Temple Kinkakuji à Kyoto, Japon

Temple Kinkakuji à Kyoto, Japon


Le temple Kinkaku-ji, le temple le plus célèbre du Japon

Quand il s'agit de Kyoto, des étudiants japonais en voyage scolaire aux nouveaux visiteurs au Japon, tout le monde va au Kinkaku-ji. Avec le temple Kiyomizu-dera et Fushimi-Inari Taisha, le Kinkaku-ji est l'un des sites touristiques les plus célèbres du Japon. Le Kinaku-ji est un bâtiment très attrayant, mais il est également intéressant d'un point de vue historique.

Auparavant, nous avons discuté de l'histoire de son créateur, Ashikaga Yoshimitsu, alors assurez-vous de vérifier cela aussi.


Lieux à visiter au Japon : Kinkaku-ji, le joyau d'or de Kyoto

A l'ombre des collines du nord-ouest de Kyoto, se dresse un joyau de l'ancienne capitale : le temple Rokuon-ji, plus connu sous le nom de Kinkakuji, ou Pavillon d'Or. Découvrez cette belle bâtisse et ses secrets.

La magie du Kinkaku-ji

Bien caché au pied des montagnes de Kyoto, ce célèbre temple bouddhiste accueille chaque année l'un des plus grands nombres de visiteurs.

Préparez vos lunettes de soleil, c'est un temple éblouissant ! A la porte du temple, un ticket d'entrée, un bout de calligraphie japonaise, qui vaut bien son prix, vous permet d'entrer dans une expérience immersive et poétique.

Une route bordée d'arbres vous mène au étang, au milieu duquel se dresse Kinkakuji, exhibant ses extérieur doré. Malgré sa petite taille, la majesté du bâtiment est indéniable. Perché sur ce bâtiment de trois étages se trouve un phénix, qui éblouit les personnes venues admirer le monument.

L'architecture du Kinkaku-ji

Kinkakuji est loin de la sobriété habituelle de l'architecture bouddhiste. Ses murs, recouverts de feuille d'or, se reflètent parfaitement dans l'étang environnant ce qui rend le lieu particulièrement photogénique en toutes saisons. Le pavillon rassemble trois types d'architecture: le rez-de-chaussée suit le style des palais de l'époque Heian (794 - 1185), le premier étage celui du maisons du samouraï, enfin le deuxième étage respecte le style des temples zen.

Le long du plan d'eau, la promenade rythmée par les pins vous mène au pied de l'édifice et où vous verrez de magnifiques paysages au gré des îlots rocheux se dévoilent, agencés selon les codes de l'esthétique zen. Malheureusement, il est impossible d'entrer dans le pavillon, qui cache ses nombreux secrets aux gens ordinaires. Le bâtiment abrite les reliques de Bouddha.

Les jardins du Kinkaku-ji

Vous êtes alors accueilli par un jardin qui vous plonge au cœur d'un miniaturisation du paradis du bouddha Amida. Le chemin vous mène aux contreforts des montagnes, le sommet du pavillon doré clignotant à l'intérieur et à l'extérieur, vous ne saurez donc pas où regarder.

Etangs, bosquets de forêts denses, jardins de mousse. Les les paysages sont nombreux dans ce jardin qui monte et qui descend. Si vous vous sentez à l'aise, allez-y et jetez quelques pièces aux pieds des effigies bouddhistes pour vous porter chance.

Le toit du pavillon vu des hauteurs

Votre visite se terminera au maison de thé situé au bout du parcours, où vous pourrez déguster un thé vert en admirant la vue pour 500 yens ou en faisant un vœu devant l'autel dédié à la divinité Fudo, qui protège des puissances hostiles.

L'histoire du Rokuon-ji

Souhaitant asseoir une image forte de pouvoir dans la capitale impériale, le shogun Yoshimitsu ASHIKAGA (1358-1408) a construit le Pavillon d'Or en 1397 comme une villa personnelle. Après sa mort, la résidence a été transformée en temple zen pour l'école Rinzai et l'a nommée Rokuon-ji. Le nom Kinkakuji n'a commencé à être utilisé que plus tard.

