Evénements de 1963 - Histoire

Evénements de 1963 - Histoire

1963 Veto français L'adhésion de la Grande-Bretagne au marché commun Les Français mettent leur veto à l'offre britannique d'adhésion au Marché commun. La raison invoquée par le président français DeGaulle était la baisse des prix alimentaires britanniques et les subventions en espèces aux agriculteurs.
1963 Le gouvernement Diem renversé au Vietnam L'armée vietnamienne, avec le soutien de la Central Intelligence Agency (CIA) des États-Unis, renverse le régime de Ngo Dinh Diem. Les États-Unis ont soutenu l'action, car l'administration estimait que Diem était à la fois corrompu et ne poursuivait pas la guerre contre les communistes avec suffisamment de vigueur. Le soutien américain à l'action a effectivement renforcé l'engagement américain au Sud-Vietnam.
1963 Le Kenya déclare son indépendance Le 12 décembre, la Grande-Bretagne accorde au Kenya l'indépendance au sein du Commonwealth britannique. Son premier chef était Jomo Kenyatta.
1963 Fondation de l'OUA Les représentants de 30 des 32 nations indépendantes d'Afrique se sont réunis à Addis-Abeba, en Éthiopie, pour former l'Organisation de l'unité africaine (OUA). Issu du mouvement panafricaniste initié par W. E. B. Du Bois et d'autres intellectuels afro-américains, l'OUA était destinée à favoriser l'unité entre les nations africaines. Le siège a été établi à Addis-Abeba. L'organisation défendait l'éradication du colonialisme, la défense mutuelle et la promotion du bien-être économique et social des États membres. L'OUA a réussi à arbitrer les conflits entre l'Algérie et le Maroc (1965), la Somalie et l'Éthiopie et la Somalie et le Kenya (1965-67), mais a eu de mauvais résultats dans ses relations avec la guerre civile entre le Nigeria et le Biafra (1968-70). Les tentatives répétées dans les années 1970 et 1980 pour amener le continent vers une plus grande intégration économique ont également échoué et, dans les années 1990, l'OUA a parlé d'une voix qui sonnait avec peu d'autorité.
1963 Interdiction des essais nucléaires prévue Le premier accord d'interdiction des essais entre les États-Unis et l'Union soviétique a été ratifié par le Sénat le 10 octobre. L'accord interdisait les essais d'armes nucléaires en surface.
1963 Feminine Mystique Publié Betty Friedan a écrit The Feminine Mystique en 1963. Le livre a lancé un appel aux femmes modernes à se débarrasser de leurs rôles traditionnels, qui dépendaient des hommes, et à établir des identités indépendantes.
1963 Université d'Alabama intégrée Le 11 juin 1963, deux étudiants noirs ont été admis à l'Université d'Alabama. Cela s'est produit après une tentative infructueuse du gouverneur George Wallace de bloquer leur admission. Le président Kennedy ordonna à la garde nationale fédéralisée d'assurer leur admission et prononça un discours passionné à la nation sur le sujet.
1963 Medgar Evers tué Le 12 juin, Medgar Evers, le secrétaire de terrain de la NAACP pour le Mississippi, a été assassiné par Byron De La Beckwith. Il a fallu près de 33 ans pour traduire l'assassin en justice.
1963 Marche sur Washington Deux cent mille personnes ont participé à la plus grande manifestation non violente jamais organisée pour soutenir l'adoption d'une législation sur les droits civiques. Lors du rassemblement, le Dr Martin Luther King a déclaré : « Je rêve qu'un jour cette nation se lèvera et vivra le vrai sens de son credo : nous tenons ces vérités pour évidentes ; que tous les hommes sont créés égaux. "
1963 Kennedy visite Berlin Le président Kennedy effectue une visite victorieuse en Europe. Il a visité l'Allemagne de l'Ouest et Berlin-Ouest, où il a rencontré un degré d'enthousiasme habituellement réservé à une star de cinéma. Il a également visité sa maison ancestrale, l'Irlande. Pendant son séjour à Rome, John F. Kennedy, un catholique romain, a été accueilli par le pape en tant que président Kennedy, chef de l'État.
1963 Président Kennedy assassiné Le 22 novembre, lors d'une visite à Dallas, au Texas, le président Kennedy a été assassiné par Lee Harvey Oswald. L'assassinat a choqué le monde et a marqué la fin d'une ère dans l'histoire américaine.
1963 Vaccin contre la rougeole L'approbation a été donnée pour un vaccin contre la rougeole. John Enders a développé le vaccin en 1963.
1963 L'USS Thresher coule Dans la pire catastrophe sous-marine américaine d'après-guerre, l'USS Tresher coule dans l'Atlantique avec tous les hommes à bord. Aucun des hommes n'a été récupéré.

États-Unis et histoire américaine : 1963

14 janvier George Wallace, assermenté en tant que gouverneur de l'Alabama, a promis "la ségrégation maintenant, la ségrégation demain et la ségrégation pour toujours".

20 mars La première grande exposition "Pop art" s'est ouverte au Musée Guggenheim de New York, mettant en vedette des artistes comme Andy Warhol, Robert Rauschenberg et Jasper Johns.

Les campagnes de printemps pour les droits civiques dans le Sud ont commencé par une campagne d'inscription des électeurs à Greenwood, dans le Mississippi, et des manifestations contre la ségrégation à Birmingham, en Alabama, en avril se sont poursuivies en mai, à Birmingham et dans 3 villes de Caroline du Nord, Jackson, Nashville et Atlanta et répartis en juin dans 6 grandes villes hors du Sud ainsi que 12 autres dans le Sud. La plupart des manifestations étaient contre la ségrégation, mais la discrimination dans l'emploi et la brutalité policière étaient également souvent des problèmes. Plusieurs milliers de Noirs et leurs partisans blancs ont été arrêtés.

Du 2 au 7 mai à Birmingham, 2 543 manifestants ont été arrêtés, ce qui a incité le gouverneur Wallace à dire qu'il « commençait à se lasser des agitateurs, intégrationnistes et autres qui cherchent à détruire l'ordre public en Alabama ». Le 9 mai, les dirigeants noirs et la chambre de commerce de Birmingham ont conclu un accord pour déségréger les installations publiques en 90 jours, embaucher des Noirs comme commis et vendeurs en 60 jours et libérer les manifestants sans caution en échange de la fin des manifestations. Pourtant, le 11 mai, 2 attentats à la bombe contre des domiciles d'organisateurs noirs ont provoqué une émeute de 2 500 Noirs qui s'est terminée par des soldats de l'État matraquant tous les Noirs qu'ils pouvaient attraper. À Cambridge, dans le Maryland, la Garde nationale a appliqué la loi martiale du 14 juin au 11 juillet après plusieurs fusillades. À Detroit, une marche pacifique contre la discrimination de 125 000 personnes a été organisée avec le soutien du maire et du gouverneur.

9 juin Cléopâtre, le film le plus cher jamais réalisé (40 millions de dollars) avec la star la mieux payée, Elizabeth Taylor (1,725 ​​million de dollars + 10 % du brut sur 7,5 millions de dollars), a ouvert ses portes à New York. Bien que l'accueil critique et public ait été tiède, suffisamment de personnes ont payé au moins 4 $ pour que Warner Bros. puisse plus tard prétendre qu'elle avait gagné de l'argent sur le film après avoir vendu les droits télévisés pour un montant substantiel.

