source d'information la plus complète sur ce sujet.

Le DaVincis de la saleté : perspectives géoarchéologiques sur la construction de monticules amérindiens dans le bassin du fleuve Mississippi

La complexité de la construction des monticules, révélée par les analyses géoarchéologiques, indique que l'importance culturelle des monticules peut être aussi bien reflétée dans les matériaux de construction en terre et leur disposition que dans les artefacts abandonnés sur leurs sommets. Nous utilisons des exemples géoarchéologiques de trois sites du bassin du fleuve Mississippi, Shiloh Mounds, Cahokia et Poverty Point, pour préconiser une approche géoarchéologique qui considère plusieurs échelles des sols régionaux et de la géomorphologie, l'observation sur le terrain des unités lithostratigraphiques, à l'identification à micro-échelle. de la minéralogie et de l'évolution des sols afin de décrypter l'origine et le traitement des sols et sédiments. Nous nous concentrons sur l'utilisation de cinq types de construction désignés ici comme : les blocs de gazon, les blocs de sol, les remblais chargés, les remblais zonés et les placages. Nous abordons également la sélection et le transport des sols et des sédiments utilisés dans la construction de monticules et ce que ces types de dépôts révèlent sur les méthodes utilisées pour construire des monticules. Ces données peuvent être utilisées pour évaluer et comprendre l'organisation du travail, le rythme de construction et l'apparence du monticule. Nous pensons qu'il existe une différence considérable (bien que non quantifiée) entre le terrassement et la construction de monticules et que la construction de ces monuments importants a nécessité des connaissances, des compétences, une planification, un travail acharné et une attention considérables à la signification symbolique et rituelle.

Résumé graphique

Faits saillants de la recherche

► Une perspective géoarchéologique suggère que la construction de monticules a nécessité un effort planifié intégrant la préparation du site, une compréhension sophistiquée des propriétés du sol et des compétences considérables en ingénierie. ► Nous nous concentrons sur la construction en identifiant 5 types de gisements : bloc de gazon, bloc de sol, remblai chargé, remblai zoné et placages. ► Les tumulus sont des édifices architecturaux complexes qui font partie des pratiques symboliques et rituelles de ces sociétés.


Vendredi 04 juillet 2008

Félicitations à l'ambassadeur des États-Unis pour avoir chanté en langue indigène

J'ai été ravi d'apprendre qu'une langue autochtone sud-américaine, le guarani, et un ambassadeur des États-Unis ont récemment fait la une des journaux :

L'ambassadeur des États-Unis au Paraguay est devenu une sensation musicale dans le pays après avoir enregistré un album de chansons folkloriques dans la langue indigène guarani. "Ce que j'ai essayé de faire, c'est de montrer du respect pour le Paraguay et pour sa culture", a déclaré James Cason à la BBC. Le produit de la vente de l'album servira à financer des bourses en anglais pour les étudiants paraguayens pauvres. Les efforts de M. Cason ont été bien reçus, bien qu'un politicien se soit plaint de sa prononciation. Les chansons de M. Cason ont été diffusées à la radio et les auditeurs ont été enthousiastes, dit-il. "Je pense qu'ils sont simplement étonnés et ravis que quelqu'un prenne le temps d'apprendre une langue qui est probablement plus difficile que le chinois", a déclaré M. Cason, qui quitte le Paraguay, son dernier poste, le 2 août.


Mercredi 26 septembre 2018

Un peu d'histoire de l'Amérique du Sud de 4000 à 2000 avant JC

Terre de Feu en Argentine
Ceci est un article sur l'histoire de l'Amérique du Sud de 4000 à 2000 avant JC. N'oubliez pas que je ne suis pas du tout un expert de cette période et qu'il y a beaucoup de choses encore inconnues et découvertes par les archéologues, mais les grandes lignes de ce que je vais décrire ici seront, espérons-le, pour la plupart correctes. Les dates présentées ici seront des estimations très larges et pourraient bien être très éloignées. C'est un temps avant d'écrire dans cette partie du monde donc les principales sources seront entièrement archéologiques. Bien que l'histoire orale soit importante, cette période particulière est trop éloignée dans le passé pour que l'histoire orale soit utile ici.

Aux fins de ce blog, l'Amérique du Sud comprendra le continent d'Amérique du Sud, à l'exclusion des îles des Caraïbes, qui ont été brièvement traitées dans le billet de blog sur l'histoire de l'Amérique du Nord.

Comme pour l'Amérique du Nord, avant l'an 4000 avant JC, la majorité de l'Amérique du Sud était habitée. Même les régions sauvages de la Patagonie et de la Terre de Feu semblent avoir été atteintes par les humains assez rapidement lors de leur arrivée initiale dans les Amériques.