Détruit par le feu à plusieurs reprises au cours des siècles, ce phénix s'élève toujours du cendres. Le bâtiment actuel date de 1955, après qu'un moine fanatique l'ait brûlé pour détruire ce symbole de beauté. Pour les amateurs de littérature, cet épisode sombre de la vie du monument a été capté en Le Pavillon d'Or, l'une des œuvres les plus célèbres de Yukio Mishima (1925-1970).

Aujourd'hui désigné un Site du patrimoine mondial par l'UNESCO en 1994, ce site reflète parfaitement l'esthétique japonaise des XIVe et XVe siècles. Depuis 1956, il est également répertorié comme un Site historique spécial du Japon et un Lieu spécial de beauté pittoresque.

Le pavillon d'or était rénové en 1987: il a reçu un nouvelle couche de feuille d'or.

Que ce soit dans la neige en hiver ou doucement paré de végétation printanière et estivale, le Pavillon d'Or régale les yeux comme l'esprit. Lieu très prisé et surtout apprécié des touristes chinois, il est souvent bondé de nombreux visiteurs, c'est pourquoi nous vous conseillons de vous y rendre le plus tôt possible le matin.


Histoire du temple Kinkaku-ji de Kyoto

Le temple Kinkaku-ji (achevé en 1398 et maintenant officiellement appelé temple Rokuon-ji) est généralement traduit par "temple du pavillon d'or".

Shogun à la retraite, Ashikaga Yoshimitsu (1358-1408) se construit une villa privée nommée Kitayama-dono. Il comprenait le pavillon Kinkaku et était utilisé comme maison d'hôtes pour l'empereur, les envoyés étrangers et les nobles. En tant qu'homme politique, Yoshimitsu a rendu deux services remarquables au Japon. Premièrement, il mit fin au conflit de plus de cinquante ans (1336-1392) entre les deux cours impériales. Deuxièmement, il a relancé les relations diplomatiques et le commerce international avec la dynastie Ming. C'était le premier contact officiel entre les deux parties en 500 ans, depuis l'époque de la dynastie Tang. Yoshimitsu a peut-être construit Kinkaku pour exprimer son succès et son pouvoir.

La villa est devenue une branche du temple Shokoku-ji après la mort de Yoshimitsu, mais était toujours un endroit très populaire pour organiser des fêtes parmi les nobles. Le point culminant était bien sûr Kinkaku, mais les gens de l'époque appréciaient également les promenades dans son jardin à double couche, la navigation de plaisance dans le grand étang et la vue imprenable depuis le pont sur l'étang.

Des fêtes luxueuses organisées au pavillon d'or

De 1402 à 1407, Yoshimitsu a diverti les envoyés de la dynastie Ming chaque année ici à Kitayama-dono. En 1408, l'empereur Go-komatsu visita Kitayama-dono et y resta trois semaines. Pendant ce temps, Yoshimitsu organisa une réception et divertit l'empereur avec des spectacles de danse Mai, des opéras Sarugaku, des matchs de football Kemari, des concours de poésie Renga ou Waka et des promenades en bateau dans l'étang.

Le journal d'un prêtre du temple Shokoku-ji décrit la villa comme étant,

&ldquo. presque comme le paradis, cette villa fascinante fait parler de lui partout dans la ville. Il y a de très hautes structures, un pavillon fascinant et de splendides bâtiments avec de belles peintures et sculptures. Ils sont dispersés dans l'enceinte, comme s'il s'agissait d'étoiles dans le ciel.&rdquo

Un autre journal écrit 200 ans plus tard en 1638 par un prêtre du temple Kinkaku-ji dit :

"Nous avons dégusté du thé vert dans un salon de thé et avons gravi la colline pour déjeuner et boire un peu de saké. Après cela, nous sommes revenus à Kinkaku et avons fait une promenade en bateau. Nous l'avons apprécié. Plus tard, nous avons eu des nouilles udon et du riz mélangés avec divers ingrédients.