12 juin Medgar Evers, leader des droits civiques du Mississippi, a reçu une balle dans le dos et tué tard dans la nuit.

17-19 juin Une femme astronaute de l'URSS, Valentina Terechkova, a fait 45 fois le tour de la terre.

5 août Les États-Unis, l'URSS et la Grande-Bretagne ont signé à Moscou un traité interdisant les essais nucléaires dans l'atmosphère, l'espace et sous l'eau. Plus tard, 113 autres nations ont cosigné, mais pas la France ou la Chine.

28 août Plus de 200 000 Noirs et Blancs ont défilé pour les droits civiques à Washington et 10 dirigeants noirs ont rencontré le président Kennedy. Dans son discours d'ouverture au Lincoln Memorial, le Dr Martin Luther King, Jr., a proclamé : « Il est maintenant temps de passer de la vallée sombre et désolée de la ségrégation au chemin ensoleillé de la justice raciale. Il n'y aura ni repos ni tranquillité. en Amérique jusqu'à ce que le nègre obtienne ses droits de citoyenneté. Non, nous ne sommes pas satisfaits et nous ne le serons pas tant que la justice ne coulera pas comme l'eau et la droiture comme un torrent puissant.

3 août Une « ligne directe » 24 heures sur 24 a été installée entre Washington et Moscou pour assurer une consultation d'urgence qui pourrait empêcher une guerre nucléaire « accidentelle ».

Sept. Les écoles se sont intégrées pacifiquement dans tout le Sud, sauf en Alabama où le président Kennedy a ordonné à la Garde nationale de garder les écoles ouvertes après que le gouverneur Wallace a envoyé des soldats de l'État pour les fermer.

15 septembre Une église noire à Birmingham, Alabama, a été bombardée, tuant 4 filles. Deux autres Noirs sont morts dans les émeutes qui ont suivi.


1963 : l'année déterminante du mouvement des droits civiques

L e 28 août, à l'ombre du monument de Lincoln, Martin Luther King a annoncé à la Marche sur Washington lors de son célèbre discours « I have a dream » que « 1963 n'est pas une fin, mais un début ». Pour la ségrégation légale, ce serait le début de la fin. L'année a commencé avec le gouverneur de l'Alabama, George Wallace, debout sur les marches de la capitale de l'État, vêtu d'un pantalon à rayures en noyer et d'un manteau coupé, déclarant : « Ségrégation maintenant, ségrégation demain, ségrégation pour toujours ». La direction des droits civiques était ambivalente quant à la suggestion d'une marche nationale et le président John F Kennedy s'est concentré sur les affaires étrangères. En quelques mois, l'Alabama deviendrait internationalement connue car les policiers transformaient des chiens et des tuyaux d'eau à haute pression sur des enfants aussi jeunes que six ans à Birmingham. Les dirigeants des droits civiques couraient pour rattraper le militantisme de leurs militants de base et le chef de la majorité de la Chambre démocrate a déclaré à Kennedy : « [Les droits civiques] submergent l'ensemble du programme ».

Cette phase d'activisme pour les droits civiques n'a pas commencé en 1963. Loin de là. Jusque-là, bien sûr, il y avait eu de nombreux actes sans peur de la part de manifestants antiracistes. Le 1er février 1960, Franklin McCain, 17 ans, et trois amis noirs se sont rendus au comptoir réservé aux Blancs de Woolworths à Greensboro, en Caroline du Nord, et ont pris place. "Nous voulions aller au-delà de ce que nos parents avaient fait. La pire chose qui puisse arriver était que le Ku Klux Klan puisse nous tuer … mais je ne me souciais pas de ma sécurité personnelle. Le jour où je me suis assis à ce comptoir, j'ai eu le plus terrible sentiment d'exaltation et de célébration », m'a-t-il dit.

Mais en 1963, le nombre de ceux qui étaient prêts à engager une telle résistance atteignit une masse critique. « En trois années difficiles », a écrit le regretté universitaire Manning Marable dans Malcolm X, « la lutte du Sud est passée d'un modeste groupe d'étudiants noirs manifestant à un comptoir-déjeuner au plus grand mouvement de masse pour la réforme raciale et les droits civiques du 20e siècle".

Le rythme et la trajectoire de ces changements étaient mondiaux. Deux jours après la manifestation de McCain, le Premier ministre britannique Harold Macmillan s'est adressé au parlement sud-africain au Cap avec un avertissement inquiétant : « Le vent du changement souffle sur ce continent », a-t-il déclaré. "Que cela nous plaise ou non, cette croissance de la conscience nationale est un fait politique." Au fil de la décennie, ce vent est devenu un coup de vent. Dans les trois années entre les discours de Macmillan et du roi, Togo, Mali, Sénégal, Zaïre, Somalie, Bénin, Niger, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Tchad, République centrafricaine, Congo, Gabon, Nigeria, Mauritanie, Sierra Leone, Tanganyika et Jamaïque tous sont devenus indépendants. « Le nouveau sens de la dignité et de l'estime de soi de la part du Noir », a soutenu King dans un essai de 1960, The Rising Tide of Racial Consciousness, était dû en partie à « la prise de conscience que sa lutte fait partie d'une lutte mondiale. ".

Des manifestants pour les droits civiques sont attaqués avec un canon à eau. Photographie : Getty Images

Aux États-Unis en mai, les événements de Birmingham ont été transformateurs. Le New York Times a publié plus d'articles sur les droits civiques au cours de ces deux semaines qu'au cours des deux années précédentes. Des scènes télévisées d'enfants faisant campagne contre une ségrégation rigide, mordus par des Alsaciens et renversés par l'eau tirée avec suffisamment de puissance pour arracher l'écorce d'un arbre ont provoqué l'indignation internationale. Auparavant, seulement 4 % des Américains pensaient que les droits civils étaient le problème le plus urgent du pays, après cela, c'était 52 %. Selon le ministère de la Justice, au cours des 10 semaines précédant le discours « J'ai un rêve » de King, 758 manifestations ont eu lieu dans 186 villes, entraînant 14 733 arrestations. "Birmingham est devenu le moment de vérité", a soutenu Bayard Rustin, qui a organisé la Marche sur Washington. "Birmingham voulait dire que le symbolisme est terminé. Les masses noires ne sont plus prêtes à attendre qui que ce soit… Elles vont bouger. Rien ne peut les arrêter."

La marche pour l'emploi et la liberté à Washington, qui avait suscité peu d'intérêt quelques mois auparavant, est désormais à l'ordre du jour. C'était une initiative audacieuse. A l'époque les marches dans la capitale étaient rares et celle-ci n'était pas particulièrement populaire. Un sondage Gallup quelques semaines avant la marche a révélé que 71% des Américains étaient au courant et parmi ceux-ci, seuls 23% étaient favorables tandis que 42% étaient défavorables, 18% pensaient que cela n'apporterait rien et 7% pensaient que cela se terminerait par la violence. Kennedy, qui essayait de faire adopter une législation sur les droits civiques par le Congrès, a essayé de les en dissuader. "Nous voulons du succès au Congrès, pas seulement un grand spectacle au Capitole", a-t-il déclaré. L'organisateur syndical A Philip Randolph, qui avait appelé à la marche, lui a dit : « Les nègres sont déjà dans les rues. Il est très probablement impossible de les faire partir.