La date exacte de l'arrivée des humains dans les Amériques est un mystère, mais la plupart s'accordent à dire qu'il y a eu une arrivée vers 10 000 avant JC où le plus récent maximum glaciaire avait abaissé le niveau de la mer pour permettre à un pont terrestre d'émerger dans le détroit de Béring. Cela reliait l'Amérique du Nord et l'Asie et permettait à de petits groupes de butineuses de traverser. Il y a peut-être eu des colonies antérieures, mais ce n'est pas clair. Le groupe qui est arrivé vers 10 000 avant JC était appelé la culture Clovis (du nom de leurs armes en silex qui ont été trouvées pour la première fois dans la ville de Clovis, dans l'État du Nouveau-Mexique aux États-Unis). En l'espace d'un millénaire environ, l'humanité s'était propagée jusqu'à la pointe sud de l'Amérique du Sud. Les grands mammifères qui avaient vécu dans les Amériques ont disparu, peut-être parce que les humains les chassaient, mais peut-être en raison de la pression du changement climatique, combinée à la concurrence alimentaire des humains.

Cueva de las Manos en Argentine
Vers 7000 avant JC dans une grotte du sud de l'Argentine, des chasseurs-cueilleurs troglodytes plaçaient leurs mains contre le mur de la grotte, connue sous le nom de Cueva de las Manos, et soufflaient un type de peinture sur les mains, laissant une empreinte qui durerait pendant des millénaires. Les humains utilisant l'art pour dire aux générations futures qu'ils étaient là.

Les premiers habitants des Amériques étaient des chasseurs-cueilleurs, mais à mesure que les populations augmentaient et que les animaux plus gros disparaissaient, il semblerait que les habitants des climats plus chauds aient commencé à compter davantage sur la cueillette de nourriture. Certaines denrées alimentaires ont été soignées et replantées et cela s'est progressivement transformé en jardinage et du jardinage à l'agriculture. La plupart des principales cultures des Amériques, telles que le maïs et les haricots, ont été domestiquées au Mexique, mais certaines, comme le coton et la pomme de terre, semblent avoir été domestiquées indépendamment dans la région qui est maintenant connue sous le nom de Pérou.

Le cochon d'Inde a été domestiqué par les habitants des Andes, probablement comme source de viande plutôt que parce qu'ils sont mignons. À cette époque, l'alpaga et le lama ont également été domestiqués. Ceux-ci étaient principalement utiles pour la viande et pour leur laine. Bien qu'il soit possible pour les lamas de transporter des charges, leur capacité est assez limitée par rapport à un cheval ou un chameau.

La poterie a d'abord été développée dans les Amériques dans le bassin amazonien, peut-être vers 5500 avant JC. Il y a des articles de poterie de Guyane qui apparaissent peu de temps après cette heure. La poterie semble s'être lentement propagée vers le nord jusqu'en Colombie, où elle est particulièrement évidente sur le site de San Jacinto. Cependant, les traditions ultérieures de fabrication de poterie élaborée ne s'étaient pas encore développées. Ces articles n'étaient pas encore largement utilisés et ces périodes sont souvent appelées acéramique, c'est-à-dire "sans poterie" ou pré-céramique. De la Colombie, la poterie se répandait au nord et au sud, en Méso-Amérique et en Équateur et de l'Équateur au Pérou.

Momie Chinchorro
La culture Chinchorro, couvrant les régions du nord du Chili et les régions du sud du Pérou, est également intéressante. Il est antérieur à la période que nous examinons et remonte peut-être à 7000 avant JC. C'était une culture de la pêche qui a réussi à survivre dans la région extrêmement aride du désert d'Atacama en pêchant dans les eaux côtières. La sécheresse de la terre signifiait que parfois les membres morts de cette culture seraient préservés. La dessiccation naturelle et la forte teneur en sel du sol préserveraient les tissus du défunt dans un processus de momification naturelle. Cela se produit dans de nombreuses régions sèches du monde et est inhabituel, mais pas sans précédent. Profitant de ce processus, le peuple Chinchorro a enterré ses morts avec des biens rituels et a laissé la nature suivre son cours. Le peuple Chinchorro a peut-être été le premier peuple au monde à tenter de préserver et de momifier ses morts.

Plus tard, vers 5000 av. des morts a été conservé. La peau a ensuite été peinte en noir. La momie résultante était maintenant principalement en cendres plutôt qu'en humain et je me demande si peut-être un terme différent plutôt que momie serait plus précis. Le soin apporté aux morts laisserait peut-être à penser que les Chinchorro adoraient leurs ancêtres, mais cela relève de la spéculation. De nombreuses cultures traitent leurs morts de manière élaborée, mais ne les vénèrent pas. En l'an 4000 avant JC, les Chinchorro utilisaient toujours la technique de la momie noire et continueraient de le faire pendant environ mille ans.