Détails du pavillon d'or

Le pavillon est un bâtiment de trois étages. Le premier étage se compose d'une grande pièce appelée Shinden-zukuri, le deuxième étage comprend deux pièces séparées par des portes coulissantes en papier et un balcon, appelé Buke-zukuri et le troisième étage comprend une boîte contenant des ossements de Bouddha. La pièce est bordée de fenêtres en forme d'arc, appelées Zenshu-yo. L'extérieur du premier étage est en bois sombre. En revanche, les deux étages supérieurs sont enveloppés de murs dorés brillants. Comme le pavillon se trouve au bord d'un grand étang, l'image miroir du bâtiment scintille sur l'eau. Le premier étage de couleur sombre, que la plupart des gens ne remarquent même pas, compense les étages supérieurs brillants.

Histoire du jardin

Le propriétaire original de cette terre était Nakasukeo (1157-1222), un noble de la cour. Et le noble de la cour le plus haut placé, Saionji Kintsune (1171-1244) l'a acheté et a construit un immense temple familial et une villa, et l'a nommé Kitayama-dai. Il a construit une fabuleuse allée de jardin d'excursion autour de l'étang avec des chutes artificielles et beaucoup de belles roches. Et il a également construit une chambre en pierre pour une statue bouddhiste sur la colline. Selon le journal du noble et poète Fujiwara no Teika, Teika a apprécié les jardins fantastiques et vénéré une nouvelle statue bouddhiste à Kitayama-dai. Teika a écrit : &ldquoRien ne peut surpasser cela.&rdquo Mais les beaux jardins sont tombés en ruine lorsque la famille Saionji a perdu son pouvoir.

En 1397, Yoshimitsu obtint le terrain de la famille Saionji et y reproduisit la splendide villa Kitayama-dono. Il a modelé la villa d'après le temple Saiho-ji. Saiho-ji avait un jardin à double couche combiné avec un jardin d'excursion en étang inférieur et un jardin supérieur sec. Le jardin inférieur avait un pavillon à deux étages près de l'étang, tandis que le jardin supérieur était construit dans et autour d'un ancien cimetière. Il est bien connu que Yoshimitsu admirait le prêtre zen Muso Soseki et visitait souvent le temple Saiho-ji, un temple que Muso Soseki avait régénéré 50 ans auparavant. Yoshimitsu est même resté toute la nuit au temple pour sa propre pratique zen.

Jardin à deux étages à Kinkaku-ji

Le jardin d'excursion de l'étang comprenant Kinkaku est la première couche du jardin. Il suggère l'existence d'un paradis dans ce monde. Lorsque le soleil se couche, les murs dorés du pavillon s'illuminent de soleil. Kinkaku était autrefois relié au côté est de l'étang par un pont en arc. À cette époque, debout au sommet du pont qui était très proche du pavillon, nous aurions peut-être pu voir à la fois le Kinkaku brillamment illuminé et ses reflets brillants sur la surface de l'étang. Les bouddhistes croient que le paradis de la Terre Pure est à l'ouest. Ainsi, le pont a servi d'intermédiaire entre un paradis dans ce monde et le Pays des Purs.

Le jardin supérieur sur la colline est la deuxième couche du jardin total, suggérant la terre de ceux qui sont passés. En effet, l'ancien propriétaire du terrain y possédait un temple familial et un cimetière. Yoshimitsu a utilisé intelligemment l'ancien cimetière pour planifier le jardin et a essayé de montrer le contraste du brillant pavillon doré avec le monde des morts.

A propos de cette série

En 1339, le prêtre Muso Soseki a conçu et construit un jardin d'excursion à deux niveaux dans le temple Saiho-ji. Il est toujours célèbre et admiré aujourd'hui. Le contraste entre l'élégant jardin de l'étang inférieur et le sévère jardin sec supérieur devait être discrètement puissant. Près de 700 ans se sont écoulés et le jardin a complètement changé. Maintenant, nous pouvons profiter du charme d'un jardin recouvert d'un beau tapis de mousse.