Pourtant, la marche a attiré 250 000 personnes, dont environ un quart étaient blancs et a été considérée comme un grand succès par beaucoup. Le discours de King - qui n'a reçu aucune mention dans le Washington Post le lendemain - deviendra finalement son articulation la plus célèbre de la période. "Ce jour-là, pendant un instant, il nous a presque semblé que nous étions sur une hauteur", a écrit James Baldwin dans No Name in the Street. "Et si nous pouvions voir notre héritage, nous pourrions peut-être rendre le royaume réel, peut-être que la communauté bien-aimée ne resterait pas pour toujours ce rêve dont on rêvait à l'agonie."

Il n'a pas fallu longtemps pour que les réalités de la bigoterie du Sud dégonflent l'ambiance. "Il n'y avait aucun moyen de savoir alors que cet après-midi représenterait l'apogée de tels sentiments, que l'espoir et l'optimisme contenus dans les paroles de King diminueraient dans les années à venir", a écrit le membre du Congrès John Lewis "que dans quelques jours après qu'il ait démissionné de ce stade, un attentat à la bombe à Birmingham tuerait quatre petites filles et inaugurerait une saison de ténèbres pour le mouvement et pour moi. »

Le discours de Gary Younge, l'histoire derrière le discours de rêve de Martin Luther King, sera publié en août


Il y a 50 ans : le monde en 1963

Il y a un demi-siècle, une grande partie de l'actualité aux États-Unis était dominée par les actions des militants des droits civiques et de ceux qui s'y opposaient. Notre rôle au Vietnam ne cessait de croître, avec les coûts de cette implication. C'était l'année où la Beatlemania a commencé, et l'année où le président John F. Kennedy s'est rendu à Berlin-Ouest et a prononcé son célèbre discours "Ich bin ein Berliner". Les téléphones à bouton-poussoir ont été introduits, les frais de port de 1ère classe coûtaient 5 cents et la population mondiale était de 3,2 milliards, moins de la moitié de ce qu'elle est aujourd'hui. Les derniers mois de 1963 ont été ponctués par l'un des événements les plus tragiques de l'histoire américaine, l'assassinat du président Kennedy à Dallas, au Texas. Laissez-moi vous emmener 50 ans dans le passé maintenant, pour un regard sur le monde tel qu'il était en 1963.

Le leader des droits civiques, le révérend Martin Luther King, Jr. salue les partisans du Mall à Washington, dans le district de Columbia, lors de la "Marche sur Washington", le 28 août 1963. King a déclaré que la marche était "la plus grande manifestation de liberté dans le histoire des États-Unis." #

Un chef d'équipage d'hélicoptère américain casqué regarde les mouvements au sol des troupes vietnamiennes d'en haut lors d'une frappe contre les guérilleros Viet Cong dans la région du delta du Mékong, le 2 janvier 1963. Le Viet Cong communiste a revendiqué la victoire dans la lutte continue au Vietnam après avoir abattu cinq États-Unis hélicoptères. Un officier américain a été tué et trois autres militaires américains ont été blessés dans l'action. En 1963, près de 16 000 militaires américains étaient déployés au Sud-Vietnam. #

Le chanteur français Yves Montand se produit lors d'une soirée de collecte de fonds à Washington, dans le district de Columbia, pour célébrer le deuxième anniversaire de l'investiture du président John F. Kennedy, le 18 janvier 1963. #

Ronny Howard, au centre, qui joue Opie dans "The Andy Griffith Show", est rejoint par son vrai père Rance Howard et son petit frère Clint dans un épisode de la série, marquant la première fois que les trois Howard travaillaient à la télévision. montrer ensemble, en 1963. #

Vue d'un automobiliste dans une rue de Bagdad, en Irak, le 12 février 1963, où des chars se tiennent prêts à empêcher de nouvelles flambées de combats qui ont suivi un coup d'État militaire et le renversement du premier ministre Abdel Karim Kassem, le régime de cinq ans par des éléments de la Ba 'ath Party. #

L'utilisation de petits téléviseurs portables aux États-Unis n'avait pas tout à fait fait son chemin en 1963, mais au Japon, où ils ont été développés pour la première fois, les téléspectateurs sont devenus accros à la machine vidéo miniaturisée. Les propriétaires des décors, comme ce patient dans un hôpital de Tokyo, les emmenaient avec eux partout où ils allaient. #

Les frappes aériennes au napalm soulèvent des nuages ​​de fumée dans le ciel gris de la mousson alors que des péniches glissent sur la rivière des Parfums en direction de Hue au Vietnam, le 28 février 1963, où la bataille pour le contrôle de la vieille ville impériale s'est terminée par une défaite communiste. Des bombes incendiaires ont été dirigées contre un village à la périphérie de Hue. #

Soixante-cinq pilotes courent pour leurs voitures au départ de la course d'endurance internationale de 12 heures à Sebring, en Floride, le 23 mars 1963. #

Le président John F. Kennedy et la Première Dame Jacqueline Kennedy lors d'un défilé à Washington, dans le district de Columbia, le 27 mars 1963. #

Des traîneaux à moteur ouvrent une piste à travers la forêt primitive d'Allagash dans le Maine, le 5 mars 1963. Vingt hommes, dirigés par un expert en équipement arctique, ont fait un long voyage à travers la forêt pour tester l'équipement. Robert Faylor, directeur de l'Institut arctique d'Amérique du Nord, a dirigé le groupe. Les traîneaux, appelés véhicules Polaris, sont propulsés par des moteurs de la taille d'un moteur hors-bord et parcourent jusqu'à 8 ou 10 milles à l'heure, selon les conditions de neige. #

Après l'éruption du mont Agung à Bali, le 26 mars 1963, la plupart des cabanes ont été détruites dans ce village. Le 17 mars, le volcan est entré en éruption, envoyant des débris dans l'air et générant des coulées pyroclastiques massives. Ces flux ont dévasté de nombreux villages, tuant environ 1 500 personnes. #

Diane Sawyer, 17 ans, Miss Junior américaine de 1963, prend quelques clichés de la ligne d'horizon de New York le 18 mars 1963. #

La station "Little America III" de l'amiral Richard Byrd, construite en Antarctique en 1940, a été repérée par un brise-glace de la Marine sortant du côté de cet iceberg flottant dans la mer de Ross en Antarctique, le 13 mars 1963. L'ancien avant-poste a été enterré sous 25 pieds de neige, à 300 miles de son emplacement d'origine. Un pilote d'hélicoptère s'est rapproché et a signalé que des boîtes et des fournitures étaient toujours soigneusement empilées sur des étagères. #

Les passagers lisaient leurs journaux du matin dans le métro de New York en se rendant au travail, le 1er avril 1963, après la fin de la grève des journaux de 114 jours dans la ville. #