Environ 3700 céramiques ont été trouvées à Puerto Hormiga en Colombie, montrant l'adoption de la nouvelle technologie. Cependant, la poterie n'était pas encore largement utilisée dans cette région à l'époque.

Site archéologique de la vallée de la Casma
Vers l'an 3500 avant JC, les premiers signes d'urbanisation apparaissent en Amérique du Sud. Le site de Huaricanga était habité à partir de cette période par des personnes d'une culture parfois appelée culture Norte Chico (ce qui signifie "Petit Nord" au Pérou, ce qui prête à confusion, il existe également une région distincte de Norte Chico au Chili). Le site de Huaricanga était situé dans une région sèche, mais l'archéologie révèle qu'ils utilisaient des cultures pour compléter leur régime de poisson. La combinaison de l'agriculture naissante combinée à la pêche en mer semble avoir soutenu le peuple de la culture Norte Chico. Le premier site de Huaricanga était petit, mais n'était peut-être pas le seul site occupé à cette époque.

Une centaine de kilomètres plus au nord, la rivière Casma et son affluent, la rivière Sechin, coulent des montagnes vers la mer. Le long des rives de ces rivières, une autre culture, peut-être liée à la culture Norte Chico, se développait. La proximité étroite de ces deux cultures rend probable qu'il y ait eu une certaine forme d'interaction entre elles et il serait très étrange qu'elles ne se soient pas connues. C'est une question ouverte quant à savoir quelle culture était la plus ancienne, mais la culture Casma-Sechin semble également avoir commencé à s'urbaniser à cette époque. Le site archéologique de Sechin Bajo possède ce qui est peut-être les premières sculptures monumentales d'Amérique du Sud. Cependant, ce site a été occupé pendant des millénaires par la suite, de sorte que les sculptures que les visiteurs verront presque toutes datent de plus tard.

Un temple plus tard de Bandurria
Un autre site, à une centaine de kilomètres au sud de Huaricanga, était la colonie de Bandurria. C'était très proche de la côte et peut dater d'aussi tôt que 4000 avant JC, mais les preuves ne sont pas claires et le site a été endommagé. Cependant, il est clair qu'un certain nombre de cultures commençaient à émerger le long de la côte nord du Pacifique en Amérique du Sud. Une fois que l'urbanisation commence à se produire, elle est rapidement copiée et nous voyons donc des régions du Moyen-Orient commencer toutes à s'urbaniser à peu près au même moment. Un processus similaire a dû se produire le long de cette côte.

Vers 3400, la culture Valdivia a émergé dans ce qui est aujourd'hui l'Équateur. Comme les cultures Chinchorro, Casma-Sechin et Norte Chico, elle était basée le long du littoral et les habitants dépendaient principalement du poisson de la mer. Parce que toutes ces cultures auraient eu accès à une certaine forme de bateaux côtiers, elles ont peut-être été en contact les unes avec les autres, mais ce n'est pas clair et il n'y a pas de marchandises commerciales qui pourraient définitivement le signaler. Les habitants de la culture de Valdivia vivaient dans des villages circulaires, cultivant des cultures pour compléter leur alimentation en poisson et utilisant presque toutes les mêmes cultures que celles qui étaient plus tard importantes dans la région, telles que le maïs, les haricots et les courges. Cela signifiait que les Trois Sœurs de l'agriculture mésoaméricaine avaient déjà atteint la côte Pacifique de l'Amérique du Sud.

Une pyramide de la ville de Caral
Vers 3100 avant JC, la culture Norte Chico a commencé à se développer, tout comme les autres cultures de la région, telles que la culture Casma-Sechin. Leurs sites urbains se sont agrandis et pourraient maintenant commencer à être appelés villes, bien que la différence entre une petite ville et une grande ville soit vraiment académique. Les rivières ont commencé à être plus importantes que les côtes, même si la pêche était toujours importante.

Vers 3000 avant JC commence la période précéramique dans la culture Casma-Sechin. Cela a vu l'expansion continue des colonies et la fondation de nouvelles, comme la ville côtière de Huaynuná. Des canaux ont également été construits pour permettre plus d'agriculture à partir des rivières.

À cette époque, le peuple Chinchorro a commencé à utiliser un style autre que la technique de la momie noire. Cette nouvelle méthode de momification s'appelait la technique de la couche de boue et impliquait de recouvrir les morts d'une couche de boue de boue, de sable et d'un type de mortier qui fonctionnait comme un type de ciment. Cette méthode n'a pas enlevé les organes du défunt et les a laissés presque comme des types de statues.

On a trouvé de la poterie de la culture de Valdivia datant de 2700 avant JC. Cela montre que l'utilisation de la poterie se répandait progressivement en Amérique du Sud, principalement le long des côtes. À cette époque, de petites colonies commencent également à se développer dans ce qui est aujourd'hui la Colombie.