Parce qu'ils admiraient beaucoup Muso Soseki et son travail, les personnes de pouvoir dans les générations qui ont suivi ont modelé leurs propres jardins sur le jardin à double couche de Saiho-ji. Dans cette série, je voudrais regarder trois jardins spéciaux à Kyoto et considérer leur beauté du point de vue de leur utilisation de l'espace.

    Moquette de mousse, jardin de pratique zen
  1. Temple Kinkaku-ji : Pavillon d'or brillant et son grand jardin de fête Pavillon d'argent délicat et son jardin d'observation de la lune

Si vous êtes intéressé à visiter ces trois temples lors d'une visite, veuillez visiter cette page.


Temple Kinkaku-ji

Nom anglais: Temple d'or

Coût: ¥400 ($3.60 / €3.18 / £2.77)

OUVERT: 9h00 – 17h00

Fondé: 1408

Caractéristiques principales: un temple de trois étages, un étang, un jardin et un salon de thé


L'incroyable temple du pavillon d'or : Kinkaku-ji/金閣寺, Kyoto

Kinkaku-ji (金閣寺) : Le Temple du Pavillon d'Or est de loin le monument le plus célèbre de Kyoto (sinon de tout le Japon) et est le plus connu des 17 sites du patrimoine mondial de l'UNESCO à Kyoto.

Cette courte vidéo a été prise lors de ma visite en été, de longues vacances de 6 semaines sans travail ni enseignement au Japon…

Histoire du Kinkaku-ji

Kinkaku-ji a été construit à l'époque de Kamakura (entre 1185 et 1332) en tant que domaine de campagne aristocrate. En 1397, il a été repris par un shogun à la retraite qui a transformé le temple en une élégante villa de loisirs. Il avait des aspirations à devenir une figure dynastique, d'où la dorure à la feuille d'or.

Panasonic DMC-LX3 (5,09 mm, f/3,2, 1/500 s, ISO80)
Une vue large du temple et de l'étang depuis le spot photo principal (photo HDR)

Prise du bord même du spot photo principal.

Lorsque le shogun Yoshimitsu mourut en 1422, il fut converti en temple bouddhiste zen. Après sa mort, ce shogun a reçu le nom de “Shari-den Kinkaku” (金 = parent/or). C'est pourquoi aujourd'hui le temple est communément appelé Kinkaku-ji (ou Pavillon d'Or) et non son vrai nom de Temple Rokuonji.

Conception du temple du pavillon de Golven

Le temple a un design très intéressant qui est l'inspiration pour Ginkakuji (Temple du Pavillon d'Argent).

L'éclat du temple dans la vraie vie ne peut pas être fait juste à travers des photos, même des photos HDR.

Le premier étage (rez-de-chaussée) contient 2 statues et est construit dans le style de la résidence des nobles de la cour, reflétant une époque d'environ 1000 ans.

Au 1er étage, vous pouvez simplement distinguer les statues à l'intérieur.

Le deuxième étage (doré à la feuille d'or) est conçu dans le style de la maison des guerriers samouraïs et contient 2 statues.

Le troisième étage (également doré à la feuille d'or) est construit dans un style temple zen. Il contient également des cendres, qui seraient celles de Sakyamuni, le fondateur du bouddhisme.

3e étage, y compris le Golden Phoenix au sommet.

Au sommet du temple se trouve une figure dorée de “ho-o” – un oiseau phénix mythique chinois classique.

Gros plan sur les 2e et 3e étages dorés et l'oiseau mythique “ho-o”.

La chose surprenante à propos de Kinkaku-ji, mis à part l'éclat du temple lui-même dont les images ne peuvent rendre justice, est le jardin du parc du temple.

Le jardin utilise la vue d'une montagne locale et des roches spécialement sélectionnées ont été placées dans l'étang. Il y a aussi un belvédère le long du chemin.

Étang d'Anmintaku dans le parc du temple.

Quelque part le long de l'allée du jardin.

Prise de la zone d'observation.