Dorothy Bell, étudiante noire, 19 ans, de Birmingham, en Alabama, attend dans un comptoir-lunch du centre-ville de Birmingham un service qui n'est jamais venu, le 4 avril 1963. Elle a ensuite été arrêtée avec 20 autres personnes lors de tentatives de sit-in. #

Le révérend Ralph Abernathy, à gauche, et le révérend Martin Luther King Jr., sont enlevés par un policier alors qu'ils menaient une file de manifestants dans le quartier des affaires de Birmingham, en Alabama, le 12 avril 1963. #

Bluebird, la voiture de 5 000 chevaux dans laquelle Donald Campbell espère battre le record du monde de vitesse sur terre, photographiée lors de sa première course, avec Campbell aux commandes, lors d'essais préliminaires sur la piste spécialement préparée du lac Eyre, en Australie-Méridionale, le 2 mai 1963 Des pluies torrentielles ont inondé le lac, reportant sa course à l'année suivante, lorsqu'il a établi un record de 403,10 mph (648,73 km/h). #

Le lancement de la fusée Mercury Atlas 9 avec l'astronaute Gordon Cooper à bord depuis la rampe de lancement 14 à Cap Canaveral, en Floride, le 5 mai 1963. Mercury Atlas 9 était la dernière mission spatiale habitée du programme américain Mercury, réalisant avec succès 22 orbites terrestres avant de plonger dans l'océan Pacifique. #

Un manifestant des droits civiques de 17 ans, défiant une ordonnance anti-parade à Birmingham, Alabama, est attaqué par un chien policier le 3 mai 1963. Dans l'après-midi du 4 mai 1963, lors d'une réunion à la Maison Blanche avec membres d'un groupe politique, le président Kennedy a discuté de cette photo, qui avait fait la une du New York Times de ce jour-là. #

Une jeune femme noire, trempée par le tuyau d'un pompier alors qu'une marche anti-ségrégation est dispersée par la police, à Birmingham, Alabama, le 8 mai 1963. En arrière-plan se trouve un chariot anti-émeute de la police. #

L'explorateur et océanographe français Jacques-Yves Cousteau près de sa "soucoupe de plongée" lors d'une exploration sous-marine dans la mer Rouge, en juin 1963. Avec Jean Mollard, il a créé le SP-350, un sous-marin biplace qui pouvait atteindre une profondeur de 350 m sous la surface de l'océan. #

Une foule en liesse, estimée par la police à plus d'un quart de million, remplit la zone sous le podium de l'hôtel de ville de Berlin-Ouest, où se tient le président américain John F. Kennedy. Son allocution devant la foule de l'hôtel de ville a été l'un des moments forts de sa carrière. #

Un piqueteur devant une pharmacie de Gadsden, en Alabama, se retourne pour répondre à un chahuteur lors d'une manifestation, le 10 juin 1963. Environ deux douzaines de jeunes noirs ont fait du piquetage dans plusieurs magasins et deux théâtres. Il n'y a eu ni arrestations ni violences. #

Valentina Terechkova, 26 ans, qui est devenue la première femme à voyager dans l'espace, comme on le voit dans une transmission télévisée de son vaisseau spatial Vostok 6, le 16 juin 1963. #

Le procureur général Robert Kennedy utilise un mégaphone pour s'adresser aux manifestants noirs du ministère de la Justice, le 14 juin 1963. Les manifestants ont marché jusqu'à la Maison Blanche, puis vers le District Building, et se sont retrouvés au ministère de la Justice. #

Thich Quang Duc, un moine bouddhiste, se brûle à mort dans une rue de Saigon pour protester contre la persécution présumée des bouddhistes par le gouvernement sud-vietnamien, le 11 juin 1963. #

Le gouverneur de l'Alabama, George Wallace (à gauche) affronte le général Henry Graham, à Tuscaloosa, à l'Université de l'Alabama, le 12 juin 1963. Wallace a bloqué l'inscription de deux étudiants afro-américains, Vivian Malone et James Hood. Malgré une ordonnance de la cour fédérale, le gouverneur George Wallace s'est nommé registraire temporaire de l'université et s'est tenu devant la porte du bâtiment administratif pour empêcher les étudiants de s'inscrire. En réponse, le président Kennedy a fédéralisé la Garde nationale de l'Alabama. Une centaine de gardes escortèrent les étudiants jusqu'au campus et leur commandant, le général Henry Graham, ordonna à George Wallace de « se retirer ». C'est ainsi que les étudiants étaient inscrits. Kennedy s'est adressé au public dans un discours du 11 juin qui a clarifié sa position sur les droits civils. Le projet de loi qu'il a soumis au Congrès a finalement été adopté en tant que loi sur les droits civils de 1964. #

Les personnes en deuil défilent devant le cercueil ouvert du militant des droits civiques tué Medgar Evers à Jackson, Mississippi, le 15 juin 1963. Le 12 juin, Evers a été abattu devant son domicile par Byron De La Beckwith, membre des White Citizens' Conseil. #

Le Dr Michael Debakey installe une pompe artificielle pour aider le cœur endommagé d'un patient à Houston, le 19 juillet 1963. #

Allison Turaj, 25 ans, de Washington, district de Columbia, du sang coulant sur sa joue, a été coupée sur son œil droit par un jet de pierre lors d'une manifestation de masse dans un parc d'attractions privé et séparé de la banlieue de Woodlawn à Baltimore, le 7 juillet. 1963. #

Robert Fahsenfeldt, propriétaire d'une salle à manger séparée dans la communauté racialement tendue de la côte est de Cambridge, dans le Maryland, asperge un intégrationniste blanc d'eau, le 8 juillet 1963. L'intégrationiste, Edward Dickerson, faisait partie des trois manifestants blancs et huit afro-américains qui se sont agenouillés sur le trottoir devant le restaurant pour chanter des chansons de liberté. Un œuf cru, que Fahsenfeldt avait cassé sur la tête de Dickerson quelques instants plus tôt, est toujours visible à l'arrière de la tête de Dickerson. Les manifestants ont ensuite été arrêtés. #

Les pompiers tournent leurs tuyaux de plein fouet contre des manifestants des droits civiques à Birmingham, Alabama, le 15 juillet 1963. #

Mme Gloria Richardson, chef du Cambridge Nonviolent Action Committee, pousse la baïonnette d'un garde national alors qu'elle se déplace parmi une foule d'Afro-Américains pour les convaincre de se disperser, à Cambridge, Maryland, le 21 juillet 1963. #

La police de Chicago intervient pour abattre une croix en feu devant une maison, après qu'une famille afro-américaine a emménagé dans un quartier auparavant entièrement blanc, lors de la 6e nuit consécutive de troubles, le 3 août 1963. #

La statue d'Abraham Lincoln est illuminée lors d'un rassemblement pour les droits civiques, le 28 août 1963 à Washington, District de Columbia, #

Les chanteurs folk Joan Baez et Bob Dylan se produisent lors d'un rassemblement pour les droits civiques le 28 août 1963 à Washington D.C. #

Des étudiants blancs de Birmingham, en Alabama, traînent une effigie afro-américaine devant le lycée de West End, le 12 septembre 1963. Deux filles afro-américaines ont fréquenté l'école déségrégée et la majorité des étudiants blancs restaient à l'écart des cours. La police a arrêté cette voiture dans une caravane ségrégationniste devant l'école pour les avertir de la conduite rapide et des klaxons automatiques devant une école. #