Vers 2500 avant JC, les gens de la culture Chinchorro ont également commencé à utiliser la technique de la momie rouge. Cela a été utilisé pendant environ cinq cents ans et consistait à retirer les organes internes des morts, à sécher la cavité corporelle restante, à bourrer les restes de paille et à les recouvrir d'un masque, de cheveux et de peau artificiels, puis de peindre les restes avec de l'ocre rouge. Les techniques de la momie rouge et du manteau de boue semblent s'être chevauchées dans le temps. This was probably just a change of technique rather than a change of culture or religion.

Excavations at Ventarron
Around 2500BC the temple complex at Ventarron was inhabited. This was a site on the northern Pacific Coast of Peru, about ten kilometres from the sea and further north than the Casma Valley. Here, a large temple complex was founded with some indications that the people here were trading with the civilisations both north and south of them.

Also around this time, the city of Caral was inhabited. Caral lay on the Supe River, not far from Huaricanga. While previous settlements resembled large towns, Caral was unquestionably a city. The city covers 150 hectares and contains large public squares and buildings. Some of these are formed like low pyramids and were almost certainly temples. The people of Caral traded extensively with the nearby coastlands and their hinterland, which consisted of at least nineteen smaller settlements, even going so far as to import the vertebrae of blue whales to use as stools. The population was probably not very large however. The city itself may have had a population of just three thousand people. But the valley probably had around twenty thousand and more may have come from even farther afield to attend religious ceremonies.

The magnificent remains of the city of Caral
Religious ceremonies were probably held there regularly. Buildings that were built to preserve fire were dotted around the city, possibly suggesting a fire cult. A geoglyph, a carving scratched onto the ground, similar to the later Nazca Lines, was created near the city, and has some resemblance to carvings at Casma-Sechin. What its meaning was is unclear. Bone flutes have been found that may well have been used in religious ceremonies.

If Caral was a religious centre, as seems likely, then it was also a trading centre. Items have been found there that show that by this point, the peoples of Caral had contact with the Valdivia culture of Ecuador and with the higher Andean regions, with some goods even coming from as far afield as the rainforest on the far side of the Andes.

While the history of Caral is a mystery and will probably always be so, it is possible that even at this early stage the peoples of the region had progressed to proto-writing. Knotted strings have been found that resemble later Incan quipu. Quipu are knotted ropes that can be carried swiftly by runners from place to place and the number and positioning of the knots on the ropes will carry messages. But it is not likely that these strings would tell us much even if they are in fact quipus. Quipus were generally more like tally sticks in certain ways. They were very good for detailing transactions but not for handling more complex content. So the dealings of Caral are likely to remain a mystery forever.

/>
The temples of Kotosh
Around 2300BC the Kotosh site was inhabited. This was a small site, further inland, to the southeast of the Casma River valley and further into the mountains. This is the type site for a culture that is referred to as the Kotosh Religious Tradition. It may have been a ceremonial centre for the people of the mountain valleys. The site itself is not large, but a nearby site called La Galgada may have been larger. It was continuously inhabited, perhaps by a class of priests. The temples in Kotosh had reliefs of crossed hands, but it is not certain what this signified. The Kotosh tradition would form a link to later cultures in Peru.

Around 2250BC a broken gourd showing a staff wielding deity was found. While it can never be exactly certain that this is a symbol of a deity it is almost certainly the same Staff God that was worshipped later in Peru. The Incas knew the Staff God as Viracocha and worshipped him as the creator of the world. If this broken gourd does indeed depict a god and if it is the same god, it shows that there was a cultural continuity from the time of the Norte Chico civilisation until the fall of the Inca Empire.

The mural of Ventarron, destroyed by fire in 2017
Image from the BBC
Around 2000BC the earliest dated murals in the Americas were made on the walls of the temples of Ventarron, along the northern coast of Peru. One of the murals depicted a snake like creature being caught in a net perhaps a scene from mythology or perhaps simply an illustration from the lives of a fishing people. Sadly, at least one of the murals was destroyed in a fire in 2017.

This brings our survey of South American history for this period to an end. I will write more in a later post. Before closing I would like to take some time to briefly address a misconception. There is a city in Bolivia called Tiwanaku, sometimes called Tiahuanaco that is sometimes stated as being extremely ancient. An explorer from the early 20th Century believed that the site was at least 11,000 years old and, more plausibly, it has been said to date from around 1600BC. More recent estimates suggest that the city should be dated as being occupied from around 300BC onwards. Some older publication may include the earlier dates for the city, so one should be aware of this while reading about South American history. Some conspiracy websites have also taken up this line, speaking of the Tiwanaku civilisation as being the oldest city on earth and probably to do with aliens or something. This diminishes the real achievements of the earlier civilisations such as the ones at Casma Sechin, or Caral.