Il existe également divers bâtiments tels que des salles et des salons de thé dans le parc du temple. Et bien sûr, une boutique de souvenirs pour acheter des porte-bonheur et autres trucs standards.

Visiter Kinkaku-ji

Les terrains de Kinkaku-ji sont relativement petits par rapport aux autres sites de Kyoto. Votre visite durera environ 45 minutes, avec beaucoup de temps pour prendre des photos et une promenade tranquille dans tout le jardin.

De la gare de Kyoto, il faut 15 à 20 minutes en bus jusqu'à l'entrée du parc du temple. Vous trouverez des panneaux en anglais à la gare ainsi qu'un écran à l'intérieur du bus vous indiquant où vous êtes et quand l'arrêt pour Kinkaku-ji approche.

Si vous passez la journée à Kyoto, assurez-vous de prendre le pass de bus de 500 yens toute la journée. Les bus desservent tous les principaux sites et zones historiques et un aller simple coûte généralement 200 yens. Il y a des distributeurs automatiques pour ces laissez-passer aux arrêts de bus devant la gare de Kyoto, si vous avez du mal à les trouver, rendez-vous au centre d'information à l'intérieur de la gare où le personnel anglophone peut vous aider.

Votre homme au Japon, en ligne depuis 2009. J'habitais à Toyota City, préfecture d'Aichi, et je voyageais au Japon au moins une fois par an pendant trois semaines.


Histoire du temple Kinkaku-ji de Kyoto

Le temple Kinkaku-ji (achevé en 1398 et maintenant officiellement appelé temple Rokuon-ji) est généralement traduit par "temple du pavillon d'or". Bien que nous ayons tendance à nous concentrer sur le magnifique bâtiment appelé Kinkaku, toute la région est en fait très spéciale.

Shogun à la retraite, Ashikaga Yoshimitsu (1358-1408) se construit une villa privée nommée Kitayama-dono. Il comprenait le pavillon Kinkaku et était utilisé comme maison d'hôtes pour l'empereur, les envoyés étrangers et les nobles. En tant qu'homme politique, Yoshimitsu a rendu deux services remarquables au Japon. Premièrement, il mit fin au conflit de plus de cinquante ans (1336-1392) entre les deux cours impériales. Deuxièmement, il a relancé les relations diplomatiques et le commerce international avec la dynastie Ming. C'était le premier contact officiel entre les deux parties en 500 ans, depuis l'époque de la dynastie Tang. Yoshimitsu a peut-être construit Kinkaku pour exprimer son succès et son pouvoir.

La villa est devenue une branche du temple Shokoku-ji après la mort de Yoshimitsu, mais était toujours un endroit très populaire pour organiser des fêtes parmi les nobles. Le point culminant était bien sûr Kinkaku, mais les gens de l'époque appréciaient également les promenades dans son jardin à double couche, la navigation de plaisance dans le grand étang et la vue imprenable depuis le pont sur l'étang.

Des fêtes luxueuses organisées au pavillon d'or

De 1402 à 1407, Yoshimitsu a diverti les envoyés de la dynastie Ming chaque année ici à Kitayama-dono. En 1408, l'empereur Go-komatsu visita Kitayama-dono et y resta trois semaines. Pendant ce temps, Yoshimitsu organisa une réception et divertit l'empereur avec des spectacles de danse Mai, des opéras Sarugaku, des matchs de football Kemari, des concours de poésie Renga ou Waka et des promenades en bateau dans l'étang.

Le journal d'un prêtre du temple Shokoku-ji décrit la villa comme étant,

&ldquo. presque comme le paradis, cette villa fascinante fait parler de lui partout dans la ville. Il y a de très hautes structures, un pavillon fascinant et de splendides bâtiments avec de belles peintures et sculptures. Ils sont dispersés dans l'enceinte, comme s'il s'agissait d'étoiles dans le ciel.&rdquo

Un autre journal écrit 200 ans plus tard en 1638 par un prêtre du temple Kinkaku-ji dit :

"Nous avons dégusté du thé vert dans un salon de thé et avons gravi la colline pour déjeuner et boire un peu de saké. Après cela, nous sommes revenus à Kinkaku et avons fait une promenade en bateau. Nous l'avons apprécié. Plus tard, nous avons eu des nouilles udon et du riz mélangés avec divers ingrédients.