Un agent de la protection civile et des pompiers traversent les débris d'une explosion qui a frappé l'église baptiste de la 16e rue, tuant quatre filles et en blessant 22 autres, à Birmingham, Alabama, le 15 septembre 1963. La porte ouverte à droite est l'endroit où l'on croit les filles être mort. L'horrible attaque a rallié le soutien du public à la cause des droits civils. Quatre hommes, membres d'un groupe du Ku Klux Klan, étaient chargés de planter une boîte de dynamite sous les marches de l'église. Trois des quatre ont finalement été jugés et condamnés. #

Un soldat s'étend dans le marais inondé alors que d'autres soldats du gouvernement vietnamien marchent dans l'eau après avoir atterri d'hélicoptères de l'armée américaine près de la péninsule de CA Mau au Vietnam du Sud le 15 septembre 1963. Les soldats ont été débarqués pour poursuivre les guérilleros communistes Viet Cong qui avaient attaqué un vietnamien avant-poste. #

Un jeune fan suédois embrasse George Harrison alors que les Beatles jouent lors d'un festival pop à Stockholm, en Suède, le 26 octobre 1963. Paul McCartney, à gauche, chante avec Harrison. #

Le président John F. Kennedy salue une foule lors d'un rassemblement politique à Fort Worth, au Texas, sur cette photo du 22 novembre 1963 prise par le photographe de la Maison Blanche Cecil Stoughton. #

À 12 h 30, quelques secondes seulement après que le président John F. Kennedy et le gouverneur du Texas John Connally ont été abattus à Dallas, au Texas, la limousine transportant le président mortellement blessé court vers l'hôpital, le 22 novembre 1963. Avec l'agent des services secrets Clinton Hill à cheval à l'arrière de la voiture, Mme John Connally, épouse du gouverneur du Texas, se penche sur son mari blessé, et Mme Kennedy se penche sur le président. #

Lee Harvey Oswald est en garde à vue peu de temps après avoir été arrêté pour l'assassinat du président John F. Kennedy et le meurtre du policier de Dallas J. D. Tippit, à Dallas, Texas, le 22 novembre 1963. #

Flanqué de Jacqueline Kennedy (à droite) et de son épouse Lady Bird Johnson (2e à gauche), le vice-président américain Lyndon Johnson est prêté serment par la juge fédérale Sarah Hughes, alors qu'il assumait la présidence des États-Unis, le 22 novembre 1963 , suite à l'assassinat du président John F. Kennedy à Dallas #

Lee Harvey Oswald, assassin accusé du président John F. Kennedy, est placé sur une civière quelques instants après avoir reçu une balle dans le ventre à Dallas, Texas, le 24 novembre 1963. Le propriétaire de la discothèque Jack Ruby a abattu Oswald alors que le prisonnier était en train d'être transféré par le garage souterrain du quartier général de la police de Dallas. #

Jackie Kennedy embrasse le cercueil de son défunt mari, le président John F. Kennedy tandis que sa fille Caroline le touche dans la rotonde du Capitole des États-Unis, le 24 novembre 1963. #

Avec le Capitole des États-Unis illuminé en arrière-plan, les personnes en deuil forment une file interminable qui a duré toute la nuit, pour rendre hommage au président tué John F. Kennedy, à Washington, District de Columbia, le 24 novembre 1963. #

John F. Kennedy Jr., trois ans, salue le cercueil de son père à Washington sur cette photo du 25 novembre 1963, trois jours après l'assassinat du président à Dallas. La veuve Jacqueline Kennedy, au centre, et sa fille Caroline Kennedy sont accompagnées des frères du défunt président, le sénateur Edward Kennedy, à gauche, et du procureur général Robert Kennedy. #

Photo diffusée le 2 décembre 1963 de la formation de Surtsey, une nouvelle île volcanique au large de la côte sud de l'Islande forgée à partir d'éruptions volcaniques. #

Le pont Verrazano-Narrows de New York, reliant Brooklyn à Staten Island, en construction, le 4 décembre 1963. Le pont, d'une portée de 4 260 pieds, a été ouvert à la circulation le 21 novembre 1964. #

Nous voulons savoir ce que vous pensez de cet article. Envoyez une lettre à l'éditeur ou écrivez à [email protected]


Chronologie : 1963

Le 8 février, le dirigeant irakien, le général Kassem, est renversé lors d'un coup d'État mené par des membres de son armée et du parti Baas. Après un essai rapide, il est abattu. Kassem avait supprimé le Parti communiste en Irak, et maintenant commence le meurtre de communistes, d'autres intellectuels de gauche et de syndicalistes. Saddam Hussein, membre junior et ancien tueur à gages du parti Ba&# 39ath, retourne en Irak.

8 février Le président Kennedy rend les voyages à Cuba et les transactions financières et commerciales avec Cuba illégaux pour les citoyens américains.

27 février L'ancien professeur de gauche, Juan Bosch, prend ses fonctions à la présidence de la République dominicaine.

22 mars En Grande-Bretagne, un leader du Parti conservateur et ministre de la Guerre, John Profumo, nie à la Chambre des communes qu'en 1961, il avait été impliqué avec Christine Keeler, connue pour avoir été impliquée avec un attaché soviétique.

31 mars Les derniers tramways disparaissent à Los Angeles.

1er avril À Dallas, à son deuxième emploi depuis son retour d'Union soviétique, Lee Harvey Oswald a été impoli avec ses collègues de travail et inefficace dans son travail et en tant que stagiaire en impression photo. Un superviseur le trouve pendant sa pause déjeuner en train de lire le magazine satirique de l'Union soviétique Krokodil &ndash disponible aux États-Unis dans le cadre d'un accord d'échange culturel entre les États-Unis et l'Union soviétique. Oswald est congédié.

8 avril Les conseillers américains se plaignent que les forces de Diem dans le delta du Mékong entravent l'effort de guerre par leur réticence à faire des victimes.

10 avril À Dallas, Oswald tire avec son fusil dans la maison de l'ancien général et anticommuniste déclaré, Edwin Walker, manquant de peu Walker. Oswald rentre chez lui avec son fusil, sans être détecté.

20 avril Le président indonésien Sukarno approuve la politique étrangère de Pékin en échange du soutien de Pékin à l'opposition de Sukarno à la formation du nouvel État de Malaisie.

1er mai L'ONU cède le contrôle de ce qui avait été la Nouvelle-Guinée néerlandaise à l'Indonésie.

8 mai Au Vietnam, l'anniversaire de Bouddha est célébré. Le président Diem, un catholique romain, a une loi interdisant aux bouddhistes d'afficher leur drapeau. Les bouddhistes sont conscients que des drapeaux papaux ont été hissés et ils bordent les rues en arborant leur drapeau avec défi. Diem envoie des troupes dans des véhicules blindés contre eux. Neuf bouddhistes sont tués. Diem accuse les bouddhistes de sympathiser avec les communistes.

11 mai Dans une interview télévisée, Fidel Castro, récemment revenu du tapis rouge en Union soviétique, déclare que les États-Unis ont « fait quelques pas sur la voie de la paix » dans leurs relations avec Cuba et que ceux-ci pourraient être la base de meilleures relations .