Later relief of the Staff God from Tiwanaku
Related Blog Posts:
Some South American history from 4000-2000BC


Archeology and Artifacts

You've Never Seen Anything Like This Before, Goblin Valley, Utah. Building Cities in 50 Years. (3) Past Tartarian Civilizations (Turkmenistan) 15 Oldest Technologies That Scientists Can't Explain. (1) Atmospheric Abnormality. Old World Remains - California 1870's. (11) The Great Mud Flood, Tartaria, Reset Civilization. All About Red Bricks. Red bricks are widely used for building construction.

Here we talk about history, how clay bricks are made and fired, differences in quality and strength, how to select a good brick and how they should be used. See the full Fixed Abode article here “a-frog-in-your-brick.pdf” What is brick? A brick is a small rectangular block of fired or sun dried clay. It is a beautiful building material with warm colours, a natural appearance and, once built, it needs no ongoing maintenance. Another Monolith Discovered, It's Ancient! Chief Vann House – Historical Belle. During the 1790s, James Vann became a Cherokee Indian leader and wealthy businessman.

He was the son of a Cherokee woman and Scots-Irish man, and because of his mixed ancestry was able to do business with the Europeans and Indigenous People of the area. James Vann established the largest and most prosperous plantation in the Cherokee Nation, working his 1,000 acres with African slave labor. The house, which was built on Cherokee Land is now apart of Murray County, Georiga. In 1804 Vann completed construction of a beautiful 2 ½ story brick home. After Vann was murdered in 1809, his son Joseph inherited the mansion and plantation.

The house has many beautiful architectural features including this 12 foot mantle. Our guide, who was fantastic, told us that these are the original colors of the house, which I think is so cool! Ancient Impossible Engineering So Advanced it's Beyond Our Imagination. (2) Old World Fountains of Fire. What You Need To Know About ARCHEOLOGY And FORBIDDEN DISCOVERIES. Disposable Civilizations. Largest Early World Map - Monte's 10 ft. Planisphere of 1587. An extraordinary 60 sheet manuscript world map made in 1587 by Urbano Monte has been added to the David Rumsey Map Collection at Stanford University. At 10 foot square, this map or planisphere is the largest known early map of the world. It was hand drawn by Monte in Milan, Italy, and only one other manuscript copy exists. Little People in a GIANTS WORLD. Tartarian Copper Mines of California. Untitled. Untitled. Tartarian Extinction Event

Billions of Lives Destroyed by DEW.

Proof a Mysterious Lost Ancient GLOBAL Civilization Spanned Virtually the Entire Planet… Did One Of The Egyptian Pyramids Explode 12,000 Years Ago? First temple of god depicted as skinned human discovered in Mexico. © Meliton Tapia Davila/APA skull-like stone carving and stone trunk depicting the Flayed lord.

Part 28, The History of the ”Roman” empire (NEWER IMPROVED VERSION AVILABLE) Post Reset Civilization. Mystery History #4 giants tartaria flood mudflood hidden history. (1) RARE HISTORICAL IMAGES YOU HAVE TO SEE TO AVOID DEATH. America Before: The Key to Earth’s Lost Civilisation, by Graham Hancock. Forbidden History, King Arthur Died in America, Dinosaurs Walked with Man. (12) You Won’t Believe What’s Buried Under the Sahara…Hidden Lost Ancient Civilizations.

New Zealand Skeletons in the Cupboard - Under The Carpet. Ancient American Roots by Jon Levi. Good catch, Ice.

I believe we've made this connection before—the Scythians (Tartarians) being warlike nomads who specialized in horse archery and were the first-known wearers of pants. But these were not primitive nomads, as their goldwork alone reveals a level of artistry approaching perfection.What I find most interesting is this passage from the article from above:The unnamed correspondent from the previous month's issue has a theory in which he is so confident as to claim it a certainty, that the Native Americans are the degenerated stock of Tartarians who were forced to flee their cities by invaders.

3,000 photos of the lost world. Mount Rainier's Osceola Mudflow. Once Upon A Reset (San Francisco) New Ellora Caves Documentary 2019 The Mind-Boggling Rock Cut Temples of India. Inheritors of a Nation. Peculiars you've never seen. The Nephilim In The Ohio Valley! - Anunnaki/Human "Hybrids" in Ancient North American Indian Tribes! Pre-1600’s Built for Giants. Highlights of the NewEarth Findings - the True Ancient History of the Human Races. Hawksmoor Churches. Whether you like them or not (and I'm not a great fan) Hawksmoor's churches certainly make an impact on London, if only by their sheer size.