Détails du pavillon d'or

Le pavillon est un bâtiment de trois étages. Le premier étage se compose d'une grande pièce appelée Shinden-zukuri, le deuxième étage comprend deux pièces séparées par des portes coulissantes en papier et un balcon, appelé Buke-zukuri et le troisième étage comprend une boîte contenant des ossements de Bouddha. La pièce est bordée de fenêtres en forme d'arc, appelées Zenshu-yo. L'extérieur du premier étage est en bois sombre. En revanche, les deux étages supérieurs sont enveloppés de murs dorés brillants. Comme le pavillon se trouve au bord d'un grand étang, l'image miroir du bâtiment scintille sur l'eau. Le premier étage de couleur sombre, que la plupart des gens ne remarquent même pas, compense les étages supérieurs brillants.

Histoire du jardin

Le propriétaire original de cette terre était Nakasukeo (1157-1222), un noble de la cour. Et le noble de la cour le plus haut placé, Saionji Kintsune (1171-1244) l'a acheté et a construit un immense temple familial et une villa, et l'a nommé Kitayama-dai. Il a construit une fabuleuse allée de jardin d'excursion autour de l'étang avec des chutes artificielles et beaucoup de belles roches. Et il a également construit une chambre en pierre pour une statue bouddhiste sur la colline. Selon le journal du noble et poète Fujiwara no Teika, Teika a apprécié les jardins fantastiques et vénéré une nouvelle statue bouddhiste à Kitayama-dai. Teika a écrit : &ldquoRien ne peut surpasser cela.&rdquo Mais les beaux jardins sont tombés en ruine lorsque la famille Saionji a perdu son pouvoir.

En 1397, Yoshimitsu obtint le terrain de la famille Saionji et y reproduisit la splendide villa Kitayama-dono. Il a modelé la villa d'après le temple Saiho-ji. Saiho-ji avait un jardin à double couche combiné avec un jardin d'excursion en étang inférieur et un jardin supérieur sec. Le jardin inférieur avait un pavillon à deux étages près de l'étang, tandis que le jardin supérieur était construit dans et autour d'un ancien cimetière. Il est bien connu que Yoshimitsu admirait le prêtre zen Muso Soseki et visitait souvent le temple Saiho-ji, un temple que Muso Soseki avait régénéré 50 ans auparavant. Yoshimitsu est même resté toute la nuit au temple pour sa propre pratique zen.​

Jardin à deux étages à Kinkaku-ji

Le jardin d'excursion de l'étang comprenant Kinkaku est la première couche du jardin. Il suggère l'existence d'un paradis dans ce monde. Lorsque le soleil se couche, les murs dorés du pavillon s'illuminent de soleil. Kinkaku était autrefois relié au côté est de l'étang par un pont en arc. À cette époque, debout au sommet du pont qui était très proche du pavillon, nous aurions peut-être pu voir à la fois le Kinkaku brillamment illuminé et ses reflets brillants sur la surface de l'étang. Les bouddhistes croient que le paradis de la Terre Pure est à l'ouest. Ainsi, le pont a servi d'intermédiaire entre un paradis dans ce monde et la Terre des Purs.

Le jardin supérieur sur la colline est la deuxième couche du jardin total, suggérant la terre de ceux qui sont passés. En effet, l'ancien propriétaire du terrain y possédait un temple familial et un cimetière. Yoshimitsu a utilisé intelligemment l'ancien cimetière pour planifier le jardin et a essayé de montrer le contraste du brillant pavillon doré avec le monde des morts.

A propos de cette série

En 1339, le prêtre Muso Soseki a conçu et construit un jardin d'excursion à deux niveaux dans le temple Saiho-ji. Il est toujours célèbre et admiré aujourd'hui. Le contraste entre l'élégant jardin de l'étang inférieur et le sévère jardin sec supérieur devait être discrètement puissant. Près de 700 ans se sont écoulés et le jardin a complètement changé. Maintenant, nous pouvons profiter du charme d'un jardin recouvert d'un beau tapis de mousse.