22 mai En Grèce, un député populaire, Grigoris Lambrakis, est intentionnellement renversé par un camion.

27 mai Lambrakis meurt. Des troubles s'ensuivent, le gouvernement étant fustigé comme complice moral de la mort de Lambrakis.

5 juin John Profumo avoue qu'il a induit la Chambre des communes en erreur en mars. Il démissionne.

Jun 10 In a speech at American University in West Virginia, President Kennedy says, "Some say that it is useless to speak of peace or world law or world disarmament – and that it will be useless until the leaders of the Soviet Union adopt a more enlightened attitude. I hope they do. I believe we can help them do it . I am not referring to the absolute, infinite concepts of universal peace and goodwill of which some fantasies and fanatics dream . No government or social system is so evil that its people must be considered as lacking in virtue . Among the many traits the peoples of our two countries have in common, none is stronger than our mutual abhorrence of war."

Jun 12 The Field Director of the NAACP in Mississippi, Medgar Evers, is shot and killed in front of his home.

Jun 11 At a busy intersection in Saigon, a Buddhist Monk sets himself on fire &ndash a scene televised across the world. President Diem's sister in law, Madam Nhu, acting first lady of Diem's regime, says she would "clap hands at seeing another monk barbecue show."

Jun 11 In Alabama, federal troops force Governor George Wallace to allow black students to enter the University of Alabama.

Jun 16 The Soviet Union sends the first woman, Valentina Tereshkova, into space.

Jun 17 The US Supreme Court rules 8-1 to strike down rules requiring the recitation of the Lord's Prayer or reading of Biblical verses in public schools.

Jun 20 The United States and Soviet Union agree to a communications hot line between the two powers and sign a treaty limiting nuclear testing.

Jun 21 In California, the Board of Regents who govern the state's university system abolishes the speaker ban by a vote of 15 to 2 with one abstention. One of those opposed, Regent Jerd F. Sullivan Jr, expresses his opposition: " . to allow an agent of the Communist Party to peddle his wares to students of an impressionable age is just as wrong, in my estimation as it would be to allow Satan himself to use the pulpit of one of our best cathedrals for the purpose of trying to proselyte new members. Communism . is a foreign ideology a subversive conspiracy dedicated to the overthrow of our form of government, by force if necessary. Their sales ability has been well demonstrated by the strides they have made in many parts of the world. Therefore, if we as a country feel that our ideology is superior, why leave our youth open to the narcotic influence of that salesmanship."

July 19 Since May, Lee Harvey Oswald has been working at the Reilly Coffee Company. He is fired from this third job since having returned from the Soviet Union.

Aug 3 Madam Nhu accuses Buddhist leaders of treason, murder and describes them as "so-called holy men who use Communist tactics."

Aug 4 In Vietnam another Buddhist priest burns himself to death.

Aug 9 Buddhist leaders, fearing more suicide demonstrations, prohibit suicide by fire.

Aug 11 US intelligence becomes aware of "deep and smoldering" resentment against Diem in his army.

Aug 12 President Betancourt of Venezuela wants the former dictator Perez Jiminez back in Venezuela to face charges of embezzling 13 million dollars. After careful legal study the Kennedy administration extradites him.

Aug 12 In Vietnam an 18-year-old Buddhist girl maims herself in protest against Diem's religious policies.

Aug 13 A 17-year-old Buddhist student priest burns himself to death.

Aug 15 A Buddhist nun, in her twenties, burns herself to death.

Aug 16 A 71-year-old Buddhist monk burns himself to death in the city of Hue.

Aug. 17 Forty-seven faculty members at the University of Hue resign to protest the Government's discharge of the Roman Catholic rector of the university and what they call government "indifference" toward settling a 14-week-old religious crisis.

Aug 18 At the Xa Loi pagoda in Saigon, about 15,000 Buddhists, most of them young people, sit-in and commit to a hunger strike.

Aug 21 Hundreds of heavily armed policemen and soldiers, firing pistols and using tear-gas bombs and hand grenades, swarm into the Xa Loi pagoda.

Aug 22 The US State Department criticizes Diem's government for violating its assurances that a reconciliation with Buddhists was being sought.

Aug 23 In Vietnam, David Halberstam of the New York Times reports growing anti-American feeling and student unrest.

Aug 25 In response to student unrest, Diem's regime announces the closure of all public and private secondary schools and Saigon's university.

Aug 28 At the Lincoln Memorial, Martin Luther King makes his "I have a dream" speech.

Sep 6 Senator Barry Goldwater urges postponing the Nuclear Test Ban Treaty.

Sep 16 Malaya, Singapore, Sarawak and North Borneo are united into the Federation of Malaysia.

Sep 21 The government of Indonesia announces the takeover of all British Companies.

Sep 23 During an interview by Walter Cronkite, President Kennedy says that South Vietnam's Government cannot win its war against the Communists unless it recovers popular support. He also expresses a domino theory: that "if we withdrew from Vietnam, the Communists would control Vietnam. Pretty soon, Thailand, Cambodia, Laos, Malaya, would go. "

Sep 25 The US Senate, by a vote of 80 to 19, ratifies the treaty outlawing nuclear tests &ndash in the atmosphere, in space and in the waters of the earth. President Kennedy sets out on an eleven-state tour to plead for support for his domestic program.

Sep 26 President Sukarno says that the new federation of Malaysia was created "to corner Indonesia" and that Indonesia will need to "fight and destroy" it.

Sep 26 In the Dominican Republic, some are opposed to the reforms of Juan Bosch. In a pre-dawn military coup, the government of Juan Bosch is overthrown. Coup leaders describe Bosch's government as having been "corrupt and pro Communist."

Sep 27 The United States halts all economic aid to the Dominican Republic and suspends diplomatic relations.

Sep 27 Lee Harvey Oswald has taken a bus to Mexico City where he visits the Cuban consulate, hoping to move to Cuba, which he believes has a socialism superior to that of the Soviet Union.

Sep 27 Madam Nhu announces that a number of Junior officers are plotting against her brother-in-law's government.

Oct 2 President Kennedy sends a message to Ambassador Lodge in Vietnam, declaring that "no initiative should now be taken to give any encouragement to a coup" against Diem but that Lodge should "identify and build contacts with possible leadership as and when it appears."

Oct 5 The rebel generals, led by Duong Van "Big" Minh, have asked for assurance that US aid to South Vietnam will continue after Diem's removal from office and assurance that the US will not interfere with their coup. President Kennedy gives his approval and the CIA passes it on to the rebel generals.

Oct 7 President Kennedy ratifies a limited nuclear test ban treaty with Britain and the Soviet Union. Nuclear testing is outlawed in the atmosphere, underwater and in outer space.

Oct 9 Madam Nhu's father, Tran Van Chuong, who recently resigned as South Vietnamese Ambassador to the United States, has joined those opposed to the Diem regime. He calls for a selective cut in American aid to his country.

Oct 11 The US has 16,300 members of the military in Vietnam, increased from 800 by President Kennedy. Kennedy issues an order for the withdrawal from Vietnam of 1,000 military personnel by the end of 1963. According to Kennedy's Secretary of Defense, Robert McNamara, to be stated in the early 21st century, Kennedy is considering pulling US troops out of Vietnam after the 1964 election.