They range from large to enormous and I sometimes wonder whether there was an error of scale on the drawings and they got built much bigger than intended! Tartarian Empire - Covered Up By People & Mud #Mudflood. Mud Flood Hills Must Go. Flood Remains Used All Along. American History (Untold) Version. New York Mud Flood. Malta Caves and Tunnels Documentary: Giants, Secret History and Strange Locations. No One Knows How To Explain This. Mystery History #4 giants tartaria flood mudflood hidden history. Revealed Photos Show Something Huge May be Hidden in Ancient Egypt – Lost Civilizations & Egyptians. Frank Joseph, Lemuria, Atlantis & Humans 20 Million Year Timeline. Secret American Archaeology 2017. Is Planet Earth Just One Giant Ancient Quarry. Mayan Ruins in Georgia ? 2016. New Ancient Discoveries Documentary 2018 Greatest Archaeological Mysteries of the Past. New Sumerian Artifacts 2018 Documentary The Forgotten History of Sumer.

Louisiana's 5,400 Year Old Mystery Site. 200,000 Year Old Ancient Levitation Technology That Defies the Laws of Physics. EXCLUSIVE! L.A. Marzulli Reveals DNA That Opens New Chapter In History. The Advanced Pre Ice Age Civilizations that Vanished From Earth [FULL VIDEO] Pyramids and Hieroglyphics in America B.C. - Secrets not taught in Public School Pt-2. The Untangled Gathering - Origins - Dr Sam Osmanagich. Joseph P Farrell SECRET STRUCTURES your not suppose to know about. Part 1 of 'Standing with Stones' Historic Timeline Based on Historic Sites & Artefacts Instead of Blind Belief in the Quakademia. Suppressed Ancient Artifacts that Dont Match Current Beliefs. The BIGGEST SECRET Hidden in Plain SIGHT - The ROCKS were ALIVE.

Top 10 Nazca Line Figures. What you need to know about the ATACAMA HUMANOID and the land in which it was found. Ancient Human Origins, Why History is Wrong. Man finds Nephilim giants in Utah. ANTARCTICA CASTLE DISCOVERY REWRITES HISTORY. BREAKING NEWS. Derinkuyu & The Underground Cities of Cappadocia. In 1963, a man in the Nevşehir Province of Turkey knocked down a wall of his home.

Behind it, he discovered a mysterious room. The man continued digging and soon discovered an intricate tunnel system with additional cave-like rooms. What he had discovered was the ancient Derinkuyu underground city, part of the Cappadocia region in central Anatolia, Turkey. The elaborate subterranean network included discrete entrances, ventilation shafts, wells, and connecting passageways. Ancient City of Sigiriya. Arkaim Russia’s Stonehenge and a Puzzle of the Ancient World. Ancient Megaliths and Historic sites. The Highlanders. The terracotta army is maybe the most extraordinary discovery of the 20th century.

While digging for a well, a group of Chinese farmers found a few ancient bronze weapons and pieces of broken terracotta. This was the beginning of a great discovery, which would reveal an entire underground city, guarded by terracotta soldiers and horses. Photo Source: famous-places.com. Secret Ancient History of Pyramids, Stone Spheres and Megaliths [FULL VIDEO]

Megaliths and the True Ancient History of Earth and the Inhabiting Races. The Last "ECHO": Did you know we have Pyramids In America? Pyramids In America!

The earthworks of the lower Mississippi were centers of life long before the Europeans arrived in America, as was the river itself. The alluvial soil of its banks yielded a bounty of beans, squash, and corn to foster burgeoning communities. Over the Mississippi's waters, from near and far, came prized pearls, copper, and mica. Did you know we have Pyramids in America? Most people are aware of the Pyramids in Egypt but little to no talk is mentioned regarding the ones here at home.

Poverty Point combines mounds with an aspect of ancient Rome ­ an amphitheater. Documented uses for Mississippian platform mounds include semi-public chief’s house platforms, public temple platforms, mortuary platforms, charnal house platforms, earth lodge/town house platforms, residence platforms, square ground and rotunda platforms, and dance platforms. Megalithic Monuments of Mu.

By Robert Stanley from UnicusMagazine Website In September of 1985, after traveling to 57 countries, I was absolutely amazed to discover the ruins of a lost civilization in my own backyard.

The questions I'm most often asked about the ancient, megalithic monuments I found in Malibu are: If this is real how come now one has ever reported it before? GRAHAM HANCOCK ANCIENT & FUTURE CATACLYSM - THE GREAT RETURN OF THE COMET! DARK JOURNALIST. Elusive Giant Megaliths from Sigiriya to France and "Elf" Castles in Bulgaria (with vehicle tracks) The 6,000 Year Old Crown Found in a Dead Sea Cave. Rockwall TX & Lost Secrets of Ancient America Josh Reeves In Houston FULL Presentation.

Roman Sword discovered off Oak Island radically suggests Ancient Mariners visited New World 1,000 years before Columbus. Researchers investigating the mysterious Oak Island, located on the south shore of Nova Scotia, Canada, have made a startling announcement regarding the discovery of a Roman ceremonial sword and what is believed to be a Roman shipwreck, radically suggesting that ancient mariners visited North America more than a thousand years before Columbus.