Parce qu'ils admiraient beaucoup Muso Soseki et son travail, les gens de pouvoir dans les générations qui ont suivi ont modelé leurs propres jardins sur le jardin à double couche de Saiho-ji. Dans cette série, je voudrais regarder trois jardins spéciaux à Kyoto et considérer leur beauté du point de vue de leur utilisation de l'espace.

    Moquette de mousse, jardin de pratique zen
  1. Temple Kinkaku-ji : Pavillon d'or brillant et son grand jardin de fête Pavillon d'argent délicat et son jardin d'observation de la lune

Si vous êtes intéressé à visiter ces trois temples lors d'une visite, veuillez visiter cette page.


Paysage saisonnier du Kinkaku-ji

(Printemps) Les fleurs de cerisier se sont reflétées dans l'eau de l'étang de Kyokochi.

photo de flickr/Annie Guilloret

(Été) Shining Golden Pavillion partit contre le ciel bleu.

photo de flickr/sorimachi.tw

(Automne) Pavillon d'or et étang de Kyokochi avec de belles feuilles colorées.

photo de flickr/jocelyn.aubert

photo de flickr/np&djjewell

(Hiver) Pavillon d'Or recouvert de neige.

photo de flickr/lscott200

photo par flickr/chottotesuto


Climat

Kyōto est la plus belle au printemps et à l'automne. La saison des pluies (juin-juillet) dure trois à quatre semaines, les étés sont chauds et humides. L'hiver apporte deux ou trois neiges légères et un « froid d'en bas » pénétrant (sokobie). La température moyenne annuelle de Kyōto est d'environ 59 °F (15 °C), la moyenne mensuelle la plus élevée, 80 °F (27 °C), est en août et la plus basse, 38 °F (3 °C), est en janvier. . Les précipitations annuelles moyennes sont d'environ 62 pouces (1 574 millimètres).


Plaisir supplémentaire !

Bien que vous ne puissiez pas réellement entrer dans le temple, il y a plus à voir après l'avoir passé le long du sentier. Vous verrez des statues qui désignent un tirage au sort pour gagner chance et bonne fortune. Ensuite, vous atteindrez un grand salon de thé ouvert, où vous pourrez vous asseoir et siroter un style traditionnel. L'air sent l'encens et le thé vert, l'aura de toute la région est si mémorable.

Vous verrez également plus de magasins de nourriture et de souvenirs et un temple plus petit pour prier, et je recommande fortement les cacahuètes aromatisées s'ils les vendent toujours. Ils avaient toutes les saveurs du curry au wasabi, et ils donnent bien sûr des échantillons gratuits ! L'échantillon le plus cool que j'ai eu, cependant, était certainement le thé vert infusé d'or. Je ne pouvais pas croire que j'avais une tasse de thé gratuite avec des paillettes d'or à boire.

Où que vous alliez dans le monde, vous devez visiter le Japon. Et où que vous alliez au Japon, vous devriez visiter Kyoto mais où que vous alliez à Kyoto, vous devez visiter Kinkaku-ji. Je dois dire que c'est un incontournable en raison de sa beauté, de son histoire et de son enthousiasme pour tout le monde.

Itinéraire le plus lent et le plus facile :
Bus #101 ou #205 depuis la gare de Kyoto, environ 40 minutes, 230 .

Itinéraire le plus rapide :
Train de la ligne Karasuma jusqu'à Kitaoji, 13 minutes, 260 . Ensuite, prenez le bus #101, 102, 204 ou 205 jusqu'à Kinkaku-ji, 10 minutes, 230 .

Vous verrez alors des panneaux en anglais et en japonais ainsi qu'une foule menant à la porte à env. 5-10 minutes à pied. Taxi depuis la gare de Kitaoji, 10 minutes, 1000-1200 .


Voir la vidéo: KIYOMIZU-DERA TEMPLE. Kyoto, Japan