Oct 14 Madam Nhu accuses Washington of going soft on Communism and of basing its policies toward Vietnam on domestic political concerns.

Oct 15 Oswald is back from Mexico after having been denied a visa by Cuba. He has acquired a job at the Texas School Book Depository at $1.25 per hour filling customer orders for books.

Oct 16 In South Korea the leader of the ruling junta, Major General Park Chung-hee, is elected President.

Oct 18 In Britain the government of Harold Macmillan has lost credibility because of the Profumo affair, and Macmillan is suffering ill-health. He resigns.

Oct 24 This is U.N. Day, and the U.N. Ambassador, Adlai Stevenson, is in Dallas Texas, where he is jeered, pushed, hit by a sign and spat upon.

Oct 25 Ambassador Lodge reports a coup is "imminent." The White House tells Lodge to postpone the coup. Lodge says that the coup can be stopped only by betraying the conspirators to Diem.

Nov 1 The Diem regime is overthrown. Diem and his younger brother, Madam Nhu's husband, are said to have committed suicide. In fact they were assassinated. People in Saigon bedeck army tanks with flowers and parade joyously through the streets.

Nov 2 Madam Nhu accuses the United States of having stabbed the Diem government in the back.

Nov 4 In elections in Greece, former Premier George Papandreou and his Center Union party win over former Premier Constantine Caramanlis and his rightist National Radical Union.

Nov 6 In Greece, King Paul gives Papandreou a mandate to form a new government.

Nov 12 The Kennedy administration has hopes for better relations with Cuba and is arranging a meeting with Castro's regime, a meeting Kennedy does not want leaked to the press.

Nov 14 In Greece hundreds of political prisoners are freed.

Nov 16 In the United States the touch-tone telephone is introduced.

Nov 20 In the United States a handbill is being prepared for distribution during President Kennedy's visit to Dallas. It blames Kennedy for betraying the Constitution, for " turning the sovereignty of the US over to the communist controlled United Nations," for endangering the security of the US with "deals" with the Soviet Union, for being "lax in enforcing Communist Registration laws", giving "support and encouragement to the Communist inspired racial riots, and having "consistently appointed Anti-Christians to Federal office."

Nov 22 In Dallas, President Kennedy rides in an open limousine on a route of public knowledge. It passes in front of the building where Oswald works. Oswald takes his rifle to work with him and shoots the President. Vice President Johnson becomes President.

Nov 24 Jack Ruby, owner of a girly bar and friend of Dallas policemen, kills Oswald.

Nov 24 After walking in the procession from the White House behind the Kennedy cortege, President Johnson meets with Secretary of State Rusk, Secretary of Defense McNamara, CIA Director McCone and Ambassador Lodge. He expresses doubts that getting rid of Diem was the right course. He declares that he will not "lose Vietnam." He tells Lodge to tell Duong Van Minh and the other generals who made up the ruling Military Revolutionary Council that bickering among them must stop.

Nov 29 President Johnson appoints Chief Justice Earl Warren as head of a commission to investigate the Kennedy assassination.

Nov 30 In Cyprus, quarrels have erupted between Greeks and the Turkish minority. President Makarios hopes for better cooperation between the two communities and proposes thirteen amendments to the Constitution for consideration by leaders of the Turkish Cypriot community.

Dec 1 In the US, Malcolm X, a spokesperson for Elijah Muhammad of the Nation of Islam, describes the assassination of Kennedy as "the chickens coming home to roost." This irritates Elijah Muhammad, who suspends Malcolm's right to speak for the movement for 90 days.

Dec 20 In a seventeen-day accord, East Germany allows West Berliners one-day to visit relatives in East Berlin.

Dec 21 In Cyprus, proposed constitutional amendments would eliminate most of the special rights of Turkish Cypriots in exchange for greater integration between the two communities, with some guarantees for Turkish rights. Among Turkish Cypriots, rioting erupts.


Maintenant en streaming

M. Tornade

M. Tornade est l'histoire remarquable de l'homme dont les travaux révolutionnaires en recherche et en sciences appliquées ont sauvé des milliers de vies et aidé les Américains à se préparer et à réagir aux phénomènes météorologiques dangereux.

La croisade contre la polio

L'histoire de la croisade contre la polio rend hommage à une époque où les Américains se sont regroupés pour vaincre une terrible maladie. La percée médicale a sauvé d'innombrables vies et a eu un impact omniprésent sur la philanthropie américaine qui continue de se faire sentir aujourd'hui.

Once américaine

Explorez la vie et l'époque de L. Frank Baum, créateur de la bien-aimée Le merveilleux magicien d'Oz.


1963: The most pivotal year in black history?

“There comes a time, there even comes a moment, in the affairs of men when they sense that their lives are being altered forever, that an old order is dying and a new one is being born,” proclaimed host Frank McGee to kick off NBC’s unprecedented Labor Day airing of a three-hour prime-time special on the turbulent civil rights activity in 1963.

Fifty years later, the old order no longer looks like it once did but, while the wounds have healed, the scars remain, especially for those who fought on the front lines of the battle.

For many, 1963, a hundred years after Lincoln issued the Emancipation Proclamation, is punctuated by the triumphant March on Washington for Jobs and Freedom held at the Lincoln Memorial on August 28. They recall Dr. King’s iconic “I Have a Dream” speech but not the nightmare that birthed it. 1963 was a year of bold action and heartbreaking consequences that rocked the nation.

Recently, the brutal murder of Mississippi native son and fierce civil rights activist Medgar Evers fifty years ago, outside his Jackson, Mississippi home with his wife Myrlie and children James, Reena and Darrell inside, has been front and center. Evers, a World War II veteran who served in France and England in the Red Ball Express, the important truck convoy that supplied Allied forces, was the NAACP’s first Mississippi field secretary and, with wife Myrlie, established the NAACP’s first Mississippi office. He applied and was rejected by the University of Mississippi Law School due to race before James Meredith’s historic enrollment as an undergrad there, which he also helped guide. Evers, who died on June 12, 1963, did not live to see Meredith receive his degree on August 18.

Despite Byron De La Beckwith being tried twice in 1964 for Evers’s murder, he was not convicted until 1994. Whoopi Goldberg played Myrlie Evers in the 1996 film Ghosts of Mississippi about efforts to bring De La Beckwith to justice. But Evers’ murder was unfortunately part of a string of violence that erupted that year.

Birmingham was particularly volatile and was actually dubbed “Bombingham” for the level of violence directed towards civil rights participants there.

At the urging of Reverend Fred Shuttlesworth, the outspoken Alabama civil rights leader who co-founded and led the Alabama Christian Movement for Human Rights, which took the place of the shut-down Alabama branch of the NAACP, Dr. King’s Southern Christian Leadership Council, came to Birmingham and initiated what its executive director Wyatt Tee Walker termed “Project C,” with the “c” standing for confrontation. Activities got underway on April 3, 1963 and didn’t let up.

Three days later, on April 6, Rev. Shuttlesworth led a protest, followed up by Dr. King’s brother, Rev. A.D. King April 7 and then by Dr. King and Rev. Ralph David Abernathy on April 13, resulting in Dr. King’s arrest.