Evidence of the finding, which was exclusively revealed to Johnston Press and published in The Boston Standard, was uncovered by researchers involved in The History Channel’s series Curse of Oak Island, which details the efforts of two brothers from Michigan as they attempt to solve the mystery of the Oak Island treasure and discover historical artifacts believed to be concealed on the island. J. Hutton Pulitzer, lead researcher and historic investigator, along with academics from the Ancient Artifact Preservation Society, have compiled a paper on the finding, which is scheduled to be published in full in early 2016.

Mysterious Stone Chambers & Giants Discovered in New England- Jim Vieira. The Forbidden History of Ancient China: Aryan Mummies and Hundreds of Pyramids. [Hitler regarded individuals who were 6ft. 6in. and taller as being closest genetic relatives of the original proto-Aryan tribes from central Asia from which the Caucasian people and civilizations are said to have descended. Recent discoveries of hundreds of ancient mummies in Asia are forcing a re-examination of old Chinese books that describe as being of great height, with deep-set blue eyes, long noses, full beards, and red or blonde hair. The discoveries of the giant 4,000-year-old “Beauty of Loulan” and (six-foot, six-inch) “Charchan Man” support the legends about these mythical ancient Aryans.]

After years of controversy and political intrigue, archaeologists using genetic testing have proven that Caucasians roamed China’s Tarim Basin thousands of years before East Asian people arrived. The Great Smithsonian Cover-Up: 18 Giant Skeletons Discovered in Wisconsin. Scientists are remaining stubbornly silent about a lost race of giants found in burial mounds near Lake Delavan, Wisconsin, in May 1912. The dig site at Lake Delavan was overseen by Beloit College and it included more than 200 effigy mounds that proved to be classic examples of 8th century Woodland Culture. But the enormous size of the skeletons and elongated skulls found in May 1912 did not fit very neatly into anyone’s concept of a textbook standard. They were enormous. These were not average human beings. Bigger than Baalbek. The amazing megaliths of the Ural Mountains, Megalithic Archeological sites.


The Gods Destroy Earth

The theater in the sky comes to a sudden end in 3147 BC. Earth experiences a violent disturbance which brought the civilizations of the Earth to a stop with a massive flood, except on highlands in Mesopotamia (as in Persia and Anatolia), the foothills of the Himalayas, and in protected river valleys (as in Egypt). Floods and the return of a colder climate are noted in the archaeological and climatological records.

The year 3147 BC marks the worldwide flood. It is the flood which generates stories all over the world of survivors in arks or boats or canoes. In flood tales throughout the world, nearly all the boats or canoes moor to a high mountain peak. The "mountain" is a celestial apparition dominating the skies directly after and for an additional 280 years. It is Jupiter in plasma discharge to its surroundings from its south polar region.

Among farmer populations, the stories tell of arks provisioned with seeds and farm animals, an event actually experienced earlier by the people fleeing the Black Sea flood of 5600 BC. The Black Sea flood story had been carried far afield with the diaspora of the survivors, who show up in Eastern and Central Europe, Central Asia (as far east as the border of China), Mediterranean Europe, Anatolia, and of course in Mesopotamia between 5400 and 3000 BC. The Black Sea survivors were farmers and fishermen, and thus generated a hundred stories of family, farm animals, and seeds saved aboard a multiplicity of boats. It is only from the casual references in Mesopotamian documents to a "flood before the flood" that we know that the Sumerians understood the repeating nature of worldwide floods.

Yet another worldwide "flood event" would happen in 2349 BC. This also was understood as a major flood. Le chinois Annals of Shu report that it took Yu, in the service of the emperor Yao, nine years to empty the mountain valleys of water from the "inundation which overtopped the hills." Yu is dated to around 2200 BC. The "legendary" Yu is traditionally placed as reaching the throne of the Xia dynasty in 2205 BC. The Xia lasted to about 1750 BC. The Chinese "flood event" is dated to approximately the same time as the Noachian flood of the Bible, but neither of these were floods. It was a period of extreme rains and hurricanes. More on this in a following chapter.

The whole issue of "flood" is complicated by the fact that similar events are likely to be collapsed in memory, especially when these happen at the infrequent interval of one or two thousand years. People will always think of the last flood as "the flood," and the image will merge with previous memories into a composite.

This was true for the Hebrews, for whom the "flood" of 2349 BC, the flood of Noah, was the only flood in their recorded experience. However, the Noachian flood story incorporates elements of the earlier World Flood of 3147 BC, and perhaps also the earlier Black Sea flood, as does the story of the flood of Gilgamesh.