While being held in jail, King penned his famous “Letter from Birmingham Jail” to his fellow clergyman in which he called them out for not supporting civil rights activity, especially in Birmingham. He also proclaimed that “[o]ppressed people cannot remain oppressed forever. The yearning for freedom eventually manifests itself, and that is what has happened to the American Negro. Something within has reminded him of his birthright of freedom, and something without has reminded him that it can be gained.”

It is in Birmingham that Commissioner of Public Safety Eugene “Bull” Connor turned hoses and let the dogs loose as Birmingham’s children took to the streets on May 2 and were arrested in the hundreds during the historic Children’s March. These images that sparked global headlines are largely ones we see today. On May 10, a deal was struck to desegregate Birmingham’s downtown stores and release those arrested, but the violence did not end. Not even a month after the March on Washington for Jobs and Freedom, four little girls — 11-year-old Denise McNair and 14-year-olds Cynthia Wesley, Carole Robertson and Addie Mae Collins — were killed during Sunday school at the 16th Street Baptist Church on September 15 in Birmingham. Spike Lee’s 1997 Academy-Award-nominated documentary 4 Little Girls explores the bombing.

By the time President John F. Kennedy was assassinated on November 22 in Dallas at age 46, it was already official that 1963 was one of the bloodiest of the civil rights era. Although it is generally believed Kennedy’s assassin Lee Harvey Oswald’s act was not motivated by Kennedy’s increasingly vocal involvement in the civil rights activism of the time, there is no denying that his death was a huge blow.

Reportedly, Evers’s assassin De La Beckwith was motivated by the president’s televised address on June 11 regarding his decision to send the U.S. National Guard to the University of Alabama on June 10 to ensure the enrollment of African-Americans Vivian Malone (Attorney General Holder’s sister-in-law) and James A. Hood.

In his inaugural address earlier in the year, Alabama governor George Wallace had promised “Segregation now! Segregation tomorrow! Segregation forever!” and, thus, personally blocked the doors to prevent Malone’s and Hood’s enrollment. Interestingly, when he attempted to block the desegregation of a public high school in Huntsville that September, Kennedy again responded with a federalized National Guard.

During his June address known as the civil rights address or announcement, Kennedy said, “One hundred years have passed since President Lincoln freed the slaves, yet their heirs, their grandsons, are not fully free. Ils ne sont pas encore libérés des liens de l'injustice. Ils ne sont pas encore libérés de l'oppression sociale et économique. And this nation, for all its hopes and all its boasts, will not be fully free until all its citizens are free.”

So, as the nation gears up for the silver anniversary of the March on Washington in August, the sad commemoration of the violent deaths of “four little girls” in September and the reliving of the shocking assassination of President Kennedy in November, there is no disputing that 1963 was a critical one for black America. It tested not only the mettle of those committed to freedom and civil rights, proving that “we shall not be moved” even under the most unimaginable circumstances, but also established that “we who believe in freedom cannot rest until it comes.”

That 50 years later an African-American president would sit in the White House during his second term is indeed vindication.

While our union has yet to become “perfect,” even with today’s challenge of the Trayvon Martins, senseless killings by African-Americans themselves in such urban centers as Chicago, not to mention the poor educational system and lingering economic discrimination, it is better than whence we’ve come.

Fifty years later, we should be inspired more than ever to keep up the fight until the day victory is truly won.


Events of 1963 - History

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser or activate Google Chrome Frame to improve your experience.

In the spring of 1963, activists in Birmingham, Alabama launched one of the most influential campaigns of the Civil Rights Movement: Project C, better known as The Birmingham Campaign. It would be the beginning of a series of lunch counter sit-ins, marches on City Hall and boycotts on downtown merchants to protest segregation laws in the city.

Over the next couple months, the peaceful demonstrations would be met with violent attacks using high-pressure fire hoses and police dogs on men, women and children alike -- producing some of the most iconic and troubling images of the Civil Rights Movement. President John F. Kennedy would later say, "The events in Birmingham. have so increased the cries for equality that no city or state or legislative body can prudently choose to ignore them." It is considered one of the major turning points in the Civil Rights Movement and the "beginning of the end" of a centuries-long struggle for freedom.

Project “C” for Confrontation

Revisit the Birmingham Campaign through photos, music and clips from Eyes on the Prize.


The assassination

On November 21, 1963, President Kennedy—accompanied by his wife, Jacqueline Kennedy, and Vice President Johnson—undertook a two-day, five-city fund-raising trip to Texas. The trip was also likely intended as an attempt to help bring together a feuding Democratic Party in a state that was vital to Kennedy’s chances for reelection in 1964. Although Adlai Stevenson, the U.S. ambassador to the United Nations and a liberal icon, had been confronted by highly agitated protesters a month earlier during a visit to Dallas—a city with a right-leaning press and the locus of much anti-Kennedy feeling—the president was warmly welcomed at his first two stops, San Antonio and Houston, as well as at Fort Worth, where the presidential party spent the night of November 21.

The next morning, after making a speech in a parking lot in front of the hotel in which he had stayed and then speaking again at a Fort Worth Chamber of Commerce breakfast, Kennedy and his party made a short flight to Dallas’s Love Field airport. (After Dallas, the final stop on the trip was scheduled to be Austin.) At the airport the president and first lady shook hands with members of a hospitable crowd before boarding the backseat of a customized open convertible to ride with Democratic Texas Gov. John Connally and his wife (who sat in jump seats in front of the Kennedys) to the president’s next stop, the Trade Mart, where Kennedy was scheduled to deliver another speech. An estimated 200,000 people lined the roughly 10-mile (16-km) route to the Trade Mart.

As the motorcade turned southwest on Elm Street and began traveling through Dealey Plaza on the edge of downtown Dallas, the president’s convertible passed the multistory Texas School Book Depository building. Moments later, at about 12:30 pm , shots rang out. A bullet pierced the base of the neck of the president, exited through his throat, and then likely (according to the Warren Report) passed through Governor Connally’s shoulder and wrist, ultimately hitting his thigh. Another bullet struck Kennedy in the back of the head. The motorcade rushed to nearby Parkland Memorial Hospital, reaching it quickly however, doctors’ efforts were futile. Kennedy was officially declared dead at 1:00 pm . Connally survived his wounds.


Changing America: The Emancipation Proclamation, 1863, and the March on Washington, 1963

This website is based on an exhibition that was on view at the National Museum of American History from December 14, 2012 to September 7, 2014.

There are moments in our nation’s history when individuals unite and take courageous steps to fulfill the promise of democracy. One hundred years separate the Emancipation Proclamation and the March on Washington. Yet, these two events are profoundly linked together in a larger story of liberty and the American experience. Both were the result of people demanding justice. Both grew out of decades of bold actions, resistance, organization, and vision. In both, we take inspiration from those who marched toward freedom.

United States population: 31,443,321
African American population: 4,441,830 (enslaved 3,953,760)
All states restricted the rights of African Americans and slavery was legal in 15 states

United States population: 179,323,175
African American population: 18,871,831
Racial segregation was legal in all states


Voir la vidéo: Les évènements historiques de lannée 1963