This last is hinted at in the L'épopée de Gilgamesh. Although nominally describing the flood of 3147 BC, the L'épopée de Gilgamesh clearly refers back to the spectacular flooding of the Black Sea basin in 5600 BC, with its descriptive references to the Black Sea (the "Sea of Death") and the Bosporus Strait (which Gilgamesh's ferryman navigates by hanging a basket of rocks over the edge of his boat). Gilgamesh, in an impulsive gesture reminiscent of Hercules, cuts the ropes to the basket. On the north shore Gilgamesh visits with the Sumerian Noah, Utnapishtim. [note 32]

Flood stories are ubiquitous, and, interestingly, none of them recall local events where only thousands died. The flood stories all claim to be about a universal deluge, a worldwide catastrophic event which killed nearly everyone and also decimated the plants and animals. [note 33]

"But Deucalion in the ark, floating over the sea for nine days and as many nights, grounded on Parnassus, and there, when the rains ceased, he disembarked, and sacrificed to Zeus."

-- Apollodorus, 2nd century

"Tahiti was destroyed by a flood. A husband and a wife were saved. They had a chicken, dog, kitten, and a pig with them. They took refuge on Mount O Pitohito."

-- Tahiti, contemporary

"When the Moon did not yet exist, a bearded old man named Botschika taught the arts of agriculture, clothing, worship and politics to the people. His beautiful but malevolent wife was Huythaca. She caused a flood in which most people perished. Botschika then turned her into the Moon."

-- Columbia, contemporary [note 34]

At this point we have flood dates for circa 5600 BC, 3147 BC, and 2349 BC. But apparently the disturbance of 3147 was absolutely overwhelming. Les L'épopée de Gilgamesh expresses the regrets even the Gods had for the utter destruction this flood caused.

"How could I do this!
Am I so stupid,
That I give life
Only to take it away,
So that people fill the sea like fishes?"

-- Inanna, in the L'épopée de Gilgamesh


Contenu

It is not definitively known how or when the Native Americans first settled the Americas and the present-day United States. The prevailing theory proposes that people migrated from Eurasia across Beringia, a land bridge that connected Siberia to present-day Alaska during the Ice Age, and then spread southward throughout the Americas and possibly going as far south as the Antarctic peninsula. This migration may have begun as early as 30,000 years ago [4] and continued through to about 10,000+ years ago, when the land bridge became submerged by the rising sea level caused by the ending of the last glacial period. [5] These early inhabitants, called Paleoamericans, soon diversified into many hundreds of culturally distinct nations and tribes.

The pre-Columbian era incorporates all period subdivisions in the history and prehistory of the Americas before the appearance of significant European influences on the American continents, spanning the time of the original settlement in the Upper Paleolithic period to European colonization during the Early Modern period. While technically referring to the era before Christopher Columbus‘ voyages of 1492 to 1504, in practice the term usually includes the history of American indigenous cultures until they were conquered or significantly influenced by Europeans, even if this happened decades or even centuries after Columbus’ initial landing.

Native development prior to European contact

Native American cultures are not normally included in characterizations of advanced stone age cultures as “Neolithic,” which is a category that more often includes only the cultures in Eurasia, Africa, and other regions. The archaeological periods used are the classifications of archaeological periods and cultures established in Gordon Willey and Philip Phillips‘ 1958 book Method and Theory in American Archaeology. They divided the archaeological record in the Americas into five phases [6] see Archaeology of the Americas.

The Clovis culture, a megafauna hunting culture, is primarily identified by use of fluted spear points. Les artefacts de cette culture ont été fouillés pour la première fois en 1932 près de Clovis, au Nouveau-Mexique. The Clovis culture ranged over much of North America and also appeared in South America. The culture is identified by the distinctive Clovis point, a flaked flint spear-point with a notched flute, by which it was inserted into a shaft. Dating of Clovis materials has been by association with animal bones and by the use of carbon dating methods. Recent reexaminations of Clovis materials using improved carbon-dating methods produced results of 11,050 and 10,800 radiocarbon years B.P. (roughly 9100 to 8850 BCE).

Numerous Paleoindian cultures occupied North America, with some arrayed around the Great Plains and Great Lakes of the modern United States of America and Canada, as well as adjacent areas to the West and Southwest. According to the oral histories of many of the indigenous peoples of the Americas, they have been living on this continent since their genesis, described by a wide range of traditional creation stories. Other tribes have stories that recount migrations across long tracts of land and a great river, believed to be the Mississippi River. [7] Genetic and linguistic data connect the indigenous people of this continent with ancient northeast Asians. Archeological and linguistic data has enabled scholars to discover some of the migrations within the Americas.

The Folsom Tradition was characterized by use of Folsom points as projectile tips, and activities known from kill sites, where slaughter and butchering of bison took place. Folsom tools were left behind between 9000 BCE and 8000 BCE. [8]


Voir la vidéo: Watson Brake 5400 Year Old Mound Complex. Built By Hunter-Gatherers. Ouachita River, Louisiana USA.